AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Valentine Zylstra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentine Zylstra
• I'll be your best friend and you'll be my Valentine...


Nombre de messages : 825
Age : 28
Nationalité : Hollandaise
Crazy for : Lollipops
AmstelMood : Very irritated
Date d'inscription : 05/12/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Valentine Zylstra   Mer 5 Déc - 5:00

• Identité :

Nom : Zylstra.
Prénom(s) : La demoiselle ne possède qu’un seul et unique prénom : Valentine. A prononcer à la française, s’il vous plaît.
Surnom(s) : Valentine préfère les adjectifs attentionnés aux surnoms enfantins.
Âge : 21 ans.
Date de naissance : Un 14 février, ce qui explique le choix de prénom qu’eurent ses parents ce jour là. La journée des amoureux. Une date importante mélangé à un attachement indescriptible à la France, et Valentine obtint ce fameux prénom.
Lieu de naissance : Ici même à Amsterdam, dans ce pays magnifique que sont les Pays-Bas.
Nationalité : Hollandaise.

• Scolarité :

Année d'étude : Valentine vient d’entrer en troisième année à l’ISP.
Note à l'examen d'entrée : Elève studieuse et assidue, elle a obtenu l’excellente note de 93 sur 100 à son examen d’entrée.
Langues : Elle étudie l’anglais, l’allemand et le français. Maîtrisant parfaitement ce dernier ainsi que le néerlandais.
Options : La musique et le dessin.
Sport : Aussi curieux que cela puisse paraître, Valentine est déjà ceinture noire de karaté. Pratiquant ce sport depuis toute petite, elle a un contrôle inébranlable de son corps, et une maîtrise parfaite du « self-control. » C’est une sportive de haut niveau et une adversaire redoutable. Ce qui peut parfois être en contradiction avec ce qu’elle représente.

• Biographie :

Ascendance sociale : Née en plein cœur d’Amsterdam, Valentine est fille unique. Oui mais, elle n’est pas l’unique fille de n’importe qui. Dernière descendante des Zylstra à ce jour, elle est l’héritière d’une fortune colossale familiale au-delà de ses espérances. Issue d’une richissime famille, son destin était déjà tout tracé avant sa naissance, voire même avant qu’elle ne soit conçue. Toutes les jeunes filles provenant d’un milieu plus qu’aisé ont le même avenir, qui est assez crédule pour l’ignorer ? D’avantage lorsque celles-ci n’ont ni frère ni sœur pour assurer la relève. Une jeune fille à marier, voilà ce qu’elle était dès lors que sa petite tête blonde entra dans le monde terrestre. Cependant, à notre merveilleux siècle les mœurs avaient quelque peu évolué depuis les traditions ancestrales des membres de sa famille.

Choyée et dorlotée, Valentine est une véritable petite princesse au sein même de son domicile. Sa mère, Femke Zylstra, a toujours endossé le rôle de mère au foyer, au plutôt femme d’un richissime homme d’affaire. Faute de n’avoir suffisamment de temps, elle n’eut jamais l’occasion d’avoir un second enfant avec son époux, Lennert Zylstra. Il fallait dire qu’entre ses séances chez le coiffeur, chez son esthéticienne attitrée et les quelques voyages autour du globe, la jeune femme n’avait pas jugé bon de chambouler son quotidien, au prix de nombreuses contraintes. Une nouvelle grossesse ne pouvait que lui être néfaste. Passé un certain âge, elle se disait ne plus être très « fraîche », et pourtant la date de péremption n’était pas encore atteinte à cette époque-là. Derrière tout un tas de faux prétextes se cachait en réalité un fort désir d’en arrêter ici avec la maternité. N’ayant pas réellement su s’y prendre une fois, il ne valait mieux pas retenter l’expérience une seconde fois. Oui, cette malheureuse Femke était d’un égoïsme et d’un nombrilisme étonnants. Ramenant toujours tout à sa petite personne, son bien-être passait bien avant celui de sa propre fille. Mais ne vous méprenez pas, l’amour pour cette dernière était bien réel et non fictif, mais dans sa famille… Personne n’était réellement démonstratif, du moins chacun avait sa petite méthode pour l’être.

Comme son père, par exemple. N’étant que très rarement chez lui, il excusait ses absences répétitives avec divers présents offerts à tout va. Une voiture ? Une nouvelle garde-robe ? Tous les caprices étaient bons à prendre, afin d’être tout simplement transformés en joyeux cadeaux pour un être cher. Et Valentine l’avait très vite compris… A quoi bon s’accrocher à un père peu présent ? Gentil, certes, mais étrangement absent. A chacun de ses déplacements, elle était certaine d’obtenir un petit quelque chose à son retour. Elle serait bien idiote de ne pas en profiter. Sous ses airs de petite fille gâtée est enfouie une stratégie hors paire. La jeune femme n’était pas née de la dernière pluie. Soit, elle vivait dans un milieu aisé et possédait tout ce qu’elle voulait, servi sur un plateau d’argent si elle le désirait. Mais cela ne faisait pas d’elle une personne imbue de sa propre personne. Elle se jouait de ses parents et profitait à bon escient de leurs offrandes généreuses. Son quotidien se résumait à peu de choses près à cela. Un père absent, une mère occupée. Une maison bien souvent vide, mais un maximum de réconfort matériel en échange. L’argent ne fait pas le bonheur, il faut croire que si… La demoiselle s’en contentait, recherchant ailleurs un certain manque d’affection.


• Psychologie :

Traits de caractère : Fière... Un mot à double sens, qui caractérise assez bien Valentine. En effet, fière jusqu'au plus haut sommet qui soit, il peut lui arriver d'être arrogante voire hautaine. Emprunter un ton suffisant ne lui ressemble pas, mais elle n'approche pas encore de la perfection, loin de là même. Cependant, elle est digne et manifeste des sentiments nobles, élevés. Ce qui est notoirement assez rare dans cet internat, où un melting-pot de caractères y est visible. Têtue et bornée, Valentine ne se laisse pour ainsi dire jamais marcher sur les pieds. Comme beaucoup de femmes probablement, elle aime avoir raison et ne reconnaît pas toujours ses torts lorsque ceux-ci se voient avérés. Mélangé à cela, ajoutons aussi qu’elle est extrêmement colérique. A ne pas confondre avec violente. Elle n'est pas une fille brusque et ne fait que très rarement usage de ses mains, uniquement quand cela devient une nécessité. Ayant un fort caractère, il lui arrive - comme tout le monde - de légèrement « péter les plombs » à certains moments. Elle n’a malheureusement pas une patience à toutes épreuves, ses nerfs ne sont pas non plus d'acier, il faut donc la caresser dans le sens du poil et ne pas la pousser à bout, au risque de le regretter amèrement. L'un de ses plus grands défauts est très certainement son côté frivole. Qu'elle assume pleinement soit disant passant. C'est une grande séductrice qui aime plaire, courtiser et être courtisée. Pour elle, il n'y a rien de mal à butiner de droite à gauche tant que l'on reste quelqu'un de sincère. La vie lui a donné un physique agréable à regarder, pourquoi s'en priver ?

Aussi douce qu’hystérique, Valentine aime que l’on s’occupe d’elle, après tout, il en a toujours été ainsi depuis sa naissance… Non pas qu’être le centre d’intérêt de tout le monde l’intéresse, mais presque. Ce n’est pas une fille des plus discrète dans l’ensemble. Elle déteste les recommandations, les conseils en passant bien évidemment par les ordres. Son seul chef est elle-même. Un caractère bien trempé, dans un corps plein de fraîcheur et de dynamisme. Il n’est pas dans sa nature d’agir méchamment, et encore moins gratuitement. Mais certains gênes en elle la pousse parfois à agir telle une peste de haute renommée. S’en prendre à elle est comme s’en prendre au président des Etats-Unis. Fâcheuse tendance à tout dramatiser, elle n’aime pas que les choses lui échappent. Joueuse, taquine, provocatrice, elle aime mener son petit monde à la baguette et se plaît à ce que tout soit fait selon ses dires. Après une telle description, on pourrait croire que Valentine est une personne insupportable, mais il n’en est rien. Bien sûr, elle n’est pas toujours facile à vivre, mais c’est une fille extrêmement attachante, qui s’avère attentionnée et attentive dans des moments d’intimité. La carte de l’assurance et la carapace de la fille dure et impartiale révèle un réel manque de confiance en soi. C’est bien connu. Petite crème à ses heures perdues, elle demeure d’une grande générosité. Tantôt joviale, tantôt fataliste, elle est quelque peu lunatique mais ses proches s’y sont habitués.

Manies : Heureusement pour elle, Valentine n’est atteinte d’aucun trouble obsessionnel compulsif qui viendraient perturber son quotidien. Que ce soit au niveau de la propreté ou bien d’elle-même. Ses « appartements » sont toujours irréprochables, il n’y a jamais rien à redire. Ayant très tôt pris l’habitude de ranger chaque chose utilisée ne servant plus, il est rare que ses affaires soient en désordre. Néanmoins, elle prend soin de ses biens personnels, essentiellement de ses habits, et aime que les autres en fasse autant quand elle est amenée à partager un espace commun ou autre. Mais cette hypothèse est très rare car la fourmi n’est pas prêteuse.
Toujours impeccable sur elle-même, la seule manie qu’elle pourrait éventuellement avoir est de sans cesse tripoter ses cheveux pour les replacer, même quand cela n’est pas de première importance. Hormis ces quelques détails insignifiants, Valentine aime capter l’attention des gens, c’est pourquoi elle aime par-dessus tout regarder ses interlocuteurs dans les yeux, ajustant au passage quelques petites choses qui n’iraient pas chez ceux-ci, comme une mèche rebelle, une petite peluche encombrante… Elle ne peut s’empêcher d’y remédier. Petite touche à tout ? C’est fort probable.


• Apparence :

Allure générale : D'apparence, c'est une fille plutôt simple mais que l'on remarque tout de même... Elle n'est pas très excentrique au niveau vestimentaire, ses particularités se situeraient plutôt à d'autres endroits. Comme sa taille par exemple: ne mesurant pas plus d’'1m61, elle sait parfaitement s'affirmer quand il le faut, ne surtout pas croire Ô grand jamais que sa petite taille la rend plus faible qu'une autre. Sachant tirer profit de ses acquis, Valentine profite amplement de sa petite taille pour dissimuler certaines choses. Du fait de n'être pas très grande, elle sait que cela peut jouer en sa faveur dans le sens où au premier coup d'oeil la pensée première que l'on pourrait avoir à son sujet serait que "Tout ce qui est petit est mimi, tout ce qui est grand est méchant". Bien que son allure démontre bien une certaine assurance, elle n'en reste pas moins qu’une jeune femme, révélant parfois bien des faiblesses, comme tout être normal. Elle a une chevelure des plus étranges ou plutôt extraordinaires... Telle une sirène, Nymphe ou tout autre personnage de la Mythologie, ses cheveux sont extrêmement longs. Lors de son entrée à l’ISP, ils descendaient à la hauteur de son postérieur, mais au fil du temps et des années ces derniers ont pris d'avantage d'ampleur. Ayant la capacité de pousser à une vitesse folle. A présent il dépasse son bassin de quelques centimètres. De couleur doré, ses cheveux forment de jolies boucles naturellement. Ce qui est pourtant fortement étrange, c'est l'irrégularité de leur texture. Un jour ils peuvent être volumineux et le suivant lisses.

Ne dit-on pas que les yeux sont le reflet de l'âme ? S'il est vrai que le regard d'une personne reflète son âme, celui de Valentine est fait à la fois d'obscurité et d'éclat. Il est intense et perçant. Ses yeux possèdent une spécificité qui leur est propre, en effet elle a les yeux vairons. Son oeil droit est vert et le gauche bleu. Mais bien souvent, ces derniers brillent d’une lueur sombre.

Ayant involontairement une petite bouille pour le moins attendrissante et gentille, elle paraît être, à son grand regret, la mignonnette de service. Cependant cet air facial sociable peut se révéler bien trompeur. Néanmoins, elle sait jouer avec ce que la nature lui a donné à la naissance. D'une pâleur effrayante, on la surnomme souvent "Poupée de Porcelaine", bien que ce soit dû aussi à son physique des plus fragiles au premier abord. Sa peau certes lisse et douce est toujours d'un blanc parfait, comme la neige. Son teint n'est pas vraiment blafard, ce n'est pas l'adjectif approprié. Disons plutôt que son visage ne s'empourpre pas souvent, si ce n'est jamais. Elle demeure aussi blanche qu'un cachet d'aspirine. Même si cela peut être vu comme un défaut voire une « anomalie », ce détail physique lui est propre et malgré cela, Valentine reste entièrement naturelle.

Style vestimentaire : Comme tous les étudiants de l’ISP, Valentine se plie aux obligations, et conformément au règlement, la tenue dans l’enceinte de l’établissement est clairement définie. Un uniforme dont la couleur principale est le bleu nuit. Ces vêtements ne la dérangent pas outre mesure, ainsi il n’y a pas d’abeilles envieuses ni même différentes classes sociales, bien que la plus importante soit indéniablement la bourgeoisie. En dehors de l’école, elle arbore un look vestimentaire un peu commun dans le milieu dans lequel elle vit. Fanatique des grands créateurs français, elle se plaît à suivre la mode de ce pays et tente de se fournir par le biais de son père quelques robes, tailleurs, ou jupes provenant de là-bas.
La jeune femme apprécie les couleurs fantaisistes et claires. Il est rare de la voir vêtue de noir, d’ailleurs ce n’est pas une couleur paraît-il. Bien trop sombre et triste à son goût. Le bleu, le rouge, l’orange, le mauve et le vert son ses couleurs favorites, bien que sa garde-robe contienne très certainement un vêtement de toutes les couleurs existantes. Ses choix vestimentaires semblent mitigés. Tantôt classe, tantôt décontractée, du moment que ce qu’elle porte l’habille bien et la met en valeur, elle est preneuse.


• Address Book :

Nom et Prénom Adrian Visconti
Milo Ventimiglia
Nature de la relation
Adrian et Valentine sortent ensemble depuis déjà six mois. Seulement, ils s'en cachent, de tous, de leurs proches et amis, car leur relation était uniquement physique au départ. Leurs rendez-vous étaient basés sur une seule et unique chose, ils ne se voyaient que pour cela, pour ainsi dire... Mais au fur et à mesure, les choses sont devenues plus sérieuses, officielles. On peut dire qu'à force de se cacher, l'habitude est venue, et ils n'ont jamais vraiment cessé de s'isoler pour se voir... Comme par automatisme. Mais à un moment la demoiselle en eut assez, et sa vigilence laissait parfois à désirer au sein même de l'école. Certains disent d'ailleurs les avoir vu s'embrasser ou se frôler la main un bref instant. Ce qui la fait d'avantage rire en entendant l'habituelle réponse d'Adrian aux racontars. "Les gens parlent trop..." Ce qui ne laissait entendre ni un oui, ni un non.

[ Je suis ouverte à toutes autres demandes de liens, si vous le souhaitez. Razz ]

• Autres :
Il n'y a rien de plus à ajouter, si ce n'est la gourmandise excessive de Valentine. Toujours avec des bonbons sur elle, elle semble tous les aimer, sans exception aucune. Gourmande comme pas deux, il n'est pas rare de la croiser une sucette à la bouche.

Avatar : Mona Johannesson.

Fille ou garçon : Fille !
Comment avez-vous connu le forum ? Par le partenariat... Sur Salvation. Razz
Commentaires : Je pense répéter ce qui a déjà été dit par tous les autres membres en disant que ce forum est très attrayant. =) Le design est superbe et le concept intéressant. Autrement je ne serai pas venue, logique. ^^


Dernière édition par le Ven 7 Déc - 2:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Valentine Zylstra   Mer 5 Déc - 12:16

Bienvenue !
c'est un bon début de fiche, je réserve l'avatar Wink

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Valentine Zylstra   Mer 5 Déc - 14:36

Bienvenue parmi nous cheers
Et merci pour les compliments

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Valentine Zylstra
• I'll be your best friend and you'll be my Valentine...


Nombre de messages : 825
Age : 28
Nationalité : Hollandaise
Crazy for : Lollipops
AmstelMood : Very irritated
Date d'inscription : 05/12/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: Valentine Zylstra   Mer 5 Déc - 15:52

( Merci les filles ! cheers Et pour les compliments, c'est tout naturel, je me suis contentée de dire le strict nécessaire...
Enfin voilà. Fiche terminée. )


Anecdote(s) de l'enfance : En ce 14 février, Valentine fêtait ses six ans. Comme à chacun de ses anniversaires, ses parents avaient mis le paquet. La maison toute entière était décorée de mille et un ballons colorés, des serpentins zigzaguant de-ci de-là sur les tableaux, la rambarde de l’escalier principale, ou encore sur les vases. Tout avait été mis en œuvre pour que ce jour soit unique, comme tous les autres d’ailleurs. Dans le petit salon étaient réunis une vingtaine d’enfants, tous étant dans la classe de la petite blonde pour la plus part. Qui pouvait refuser une telle invitation ? Et puis, Valentine était une petite fille adorable, arborant déjà les bonnes manières, aimable, polie, et amusante. Tous ses amis étaient là, en ce jour exceptionnel. La fête battait son plein, elle venait d’ouvrir ses cadeaux suite à la dégustation d’un délicieux fondant au chocolat, plus gros qu’elle. Des poupées, des jouets, des peluches, il y en avait pour tous les goûts. Seul un présent manquait à l’appel. Celui de son père. D’ailleurs, où était-il ?
Par la suite, les enfants furent conduits à l’extérieur, dans le jardin immense que possédait les Zylstra. Une vaste pelouse verdoyante s’étendait à perte de vue, sur des mètres, voire kilomètres. Alors qu’elle marchait d’un pas guilleret, la voix d’un enfant s’éleva dans le ciel.


« Oh ! Un poney…
En entendant le mot poney, Valentine se retourna et courut jusqu’à son ami, s’arrêtant pile poil devant l’animal, les yeux émerveillés d’une enfant ayant reçu le plus beau des cadeaux qui soit.
Il te plaît ? Demanda alors sa mère, un sourire radieux aux lèvres.
La petite fille hocha positivement la tête, mais des paroles autre que merci s’échappèrent d’entre ses lèvres
.
Où est papa ? Il avait promis d’être là pour mon anniversaire…
Valentine… Souffla la femme, gênée. Papa est très occupé, tu le sais ça hein ? Comme il n’a pas pu venir, il t’a acheté ce poney. Il s’appelle Sevan, il est beau, non ? La mère tenta tant bien que mal d’attirer l’attention de sa fille autre part que sur l’absence de son père.
Oui mais moi c’était papa que je voulais.
Ecoutes Valentine, tu ne vas pas commencer ! Tu as voulu un poney, et tu l’as devant toi. Qu’est-ce qu’il te faut de plus ? Je ne connais pas petite fille plus gâtée que toi. Alors profites de ta fête avec tes amis, je vais chercher des bombes pour que vous puissiez monter sur Sevan. Quand je reviendrai, je ne veux plus t’entendre te plaindre. Ai-je bien été claire ?
Oui maman… »

Le reste de la journée se déroula comme la mère de Valentine le souhaitait. Les enfants riaient et jouaient de bon cœur. Sa fille n’avait plus parlé une seule fois de son père. Bien que ce n’était pas l’envie qui manquait. Comme d’habitude, son père comblait ses absences par des cadeaux… Et quel cadeau magnifique. Ecoutant les paroles de sa mère, la petite fille fût contrainte d’accepter sa condition. C’est ainsi que, par la suite, elle reçut les présents sans rechigner, sachant très bien à quoi s’attendre.

Anecdote(s) de l'adolescence : Douce et jeune enfant. Cela faisait déjà plusieurs années que Valentine ne représentait plus la candeur incarnée. Aujourd’hui, elle était âgée de 18 ans et menait sa petite vie comme bon lui semblait. Au grand damne de ses parents, même si ceux-ci se gardaient bien de le lui dire. Entre achats excessifs, et comportements tout aussi disproportionnés, la vie de la jeune adolescente était haute en couleurs. Que très rarement chez elle, elle allait et venait, comme dans un moulin, profitant seulement du gîte et du couvert. Faire acte de présence se faisait de plus en plus rare. Avec ses amis, ils avaient des passions bien précises, et coûteuses de surcroît. Dépenser de l’argent et jeter les billets comme s’il s’agissait de vulgaires miettes de pain leur ressemblait. Ils étaient entrés dans une période de rébellion totale et anarchique. La belle époque, cependant… Frivole, Valentine changeait de copain comme de chemise, se lassant très vite de chacun d’eux. Elle aimait le changement et le montrait assez bien. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’était pas une fille facile, car un tri sélectif était effectué minutieusement avant d’en choisir un. Oui mais ce soir là, elle se rendit compte de l’ampleur de sa propre bêtise. A force de courtiser tous les garçons qu’elle trouvait à son goût, il s’était avéré – à son grand étonnement – qu’elle avait deux petits copains en même temps. Comment passer à côté de ce détail ? Demandez-lui donc…

« Tu es prête Val’ ?
Oui oui, j’arrive… Minute papillon. »

Cillian, un garçon charmant et plein de ressource. 19 ans, beau, intelligent et riche. Ils sortaient ensemble depuis deux semaines. Le jeune homme avait décidé de lui faire une petite surprise… En l’amenant à une fête organisée par son meilleur ami. Alex. Une fois sur les lieux, les deux adolescents s’amusèrent, dansèrent et burent sans doute un peu. Alors que la demoiselle s’était octroyée une courte pause sur le sofa du salon, un garçon vint prendre place à ses côtés. Il s’agissait d’Alex… Oui, ce Alex-ci. Qui, à priori, la regardait d’une façon quasi-amoureuse. Maintenant qu’elle voyait son visage, il lui disait effectivement quelque chose… N’était-elle pas sortie un jour avec lui ? Lui, devait indéniablement s’en souvenir.

« Tu ne m’as pas rappelé l’autre fois… J’ai attendu pourtant. Tu fais la tête ?
Euh… Se contenta t’elle de répondre.
Tu n’avais qu’à me le dire si tu trouvais que ça allait trop vite. J’aurais compris, tu sais.
Ecoutes Alex… Tu es bien mignon mais, là je fais une pause, tu vois ? J’ai un mal de tête affreux. Alors si tu veux te rendre utile, va me chercher une aspirine, ou à la limite appelle Cillian.
Secouant négligemment la tête de droite à gauche, Alex se releva d’un bond.
Pauvre conne va !
Ouais ouais, c’est ça… Et pour le cachet, évites de me faire attendre, c’est pas que ça presse mais presque. »

Cette nuit là, Valentine perdit son magnifique jeu d’un seul coup. Ses deux as s’en étaient allés. Ni Alex ni Cillian n’avait voulu la revoir. Cette scène se répéta à plusieurs reprises… Et elle comprit, à l’usure, qu’elle devait se racheter une conduite. Etre moins volage et accorder plus d’attention à ceux qu’elle fréquentait. Et elle se tint à ses bonnes résolutions. Quelques années plus tard, c’était une jeune femme transformée que l’on retrouvait. Certes son goût prononcé pour les garçons ne l’avait pas quitté, mais elle était une fille sérieuse… et fidèle avant tout.


Anecdote(s) à l'ISP : Un début de mois de Décembre comme on les aimait à Amsterdam. Un froid hivernal qui promettait une saison pas comme les autres. S’il y avait bien une chose qui pouvait mettre la jeune Valentine de bonne humeur, c’était les températures estivales. Pouvoir s’emmitoufler dans de beaux et soyeux manteaux que lui aurait acheté son père, à Paris. Cette idée la faisait frémir d’avance. C’était Noël avant l’heure. Et il n’y avait rien de mieux pour évacuer tous ces tracas de l’esprit. Adrian et elle commençaient tout juste à s’afficher en public, cela manquait encore un peu de naturel, mais avec le temps, ils y parviendront… Cela faisait déjà six mois qu’ils vivaient dans l’ombre, à toujours attendre d’être seuls pour se voir, s’effleurer. Il y avait de quoi devenir chèvre. Le jeune homme avait su acquérir une certaine popularité dans l’école, et Valentine supportait assez mal de voir tous ces regards posés sur son petit ami. Aussi frivole soit-il d’une certaine manière. Mais ils l’étaient tous deux, avant le cap des fameux trois mois passé. Elle avait su survivre à la malédiction et se trouvait toujours dans le course, il y avait un petit quelque chose de particulier qui les unissait. Sereine et souriante, comme à son habitude, elle marchait dans les couloirs de l’ISP, avec à ses côtés une camarade de classe, Chelsea.

« Tu connais pas la dernière ? Lança son amie alors qu’elles venaient de s’arrêter en bas d’un escalier.
Non, mais tu vas me le dire… Répondit Valentine, un petit sourire amusé aux lèvres.
Tu connais Adrian Visconti, bien entendu ?
Qui ne le connaît pas ? Poursuivit-elle avec innocence, sans réelle expression.
C’est vrai qu’il n’a pas vraiment de vie privée ici… Ses abats amoureux intéressent tout le monde. Moi y compris ! Et j’ai ouïe dire qu’il fréquentait quelqu’un. Enfin, rien de sûr ni de sérieux… Je ne sais pas trop.
Ah… Et de qui tiens-tu cette source si exceptionnelle ?
Par moi pardi ! Chelsea, leva les yeux au ciel, outrée par une telle demande. J’ai mené mon enquête… Il y a une petite nouvelle, en première année. Du nom de Elsa Doval. Mon flair ne me trompe jamais, et je suis prête à parier qu’il y a quelque chose entre ces deux là.
Voyez-vous ça… Vociféra Valentine, d’une voix légèrement agacée.
Quand on parle du loup, on en voit la queue. La jeune femme en question venait tout juste de passer devant elles, occupée à lire des papiers qu’elle tenait dans ses mains. Je ne sais pas ce qu’il lui trouve.
Tu es mauvaise langue, Chelsea. Murmura la jeune Hollandaise d’une voix tout à fait ironique. Son regard se posa un instant sur Elsa d’un air pensif. Et si c’était vrai ? Adrian ne payait rien pour attendre… Si jamais il avait osé la tromper, elle ne donnait pas cher de sa peau. »

Sur ce bref échange, l’étudiante partit de son côté, à la recherche d’Adrian. Et coup de chance pour elle, elle le croisa à l’intersection d’un couloir à quelques mètres de là. S’arrêtant alors devant lui, elle le dévisagea plus ou moins, de ses iris vairons. En vue de la froideur avec laquelle elle le regardait, il devait très certainement se douter que quelque chose n’allait pas.

« Adrian… Il faut qu’on parle. Mais avant même qu’elle ne poursuive sa phrase, l’un des amis du jeune homme vint s’immiscer entre eux deux et prit Adrian par le bras.
Désolé, mais vous reporterez cette discussion à plus tard. On a vraiment besoin de lui. Et sans comprendre ce qu’il se passait devant ses yeux, Adrian lui échappa des mains, emporté par quelqu’un dont elle ignorait l’identité par ailleurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Valentine Zylstra   Mer 5 Déc - 15:56

Ce fut rapide

Validée Wink

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Valentine Zylstra   Aujourd'hui à 11:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Valentine Zylstra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miss Valentine 2010, Estonie, Tartu
» Miss Valentine 2009
» Miss Valentine 2011, Tartu, Estonie
» Tournoi miss valentine 2008
» valentine derrey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: