AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Was it a dream ? [R. Sunshine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Was it a dream ? [R. Sunshine]   Mar 27 Nov - 1:59

Se précipitant à l’extérieur de la salle de cours, Steven réussit à se frayer un chemin à travers la foule d’élèves installée dans les couloirs. En effet, la cloche avait retenti quelques minutes auparavant, mais déjà les couloirs de l’ISP étaient pleins à craquer. Essayant désespérément d’atteindre son casier le jeune homme aperçut au loin Grace Andrews, la meilleure amie de Lucy et accessoirement son ex petite amie, mais cela, personne ne le savait. A part eux. Lorsque son regard croisa le sien, de multiples souvenirs remontèrent à la surface. Mais, celui qui empêchait tant Steven de détacher son regard de Grace était un souvenir qui remontait à quelques jours auparavant. 5 pour être précis.

[Flash-Back]

« Oh non, non, non ! » Secouant la tête de gauche à droite, Steven vint heurter une première fois, sa tête contre un casier avant de répéter ce mouvement plusieurs fois de suite, s’éloignant de moins en moins, les espaçant de quelques secondes seulement. Les yeux mi-clos, sentant le contact du fer froid contre sa peau, il n’osait pourtant s’en décoller. Il aurait pu rester ainsi des heures tant ce qu’il venait d’apprendre l’avait secoué. Son cœur s’était emballé à la minute où ces mots avaient été prononcés. Il devait se ressaisir. Posément.

« Steven ! » Cette même voix, qui, quelques minutes plus tôt, lui avait adressé un discours tout à fait inattendu, recommençait à l’interpeller. Comme si elle attendait une réponse. Il la savait impatiente mais que voulait-elle qu’il réponde à cela. Que pouvait-il bien répondre.

« Laisse moi le temps de réfléchir … » Respirant un grand coup, le jeune homme redressa la tête et fixa son regard dans le sien. Quelques minutes des plus s’écoulèrent.

« J’ai dû rêver … » S’exclama-t-il après un moment. Relâchant ses épaules, il détacha son regard de celui de Grace. Se frottant les yeux, les poings fermés, Steven semblait vouloir croire qu’il rêvait. Vraiment. Il voulait que l’on le pince et qu’il se réveille dans son lit, et que Grace ne lui ait jamais dit ce qu’elle venait de lui dire. Jamais. Et même, à cet instant précis, il aurait aimé ne jamais avoir vécu ce qu’il avait vécu avec elle, quelques années auparavant. Tout était bien trop compliqué depuis. Sa relation avec Lucy semblait se dégrader et Steven culpabilisait. Pour lui, il était le fautif de l’histoire. Il pense que Lucy se doutait de quelque chose. Il était rongé par un étrange sentiment de culpabilité, alors qu’en faîte, il n’avait pas lieu d’être. N’est-ce pas ?

« Non, tu n’as pas rêvé … » S’empressa-t-elle d’ajouter.

« Tu me manques Steven »

[Fin du Flash-Back]

D’un pas décidé, le jeune homme traversa à nouveau la foule en direction de la jeune Andrews. Celle-ci avait enlevé son regard du sien à l’instant où elle avait compris que Steven s’en allait vers elle. Elle savait pourquoi il venait, ce qu’il allait lui dire. Et peut-être même savait-elle comment cela allait se terminer. Tout cela.

« Grace » Tenta t’il de crier, voyant qu’elle semblait vouloir s’enfuir.

Accélérant alors le pas, il bouscula deux personnes et après s’être excusé, il continua son chemin, plus motivé que jamais.
« Retournes toi » Le ton de sa voix n’était plus aussi doux que d’habitude. Quelque chose avait changé. Et elle l’avait remarqué. Elle s’était retournée.


A photograph of you and I
Your reflection I've erased
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Was it a dream ? [R. Sunshine]   Mar 27 Nov - 19:56

Looking at your picture from when we first met
You gave me a smile that I could never forget


Sa journée avait plutôt bien commencé, bien qu’elle ait débutée avec une interro plutôt facile en Allemand. Ce ne fut que plus tard dans la matinée que la jeune femme put enfin accéder à son casier, la tête comme un compteur d’essence, un mal de crâne qui lui titiller les neurones. Poussant de long soupire, car la sonnerie venait de retentir et qu’il ne fallut que quelques secondes pour se faire bousculer, et entendre les rires, et les paroles de toute cette populace qui venait d’envahir l’espace vital de la jeune femme. Posant quelques affaires avec fracas dans son casier sans se soucier du bruit qu’elle faisait, son regard se posa, bizarrement, sur un grand jeune homme blond, qui était à plusieurs mètres d’elle, et qui l’a fixé également. L’expression de son visage se figea soudain, comme si elle venait de voir un fantôme.

Une fois que leurs regards se détachèrent, elle savait parfaitement qu’il allait chercher à lui parler de la fameuse déclaration qu’elle lui avait faite, seulement quelques jours auparavant. Elle se précipita de prendre ses affaires, et de fermer son casier dans un claquement brusque, puis, elle essaya de s’enfoncer dans tout ce monde, en bousculant quelques personnes, seulement, elle entendit son prénom, elle entendit la voix de Steven, elle ne voulait pas s’arrêter, toute les choses qu’elle avait dit, elle n’était pas sûre de le penser, elle avait dit ça sur le moment, parce qu’elle avait besoin d’attention, et qu’elle venait d’apprendre qu’elle était très certainement enceinte d’un garçon avec qui elle ne dialogue pas.

Seulement, quand elle entendit la voix brusque, et moins douce de Steven, lui demandant de se retourner, ses membres se stoppèrent, alors que son esprit voulait courir, s’éloigner de lui le plus possible. Elle s’était retournée, elle ne voulait pas l’affronter, pas encore, elle savait ce qu’il allait lui dire, c’était évident, et elle ne lui en voulait pas, elle avait fait ça pour question de simplicité, de facilité. Il fallait qu’elle lui dise, c’était ainsi, elle ne pouvait pas le laisser parler, elle allait se sentir blessée, ce n’était pas le moment, pas en ce moment. Mais elle ravala tout ce qui se passait dans sa tête, elle devait être forte, son regard l’a trompée, mais, elle devait faire ça, pour Lucy, au moins.


**

« Tu me manques Steven. »

Grace s’était arrêtée, regardant fixement le jeune homme, puis, ne voyant aucunes réactions, elle partit, les larmes aux yeux, plus du tout sur de ce qu’il se passait dans sa tête et surtout, dans son cœur. Elle entendit Steven l’appelait, mais, il était loin, très lointain, elle ne voulait pas lui faire face, pas tout de suite.

**

Face a ce rappel soudain, Grace ferma les yeux, en se mordillant la joue intérieure, elle ouvrit enfin les yeux, Steven se trouvait devant elle, a la dévisagé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Was it a dream ? [R. Sunshine]   Dim 2 Déc - 20:36

Elle avait dit qu’il lui manquait.

Cette seule pensée procurait à Steven d’étranges sensations. Non, il ne l’aimait plus. Ils avaient rompu, des mois auparavant. Des années même. Qui était-elle pour venir le voir un jour, et pour lui dire qu’il lui manquait. Elle n’en avait pas le droit. Il était avec sa meilleure amie. Comment avait-elle pu penser une seule seconde qu’il reviendrait vers elle, suite à cela. Comment avait-elle osé imaginer qu’il lui répondrait la même chose et que tout irait bien. Comment avait-elle pu croire un instant qu’après cela, rien n’aurait changé et qu’il ne demanderait pas à lui parler.


« Grace » Répéta t-il cette fois plus doucement. Il en avait marre de s’énerver, marre de chercher des milliers d’explications. Il ne pouvait plus supporter les multiples questions se heurtant dans sa tête. Il était découragé, dépité, fatigué. A force de réfléchir à cela, il en oubliait le reste. Il oubliait de téléphoner à Lucy, il oubliait d’aller jouer au tennis. Il n’en pouvait plus. Son esprit était accaparé par les paroles de Grace.

Par elle.


« Comment as-tu … Mais… Qu’est que ça veut dire ? » Réussit-il enfin à demander. Haussant un sourcil face au regard qu’elle lui lançait, il secoua la tête, essayant de rester concentrer sur sa demande. Ne pas changer de sujet. Elle avait toujours un certain « pouvoir » sur lui, celui de lui faire oublier ce qu’il avait dit, qui il était. Il la connaissait depuis tant d’année, il avait tant partagé avec elle, qu’elle le connaissait de A à Z ou presque. Il demeurait tout de même certains secrets entre eux. Comme celui-là. Il ne savait pas qu’elle ressentait cela pour lui.

« Rends-toi compte ! » Ajouta-t-il, en balançant sa tête. Le visage crispé, le jeune homme ne savait pas quoi lui dire, ni quoi faire. Non, il n’avait jamais eu à faire à ce genre de situation. Alexander peut être, il devait être le roi de ce genre de situations, mais pas lui. Steven Jones. Non, ce n’était pas son genre.

« Grace » Une nouvelle fois.

Il s’était peut être emballé trop vite. Peut-être avait elle seulement lancé ça comme ça, pour voir. Pour voir comment il réagirait, ce qu’il dirait, ce qu’il penserait. Elle n’avait peut être pas pensé que cela irait aussi loin. Qu’il prendrait ses paroles autant à cœur. Mais il était ainsi. Elle le savait. Non, elle n’avait pas le droit.

Les regards étaient posés sur eux. Il n’avait pourtant pas parlé si fort. Elle, elle n’avait encore rien dit. Pourquoi tous les regards étaient alors braqués sur eux. Quoi, il avait du papier toilettes sur le jean ? Un trou à sa chaussure ? A son pantalon ? Il avait un poisson d’avril dans le dos ? Pourquoi était-il le centre de tant d’attention. Se persuadant qu’il n’y était pour rien, il reporta son attention sur Grace et lui attrapa le bras. Non, elle ne s’enfuirait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Was it a dream ? [R. Sunshine]   Mar 11 Déc - 16:14

Qu’elle aurait appréciée que tout ceci ne soit qu’un simple rêve. Que ce soit pour la déclaration précédente qu’elle avait fait à Steven, ou encore, la conversation qu’ils allaient avoir. Elle n’avait pas pensé ses mots, ou peut-être que si, mais pas forcément dans le sens qu’elle pensait. Il lui manquait, mais, amicalement, seulement, le jour ou elle lui avait dit ça, elle avait pensée qu’il lui manquait sentimentalement, et puis, il y a tellement de choses qui se passent dans sa vie, ces derniers jours, qu’il est difficile pour elle de faire la part entre l’amour et l’amitié. Le fait également d’avoir cette conversation devant tout le monde, portait un gros préjudice sur cette image qu’ils s’étaient donnés envers Lucy, puisque les langues de vipères, ce n’est pas ce qu’il manque à l’ISP. Elle aurait aimer pouvoir l’esquiver, pouvoir lui dire avec un grand sourire pour cacher sa peine ‘Je plaisantais, nous sommes amis, et je suis heureuse ainsi’, oui, elle était heureuse qu’il soit amis, de toute évidence, même si ils avaient toujours été bien ensemble quand ils étaient amoureux l’un de l’autre, ce n’était qu’un premier grand amour, et de toute évidence, ils n’étaient pas fait l’un pour l’autre, ils étaient beaucoup trop différent. Elle savait ce qu’il allait lui dire, cela risquait de lui faire du mal, oh oui, mais, cela lui permettrait de redescendre sur terre.

Elle pencha la tête sur le côté quand Steven fut près d’elle. Et comme si de rien était, elle lui dit simplement, avec un sourire forcé
« Steven, comment vas-tu ? » Mais l’esquive de la jeune femme ne servirait surement à rien. Elle savait qu’il fallait parler, c’était normal. Elle connaissait les problèmes entre Steven/Lucy, et, Grace avait l’étrange impression que tout avait commencée à cause d’elle. Mais après tout, pourquoi se mettre tout sur elle, Lucy n’était pas l’ange blanc dans l’histoire, elle avait quand même caché à Steven qu’elle avait embrassé un autre garçon, et cela titiller Grace de lâcher le morceau, mais il ne fallait pas, elle ne voulait pas être réduite au statut de Garce, qui ne sait pas tenir des secrets. De toute évidence, elle reste une garce malgré tout, revenir à la charge, et souhaitait parfois que le couple Steven/Lucy se brise, on ne peut pas appeler ça être une bonne amie.

« Me rendre compte de quoi ? Toi aussi tu as fais des erreurs, nous ne sommes pas blanc comme neige Steven, tu es bien placé pour le savoir. »

Elle le regarda, avec ce petit air innocent, celui qu’elle avait toujours utilisé contre Steven pour venir à ses fins. Oh non, elle n’allait pas lui sauter dessus, je vous rassure. Mais le fait qu’il ait cette légère tendance à remettre toute la faute sur elle, l’énerve. Posant son regard verdâtre sur les gens qui, à présent, les regardaient. Comme si ils assistaient à un combat entre lions. Pour sauver les apparences. Grace donna une tape derrière la tête de Steven, et lui dit, d’une voix sévère. « Tu me bouffes mon oxygène. Crétin. » Elle passa à côté de lui, et lui murmura rapidement « Rejoins moi en 108. »

Heureusement qu’elle était là. Les élèves rirent, puis, se dirigèrent vers le hall, apparament, moins intéressé par la soudaine discussion entre Steven et Grace. Au moins, les soupçons étaient effacés, ou en tout cas, elle l’espérait. S’ils voulaient parler tranquillement, ce n’était pas dans un couloir qui pourrait le faire. Et la salle 108 était toujours ouverte, bizarrement. Elle y venait souvent avec Lucy, pour y réviser, bien que d’autres élèves y aient prit également goût. Poussant la porte d’un geste nerveux, elle posa ses affaires, et attendit sagement le grand blond. Les quelques minutes qu’ils allaient passaient ensemble, seront surement les plus longues de leurs vies, surtout pour Grace. Elle tournait d’ailleurs en rond, jusqu'à qu’elle entendit la porte s’ouvrir, puis se refermait.

« Désolé pour tout à l’heure, il fallait bien trouver une échappatoire. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Was it a dream ? [R. Sunshine]   Ven 14 Déc - 19:04

Portant son regard sur elle, il essaya de percer à jour ses sentiments. Une nouvelle fois. Il n’avait besoin que de cela. La comprendre. Il voulait juste savoir ce qu’elle ressentait vraiment. Il y avait toujours eu cette barrière en Grace, celle qui les avait toujours séparés. Et même s’il avait toujours souhaité et essayé de l’oublier, elle restait présente. Il ne pouvait ni la comprendre ni la cerner. Elle ne le lui permettait pas. Elle ne l’avait jamais laissé entrer entièrement en son cœur. Et bien qu’il paraissait d’accord avec cela, comprenant que l’on puisse se protéger, il était sans cesse blessé. Blessé qu’elle n’ait pas cru en lui, en eux. Et qu’elle ne le croit toujours pas.

Lorsqu’elle lui demanda comment il allait, Steven haussa un sourcil, sous le choc. Elle ne voulait donc pas en parler. Ni s’expliquer. Il passait encore pour le désespéré dans l’histoire, et il détestait cela. Mais alors, qu’il aurait pu reposer la question, il choisit un moyen plus fin de relancer le sujet.
« Très bien … » Fit-il, en insistant sur la fin du mot. « Depuis le moment où tu m’as dit que tu m’aimais, ma vie est devenue merveilleuse à un point que tu ne peux imaginer. Que tu ne peux imaginer puisque tout cela semble te passer au dessus de la tête mais complètement. Si je dois éviter Lucy à certains moments, tu t’en fiches aussi je suppose. Tout ce qui t’intéresses c’est toi et toi seule ! » Le ton était tout de même monté. Il n’avait pas réussi à contrôler la pression qu’il avait depuis quelques jours. Depuis ce jour précisément. « Je sature » Conclut-il dans un souffle presque inaudible.

La foule autour d’eux s’était agrandie et certains rapprochés. Balançant la tête, le jeune Anglais n’eut le temps de dire quelque chose, que déjà, une tape le percuta et le jeu auquel il jouait avec Grace, recommencé. Soupirant, il fronça les sourcils tout en ronchonnant contre elle. Levant les bras au ciel, il perçut de nombreux rires autour de lui. Se retournant alors, il se contenta de secouer l’une de ses mains et de partir pour la salle qu’elle lui avait murmurée.


« Je hais ça » Répondit-il aussitôt qu’elle eu terminé. « Et tu le sais. Je passe toujours pour le débile dans l’histoire, non pas que m’importe l’image que l’on a de moi mais j’en peux plus Grace ! » Appuyant sa main contre l’un des murs de la pièce, il reprit : « Ce petit jeu là … Chiens et chats ! J’en peux plus » Se laissant tomber sur une chaise, il soupira et posa les coudes sur la table avant de poser sa tête entre ceux-ci.

« C’est tout »

Ne lui portant plus aucune attention, Steven se contenta de rester silencieux, sans bouger. Les mots n’étaient plus nécessaires, les gestes non plus. Il en avait marre, voila tout. Elle lui devait une explication, au moins cela. Pour toutes les conséquences que ces stupides mots avaient entrainées. Au moins pour cela. Elle était tout de même censée être la meilleure amie de Lucy, non ? Elle avait un rang particulier au sein de leur couple, elle était la confidente de Lucy, elle devait être au courant de toute leur vie –et cela ne l’enchantait guère- alors pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Was it a dream ? [R. Sunshine]   Ven 14 Déc - 22:47

Grace paraissait être une jeune femme plutôt complexe. Surtout en amour. Etant particulièrement discrète, elle ne se dévoile jamais complètement, ce qui avait toujours été le problème dans le couple qu’elle avait formée auparavant, avec Steven. C’était surement pour ça, qu’ils n’étaient plus ensemble, a cause de sa peur d’être blessée, elle avait mit une telle distance entre eux, que cela les avait séparés. Et maintenant, elle revenait à la charge pour mettre la pagaille dans la tête du beau blond. Que pouvait-elle dire ? Elle ne comprenait pas particulièrement pourquoi elle avait dit ces mots à Steven. Peut-être parce qu’elle les pensait. Après tout, malgré ses nombreux doutes, elle était toujours attachée à lui, même si elle ne le disait pas, sauf l’autre jour, ou cela lui avait… échappé ? Il lui en voulait, elle le savait, et puis, le fait d’avoir, peut-être, causée un fort trouble dans son couple avec Lucy, elle ressentit soudain une forte culpabilité. Mais, on ne pouvait tout de même pas lui reprocher d’avoir était franche, et le plus surprenant dans l’histoire, était que Steven avait l’air tellement troublé par les paroles de la brune, comme si, cela lui portait à cœur.

Le fait de se donner en spectacle, ne réjouissait pas particulièrement Grace. Surtout que si ils continuaient sur cette voie, ils risquaient de dire des choses, qui pourraient les compromettre autant l’un que l’autre, et qui pourraient leurs coûté très chère. Comme toujours, Grace préférait choisir la facilité, et se montrait comme tout le monde l’a voyait. Elle devait faire comme si de rien était, parce qu’elle était inquiète de ce qu’elle risquait d’entendre. Et il ne lui fallut pas longtemps pour entendre des choses, ironique, ou non. Elle ne pouvait rien dire, elle se pinçait d’ailleurs les lèvres, pour se retenir de dire un long discours qui pourrait tout briser. Grace n’était pas une jeune femme adroite, au bien sûr que non. Elle était brusque, et pourtant, quand elle dit quelque chose, c’est toujours sincère, et est-ce ça le problème ? Le fait qu’elle ait dit ‘Tu me manques’, et qu’elle risquait fortement de le penser. Elle aurait tellement aimée être ailleurs, dans une autre vie, ou toutes les mauvaises choses qu’elle avait faites ou causer n’existerait jamais.

Reprenant son rôle avec Steven, surtout pour ne rien laissait paraître, elle s’était dirigée d’un pas rapide vers la salle de rendez-vous, ou elle put souffler quelques secondes, avant d’entendre la porte s’ouvrir. Le moment était venu, l’explication. Etait-elle toujours obligée de se justifier pour tout ? Pourquoi toutes ses paroles étaient toujours autant prises au sérieux. Elle comprenait qu’elle avait peut-être une erreur de dire ces choses à Steven, mais, il l’a connaissait suffisamment pour savoir qu’elle était maladroite, et qu’elle n’avait pas pensé, une seule seconde, aux conséquences de ses paroles. Elle lui suivit du regard, comme si elle attendait une quelconque réaction de sa part, comme dans le couloir, mais il ne lui parla que du petit jeu qu’ils avaient monté l’un contre l’autre, avant de s’asseoir, sans même jeter un coup d’œil vers elle.

Elle le regarda attentivement. Elle attendait, mais qu’attendait-elle ? Un signe de Dieu ? Non. Elle ne croyait pas au miracle.
« Je suis désolée Steven… »

Oh oui qu’elle l’était. Elle se souvenait que Lucy lui avait parlé de la distance entre elle et Steven, et, elle culpabilisait. Ou, peut-être pas autant qu’elle le voudrait. « Je ne pensais pas que tu prendrais mes mots autant à cœur… Tu es censé aimer Lucy, malgré ce que j’ai dis, et que Dieu sait comme je le regrette, parce que je me sens honteuse. Je ne voulais pas mettre en péril ton couple. Mais, j’ai cette sensation de manque, je ne m’étais pas rendu compte de la chance que j’avais avant, et puis, il se passe tellement de choses en ce moment, alors, je suis désolée. »

Elle se mordilla doucement la lèvre, fermant doucement les yeux, redoutant les paroles de Steven. Elle allait être blessée, que ce soit dans un sens ou dans l’autre. Elle était tellement a fleur de peau en ce moment. Etait-ce du au fait qu’elle avait toujours ces questions constamment en esprit ‘Suis-je enceinte ? Suis-je toujours amoureuse de Steven ?’
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Was it a dream ? [R. Sunshine]   Aujourd'hui à 14:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Was it a dream ? [R. Sunshine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récit de la session au Fighting Dream du 22 au 26 Mai 2009
» SAVANAH SUNSHINE : Presentation
» Peinture Dream color
» Image dream
» KIERAN et SUNSHINE, en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: