AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What if this is just the beginning [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: What if this is just the beginning [PV]   Mer 12 Déc - 23:22

*Shit. Shit. Shit*

Elliot avait retourné toute la pièce, rien. Et elle était douée lorsqu’il s’agissait de mettre un chantier pas possible partout où elle passait, tel un ouragan… Mais aujourd’hui ce n’était pas par plaisir qu’elle faisait cela surtout qu’il y aurait le rangement à effectuer par la suite.
Il y a environ deux jours, la jeune femme avait fait tout un cinéma à Savannah sa colocataire, afin que celle-ci ne lui prête un adorable collier. Bien sûr elle l’avait obtenu, oui mais voilà que par on ne sait quel mystère, il avait disparu. Pendant deux jours Elliot changeait de sujet lorsque sa coloc’ commençait à évoquer le fameux bijou, et là on pouvait dire que son côté grande bavarde était utile puisque jusqu’ici elle avait réussi à le cacher.
Il était fréquent qu’elle ne retrouve plus certaines choses et comme bien des gens elle avait adopté une technique qui s’avérait des plus efficaces, la plupart du temps. C’est pour cette raison que la brunette avait fait tous les lieux où elle avait été ces derniers jours. Les couloirs… La cafétéria… Les salles de cours… Le Don Giovanni. Tout elle avait tout fait et en était arrivée à la conclusion qu’il ne pouvait être qu’ici dans la chambre ou peut-être était-il coincé dans une poche de son Jean.
Rien. Elliot Sanford avait encore une fois fait des siennes et Savannah n’allait sûrement plus lui faire confiance de sitôt.
Parfois, la chance peut vous sourire et au moment où vous êtes prêts à abandonner, il vous reste toujours un dernier espoir.

Bravant le froid, la jeune fille se précipita vers la bibliothèque d’Artis. Si ce qu’elle cherchait n’y était pas elle aurait perdu ses orteils dans le froid pour rien…
Une fois à l’intérieur, la belle fût bien étonnée de ne croiser quasiment personne. Peu importe, elle pourrait fouiner partout sans gêner qui que ce soit. Et voilà comment Elliot s’est mise à chercher, sous les tables, sur les tables et un peu partout.
Devant elle, voilà qu’une silhouette fit son apparition. Après un soupir de soulagement, la belle s’avança vers la personne, tapotant légèrement sur son épaule afin qu’il se retourne, espérant qu’il ne s’agisse pas d’une personne peu agréable.
Et là Elle vu son visage. LUI.

*OH. MY. GOD.*


[désolée... C'est pas top et ce titre ]
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Langley
• Like a Rainbow


Nombre de messages : 292
Age : 28
Nationalité : Anglaise
Crazy for : His daughter
AmstelMood : Fine
Date d'inscription : 10/12/2007

MacBook
Job: Commissaire-priseur judiciaire
To-Do List:

MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Jeu 13 Déc - 0:00

Aaron possédait tout un florilège de passes temps, or il ne pouvait en pratiquer qu’une quantité faible, peu satisfaisante à son goût. D’après les dires de certains, ils n’avaient pas beaucoup cours, ce qui était plus ou moins vrai, d’accord… Mais les devoirs et autres travails à faire chez soi ne se faisaient pas seuls, par l’opération du Saint Esprit. Le jeune Anglais avait aussi d’autres préoccupations qui venaient obstruer son quotidien déjà bien rempli. L’école réclamait encore et toujours de l’argent… Sa bourse fournissait en partie l’intégralité des paiements demandés. Mais il fallait aussi penser à vivre, se nourrir, s’acheter des choses qui serviraient à la vie de tous les jours, comme une brosse à dents et du dentifrice. Tout ceci n’est qu’un détail insignifiant me direz-vous, mais pour Aaron ce n’était pas le cas. Même si ses parents consentaient à lui envoyer un peu d’argent à la fin du mois, il ne pouvait se résoudre à l’utiliser, se sentant coupable. C’est pourquoi, depuis plus d’un an, il avait dégoté ce petit boulot plaisant à la bibliothèque de Artis, aux abords du Zoo. Bien entendu, il n’y travaillait qu’à temps partiel, mais cela suffisait à lui faire obtenir une petite rentrée d’argent convenable.

Ce jour là, la Bibliothèque était pour ainsi dire vide. Pas étonnant, car nous étions dimanche. Et il était rare de trouver une multitude d’élèves cloîtrés entre quatre murs ce jour précis de la semaine. Les locaux fermaient aussi un peu plus tôt, ce devait être pour cette raison qu’Aaron ne voyait aucune objection au fait de travailler le week-end. Même si le samedi après-midi, il y avait nettement plus de monde.

Jetant un coup d’œil à sa montre qui affichait 17h25, le jeune homme esquissa l’ombre d’un petit sourire qui étira d’avantage ses lèvres lorsque la vieille bique responsable des lieux lui indiqua d’un signe de la main de vérifier si tous les livres étaient convenablement rangés, si rien ne traînait, etc… En somme, elle lui demandait de jouer à l’homme à tout faire. Il s’en accommodait, il y avait bien pire et plus ingrat comme job. Comme l’avait ordonné le sergent chef, il se mit au travail et parcourut au peigne fin chacune des allées. Après un tour rapide du propriétaire, il se rendit compte que tout était déjà parfaitement en ordre, ils n’avaient pas eu énormément de visites aujourd’hui… S’arrêtant devant une rangée de livres sur la chimie, Aaron se pencha vers l’avant et fit glisser son index sur plusieurs livres à la suite, sillonnant parfois entre certains. Mais alors qu’il soupirait doucement d’agacement, une petite tape lui fût donnée sur l’épaule. S’il s’agissait de la gérante, elle ne se serait pas donnée la peine de venir à lui. Utiliser le mégaphone qui lui servait de voix faisait très bien l’affaire.


« Je suis désolé, nous allons fer… » Commença t-il alors avant de se retourner vers la jeune femme.

Se coupant lui-même la parole, il l’observa de haut en bas, s’attardant sans doute un peu trop sur son visage d’opaline. Secouant légèrement la tête de gauche à droite pour se remettre les idées en place, il arbora un fin sourire dont lui seul avait le secret avant de s’exclamer :


« Elliot… Comment vas-tu ? » Poursuivit-il d’une voix amicale.

A l’autre bout de la Bibliothèque, la vieille femme grincheuse tapota frénétiquement le sol de sa canne tout en se raclant la gorge exagérément. Ce qui valut à Aaron une grimace prononcée suivie d’un soupir lorsqu’elle lui hurla de sa voix criarde :

« Je ne vous paie pas à parler Monsieur Langley ! »

Cette femme était incontestablement aigrie et mal léchée… Il finissait dans quatre minutes pour être exact et elle trouvait le moyen de le réprimander alors que son comportement était irréprochable. Saleté de bonne femme pensa t’il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Jeu 13 Déc - 14:12

Pourquoi avait-il fallu qu’elle aille lui taper sur l’épaule ? Pourquoi… voilà ce qui n’arrêtait pas d’occuper son esprit. Lorsqu’il s’est tourné vers elle, ce fût comme si sa belle assurance s’était envolée, qu’elle la laissait tomber, la laissant se débrouiller seule et ça c’était une véritable angoisse. Elliot restait la sans bouger. Non pas qu’il lui faisait peur mais c’était plutôt d’elle et de sa maladresse légendaire qu’elle se méfiait, il pouvait se passer n’importe quoi comme à chaque fois qu’elle le croisait. D’un seul coup le sol devenait intéressant… tient il fallait faire le ménage, une petite tâche était visible, sûrement du café.
Ils allaient fermer ? Jetant un coup d’œil à sa montre, elle réalisa qu’il était effectivement bien tard et franchement c’était là un véritable soulagement. Sans croiser son regard elle fit demi-tour vers la sortie


D’accord je repasserais…
Le collier, Elliot. Quoi Savannah n’en aurait franchement pas besoin… Si ? Il fallait vraiment qu’elle y retourne ? Allez courage, il ne s’agit que de quelques mots à prononcer et ce sera tout. Elle pourrait ensuite aller se cacher et ne plus jamais revenir ici.
Revenant sur ses pas, Elle lui adressa un léger sourire, tout ce qu’elle pouvait faire sur le moment.


Aaron… il avait prononcé son nom, elle se devait de faire de même. Je vais Bien… Bien…Bien. C’était comme si elle était restée coincée sur ce mot. Secouant sa tête comme pour se débloquer elle ajouta Et toi ? Je savais pas que tu bossais là. C’est bien ? J’aime bien… Votre décoration de Noël c’est sympa, vraiment.

Et la palme de la connerie est attribuée à…
C’était comme si elle ne pouvait contrôler ce qu’elle disait, Bon c’était un fait, elle parlait toujours trop mais là c’était encore pire que d’habitude. La brunette tourna la tête vers une vieille femme qui faisait un bruit d’enfer avec sa canne et qui ne donnait pas franchement envie d’aller lui adresser la parole.
Oh non, voilà qu’Aaron se faisait hurler dessus parce qu’il parlait… c’était de sa faute à elle.

Je suis désolée fit-elle en murmurant à l’attention du jeune homme.

Ca ne devait pas être la joie de travailler ici, mais étrangement, Elliot qui ne venait quasiment jamais ici sentait qu’elle traînerait beaucoup plus dans le coin.
Si je suis venue, c’est pour savoir si tu n’aurais pas vu un collier traîner ? C’est pas à moi mais à ma colocataire, je lui ai emprunté et maintenant je ne l’ai plus alors j’ai fait tout les endroits que je connaissais et voilà tu est mon dernier espoir… enfin la bibliothèque. La bibliothèque est mon dernier espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Langley
• Like a Rainbow


Nombre de messages : 292
Age : 28
Nationalité : Anglaise
Crazy for : His daughter
AmstelMood : Fine
Date d'inscription : 10/12/2007

MacBook
Job: Commissaire-priseur judiciaire
To-Do List:

MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Jeu 13 Déc - 23:25

Doucement mais sûrement, Aaron se faisait une place au sein même de cette immense et majestueuse ruche dans laquelle il ne pourrait jamais détrôner la reine. La vie était ainsi faite… Il n’était pas le seul étudiant à avoir obtenu une bourse pour pouvoir entrer à l’ISP. Cependant, ils étaient rares et le jeune homme avait pleinement conscience d’être un privilégier en quelque sorte. Il n’était pas du genre à se lamenter sur son sort et puis il n’y avait aucune raison valable pour que ce soit le cas. Une vie merveilleuse et un avenir prometteur lui ouvraient les bras, rien ni personne ne pouvait lui retirer sa satisfaction. Malgré ses tendances à l’isolement à certains moments, il s’était fait bon nombre d’amis au pensionnat et curieusement certains n’étaient pas si idiots que cela… A son grand étonnement, ceux qui ne jugeaient pas sur le compte en banque des autres étaient plus nombreux qu’il ne l’aurait cru. C’était bon à savoir. Même s’il y avait encore quelques détails qui le chiffonnaient, il s’était fait à cette vie.

La venue de Elliot à la Bibliothèque l’intriguait d’une certaine manière. D’après ses souvenirs, il ne l’avait pour ainsi dire jamais vu entre ses murs. Soit elle trouvait toujours le moyen de s’y rendre lorsqu’il ne travaillait pas, soit elle se contentait de celle de l’école. Dans tous les cas, il était agréablement surpris… Même si malgré lui, il ne pouvait s’empêcher d’imaginer une catastrophe lui tomber dessus étant donné qu’elle se trouvait dans les parages. Ce n’était pas une pensée méchante mais elle paraissait si maladroite… Il ne connaissait pas assez sa vie privée pour savoir si ce trait de sa personnalité était constant et connu de tous ou bien si c’était lui qui provoquait ces désastres.


« Je me porte bien, merci. » Lui répondit-il tout sourire. « Pourtant, ça fait déjà un bon bout de temps que je travaille ici… » Il se massa machinalement l’avant-bras tout en la regardant, essayant de contenir un sourire bien trop large qui tentait d’étirer ses lèvres. Leur décoration de Noël… « Euh, oui. » Se contenta t’il dire à ce sujet. A dire vrai, les locaux n’avaient rien d’exceptionnel, c’était même… Pas terrible comme décoration. La gérante était derrière ces guirlandes mal accrochées et ces chaussettes de mauvais goût. Ne souhaitant pas la froisser, il ne dit rien de plus, ayant l’habitude à présent.

Lorsqu’elle s’excusa, il eut un petit geste désinvolte de la main pour lui montrer que ce n’était rien. La vieille femme agissait de la sorte avec tout le monde… Il ne serait d’ailleurs pas étonnant qu’elle souffre d’Alzheimer tant elle semblait lunatique et oublier certains moments.

« Il y a quelques jours, j’ai trouvé un collier sous une table. J’ai tout de suite pensé à une élève de l’ISP car il semblait avoir une certaine valeur… » Lui confia t’il avant de tendre sa main ouverte vers elle pour lui demander de patienter. Il disparut entre les étagères longilignes de livres et refit surface quelques secondes plus tard.

« J’espère qu’il s’agit bien de celui-là car nous n’avons rien trouvé d’autre les jours précédents. » Le jeune Anglais lui tendit le bijou avec un mince sourire légèrement désolé à l’avance s’il y avait une erreur. Mais avant même qu’elle ne lui donne une réponse, il entrouvrit les lèvres pour parler mais aucune son ne sortit. Il dû s’y reprendre une seconde fois pour parvenir à articuler plusieurs mots.

« Je t’invite à boire un café ? Afin que tu ne sois pas venue pour rien… » Tantôt son regard se dirigeait vers elle tantôt il fuyait en direction de la sortie de secours. « Enfin, si tu n’as rien d’autre à faire bien sûr... Je finis d'ici quelques minutes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Ven 14 Déc - 22:58

Elliot avait glissé un petit mensonge dans l’une des phrases qu’elle venait de prononcer. Elle ne pas savoir qu’il travaillait ici ? Mais bien sûr qu’elle était au courant ! D’ailleurs, elle qui jamais ne mettait les pieds ici y venait régulièrement sans jamais avoir eu l’occasion de le croiser. C’était d’ailleurs peut être pour cette raison que cette vieille bonne femme la fixait de cette façon…
Etrange, elle qui venait souvent ici afin de le croiser voilà que lorsque ça arrivait elle était mal à l’aise et à deux doigts de repartir, comment expliquer ça ? Mais malgré cela, on dirait bien qu’ils allaient pouvoir entamer une réelle conversation tant qu’elle n’avait rien dans les mains et qu’elle restait là sans bouger.
Il était vrai que depuis son arrivée à l’ISP Elliot avait acquis une certaine réputation, elle était maladroite et on l’appelait porte poisse. Mais au moins elle était connue pour quelque chose et puis elle n’était pas rejetée bien au contraire, c’était une jeune femme que les gens appréciaient assez.


'C’est pas génial ? Je veux dire je vais bien, tu va bien… Qu’est ce qu’on pourrait demander de plus ?' Oui c’est un fait elle ne devrait pas dire tout ce qu’elle avait en tête, la plupart du temps il s’agissait de bla bla inutile et elle se sentait vraiment ridicule. 'Mais tu travaille pas ici tous les jours je me trompe ? Parce que je viens ici parfois et je t’ai jamais vu ou alors tu te cachais quand tu me voyais ?' Fit-elle en souriant.

Alors qu’elle discutait avec lui – quoique discuter est un bien grand mot – Elliot oublia un instant pourquoi elle était venue ici, mais lorsqu’il s’éloigna pour voir si le collier était ici, la brunette fût soudain livrée à elle-même et là c’était un peu la panique. Ne pas bouger et surtout ne rien toucher.
Elle se dandinait, regardant à gauche et à droite attendant le retour d’Aaron et surtout en évitant de croiser le regard de la vieille femme qui était quelque part à l’observer, elle le savait.


Lors de la réapparition du jeune homme, elle eu une légère appréhension. Avait-il oui ou non son collier ? Levant les bras en l’air en signe de victoire elle eu un large sourire en prenant le bijou qui se trouvait dans la main d’Aaron ‘Merci Aaron ! Si je pouvais je t’embrasserai…’ et même si elle ne pouvait pas elle le ferait.

Boire un café ? Avait-elle bien entendu ? Elle resta quelques secondes à le regarder comme s’il parlait une langue étrangère. Non, bien sûr que non elle n’avait rien à faire, dès le moment où il lui avait proposé ce café elle avait effacé tous ses éventuels projets. ‘Rien, je n’ai absolument rien de prévue… Mais se serait possible un chocolat ? Je me sens d’humeur… Chocolatée !’ Et là elle fit quelque chose qu’elle n’aurait jamais dû faire : Marcher sans regarder où elle allait. C’est comme ça qu’elle percuta une étagère. Inquiète elle grimaça lorsque le bruit des livres qui se mirent à tomber se fit entendre…
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Langley
• Like a Rainbow


Nombre de messages : 292
Age : 28
Nationalité : Anglaise
Crazy for : His daughter
AmstelMood : Fine
Date d'inscription : 10/12/2007

MacBook
Job: Commissaire-priseur judiciaire
To-Do List:

MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Ven 14 Déc - 23:59

Aaron ignorait bien les petits mensonges d’Elliot. Après tout, il n’appréciait pas réellement les menteuses… Mais il passait à côté quand cela n’engendrait rien de grave. Dans le cas de la jeune femme, il pouvait parfaitement comprendre sa situation, se retrouvant parfois dans la même qu’elle. Sa timidité lui jouant bien des tours, il lui arrivait de nombreuses fois de dire ou faire des choses qui ne lui ressemblaient pas, juste sous le coup de l’émotion ou sous une trop grande poussée d’adrénaline. Son manque d’assurance pouvait parfois se faire ressentir mais lorsque Elliot était dans les parages, c’était différent. Elle monopolisait tellement l’attention sur elle par sa maladresse qu’elle parvenait à le faire penser à autre chose. Si bien qu’il semblait plus à l’aise qu’elle alors que cela n’était pas forcément vrai.

« A part un temps plus chaud, je crois qu’on ne pourrait demander d’avantage. Tout est parfait. » Lui répondit-il d’une voix amusée. Elliot était la reine quand il fallait s’emmêler les pinceaux… Mais il la trouvait amusante et pleine de ressources. « Non, tu as raison. Je travaille ici trois à quatre jours par semaine. » Ce n’était jamais les mêmes jours et les mêmes horaires. La vieille bonne femme semblait s’amuser à faire tourner ses employés comme des girouettes.

Comment une jeune femme aussi élégante, soignée, douce et charmante qu’elle pouvait être aussi maladroite ? Elliot était une vraie brise-fer… Mais elle était sa petite brise-fer. Cela aurait pu finir par l’agacer à la longue mais elle paraissait si sincère dans ses gestes étourdis. Ses regards fuyants trahissaient une certaine gêne qui l’intriguait. Il avait voulu la connaître un peu mieux, creuser plus en profondeur pour découvrir qui elle était vraiment. Et pourquoi pas, par la même occasion, trouver une justification plausible à tant de gaucherie de sa part.

Lorsqu’elle se saisit du bijou après avoir levé les mains en l’air victorieusement, Aaron esquissa un large sourire, découvrant sa dentition blanche. Cependant, ce qui accompagnait son remerciement le surprit. « Si je pouvais, je t’embrasserai. » Son sourire s’effaça progressivement alors qu’il croisait les bras d’un geste anxieux.


« Je t’en prie… C’est pas grand-chose, ne te donne pas cette peine. » Lui aussi faisait un bel idiot. Elle plaisantait. Elle plaisantait, bien sûr… C’était aussi une expression. Elle n’avait pas réellement voulu l’embrasser. Quel crétin, franchement.

« Va pour le chocolat alors ! Les désirs de madame sont des ordres. » Lui répondit-il d’un ton faussement théâtral.

Jetant un dernier et rapide coup d’œil à sa montre pour juger de l’heure, Aaron releva la tête vers la jeune femme, un sourire radieux peint aux lèvres, entrouvrant alors la bouche pour lui dire qu’il avait officiellement fini mais le pire arriva. Fidèle à elle-même, Elliot n’avait pas regardé devant elle avant de marcher, un vrai éléphant dans une boutique de porcelaine celle-là… Le plus rapidement possible, il accourut et se jeta littéralement sur les genoux à ses pieds pour rattraper les quelques livres qui étaient encore en train de chuter, avant tout pour éviter un vacarme assourdissant. Alors que tout semblait de nouveau stable et immobile, il se risqua à lever le regard vers elle mais un livre avait décidé de tomber en dernier et s’échoua sur son front dans un douloureux son ponctué par Aaron. Pour la rassurer, il sourit maladroitement. Elle n’y était pour rien, enfin… Il ne voulait surtout pas qu’elle s’en veuille et s’excuse mille fois à la suite.

Sans lui laisser le temps d’en placer une, il se redressa sur ses jambes et posa les livres sur l’étagère sans même prendre le temps de les ranger. Il se saisit de sa main et l’entraîna hors de la bibliothèque d’un pas vif et accéléré. Alors qu’ils avaient passé la porte, la voix de la gérante se perdait au loin, quelques bribes de paroles étaient audibles sans qu’on puisse les déchiffrer. Sans doute était-elle tombée sur le résultat du raz-de-marée nommée Elliot…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Dim 16 Déc - 23:47

Oui elle parlait énormément mais la raison était toute simple. Elliot ne supportait pas les silences gênants qui pouvaient s’installer dans une conversation, c’était aussi simple que cela. C’est pour cette raison qu’elle s’arrange pour relancer un nouveau sujet de conversation lorsque le dernier arrive à son terme, et de ce côté là, jamais elle n’est à cours de sujets, même les plus stupides. Dans le cas d’Aaron c’était un peu délicat, elle l’aimait beaucoup et faisait d’incroyables efforts lorsqu’elle ouvrait la bouche –du moins la plupart du temps – Il ne fallait surtout pas le faire fuir, et par moment elle se disait qu’elle était plutôt mal barrée. Mais peut-être qu’il aimait les filles maladroites et pipelettes, ça arrive

Le temps. Mon dieu existait-il un sujet encore plus barbant que celui-ci ? Non si Aaron s’aventurait sur ce terrain, Elliot commencerait pas évoquer la météo et ensuite dieu sait sur quoi cette conversation pourrait se finir.

*Allez Elliot, ça va te demander beaucoup d’effort mais tu va te taire *
La demoiselle se contenta de hocher la tête avec un sourire. Dur de ne rien dire de stupide, et surtout de ne rien dire du tout.
Il travaillait trois à quatre jours par semaines ? D’accord elle allait le retenir…


Elle observa le collier quelques secondes avant de relever la tête vers le jeune homme qui semblait embarrassé. Ca y est elle avait encore dit une stupidité. Oui elle avait dit que si elle pouvait elle l’embrasserait, n’avait-il pas saisi qu’elle sous-entendait qu’il lui plaisait ? Marre de ce petit jeu, s’avançant vers lui elle déposa ses lèvres sur les joues d’Aaron, espérant une réaction de sa part, n’importe laquelle. ‘Merci’ fit-elle en lui laçant un mince sourire.

Malheureusement ou plutôt comme d’habitude, la magie de l’instant fût rompue par la maladresse de la Sanford qui avait provoqué une véritable avalanche dans la bibliothèque. Oh bien sûr elle s’en voulait terriblement et on pouvait le voir à l’expression de son visage, mais lorsque le jeune homme plongea tel un super héros au secours des livres, la brunette ne pût s’empêcher de rire. Oui tout cela provoqua un véritable fou rire chez Elliot et cela même s’il elle devrait s’excuser encore et encore et puis l’un des ouvrages échoua sur le front qui malgré une douleur évidente tentait de rassurer Elliot avec un sourire qui voulait dire ‘Je te souris mais en réalité ça fait horriblement mal’ mais à ce qu’il paraît les hommes ne montrent jamais aucun signe de douleur, et Aaron ne devait pas échapper à cette règle.

La brunette fût surprise de sentir le bibliothécaire l’entraîner à l’extérieur à une vitesse folle mais la voix de la vieille femme lui fit comprendre qu’ils avaient eu raison de partir à cette allure. Lorsqu’il furent assez loin, Elliot stoppa et se posta devant lui, en se mettant à rire. ‘Quel Courage Monsieur Langley, C'était trs héroïque ce que tu as fait… Tu crois que la vieille va me bannir ? D’ailleurs tu crois qu’elle peut bannir les gens ?’ S’approchant un peu plus, elle examina son front où une vilaine marque était visible. ‘ Je suis désolée, je suis une véritable catastrophe surtout quand je suis heureuse ou stressée… Enfin bref, tu n’a pas trop mal ?’


[Ce post est horrible...]
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Langley
• Like a Rainbow


Nombre de messages : 292
Age : 28
Nationalité : Anglaise
Crazy for : His daughter
AmstelMood : Fine
Date d'inscription : 10/12/2007

MacBook
Job: Commissaire-priseur judiciaire
To-Do List:

MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Mer 19 Déc - 13:30

Elliot avait parfaitement raison de vouloir combler les trous par diverses paroles, cela évitait bien des blancs entre eux et sans doute les gênes occasionnées qui allaient de paire… Même s’il fallait bien avouer que ses sujets de conversation n’avaient rien d’attrayant, elle se donnait du mal pour ne pas perdre ses moyens devant lui, comme Aaron faisait en sorte de ne pas trop paraître pour un idiot à ses yeux. Il était timide, certes, mais pas coincé comme un manche à balai. Il lui arrivait parfois de se jeter à l’eau mais pour cela il devait obligatoirement se sentir en confiance et avec la jeune femme… c’était quasiment le cas. Avec son naturel si déconcertant et sa fraîcheur, il oubliait ses tracas du quotidien. Elle l’amusait. Avec elle, il ne s’ennuyait pas. Aaron n’était pas le genre de jeune homme à avoir un jugement trop sévère des autres. En effet, la plus part du temps, il cherchait à creuser d’avantage dans une personnalité pour en faire ressortir les bons côtés. Et bien qu’Elliot soit maladroite, il l’appréciait beaucoup.

Ravi d’avoir pu l’aider et être utile à quelqu’un, le jeune homme ne s’attendait pas du tout à ce genre de propos. Si elle pouvait, elle l’embrasserait… Cette simple phrase suffisait à le lancer dans de grandes réflexions toute une soirée. Elle avait utilisé le verbe pouvoir. Dans ce cas, qu’est-ce qui l’empêchait de pouvoir le faire ? Quel obstacle la détournait de son intention ? Inconsciemment, il n’aurait pas dit non à un baiser, quel qu’il soit… Mais ce n’était pas correct à ses yeux de penser une telle chose. Lorsqu’elle déposa ses lèvres sur ses joues, Aaron ferma les yeux l’espace d’une demi seconde. Instinctivement, il était venu lui frôler l’épaule d’un geste discret de la main.


« Tu n’as pas à me remercier, vraiment… »

Après tout, il n’avait rien fait d’honorable. Ce bijou était tombé là, sous sa vue, il s’en était alors saisi… Rien de plus, rien de moins. La gérante aurait aussi bien pu le ramasser si elle l’avait vu en première. Il s’agissait seulement d’un petit coup de chance pour qu’ils se croisent.

Après cette brève et périlleuse péripétie, les deux jeunes gens s’éclipsèrent de la bibliothèque sous les cris hystériques de la vieille femme. Aaron s’en fichait pas mal… Cette bique mal léchée pouvait bien bouger ses fesses une fois dans la journée. Le sale boulot lui était toujours accordé, ainsi elle comprendrait que ramasser les livres n’était pas une vocation comme elle avait pu lui dire la semaine dernière. Lorsqu’ils furent suffisamment loin, Elliot jugea bon de les arrêter. Parti sur sa lancée, Aaron aurait pu courir encore sur des kilomètres.


« La vieille, comme tu dis, peut tout faire à mon humble avis… Il s’agit de sa bibliothèque. » Lui répondit-il avec un fin sourire. « Mais je ne pense pas que cela t’affectera, non ? » Si la femme la bannissait des lieux… Elliot en survivrait. Il y avait d’autres bibliothèques à Amsterdam.

« Je pense survivre, merci… » Déclara t’il en mimant une fausse grimace de douleur. Certes allait-il avoir une belle bosse, mais il en avait vu d’autres. « Mais tu crois qu’un second bisou magique pourrait accélérer le processus de guérison ? » Se risqua t’il alors à lui demander avec l’innocence d’un gamin de six ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Mar 25 Déc - 21:18

Non on ne s’ennuie jamais avec Elliot, surtout que la plupart du temps il faut rester vif au cas où elle provoquerait une catastrophe. Elle était toujours en train de se demander si un jour elle allait causer un véritable accident ou blesser quelqu’un gravement parce que jusque là il y avait eu quelques petites choses superficielles pas de quoi la qualifier de danger public. Et depuis quelques temps elle semblait être plus ‘normale’… Pas au point de passer inaperçue parce qu’il y a encore deux jours elle a provoqué la chute de trois étudiants par la simple faite d’un paquet de chips, mais vous n’en saurez pas plus. Elle arrivait toujours à s’en sortir grâce à son naturelle et par un joli sourire tellement innocent.

Il ne comprenait rien ou alors il était sûrement trop timide et c’était peut être ça qui attirait l’Anglaise. Bon avouons aussi qu’il était vraiment mignon ce qui était en quelque sorte un bonus… Lorsqu’elle l’avait embrassé sur la joue Elliot pût également s’apercevoir qu’il sentait bon… Quoi c’est bizarre ? Oui c’est vrai. Mais sa réaction à lui, ce simple geste sur l’épaule, lui disait qu’elle avait bien fait de tenter sa chance même si elle n’eût rien de plus.

Au contraire. Ca m’a donné une occasion de te voir…

*et de t’embrasser*

C’est vrai qu’elle n’aurait pas franchement apprécié que ce soit la bonne femme. Principalement parce qu’elle aurait sûrement gardé le bijou pour elle mais aussi parce qu’elle aurait sûrement fait la morale Elliot avec un discours du genre ‘ah ces jeunes qui ne font attention à rien ! Dans ma jeunesse…’ Il n’y a rien de pire qu’une vieille personne désagréable qui vous raconte son enfance si parfaite qui ressemble fortement à la petite maison dans la prairie. Malgré cela la brunette appréciait les vieilles personnes… Enfin pas toutes cela dit.

‘Aaron.. Tu me prends pour une fille idiote qui ne met jamais les pieds dans une bibliothèque ?’ Fit-elle avec l’air agacé par les paroles du jeune homme. Elle l’observa un long moment, mais ce silence si embarrassant pour lui qui ne savait visiblement pas répondre… Ah ces silences ! Elle devait arrêter ça. ‘Je plaisantais. Je suis désolée mais j’ai trouvé ça marrant surtout avec la tête que tu faisais… C’est vrai je suis pas tout le temps fourré dans une bibliothèque parce que tu vois c’est tellement calme, personne ne parle et on a même pas le droit de rire ou même d’éternuer. Crois moi c’est du vécu. Je crois que les bibliothécaires me détestent, je parlais toujours trop et je me faisais virer sans arrêt alors depuis je préfère étudier dans ma chambre avec de la musique… Je sais c’est super bizarre mais quand j’écoute de la musique ça m’aide à me concentrer’ Oh mon dieu. Oh mon dieu. Fermant les yeux, elle se sentait affreusement débile d’avoir autant parlé, voilà elle était quasiment sûre qu’en ouvrant à nouveau les yeux, Aaron se serait volatilisé…

Elle gloussa comme une ado lorsqu’il prit ce ton si adorable pour lui demander un bisou magique. Franchement elle ne se voyait pas dire non. ‘Mmm et bien étant donné que je suis responsable de ça…Je suppose que c’est la moindre des choses’ Elle avait parlé comme si il s’agissait d’une évidence. Se rapprochant encore plus de son blessé, elle recula finalement avec une pointe de malice dans le regard ‘Tu sais, un bisou magique, ça se mérite… tu le mérite mais je voudrais quelque chose en échange. Un bisou contre une question personnelle, ça te convient ?’
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Langley
• Like a Rainbow


Nombre de messages : 292
Age : 28
Nationalité : Anglaise
Crazy for : His daughter
AmstelMood : Fine
Date d'inscription : 10/12/2007

MacBook
Job: Commissaire-priseur judiciaire
To-Do List:

MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Ven 28 Déc - 20:07

Pouvait-on dire qu’Aaron était véritablement timide ? Oui, certainement. Mais l’était-il totalement ? Peut-être pas… Certes sa timidité se voyait être handicapante à certains moments mais s’il devait se lancer pour une raison vraiment importante, il le ferait. Il est évident qu’on ne pourrait pas le qualifier de ‘coincé’, ce simple mot était bien trop péjoratif. Il fallait bien avouer que, parfois, sa timidité jouait en sa faveur et qu’il lui était déjà arrivé d’en jouer… D’endosser le rôle d’un garçon peu sûr de lui – ce qu’il était un peu – et d’accentuer chacune de ses réactions, les décuplant par cent. Mais avec Elliot, il ne savait jamais vraiment sur quel pied danser. Elle était charmante, drôle et distrayante. Seulement l’aborder semblait relever de l’impossible, un véritable parcours du combattant. Par simple fierté, il n’osait pas lui faire de simples petits compliments – sans sous-entendus – par crainte qu’elle rie. Oui, c’était idiot… Mais il ne voulait pas passer pour un crétin à ses yeux. Ensuite, il y avait toutes ces catastrophes qui naissaient lorsqu’elle se trouvait à quelques mètres de lui, tout ceci était pour le moins… flippant. Flippant mais mignon.

Tout semblait de nouveau se passer convenablement. La chute des livres était loin derrière eux à présent. Cependant, la suite des paroles d’Elliot interpellèrent Aaron, qui demeura impassible quelques secondes durant, le regard figé vers elle. Pourquoi réagissait-elle ainsi ? ‘Une fille idiote’ ? Donnait-il vraiment l’impression de penser cela d’elle ? Si tel était le cas, il s’en excusait d’avance car ce n’était pas du tout exact. Les secondes passèrent tandis qu’il gardait le silence et se contentait de la regarder mais contre tout attente la jeune femme reprit la parole, lui décrochant ainsi un sourire rassuré.


« Je crois que la bibliothèque n’est pas un lieu fait pour toi. » Lui répondit-il d’une voix douce. « Après le flot de parole que tu viens de m’adresser… D’ailleurs, j’ai l’impression que tu m’as plus parlé en deux minutes qu’en un an. » Ajouta t’il avant de rire légèrement.

Face à la réponse au sujet du fameux bisou magique, Aaron fût quelque peu réjoui de son stratagème quelque peu pourri. Mine de rien, c’était une fille pour le moins extravertie… Du moins, au niveau de ses émotions et il était quasiment certain de recevoir ce qu’il demandait. Soit il se confrontait de nouveau à un silence pesant, soit il obtenait son bisou. Baissant alors la tête vers elle pour s’emparer de son ‘bien’, Elliot se ravisa. Le jeune Anglais parût surpris, ses iris chocolatés observaient Elliot sans comprendre pourquoi elle s’était reculée avant qu’elle ne lui explique la raison de son geste. Un jeu… Elle venait de lancer un jeu. Elle souhaitait quelque chose en échange, c’était bien une fille. Faisant semblant de réfléchir, il se massa furtivement le menton tout en fixant le plafond d’un air intéressé.

« Très bien… J’accepte. Quelle est donc cette question personnelle qui te brûle les lèvres ? » Demanda t’il après avoir posé ses yeux sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Mer 2 Jan - 0:27

En fait peut être que le fait que la jeune femme parle énormément était nerveux. Ca on le savait mais avec quelqu’un comme Aaron, elle avait du mal à gérer… Tout, elle ne gérait rien du tout, elle passait pour une abrutie totale, ça il n’y avait aucun doute, quoiqu’elle ne savait pas. C’est vrai, après tout ce temps à s’éviter et les quelques salutations qu’il y avait eu entre eux, elle n’avait aucune idée de ce que le jeune pensai d’elle. C’était extrêmement troublant. Il y avait deux solutions possibles : soit il ne la supportai pas et c’était sans doute pour cette raison qu’il ne parlait pas des masses, soit c’est elle qui parlait tellement qu’il n’avait pas l’occasion d’en placer une. Allez savoir mais elle avait opté pour la deuxième solutions. D’autant qu’aujourd’hui elle était en ‘terrain inconnu’ à savoir le lieu de travail de Langley et Elliot dans une bibliothèque C’était sa hantise et son taux de stress montait d’un cran à chaque fois qu’elle pénétrait dans ce lieu sacré.

Il avait bien raison, la bibliothèque n’était pas fait pour elle. C’était étrange mais le jeune homme avait une voix qui l’apaisait et lui faisait un bien fou. C’était un peu comme ces gens qui regardent les aquariums en disant que c’est reposant. Voilà, il était son aquarium.
‘Vrai.’ Se contenta-t-elle de dire. Vous voyez, elle tente de se contrôler après son impressionnant flot de paroles d’il y a quelques minutes. Elle se mit à fixer ses chaussures, gênée par sa seconde remarque. Ah, il avait remarqué qu’elle ne lui parlait pas beaucoup ? Esquissant un sourire elle releva la tête pour le fixer droit dans les yeux, chose qu’elle n’avait jamais fait jusque là. Non avant elle fuyait son regard, elle regardait à gauche et à droite, même s’il n’y avait rien de passionnant à voir ‘ Je suis désolée pour ça. C’est juste que… Je suis un véritable ouragan mais je pense que tu l’avais remarqué, je me trompe ? Enfin, si je t’évite sans arrêt c’est parce que tu es… Différent. Oui c’est ça différent mais dans le bon sens. Et je ne sais absolument pas ce que tu pense de moi alors je parle, je parle et je fait tomber des livres ! Mais a partir d’aujourd’hui je viendrais te voir et te parler… Si ça te dit bien sûr. Parce que je t’aime beaucoup’ Pfiou ce que ça pouvait être libérateur. Bon elle avait encore débité pas mal mais au moins c’était dit, elle n’avait plus cette boule à l’estomac qui la bloquait à chaque fois

Ouch ! Là elle était mal barrée la Sanford. En réalité, elle était persuadée qu’Aaron allait refuser, après tout elle ne le voyait pas répondre à des questions personnelles. Ce n’est pas qu’elle le voyait comme quelqu’un de coincé mais il avait l’air timide, mais faut croire qu’il y tenait à son bisou parce qu’il avait accepté. L’autre problème était qu’Elliot, aussi extravertie soit elle, n’osait pas lui poser LA question qui lui brûlait les lèvres comme il venait de le dire. Se mettant à sourire comme si tout allait bien, à l’intérieur c’était la panique totale ‘Oui alors tu vois j’était persuadé que tu allait refuser mais puisque tu as accepté… Si une fille, totalement maladroite et un peu bavarde te proposait de sortir un de ces soirs, qu’est ce que tu dirait ? Oh j’oubliais de préciser qu’elle est brune et en troisième année, ici même à l’ISP. La pauvre a peur de te le demander…’ Peut-être qu’elle aurait mieux fait de se la fermer…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What if this is just the beginning [PV]   Aujourd'hui à 0:45

Revenir en haut Aller en bas
 
What if this is just the beginning [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résultats] NJPW The New Beginning du 10/02/2013
» Chevaux du Theil - 19/04/12
» plusieurs poulains SF et AA à vendre bonnes origines
» dukes of hazzard the beginning
» NJPW The New Beginning du 10/02/2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: