AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dear Santa, I wish...[R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Dear Santa, I wish...[R.]   Lun 10 Déc - 22:52

Alors que la musique battait son plein, les gens arrivaient par vagues, passant les uns après les autres avec des visages similaires figés qu’ils offraient aux photographes dans l’entrée, Lauren avait une franche envie de vomir. Bon sang qu’est ce qu’elle avait changé. Comme si depuis qu’elle était arrivée à l’ISP, elle avait perdu tout ce qui faisait d’elle une fille superficielle et insupportable. Dans un sens, c’était une bonne chose, mais à quel prix avait elle du payer ça…

Assise dans un coin reclus de la pièce, assise sur une chaise en sirotant son champagne millésimée que servait des jeunes personnes engagés par le traiteur de la soirée, Lauren regardait d’un air vide et las les étudiants qui se mouvaient frénétiquement au son de la musique techno qui battait son plein. Elle soupira, en avala d’un coup un petit toast grillé où un petit morceau de foie gras français avait été délicatement déposé. Elle ferma les yeux un instant, se demandant encore une mille et unième fois la raison de sa présence ici.

Ses yeux s’arrondirent soudain, lorsque Lauren reconnut son amie vêtue des plus simplement mais tout aussi magnifiquement d’une robe prune, qui souriait à pleine dents, les yeux pleins d’étoiles, au bras de…Alexander. Mais… Son cœur se fracassa soudain contre sa poitrine, comme les vagues sur un rocher, et la première chose à laquelle la jeune brunette pensa, fut bien sûr Sebastian. Où était il ? Que faisait il ? Et surtout pourquoi n’était il pas avec son amie ? Il avait du se passer quelque chose. Peut être que le blanchisseur en repassant son costume avait fais un trou dans sa veste, peut être qu’il s’était foulé la cheville et qu’il était dans le plâtre, ou peut être qu’une limousine lui avait roulée dessus et qu’il agonisait à l’hôpital, ou peut être qu’il y avait eu une révolution en Italie et il avait du prendre le premier avion pour retrouver sa famille.

Se rongeant les ongles de mains jusqu’à l’os, elle se demandait si elle préférait qu’il soit présent…ou pas. Et soudain, dans un éclair, ses yeux le croisèrent dans l’entrée. Elle sentit alors tout son corps convulser, ses yeux mêlant une admiration extrême et une tristesse sans nom. Il était magnifique. Tout simplement. Elle se sentait ridicule et laide, assise dans l’ombre, dans un coin sombre de la pièce, où personne ne pouvait la voir…Elle voulait juste, disparaître, plutôt que de pouvoir admirer l’homme qu’elle ne pouvait avoir…

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Lun 10 Déc - 23:39

Sebastian avait suivit le mouvement, comme tout le monde. Il venait de pénétrer dans la salle de réception quand la musique techno qui envahissait la pièce était venue le surprendre. Encore proche de la porte d’entrée, Sebastian avait immédiatement cherché Lauren des yeux. Si il était venu, c’était uniquement pour elle. Pourtant, le visage de celle qui faisait battre son cœur depuis plusieurs mois, ne lui apparaissait dans aucun recoin. Elle n’était ni sur la piste de danse, ni vers la fontaine de champagne.

Peut être qu’il s’était tout simplement fait des idées. Peut être qu’elle était dans sa chambre à se morfondre dans son coin. Peut être était-elle avec un autre garçon. A cette idée, le jeune italien fronça des sourcils. Il n’avait pas prévu cette supposition. Voir Lauren avec quelqu'un d’autre que lui, lui paraissait impensable mais surtout insupportable. On lui avait toujours répété que les erreurs étaient faites pour être réparé et ce soir, il comptait bien le faire. Si seulement, il arrivait à la trouver.

D’un pas lent et imprécis, Sebastian se dirigea vers la fontaine de champagne où il attrapa une flûte remplie de ce liquide que beaucoup affectionnait. Une fois de plus, son regard parcouru l’ensemble de la salle mais Lauren ne donnait toujours aucun signe de vie. Le désespoir commençait sérieusement à l’emporter sur sa bonne volonté. Ses yeux se stoppèrent sur deux élèves qui riaient aux éclats sur la piste de danse. Une tonne de souvenirs lui brûla alors les yeux. Il regrettait ce temps où ils se cherchaient du regard continuellement, peut être pour se lancer des pics mais son regard lui suffisait à le rendre heureux pour le reste du temps. Il désespérait simplement de pouvoir un jour goûter de nouveau au délice de ses lèvres et de sentir l’odeur de sa peau enivré ses sens.

Le regard perdu, il baissa les yeux sur ses pieds. Il fallait si résoudre Lauren n’était pas là. Sebastian approcha la flûte de sa bouche et y trompa ses lèvres. Le champagne avait perdu son goût. Il inspira une bouffé d’air chaud et décida une ultime fois de faire le tour de la salle. Si Lauren n’étais pas là, sa présence n’avait plus aucun sens.
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mar 11 Déc - 1:54

Tentant tant bien que mal de se cacher derrière sa coupe de champagne, Lauren continuait d’observer Sebastian qui se rapprochait dangereusement du buffet et donc par conséquent d’elle. Apparemment, il ne l’avait pas vu et Lauren ne savait pas si elle devait s’en réjouir ou pas. Peut être qu’il s’en fichait d’elle, peut être qu’il l’avait vu et faisait semblant de ne pas l’avoir vu.
La jeune anglaise se frappa le front violement. Voilà qu’elle devenait complètement folle. Que faire. Mince. Soudain, une minuscule flamme s’alluma au fond de son cœur. Cette petite flamme qu’on appelle espoir dictait à Lauren d’aller le voir. Comment pouvait elle encore oser penser à ce genre de chose. A deux reprises elle lui avait parlée de ses sentiments, alors à quoi cela servirait d’y retourner ?

La flamme vacilla un instant et s’éteignit. Elle avait tout perdu. Même l’espoir. L’espoir qu’il lui offre un sourire, l’espoir qu’il lui dise quelque chose qui la ferait sourire comme autrefois, l’espoir même de sentir son odeur, et l’espoir vain de le tenir un jour dans ses bras. Les souvenirs passés avec lui se bousculèrent à une vitesse prodigieuse dans sa tête, et même les jours où ils avaient été les plus exécrables l’un envers l’autre étaient des beaux souvenirs. Parce que au fond, elle savait que cela voulait dire qu’elle avait une place dans son cœur.

Et puis, aussi fou que cela était, elle avait toujours eu besoin de lui. Depuis la soirée d’Halloween qui les avait rapproché, depuis le matin où elle s’était réveillée dans ses bras, elle avait décidé qu’à partie de ce jour, Sebastian Visconti serait la personne dont elle aurait le plus besoin ici. Elle n’avait jamais accepté d’avouer au fond d’elle, été née un amour fou et incommensurable, mais maintenant elle le savait plus que tout…Elle l’aimait. Aussi fort qu’elle n’avait probablement jamais aimé avant. Cette fois c’était différent, et PARCE QUE c’était différent, elle devait se battre.

Elle prit une profonde inspiration, ravala ses larmes et se leva. Elle s’avança, mi-hésitante, vers lui, sentit que chaque pas ne faisait qu’accélérer les battements sourds de son cœur, et offrant un sourire sincère qu’elle n’aurait pas soupçonnée donner, elle dit :

- Bonsoir.

Que dire a part que la peur c’était emparée d’elle. Elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle agissait comme si de rien n’était, mais elle voulait juste qu’il comprenne, que tout ce qui avait pu arriver avant n’avait plus aucune espèce d’importance et que il était et resterait ce qui l’aider à garder une assurance devenue maladroite.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mar 11 Déc - 13:16

Ses recherches étaient vaines. Son regard avait beau allé d’un coin de la salle à un autre, il ne se posait toujours pas sur Lauren mais sur la présence continue d’un flot d’élève arrivant. Puis dans un espoir ressuscité, il tenta de trouver Heather. Après tout, Lauren pouvait très bien être avec sa meilleure amie. Seulement, la seule personne qu’il vit au coté de la jeune Danoise était Alexander. Au moins, il y en avait une qui appréciait d’être venue.

Il but une nouvelle gorgée de champagne mais cette fois-ci avec difficulté manquant de peu de s’étouffer lorsque une voix familière effleura son visage. A ce moment là, il se demanda si depuis tous ce temps où il la cherchait des yeux, elle l’avait observé. Un autre jour, il y aurait attaché une importance certaine mais là, aujourd’hui, ce n’était qu’une simple pensée futile.


C’est un visage souriant que Sebastian tourna vers Lauren, une légère flamme illuminant son regard déjà bien heureux de pouvoir contempler la jeune Baxter. Elle était tout simplement divine. Pendant un long moment, quelque dizaine de seconde tout au plus, il resta sans voix, ne sachant trop quoi dire, ni quoi faire. Enfin, il inspira directement, ne détachant ses yeux de Lauren que bien des secondes plus tard.

« Bonsoir. »

Ce fut la seule chose qu’il parvint à articuler correctement. Des émotions diverses étaient venue le submergé alors qu’il s’y attendait le moins. Il ne pouvait certainement pas dire que la peur l’avait envahi mais c’était plutôt une sensation d’appréhension. Après tout ce qui s’était passé, faire comme si de rien n’était, lui semblait impossible pourtant l’envie était là. Prendre un nouveau départ ? C’était ce qu’il chérissait maintenant.

« Tu est … ravissante. » Crétin. Banalité déconcertante puisqu’elle devait déjà le savoir. Et bien que Sebastian n’avait d’yeux que pour elle, il la trouvait encore plus séduisante habillé ainsi. C'était un faite.

Le sourire qu’elle affichait lui réchauffa le cœur, lui redonnant confiance. Cette soirée était peut être le bon moyen de passé à autre chose. Il voulait simplement que Lauren fasse parti de son avenir et pour rien au monde, il ne la laisserait encore lui echapper. Puis il termina sa coupe de champagne et la posa sur le plateau d’un serveur qui passait près d’eux. Esqu’il devait s’excuser pour tout ce qui s’était passé ? Sebastian n’en savait trop rien mais a quoi servirait de ressasser le passé ? A rien, si ce n’est à ouvrir des plaies qui n’était toujours pas cicatrisé. Le jeune italien jugea alors bon de ne pas partir sur des excuses pour laisser le temps faire son œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mar 11 Déc - 18:11

Lauren sentit alors le sang monté à une vitesse fulgurante dans son cerveau. Elle baissa poliment la tête, en souriant timidement, comme l’aurait fait une petite fille sincèrement touchée par ce compliment. Encore une preuve, que la jeune anglais avait changé. Autrefois, elle aurait affiché sa fierté et le fait indéniable qu’elle était sûre d’elle, elle soulignant le tout d’une phrase telle que ‘Je sais’. Elle sourit un peu plus, souffla un léger ricanement. Elle était touchée…Bien sûr. Le temps semblait s’être suspendue, comme si tous les malheurs qui leur étaient arrivés, n’avaient jamais existé, comme si juste à ce moment il n’existait plus rien d’autre qu’eux.

Elle redressa enfin la tête, souriant toujours, et hochant lentement la tête, elle souffla timidement :

- Merci.
Une seconde, une minute, que sais je, passa, Lauren se perdant dans les yeux de Sebastian, oubliant la peur qui l’avait torturé et la tristesse et ce, même si le responsable était devant elle. Serait il ridicule de lui dire maintenant qu’elle ne lui en voulait pas ? Que après tout, tout était de sa faute ? Qu’elle avait mérité tout ce qu’elle avait subis ? Qu’elle avait changé ? Oui…Elle avait changé. Elle voulait juste qu’il le sache. Qu’il sache que plus jamais elle ne serait une fille superficielle vide de sens et d’intérêt, ou tout du moins…pour lui. L’amour qu’elle lui portait avait soigné tous ces maux, et plus rien ne serait pareil pour elle à partir de maintenant, et même s’il refusait de la revoir.

Elle passa nerveusement une mèche de cheveux qui traînait derrière son oreille, prit une inspiration et dit, un sourire étrangement toujours aux bords de ses lèvres :

- Tu n’es pas mal non plus.
Elle hocha la tête et haussa les sourcils, signe plus qu’évident bien sûr, elle sous entendait par là qu’elle le trouvait plus que beau dans son costume. Doucement, alors que les secondes continuaient de défiler et que la musique en fond n’était plus qu’un souffle étouffé à peine audible, son sourire s’effaça, mais son regard soutenait toujours celui de son interlocuteur. La peur revenait. Que dire ? Devait elle à présent partir ? Peut être qu’après tout ce n’était pas une bonne idée d’être venu lui parler. Peut être qu’il attendait quelqu’un et que Lauren lui avait suffisamment détruis la vie comme ça.

Alors que ses pensées pessimistes revenaient au galop, elle sentit quelque chose se briser au fond d’elle, et hochant tristement le tête, elle releva rapidement la tête, s’affubla d’un sourire gêné et prenant une fausse inspiration balbutia :

- Bon…je…enfin…je te laisse, tu attends sûrement quelqu’un.
Elle le salua poliment de la tête en souriant et s’apprêta à tourner des talons pour regagner son petit coin dans l’ombre.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mer 12 Déc - 0:00

Elle avait changé. Elle n’était plus la Lauren qu’il avait connue mais cette fragilité soudaine était appréciée de Sebastian, qui se voyait la prendre dans ses bras et la protégé du monde qui l’entourait. Mais peut être qu’il n’en aurait plus jamais l’occasion. Il avait comme toujours laisser sa chance passée avec Lauren mais la persévérance du jeune italien, présageait déjà qu’il n’abandonnerait pas. Ces dernières semaines lui avaient ouvert les yeux sur ses réels sentiments pour Lauren et depuis que la culpabilité le rongeait, il ne cessait de penser à elle et à cette image qu’il avait d’eux réunie sous un seul mot, l’amour.

La voir ainsi intimidée par son compliment, le fit sourire doucement. Il n’y était pas vraiment habitué mais il aimait la voir aussi elle-même, sans cette carapace qu’il avait connue depuis que leur chemin s’était croisé depuis Halloween. Elle le complimenta à son tour et quoi qu’il dise, il avait espéré qu’elle le fasse. Elle le rassurait en quelque sorte et il en avait franchement besoin. Comme si, être devant celle qu’il désirait le plus au monde le rendait moins confiant et lui faisait oublier tout ce qu’il avait à lui dire.


« Merci. » Renchérit-il un doux sourire aux lèvres.

Mais avant qu’il ne dise quoi que ce soit d’autre, elle semblait déjà vouloir partir. Elle avait fait tout ce chemin pour simplement lui dire bonsoir ? La question ne se posait même pas puisqu’il n’avait jamais pensé que se soit le cas. Mais cette mine triste qu’arboraient les traits de son visage le fit douter. Elle était tout simplement mal à l’aise et lui aussi. Comme toujours, il ne savait pas quoi dire et apparemment elle non plus.

Il décida cependant de faire preuve de sincérité même si jusqu’à maintenant l’être l’avait poussé dans des situations périlleuses.


« Oh non, non. » Il baissa les yeux, sentant ses joues se rosirent légèrement. « Je te cherchais. J‘avais peur que tu ne vienne pas. » Avoua-t-il en relevant les yeux vers Lauren.

Puis il lui tendit sa main, paume vers le haut pour qu’elle puisse y déposé la sienne.

« Tu veux bien m’accorder cette danse ? »

Il espérait qu’elle dise oui. Et un visage plutôt naturel était venu s’emparé de Sebastian. Il semblait apaisé mais surtout désireux de faire de cette soirée la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mer 12 Déc - 0:46



Ses paroles lui firent l’effet similaire d’un défibrillateur. Elle…il…la cherchait…Elle. Pas une autre non, non, elle. D’un coup, tout ce qui formait un nuage opaque de pensées négatives dans sa tête s’envola d’un coup, d’un coup de vent, sa tête se vidant alors totalement, la jeune femme ne sachant plus quoi penser. Elle releva sa tête, et resta interdite un long instant. Elle tenta désespérément de chercher ses mots, en vain. Que dire de plus ? Sur le coup, l’anglaise ne le sut pas.
Alors que les notes douces et calmes du premier slow de la soirée baignèrent la salle pleine à craquer, elle esquissa un léger sourire à la proposition de Sebastian, et amusée, inclina poliment sa tête et déposa délicatement sa main dans la sienne.

Il est presque impossible de décrire alors ce que Lauren ressentit à ce moment très précis. Depuis combien de temps n’avait pas eu ce genre de…contact ? Elle avait même oublié. C’était tellement...comment dire…tellement unique et éphémère qu’elle se laissa un instant douter de la réalité de la scène. S’avançant vers la piste en tentant tant bien que mal de ne pas défaillir et tomber comme une masse sur le sol, elle se tourna, oubliant même ce vieux réflexe de voir si les gens les regardaient, oubliant même que les autres existaient, et posa après une seconde d’hésitation, sa main libre sur l’épaule du jeune homme.

Elle se souvenait parfaitement de la peur qui l’avait torturé ces derniers temps, mais celle-ci présente, qui était mêlée à une angoisse palpable, elle n’était pas du tout comparable. Alors qu’ils se mirent doucement à danser, Lauren se perdit un long instant dans ses yeux, la musique, les gens, Noël, étant devenus des accessoires inutiles. Elle sourit timidement et baissant quelque peu la tête, elle lâcha, en réponse enfin à ce qu’il avait dis plus tôt :

- En vérité je croyais aussi que je ne viendrais pas…

Ses murmures s’envolèrent dans un souffle imperceptible, et elle releva légèrement la tête, se mordant la lèvre inférieure, ses joues se tintant de vermeil. A partir de maintenant, elle montrait clairement son jeu, elle abattait la première carte de la sincérité. Elle ne voulait pas montrer tout son jeu, la partie étant loin d’être finis, mais elle avait juste besoin qu’il ait des indications sur elle, et qu’il ne se fasse pas de fausses idées…

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mer 12 Déc - 2:59

Il crut pendant un bref instant qu’elle allait refuser sa proposition tellement son silence en disait long. Pouvait-elle vraiment lui refuser son invitation ? Sebastian n’en doutait pas. Lauren tenait à sa fierté, il le savait. Il savait aussi qu’il l’avait plus que blesser et il n’aurait sûrement pas été étonnant qu’elle lui refuse une danse. Un échec de plus. En un rien de temps, le jeune Visconti se serrait retrouver sur le banc de touche à être réduit au rang de spectateur. Malgré tout, dans son regard, il put percevoir un brin de peur mais autre chose était aussi présent, quelque chose qu’il n’avait jamais vu auparavant dans ses yeux noisette.

A sa plus grande surprise, Lauren posa sa main sur la sienne alors que les notes d’un slow emplissaient la salle. Plusieurs couple s’étaient crée sur la piste de danse mais, à vrai dire, Sebastian n’y faisait guère attention. Son regard porté sur la jeune anglaise, il n’osait détourner les yeux de peur de s’apercevoir qu’il rêvait encore éveillé. Sa main resserra doucement celle de Lauren et il la mena jusqu’à la piste de danse.

La sentir aussi proche de lui, lui fit un bien fou. Il avait oublié ce que s’était que de pouvoir poser ses mains sur un corps dont il connaissait la moindre parcelle, la moindre courbes. Tendit que sa main libre venait se poser au creux des reins de Lauren, Sebastian la rapprochait de lui sans trop vraiment l’y obliger. Elle pouvait très bien vouloir garder une certaine distance entre eux et il l’aurait compris. Il l’avait déjà dans ses bras et s’est tout ce qui lui importait. Ils se mirent à danser au rythme du slow et alors qu’elle baissait la tête, Sebastian, lui, resta ainsi, le regard porté sur la jeune anglaise, l’incitant à ne plus avoir peur.

« Vraiment ? Et bien, je suis heureux que tu sois ici alors. » Souffla-t-il alors que les notes de la musique se mêlait à ses mots.

Dans un mimique gêné, Sebastian se mordilla la lèvre mais c’était déjà trop tard quand il se rendit compte de ce qu’il faisait. Lauren faisait la même chose et il s’en amusa davantage.

« Tu sais, j’ai bien réfléchit et.. » Commença-t-il en continuant de danser, Lauren contre lui. Ses lèvres s’approchèrent de l’oreille de Lauren et lui murmura avec une délicatesse surprenante « J’aimerais vraiment que tu me donne une seconde chance. »

Puis il s’éloigna, en reprenant une posture dés plus convenable pour pareil événements mais avec un sourire intimidé sur les lèvres. Après tout, il faisait parti de l’élite mais n'avait en rien perdu la certaine sensibilité qu'il gardait de montré. Sauf a Lauren.
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mer 12 Déc - 15:42

Sentir son souffle dans le creux de son cou, procura à Lauren des frissons dans tout le corps. Sa respiration se bloqua d’un coup, ses sens s’éveillant complètement. Elle se figea d’un coup, la musique continuant en fond, mais ses pieds se clouant au sol. Les artères se coupèrent, laissant tomber son cœur au fond de son estomac. Son regard se figea, et une invasion de sentiments s’abattit sur elle. Elle ne savait pas comment exprimer son étonnement, sa stupeur, sa surprise, bref exprimer le choc de ce qu’il venait de lui dire.

Non, elle ne lui donnerait pas une deuxième chance. Elle avait souffert à trois reprises, sans compter tout ce qui s’était joué et le simple fait de repenser qu’elle pourrait souffrir de nouveau c’était tout simplement hors de question. Elle n’était pas du tout capable de perdre encore l’espoir, d’être triste, sans vie, bref de redevenir un légume sans eau.

Oui, elle lui donnerait une deuxième chance. Quelle question. Elle l’aimait tellement qu’elle aurait été capable de lui donner mille et une chances, même s’il l’avait poussé dans un ravin. Elle ne voulait plus qu’un faussé les sépare et elle espérait qu’étant donné qu’elle avait changé, leur relation serait meilleure, stable et …normale, ce qui n’avait pas du tout été le cas dans le passé.

Si Lauren aurait pu se séparer en deux, l’une lui aurait collé une gifle magistrale et l’autre l’aurait très certainement embrassé. Toujours debout, figée dans la position de danse, sans pour autant danser, les yeux arrondis, la bouche ouverte sans pouvoir émettre le moindre son, elle finit par baisser quelque peu la tête, jeta des coups d’œil circulaire, et tentant de reprendre sa respiration, elle reporta son regard sur lui.


- Mais qu’est ce que…Tu…je croyais que tu…enfin…
Elle se mordit les lèvres, ravala ses larmes et murmura avec difficultés :
- Je croyais que tu ne m’aimais pas.
Sa phrase s’acheva dans un souffle imperceptible et sourd. Elle se souvenait de ce qu’il s’était passé dans la rue, de ce qu’il s’était dis dans les couloirs, et de la cafétéria avec Heather. Peut être qu’il l’avait aimé, mais elle aurait cru qu’après tout ça il la haïssait…

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mer 12 Déc - 23:28

A vrai dire, Sebastian ne savait pas vraiment comment réagir. Lauren semblait si … troublé par ses mots qu’elle avait l’air absente, ailleurs même. A l’intérieur de lui se livrait une bataille, celle de partir sur le champ, honteux de lui avoir avoué ce qu’il aurait tant voulu.

Oh oui, une deuxième chance. Pourquoi n’y aurait-il pas le droit après tout ? Malgré son envie grandissante de l’embrasser pour lui prouver la nature de ses sentiments, une force invisible le retenait de commettre une telle action. Peut être que c’était préférable puisqu’au fond, il n’était plus sur que Lauren veuille encore de lui. Et si c’était le cas ? Le Amstel l’accueillerais sans doute dans la soirée et le lendemain, sa disparition prématurée aurait fait les gros titres. Chassant pareille idée de son esprit torturé par tant de supposition, Sebastian releva des yeux amoureux vers le visage de Lauren.

L’attente de ses quelques mots était un supplice terrible. Il n’attendait qu’une seule chose, qu’une seule et unique chose, qu’elle lui pardonne. Au fond, ces événements leur avaient permis à tous deux de voir que sans l’autre, ils n’étaient plus rien, juste des carapaces sans vie.

Son cœur s’arrêta, son souffle retenu puis son corps tout entier s’immobilisa, gardant la jeune anglaise dans ses bras. Elle lui murmura des mots qui mit bout à bout formèrent une question. Sebastian ne comprenait plus très bien. Il avait cru qu’elle le savait. Les paroles qu’il avait prononcées dans le couloir même sous la colère étaient sincères. Il l’aimait un peu plus à mesure que leur chemin se croisait puis s’éloignait à nouveau. Il l’aimait d’un amour in consumable entre la passion qui l’animait et la tendresse qu’il recherchait en elle.

Son regard se perdit un instant dans son regard et sans plus rien n’attendre, il lâcha la main de Lauren et caressa du bout des doigts le visage de la jeune anglaise.


« Je… »

Les mots ne lui venaient pas, ils restaient prisonniers de sa gorge sans qu’il ne puisse rien y faire. Puis il s’approcha, oubliant que le slow continuait de défiler autour d’eux et déposa ses lèvres sur celle de Lauren avec une tendresse infinie, comme si elle était qu’une poupée de porcelaine. Ses doigts caressant encore son visage, il éloigna son visage, juste assez pour posé son front contre le siens, laissant ses yeux brillé d’un éclat nouveau.

« Je t’aime. »

Elle lui avait tellement manqué que mise à part ces deux mots, il ne désirait rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Jeu 13 Déc - 19:15

Arquant légèrement un sourcil, Lauren attendit en le soutenant néanmoins du regard alors qu’il tentait de s’exprimer. Mais ce qui arriva ensuite alla au-delà de ses espérances. Alors que ses lèvres vinrent déposer le plus délicat des baiser sur les siennes, elle sentit son corps comme parcourue d’un courant électrique. La douceur de ce geste si tendre lui procura un bien fou qui lui sembla bien étranger. Depuis combien de temps n’avait pas ressentis ça ? Trop de temps. Pour une fois depuis le début de la soirée, elle prit conscience du temps qui passait et celui qui les avait réunis dans une douce union passa trop vite pour elle. Alors que l’étreinte se défaisait lentement, Lauren garda pieusement les yeux fermés, suspendu à l’instant si magique qu’elle venait de vivre. Ce fut ces mots, les plus beaux du monde, ces trois petits mots qui peuvent faire absolument tous basculer…Ces mots qui ne sont que des mots et qui pourtant vous transforme à jamais. Ses yeux se rouvrirent et, restant figée un instant, sentant toujours son souffle contre elle, elle prit conscience des mots qu’il venait de lui adresser.
Oui il lui avait dis, mais au passé, et ce ‘je t’aime’ là avait tout ce qu’il y a de plus présent. C’était juste ça, juste ces trois mots, et Lauren savait que tout recommençait depuis le début. La deuxième chance venait d’être attrapée et ils partaient déjà tous les deux.

Passant délicatement ses doigts fins sur sa joue, elle se mordit la lèvre en souriant, émue et heureuse, avant de murmurer de telle manière à n’offrir à lui ces douces paroles…

- Moi aussi…moi aussi je t’aime.
L’attirant alors vers elle, le baiser qu’elle lui offrit fut probablement le plus sincère et le plus amoureux qu’elle lui avait jamais donné. La passion à laquelle elle s’adonna, elle ne l’avait jamais ressentis et encore moins offert à Sebastian. Jamais elle ne l’avait autant aimé. Cette fois, c’était tout simplement comme si le monde entier n’existait pas, et que le temps c’était figé autour d’eux. Combien de temps elle le garda contre elle ? Elle ne le saura probablement jamais mais sur le coup, aucune pensée de ce genre ne lui traversa l’esprit.

Quittant dès plus doucement l’étreinte, elle glissa lentement sa tête et, fermant les yeux, le serra dans ses bras, les yeux fermés, écoutant juste son cœur battre dans sa poitrine. Le bal n’avait plus aucune espèce d’importance maintenant, elle ne voulait que lui, et cela suffisait amplement à son bonheur. Tout n’était qu’accessoire…La musique, les gens, la décoration…tout. Elle avait juste besoin de le sentir contre elle, de savoir qu’il l’aimait, et que eux deux, ça ne serait plus jamais la même chose. Se laissant emporter au son de la mélodie et de la magie de ce moment, elle ne put s’empêcher de répéter dans un murmure les paroles si courtes, mais pourtant si belles, qu’ils venaient d’échanger….Je t’aime…

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Jeu 13 Déc - 23:52

Ses mots l’effleurèrent comme une douce mélodie venant à un moment où il ne s’y attendait pas. Elle lui avait répété à de nombreuse reprise mais ce ’ je t’aime ’ là avait une saveur toute particulière. Un renouveau. La deuxième chance que Sebastian avait tant espéré. Il n’était plus question de la décevoir, ni même d’avoir peur du futur mais de vivre l’instant présent et la magie qui régnait comme un aura au dessus de leur tête.

Le temps avait l’air d’être suspendu, leur permettant de se manger du regard comme jamais ils ne l’avaient fait auparavant. Le baiser qu’elle lui offrit après de si douce parole fut d’une intensité dont il ne soupçonnait guère l’existence. Mais cette façon de l’embrasser, cette façon de faire de la chaleur de ses lèvres les siennes l’envoûtèrent en un rien de temps. Il succombait à nouveau à l’ivresse de ses baisers. Un frisson lui parcourut l’échine alors qu’il répondait à son baiser par une passion nouvelle, qui venait de l’envahir.

Quand elle éloigna ses lèvres des siennes, un vide se créa à l’intérieur de lui comme si le simple faite de ne plus sentir sa chaleur contre lui, le rendait mélancolique. Il voulait la garder contre lui éternellement et espéré que la magie qu’il partageait ne s’envole jamais. Il était tellement bien dans ses bras qu’il aurait tout donné pour y rester une minute de plus. Il aurait pu refaire le monde pour elle, traverser les mer à la nage et lui décroché la lune s’il elle lui avait demander.

Alors qu’ils semblaient resté figé l’un contre l’autre, la musique du slow, elle, prit fin. La plupart des couples se séparèrent pour rejoindre le buffet mais Sebastian, lui, ne parut pas décider à se séparer de Lauren. Il avait trop attendu pour ça. Quand enfin, il se rendit compte que la musique qui avait remplacé le slow était de la techno, Sebastian déposa son regard attendri sur la jeune anglaise.

« J’aurais pu danser toute la nuit comme ça. » Murmura t-il en s’éloignant de la piste de danse à reculons mais gardant encore Lauren dans ses bras.

Il déposa un rapide baiser au coin de ses lèvres et rapprocha Lauren une nouvelle fois de lui. Même si il avait l’air d’un adolescent amoureux, Sebastian s’en fichait royalement. A présent, le bonheur de Lauren était tous ce qu’il lui importait.
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Sam 15 Déc - 20:04

A la seconde même où la musique du slow s’arrêta pour laisser place à un assourdissant air de techno, la réalité sembla frapper Lauren de plein fouet. Alors que de nombreux couples commençaient à se diriger vers le buffet ou à se lancer dans une danse endiablée, elle et Sebastian restèrent dans les bras l’un de l’autre, oubliant presque que la convention oblige les deux danseurs à poliment se saluer après un slow. Mais quelle convention ? Ils étaient plus restés stoïques à partager deux délicieux baisers…Ce n’était pas vraiment considéré qu’ils avaient respecter la convention.

A sa remarque, Lauren esquissa un léger sourire mi-amusée, mi-touchée, et après qu’ils eurent échangé un rapide baiser, la jeune anglaise voulut répondre qu’elle aussi, mais les mots étaient si inutiles, qu’elle ne jugea pas nécessaire de l’informer. Surtout qu’il la comprenait juste en l’observant dans les yeux.

Dégageant l’un de ses mains pour la joindre doucement à celle de Sebastian, l’emmenant alors vers le buffet sans pour autant le quitter du regard, le regardant comme si c’était la première fois qu’ils se voyaient. Quittant alors furtivement ses yeux et sa main pour attraper deux coupes de champagne, elle en tendit une en souriant à son cavalier. Se pinçant timidement la lèvre inférieur en souriant, elle trinqua et souleva sa coupe quelque peu, prit une profonde inspiration, et, les yeux pleins d’étoiles elle dit :

- A nous…

Elle trempa ses lèvres dans le liquide doré, et avala une petite gorgée, sans quitter Sebastian des yeux. Rabaissant sa coupe, elle la serra lentement d’une étreinte inexpliquée, et s’avança alors vers son interlocuteur, la tête baissée, et une fois suffisamment proche de lui – à environ quelques tous petits centimètres -, elle la redressa, se perdit quelque peu dans ses yeux, puis la rabaissa de nouveau. Se pinçant nerveusement les lèvres, elle titillait les boutons noirs de la veste du jeune italien. Avalant sa salive, elle redressa encore une fois son visage et souffla :
- Restez ici ne tiens qu’à vous monsieur Visconti…

Elle souligna sa phrase d’un léger sourire en coin et d’un regard qui en disait suffisamment long. Jetant un rapide coup d’œil par-dessus son épaule, elle remarqua soudain Heather au bras d’Alexander. Un nouveau sourire traversa son visage alors que son regard se reposait sur celui de Sebastian : ce soir ne serait vraiment pas comme les autres pour les deux amies.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Dim 16 Déc - 15:30

Lorsqu’elle lâcha sa main, Sebastian voulu la rattraper croyant qu’elle s’envolait déjà loin de lui. La musique avait beau être forte et résonnée contre les murs, le jeune italien n’y faisait plus attention, trop subjugué par le regard pétillant que Lauren lui offrait. Au lieu de partir, elle attrapa deux coupes de champagnes sur le buffet, lui en tendant une. Il sut immédiatement où elle voulait en venir et c’est avec un large sourire heureux qu’il prit la flûte de champagne des doigts de Lauren.

Il trinqua et leva à son tour sa coupe à mi hauteur.


« A nous. » Répéta-il doucement.

C’était donc le début de tout. Le début de leur histoire. Il avait longtemps imaginé que cela se produise mais jamais ses rêves ne s’étaient mêlés à la réalité. Aujourd’hui, c’était chose faîte. Ils allaient enfin paraître aux yeux des autres élèves comme un couple à part entière même si dans la tête de nombreuses personnes, il était évident que des sentiments autres qu’amical ou de haine, les unissaient. La simple idée de pouvoir l’embrasser au détour d’un couloire, le rendait encore plus heureux qu’il ne l’était déjà.

Apportant sa coupe à ses lèvres, il en avala une fine gorgée sentant les bulles s’emparé de sa bouche puis reposa ses yeux sur Lauren. Elle avança vers lui, la tête baissée et posa sa main sur sa chemise avant de jouer avec ses boutons. Avant qu’elle ne dise quoi que ce soit, il sentait déjà que - pour eux - le bal de noël n’allait pas tarder à prendre fin. Il la connaissait tellement bien que la voir se mordiller la lèvre, rendait ses suppositions encore plus vrai.


Son souffle chaud effleurant sa peau le fit frissonner mais gardant une certaine prestance, Sebastian attrapa la coupe de champagne de Lauren et la posa sur le buffet ainsi que la sienne. A présent les mains libres, il se rapprocha de Lauren et l’enlaça avec douceur avant de venir lui soufflé :

« Qu’es qu’on fait encore ici alors ? »

Un sourire taquin inonda son visage alors que ses lèvres déposaient un baiser dans le creux de son cou avec une passion que seule Lauren connaissait. Si les regards de Lauren en disaient long, les baisers et les mains de Sebastian aussi.

Il dégagea ensuite une mèche de cheveux rebelle qui était venu se posé sur la joue de Lauren. Puis il attrapa sa main et déposa un baiser sur le dos de celle-ci avant de s’éloigner de la jeune anglaise de quelques pas, une expression amusée sur le visage.

« Si tu me veux, tu n’as plus qu’a me trouver. »

Ponctuant sa phrase d’un baiser soufflé, Sebastian se faufila entre les nombreux élèves présent et disparu bien vite de la vue de Lauren. Si elle le voulait, elle devrait donc le chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mar 18 Déc - 18:52

Ne le quittant pas un instant des yeux, Lauren crut se sentir défaillir au contact de ses lèvres sur la peau de son cou. Comparable à l’effet d’une décharge électrique dans son corps, le plaisir que lui procurera ce baiser fut malheureusement de courte durée. A la phrase qu’il prononça, la soulignant d’un sourire mutin, elle ne put s’empêcher de sourire à son tour, amusée par la tournure que prenait leur réconciliation. Amusée et emportée par le champagne et l’excitation que lui procurait cette soirée, elle se sentait comme pousser de lèvres, et s’avança violement vers Sebastian pour capturer un violent baiser. Ce qui se passa ensuite alla des plus vite, trop vite même, pour qu’elle puisse bien suivre : elle esquissa un sourire amusé alors qu’il lui embrassait poliment le dos de la main, mais ses yeux s’écarquillèrent alors que ce dernier commença lentement à reculer. Le trouver ? Pas le temps de s’interloquer à sa phrase ou demander quelconque explication, que déjà, il s’enfonçait dans la foule ambiante, disparaissant alors de son champ de vision.

Interloquée, l’expression figée du visage de Lauren s’effaça lentement pour une expression d’amusement. Elle plaqua sa main sur sa bouche et se mit à rire seule, de la situation qui prenait une situation vraiment bizarre. Elle attrapa une autre coupe de champagne qui traînait sur le buffet sur sa gauche et vida d’un trait le verre remplie du précieux liquide doré. Elle le reposa ensuite, et se retourna, prenant alors une profonde inspiration en balayant la salle du regard.

Plissant les yeux, tentant d’habituer ses yeux à la semi obscurité, et aux irrégularités des spots de lumière, elle finit par se lancer à travers à la foule, poussant les gens, se dressant sur la pointe de ses chaussures pour regarder par-dessus les danseurs en délire. Elle s’arrêta à plusieurs reprises, se retournant sur elle-même et repartait en cherchant.

Le simple fait de chercher celui qu’elle aimait, qui se cachait ici, ne faisait que l’amuser un peu plus et lui donner encore plus envie de se trouver auprès de lui. C’était un jeu parfaitement débile, mais ça lui refaisait penser à leur histoire au fond : un jeux permanent de cache-cache et du chat et de la sourie. Elle se figea, se retourna et se rendit soudain compte que Sebastian était juste devant elle, lui tournant le dos et qu’il ne l’avait probablement pas vu.

Se hissant sur la pointe de ses pieds, elle esquissa un sourire et s’approcha lentement de Sebastian, soufflant délicatement dans sa nuque. Elle finit par attraper sa main, et vint se poser devant lui pour déposer un baiser sur ses lèvres, juste au coin, avant de souffler dans un murmure imperceptible :

- T’as perdu…Trouvé…
Puis elle se recula, et offrit un large sourire amusé à son interlocuteur. Le jeux était il réellement finis ? Ou ne faisait il que commencer ?

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Mer 19 Déc - 15:56

A chaque fois qu’il la voyait du coin des yeux, il repartait de plus belle dans un autre sens, essayant de se dissimuler à sa vue. Au milieu des danseurs et de la musique aux basses puissantes, Sebastian se sentait joyeux, heureux même. Les quelques coupes de champagnes qu’il avait bu n’en étaient sûrement pas la cause mais c’était bel et bien d’avoir retrouvé les bras de celle qu’il aimait. Il se sentait renaître. Voir Lauren le chercher ne fit qu’augmenter l’envie qu’il avait de pouvoir la sentir contre lui et de poser ses lèvres sur les siennes. Si à ce moment là, il la désirait pleinement, il la perdit de vue alors qu’elle se faufilait entre les danseurs.

A son tour, Sebastian la chercha des yeux dans la semi obscurité de la pièce mais cette tâche se révéla bien plus difficile qu‘il ne l‘aurait cru. Il n‘y voyait strictement rien et trouver Lauren dans ses conditions c‘était franchement impossible. Quand soudain et sans qu’il ne s’en aperçoit, un souffle effleura sa nuque. Un frisson agréable parcouru ses membre alors qu’il crut pendant un instant a un courant d’air. Mais lorsqu’on attrapa sa main, il sut qu’il avait perdu.

Suivant Lauren des yeux et arborant une moue faussement triste, Sebastian haussa des épaules, sans lâcher les doigts de la jeune Baxter.

« Je savais que j’aurais dû me cacher sous le buffet ! » Fit-il amusé.

Il la sentit s’éloigner mais refusant une telle chose, il resserra sa main et la tira vers lui. Se plaquant à elle, une infime distance séparant leurs deux visage, Sebastian resta un instant sans rien faire, la mangeant des yeux puis un élan de passion, le submergea. Sans avoir besoin de réfléchir, il l’embrassa avec passion, lui offrant des baisers fiévreux.

« Et si on passait directement à la récompense ? » Souffla-t-il d’un air coquin entre deux baisers.

Repartant à l’assaut de ses lèvres, il ne se soucia guère de l’effet qu’ils feraient en sortant si tôt du bal de noël. Il avait beau savoir que dehors les attendait - encore - de nombreux photographes, Sebastian n’avait pas l’air d’en être gêner. A vrai dire, il s’en fichait particulièrement.

Déposant un ultime baiser au coin de ses lèvres, il entrelaça ses doigts à ceux de Lauren et d’un pas pressé se dirigea vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dear Santa, I wish...[R.]   Aujourd'hui à 21:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Dear Santa, I wish...[R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ex] Marcio (Santa Clara)
» Mon santa fé !!
» Mags + Pneus Tuscon,Santa Fe..
» attache remorque de hyundai santa fee 2003
» classic ford show santa pod 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Five years ago... :: ... our lives happened :: Christmas Ball-
Sauter vers: