AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laureen Sinclair



Nombre de messages : 504
Age : 28
Nationalité : Américaine d'origine Anglaise
Crazy for : Nothing else Mather!
AmstelMood : Happy
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Ven 30 Nov - 20:37

Laureen en avait eu marre d’étudier pendant des heures de toute façon elle n’arrivait plus a se concentrer sur aucun livre elle avait surement relut les même phrases au moins trente fois et elle ne comprenait toujours rien. Mais cela devait des heures qu’elle était planter devant ses livres alors la fatigue s’était accumulé. Un regard rapide vers l’horloge lui indiqua qu’il était encore tôt dans la soirée un merveilleux huit heure trente. Laissant tomber les études elle sortit de sa chambre et se dirigea vers le foyer. En entrant elle avait rapidement remarquer un fauteuil libre près d’une fenêtre, rapidement elle s’y était diriger avant de se la faire piquer par quelqu’un d’autre.

Une fois assise elle laissa ses yeux dériver vers la fenêtre, le temps c’était refroidit dans les dernier jours et un petite neige fine tombait, fine elle donnait presque envi de sortir a l’extérieur pour s’assoir dans la neige mais la jeune américaine résista a l’envi prenante d’aller a l’extérieur. Surtout l’idée qu’elle aurait a passer par sa chambre chercher son manteau et un foulard finissait de la convaincre. Bercer par la chaleur de la pièce elle remmena c’est jambe près d’elle continuant a regarder la neige tomber légèrement rêveuse.

Sans même penser elle laissait son esprit dériver et rapidement le point obsessif qui obsédait la jeune Sinclair la nuit dans ses rêves et même durant les cours ennuyeux de l’institue. Un jeune anglais qui avait réussit a attirer l’attention de Laureen dès ses premiers jours a l’institue. Un bel anglais qui l’embrumait carrément c’est dans un petit soupire qu’elle finit par demander a voix basse : « me verras-tu un jours? Ne verras-tu donc pas que tout sa n’est que façade? » Effectivement qu’elle pensait a Seth et évidement dernièrement tous se qui en revenait a l’anglais dérivait toujours vers cette italienne que Laureen n’était pas capable de piffer en peinture. Non mais ne voyait-elle pas a qu’elle point cela affectait Laureen de la voir lui tourner autour? Non elle devait prendre un malin plaisir la petite gosse pourris gâté. Effectivement que Laureen ne l’aimait pas mais après tout elle il est vrai que la jeune américaine avait un peu chercher se qui arrivait non? Si plutôt de niaiser elle prenait les choses entre ces mains!

Soudainement elle pris conscience qu’elle n’était plus seul il y avait quelqu’un près d’elle…


(C,est officiel je suis nul pour les début de toto)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinette.livejournal.com/
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Ven 30 Nov - 23:36

Rien à faire, l’anglais était devant son devoir de grec depuis une bonne heure et tout ce que l’on pouvait trouver sur sa feuille était ratures et autres petits dessins inutiles en tout genre. Il laissa retomber son crayon sur le bureau avant de soupirer. Les fêtes de Noël, des moments où la joie de vivre fait habituellement partie de l’ambiance. De la bonne humeur, des sourires, mais cette période rendait Seth plus mélancolique qu’autre chose. Le temps froid l’amenait bizarrement à de grandes réflexions, la plupart sans aucun sens d’ailleurs, le genre de questions existentielles qui n’ont pas lieu d’être. De plus, il lui devenait difficile avec le temps de pouvoir s’adonner à ses sports préférés, impossible pour lui de se dépenser suffisamment que pour être bien trop fatigué pour pouvoir encore réussir à réfléchir ou penser. Le sport lui permettait de plus d’évacuer un surplus de stress ou de pression, voir de se défouler tout simplement.

De toute façon, ce n’était pas en restant dans sa chambre à se torturé les neurones que ce à quoi il pensait en cet instant allait s’arranger, c’était même plutôt le contraire, il devait arrêter d’y penser mais il n’arrivait pas à la chasser de sa tête. Sachant qu’il lui serait impossible de se reconcentrer ne fusse qu’un minimum, il quitta sa chambre, direction le foyer …

Une fois arriver dans la pièce où « détente » était le maître mot, il s’était tout de suite orienter vers la machine à café … Il devait être l’un des rares qui ingurgitait de la caféine à presque neuf heures pour des bienfaits … relaxants. Aussi étrange que cela puisse paraître, son cappuccino l’aidait à se détendre. Il se tourna, s’apprêtant à aller s’asseoir dans l’un des fauteuils confortables mais il s’arrêta net. Il était poursuivis d’une façon ou d’une autre mais pourtant il ne pouvait empêcher de la regarder, elle semblait rêveuse et lui perdit le fil de la réalité jusqu’à ce qu’il fut ramené par un étudiant qui voulait à son tour prendre un café. Il s’excusa brièvement et se poussa plus loin. Il n’allait pas partir d’ici, après tout, il faut combattre le mal par le mal non ? Il soupira et se décida enfin à marcher vers elle. Il s’assit dans un fauteuil juste en face mais elle ne semblait pas l’avoir remarqué tout de suite, absorbée par les flocons de neige qui recouvraient petit à petit la ville d’Amsterdam. Les petits yeux noisette de l’américaine se relevèrent enfin pour croiser son regard.


-J’te dérange pas au moins ?

Question de politesse mais il avait tellement du mal à prévoir ses réactions qu’il avait préféré prendre les devants. Il but une gorgée de son cappuccino avant de remarquer le regard de Laureen vers la caféine.

- Je ne t’en propose pas, il manque de vanille …

Ce fut à son tour d’être soudainement absorbée par les flocons de neige. Il était venu le temps de la guérison d’une maladie plutôt étrange qui s’était déclarée malgré lui et cette guérison commençait ce soir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureen Sinclair



Nombre de messages : 504
Age : 28
Nationalité : Américaine d'origine Anglaise
Crazy for : Nothing else Mather!
AmstelMood : Happy
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Dim 2 Déc - 0:20

Perdu dans ses pensé elle n’avait même pas vue Seth arriver une chance sinon elle en aurait frôler la crise cardiaque mais alors qu’ils s’installait elle sentait enfin quelqu’un. Un instant plus tard elle relevait son regard et croisait celui de l’anglais et un chance qu’elle n’avait pas son éternel French Vanilla parce qu’il l’aurait surement reçue en pleine tronche sous le coup de la surprise mais non plutôt elle eu un sursaut avant d’entendre la question qu’il lui posait. Si il la dérangeait… bah non elle avait remplacer ces penser par celui qui la hantait c’était peut-être pire si vous voulez mon avis mais elle se contenta d’ouvrir la bouche et de commencer a parler ou plutôt de bégayer : « Je… heu… Non… heu non c’est bon tu ne me dérange pas. » Et ont se demandait après pourquoi elle agissait froide avec lui? Non mais elle avait beau avoir un semblant d’humilité mais devant les mecs qui l’intéressait incapable de ne pas faire autrement que de s’humilier. Après tout elle aurait peut-être du ne rien dire comme elle faisait habituellement car elle avait eu l’air conne et pas qu’un peu si vous voulez mon avis.

Elle regarda a nouveau la neige et eu un sourire partiellement destiner a Seth mais sa pourrait-il un jours le savoir? Surement pas si elle continuait a faire la conne, comme elle le faisait depuis si longtemps. Mais rapidement l’odeur de la caféine lui fit retourner sont regard vers lui et elle fut absorber par sont verres et elle eu un petit éclat de malice dans le regard malheureusement la dernière fois qu’il avait amener un cappuccino avec lui elle n’avait pas pu s’empêcher de le caser il est vrai qu’elle n’était pas dans une de ses meilleure journée se jour la mais quand même. Mais après tout c’était un des rares fois ou elle n’avait pas été d’une froideur extrême avec lui penser y.

Rapidement il avait ramener le manque de vanille dans sont verre et elle eu un éclat de rire après tout elle l’avait bien chercher celle-là. Mais elle devait trouver un moyen de ne pas s’humilier quand même et de lui répondre. Mais évidement tout se qu’elle trouva faire c’est des yeux de Puss In Boot (Chat potté) dans Shrek (Et vlan le retour de mes comparaison à la noix) Mais bon il était lui aussi absorbé par la neige soudainement. Toutefois elle ne trouvait toujours rien a dire et elle détestait se genre de silence. Elle était incapable de supporter les silences aussi pesant.

« Je… heu… Sa va? » ha oui bien jouer… En aurais-je entendu crier qu’elle était légèrement boulet? Heu oui vous avez surement raison.


(Bon mon cas s'arrenge pas la...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinette.livejournal.com/
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Dim 2 Déc - 22:04

Il fronça très légèrement les sourcils, c’était à peine perceptible mais il était surpris, elle bégayait … Elle l’aurait envoyer balader qu’il aurait été moins étonné. Enfin ça devait pour elle aussi être sous le coup de la surprise, après tout, elle était absorbée par la vu des flocons de neige et il s’était assis en face d’elle s’en prévenir, elle avait d’ailleurs légèrement sursauté et il oublia bien vite ce bégayement dans un premier temps, les veilles habitudes les rattraperaient certainement.

Elle rit. Il resta un moment complètement paralysé, jamais il ne l’avait entendu rire, juste de faibles sourires qu’il avait déjà un mal fou à oublier, et maintenant elle riait, comment allait-il pouvoir guérir ? Elle était comme un virus qui s’accrochait à sa chair. Sur le coup, il eut envie de se lever et partir, pourquoi pas même aller prendre l’air, de l’air frais lui ferait sans doute du bien, lui remettrait les idées en place. Tout était de sa faute, pourquoi avait-il fallu qu’il s’accroche à elle alors que d’une façon ou d’une autre, elle le repoussait. Son regard clair devint triste, c’était dans des moments pareils qu’une toute petite chose devenait attrayante, son café, les lustres de la pièce … ou évidemment les flocons de neige qui à défaut d’arranger son cas, le rendait encore plus mélancolique.

Il but une nouvelle gorgée de son cappuccino, d’un seul coup, il n’en avait plus réellement envie et c’était bien la première fois, il le déposa sur la table basse juste devant lui. Si ça allait ? Non, c’était comme se soigner d’un cancer, douloureux. Néanmoins, il fit comme si de rien n’était, souriant même faiblement avant de répondre d’une voix qui se voulait neutre.


-Oui ça va … Et de ton côté ? Parce que en y réfléchissant, c’est bien la première fois que je t’entend bégayer.

Oui, elle avait encore bégayer, comme si elle semblait soudain gêné de sa présence. A l’instant, il venait peut-être de dire des paroles qui pouvaient être déplaisantes, c’était comme d’un coup c’était lui qui devenait froid, et il l’avait cherché, c’est ce qu’il voulait, qu’elle le soir à son tour. Il voulait qu’elle s’énerve sur lui, n’importe quoi mais pourvu qu’il arrive enfin à la sortir de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureen Sinclair



Nombre de messages : 504
Age : 28
Nationalité : Américaine d'origine Anglaise
Crazy for : Nothing else Mather!
AmstelMood : Happy
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Lun 3 Déc - 1:23

Lors de la lecture de se sujet prière d'écouter: All I ever Wanted (Source d'inspiration pour se post)


On était toujours surpris par les changement de chose chez certaine personne lorsqu’une personne passait de méchante à amical on redoutait toujours que cette personne tente de se servir de vous. Un simple changement dans la façon d’agir avec une personne pouvait indiquer n’importe quoi et mais un bégaiement c’était un des première chose que Laureen n’aurait jamais penser capable de faire un tel chose elle n’avait pas pour habitude d’être autant gêner. Oui chez l’américaine c’était un signe de gêne. Bien qu’il était vrai que les garçon l’intimidait beaucoup la seul exception étant ceux qu’elle pouvait prétendre connaitre sous toute leur couture. Mais Bon le point n’était pas la, Seth semblait surpris par sont bégaiement, oui elle avait bel et bien remarquer sont haussement de sourcil quand vous avez devant la seul personne que vous aimez vous remarquer TOUT mais vraiment tout. C’était donc vrai pour Laureen elle remarquait tout les changement chez Seth même si elle ne les disait pas a haute voix.

Rapidement obnubilé par les flocons elle tenta de combattre sa timidité mais quiconque passait au environ remarquerait surement son rouge au joue et le fais qu’elle se mordillait l’intérieur de la joue. Elle l’observa quand même mais ne sembla pas voir ses réactions elle était parfaitement aveugle a la réciprocité de leurs sentiments. Elle ne voyait rien, elle aurait surement besoin de bonne lunette pour deviner l’effet qu’elle faisait a Seth et pourtant il lui faisait le même effet. Impossible a oublier il la hantait carrément cauchemar, beau rêve il était constamment dans sa tête et il était la raison qu’elle c’était senti obliger de prendre une pause dans ses devoir parce qu’elle était incapable de se concentrer sur celui-ci. Parfois elle rêvait d’aller se coucher pour simplement le voir alors qu’a d’autre moment cela devenait insupportable surtout quand elle voyait la petite italienne lui tourner autour. Oui elle était jalouse quand elle voyait d’autre fille lui tourner autour mais elle était même incapable de montrer a qu’elle point il l’intéressait alors comment lui en vouloir. Mais elle pouvait en vouloir a la petite Italienne ça elle ne s’en gênerait pas!

This is all I ever wanted
But life got in my way
You’re all I ever wanted


Enfin elle l’entendit lui dire qu’il allait bien et elle reporta son regard rêveur sur lui et elle ne sait comment elle sut le dire mais elle avait l’impression qu’il mentait mais comment le lui dire? Bonne question. Puis il lui demanda la même question parlant de son bégaiement et elle n’empêcha pas sa tête de se baisser plus par tristesse que par gêne il avait été presque froid. Le rongement de l’intérieur de sa joue continua un peu plus elle finit par trouver assez de courage pour relever la tête après tout elle l’avait chercher, elle avait été tellement froide et distante avec lui qu’il ne voudrait peut-être plus jamais d’elle. Trouvant assez de courage pour sourire franchement elle finit par retrouver la parole enfin c’était se qu’elle croyait : « Je… heu oui, oui sa va bien, sa va toujours bien. » Mensonge numéro un et tellement flagrant que même un manchon aveugle aurait vu qu’elle n’allait pas bien elle rêvait qu’il l’invite au bal de noël mais avec toute les rumeurs qui courait elle ne savait plus que croire et il ne semblait pas près de l’inviter non plus. C’était tellement désespérant pour la brunette.

Comment répondre sur son bégaiement elle ne trouvait rien a redire non plus, elle ne pouvait empêcher se petit geste si anodin et pourtant si inhabituel d’arriver. Ne pouvait-elle pas trouver une réponse qui tue a ça? Il ne l’avait jamais entendu peut-être n’écoutait-il pas assez? Non c’était seulement que les autre fois ou il c’était vu sa cervelle réussissait a trouver une connerie a faire, comme lui piquer son cappuccino avant de dire qu’il manquait de vanille. Oui c’était stupide mais elle n’avait rien trouver de mieux non plus, et évidement elle avait manquer son coups se jours la puisqu’il c’était sauver sans demander son reste, elle réussissait toujours a le faire fuir alors qu’elle voulait le faire rester, son humour était peut-être un peu déplacer mais quiconque la connaissait aurait-su qu’elle le faisait en blague et non sérieusement même si il manquait vraiment de vanille. Encore une preuve de l’aveuglement que nos deux jeunes ici présent était capable de faire preuve non volontairement mais ils était aveugle face au véritable preuve de leur sentiment commun.

Elle le regarda a nouveau et elle aurait voulu tout simplement fuir la situation mais il était impossible de faire tel chose alors elle finit par demander une question bien banale mais elle détestait le silence : « Alors… hum… tu aimes neige? » Baf la palme d’or de la connerie est attribué a Laureen Sinclair gagné avec un nouveau bégaiement. C’était quoi cette question hein? Nan mais penser y on ne pouvait pas faire plus stupide comme question. Comment ont faisait pour la poser hein? Ouais bah chez Laureen il avait seulement fallut qu’elle ouvre la bouche, tente d’articuler les mots comme il se fallait et auquel elle avait lamentablement échouer aussi ainsi la timidité avait fais son travail!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinette.livejournal.com/
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Lun 10 Déc - 20:51

Il n’aurait su dire pourquoi mais il la sentait différente, elle baissa la tête, ce n’était pas du tout dans ses habitudes, elle qui généralement aurait plutôt répondu par un beau sarcasme, c’était l’effet de la neige ? De l’approche de Noël ?

Seth ne put réellement s’empêcher de repenser à la discussion qu’il avait eue avec Lauralee dans la cafétéria. Est-ce qu’elle avait ensuite parlé avec son amie ? Pas certains pour autant mais il en fallait pas être aveugle pour voir que l’américaine n’agissait pas comme à son habitude et elle avait beau dire qu’elle allait bien, il sentait bien que quelque chose était différent chez la jeune femme, et pourtant il n’avait pas la prétention de dire qu’il la connaissait, c’était peut-être bien ça le problème.

Dans le fond, est-ce qu’elle aurait réellement voulu qu’il l’invite ? Pour en avoir le cœur net, il devrait lui demander, rien de bien compliquer, si ce n’est que sa fierté l’empêchait de le faire, il estimait qu’il n’avait plus à se préoccuper de cette histoire, même si évidemment, il y pensait sans arrêt, car premièrement comme il l’avait déjà dit à Lauralee, jamais elle ne lui avait fait comprendre quoi que ce soit dans ce sens, et deuxièmement, il avait invité Ella au Bal, et il comptait bien passer une bonne soirée, tenter de l’extraire de sa tête pour une soirée, ce qui n’était pas certains.

Un lourd silence pesant s’était installé, Seth tentait de ne pas y prêter attention en regardant la neige tomber sur Amsterdam. Et puis la voix de la jeune femme vint cesser ce silence par un nouveau bégaiement, l’anglais se dit qu’il était sans doute inutile de faire une nouvelle remarque, d’ailleurs, il n’en avait aucune envie. Au fond, c’était une question anodine, historie de casser un blanc. Il sentait le regard de la jeune femme sur lui mais il ne tourna pas pour autant la tête.


-Oui, ça me rappelle des souvenirs.

Londres était si beau sous la neige, il aurait pu écrire un livre entier de souvenirs. La capitale anglaise était tellement belle en période de Noël qu’il eut un sentiment de mélancolie.

-Et toi, tu aimes la neige ?

Seth commença à tapoter du doigt sur le fauteuil, voilà qu’il commençait presque à être mal à l’aise, encore un peu et ce serait à son tour de bégayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureen Sinclair



Nombre de messages : 504
Age : 28
Nationalité : Américaine d'origine Anglaise
Crazy for : Nothing else Mather!
AmstelMood : Happy
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Lun 10 Déc - 21:47

Comment on fais pour combattre la timidité quand elle nous tient, la seul façon de nous protégé des autre est toujours bizarre elle cherchait une remarque sarcastique mais sa cervelle était a sec. La neige avait véritablement un effet bizarre quand on y pensait. Les enfants la veille d’une tempête de neige devenait complètement fou. Et elle devenait nostalgique et incapable de vous caser personne. Oui elle devait trouver quelqu’un ou quelque chose sur qui faire porter le blâme de sa timidité plutôt que de mettre le tout sur sa peur d’être blesser, sa peur irrationnel quoi! Non elle était loin d’être rationnel dans ces cas la elle devait même complètement stupide se qui était étrange pour elle. Elle avait toujours l’air confidente même quand elle faisait une connerie. Les gens serait surement surpris de voir se qui se cachait réellement derrière tout cela.

Non Lauralee ne lui avait dit aucun mot de la discutions qu’elle avait eu avec Seth et une chance car sinon elle aurait surement trucider son amie non pas pour avoir déclarer a voix haute tout se qu’elle ressentait vraiment mais pour avoir réussit a la voir sous son vrai jour? Oui Lo l’avait complètement peinte comme elle était avec sa carapace qui la protégeait. Oui effectivement une chance qu’elle n’était pas au courant de leur petite discutions ou on aurait pas donner très chère de la peau de celle-ci.

Évidement qu’elle n’allait pas bien une gamine de première année lui enlevait son rêve! Et vous croiriez après ça qu’elle irait bien? Non mais il fallait être stupide pour croire qu’elle pourrait allez bien. Bien sur Seth ne pouvait pas être au courant du rêve de petite fille qui ne veux pas grandir. Il ne pouvait rien savoir justement parce que l’américaine qu’elle était avait toujours été incapable de montrer quelconque sentiment qu’il soit devant lui. Elle agissait toujours de la même façon sauf la et il devait être tout autant déstabilisé qu’elle si on y pensait vraiment. Si pour un instant on se mettait dans sa tête on y verrait rien, absolument rien autre que ces chances a elle était anéantie.

Another sleepless night
But I don’t wanna sleep anymore
I don’t wanna sleep anymore


Enfin elle l’entendit répondre a sa question sur la neige et se retourna vers lui tranquillement. Extrêmement tranquillement pour reporter son attention sur lui complètement. Sa réponse la fit sourire, Des souvenir de quoi? De bataille de boule de neige? Des paysage? On devenait toujours mélancolique quand on repensait a nos souvenir surtout quand on se retrouvait loin de chez nous comme elle en se moment. Un océan complète se retrouvait entre elle et sont chez elle. Elle eu un petit soupir elle pouvait en effet dire que c’était la première fois qu’elle s’ennuyait de chez elle.

Le retour de la question la fit devenir très rêveuse elle porta sont regard a nouveau vers la fenêtre et presque sans s’en apercevoir elle se mit a parler. Son bégayement a elle était partit mais elle était ailleurs. « J’adore la neige, c’est si pur, léger, presque poétique. » Elle se rappelait tout les paysage de son village. Elle restait dans les état de la Nouvelle-Angleterre les paysage là-bas était magnifique bien qu’évidement le meilleure temps pour les admirer était l’automne elle avait tout un tat de photo d’hiver. Sa voix était différente quand elle devenait rêveuse, plus doux un peu absent mais d’une douceur extrême elle était transformer peut-être qu’un jour il la verrait prendre se même ton pour lui seulement. Peut-être bien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinette.livejournal.com/
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Lun 10 Déc - 23:04

Bien qu’il regardait toujours la neige tombé, il ne la voyait pas sourire, mais pourtant, il le sentait, et rien que cette idée le fit sourire à son tour, un petit sourire en coin, mais un sourire quand même. Il ne savait pourquoi un beau sourire à n’en pas douter venait se dessiner sur les lèvres de l’américaine suite à sa question, peut-être est-ce parce que elle aussi ressent une certaine mélancolie, l’Amérique est bien plus loin d’Amsterdam que son Angleterre natale.

Il sentit ensuite que le regard de la jeune femme n’était plus porté sur lui, il détourna le regard de la fenêtre, dans le fond, il savait que c’était une mauvaise idée parce qu’il n’arriverait plus à détacher son regard d’elle et c’est ce qui arriva. Il ne jouait pas vraiment avec le feu mais plutôt avec ses nerfs, il n’arrangeait en rien la situation. Il ne fit presque pas attention au fait que son bégayement s’était soudainement envolé. Peut-être n’avait-il pas fait attention à ce détail parce qu’il avait plus remarqué le changement du ton de sa voix. Il était bien plus doux, et il y prêtait bien plus d’attention qu’à se qu’elle disait dans le fond, mais elle avait raison, la neige était poétique, tout autant que sa voix à cet instant.

Ca y est, ça le reprenait, ce sentiment qui le poussait à vouloir la prendre dans ses bras, à rester près d’elle, à lui dire tout ce qu’il avait tût. Il prit soudain comme peur, il voulait fuir ce qu’il pensait être un problème et arrêter de se torturer l’esprit une bonne fois pour toute. Il prit son cappuccino en main et se releva finalement du fauteuil. Il sentit le regard de la jeune femme se tourner vers lui, et ce fut à son tour de bégayer.


-Heu … Je … J’ai un devoir à finir … On … s’verra sûrement au Bal …

Il tenta de faire un sourire qui se termina plutôt en grimace. Il se tourna enfin, resta sur places quelques secondes avant d’enfin commencer à marcher et sortir du foyer. Aussi étrange que cela puisse paraître, un sourire ce dessina sur ses lèvres, il savait que dans le fond, il n’arrangeait rien à la situation, mais ce soir avait été spécial car sa discussion avec la jeune femme avait été différente … Et puis il l’avait vue, et rien que ça le rendait déjà de bien bonne humeur, le remettant d’aplomb pour finir ce foutu devoir.

L’espace d’un instant pourtant il redouta le Bal, la voir avec un autre garçon, celui dont Ella lui avait fait part d’après des rumeurs ne le mettait pas réellement dans un joie certaine, il s’était presque fait une raison, il espérait juste qu’il ne les croiserait pas à la soirée …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)   Aujourd'hui à 21:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Il neige, il neige de petit flocon blanc.... (R.)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les joies de la neige, et les glissades par la même occasion
» IL NEIGE ....IL NEIGE
» Chaîne à neige...
» Ah ! Comme la neige a neigé! Ma vitre est un jardin de givre ...
» e a Chasse neige dans son jus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Five years ago... :: ... our lives happened :: International School Of Politics-
Sauter vers: