AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What We Were Expecting For [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: What We Were Expecting For [R.]   Mer 19 Déc - 22:56

Ce qui était bien avec les bals de Noël de l’ISP, c’était la manière dont-ils révélaient la personnalité des étudiants, en les faisant apparaitre d’une façon tellement différente que celle de tous les jours. Calmes, sérieux et sans reproches, tel aurait pu être le credo de la plupart des étudiants présent pour presque 350 jours par ans. Et comme chaque année, au bout de quelques heures, voir moins, tous se révélaient complètement différents de ce qu’on aurait penser. On lui aurait dit avant la soirée qu’il la passerait avec la jeune femme qu’il avait sans cesse en tête depuis plusieurs mois qu’Alexander ne l’aurait pas cru, mais pourtant c’était bien ce qui était en train de se passer. Et d’une manière qu’il n’aurait jamais imaginé: depuis une heure, ils étaient ensemble finalement. C’était difficile à réaliser, mais une telle évidence d’un autre côté …

Le jeune anglais laisser Heather lui ôter la coupe des mains, et la suivit sans rechigner tandis qu’ils se dirigeaient tant bien que mal vers la sortie, évitant les étudiants déchainés sur la piste et s’arrêtant de temps à autre pour se trouver l’un contre l’autre. Fusionnelle, leur relation ? On dirait bien … Mais c’était presque physique, ils avaient besoin de se trouver à moins d’un mètre l’un de l’autre. Et même si c’était difficile à croire, Alexander ne doutait pas une seconde qu’il eu prit une mauvaise décision. C’est évident, voilà tout.

Ils se glissèrent rapidement hors de la salle, et prirent la direction des dortoirs, bien qu’étonnés de l’absence de paparazzis. Sans doutes avaient t-ils d’autres chats à fouetter, mais c’était un bon présage, non ? Leurs pas et leurs rirent résonnèrent dans les couloirs sans que les flashs des photographes ne les gênent le moins du monde, et ils arrivèrent alors dans le bâtiment Sud. L’aile des étudiantes en fait. Alexander eut un léger sourire, visible grâce à la clarté de la Lune qui perçait à travers les carreaux, et approcha son visage de celui d'Heather, dont la main était encore nichée dans la sienne. Sa voix était presque un murmure, à peine audible alors qu'elle n'était qu'à quelques centimètres de son oreille:


« Alors, Mademoiselle Nielsen, une idée pour la suite ? » Son regard était sans équivoques, ils savaient tous les deux quelle serait l’issue de cette soirée. Implicitement, ils l’avaient déterminés au moment même où ils avaient décidés de quitter la salle de bal. Alexander se rapprocha de la jeune femme, écarta une mèche blonde qui s’était échappée de sa coiffure t l’entoura de ses bras tandis que ses lèvres vinrent trouver les siennes dans un baiser passionné. Ils n’y avait personne, le couloir était désert et pas un bruit n’était audible excepté celui de leurs voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Jeu 20 Déc - 1:40

Ils entrèrent dans l'aile Sud et ce fut comme si le silence de l'endroit et le fait qu'ils soient seuls rendent plus intense leur relation. Ils continuèrent à marcher quelques temps dans les couloirs de l'aile Sud, côte à côte cette fois. Ils savaient qu'ils avaient toute la nuit devant eux et même plus encore, et l'adrénaline de la soirée commençait à disparaître pour laisser place à un sentiment d'un tout autre genre. Alexander s'arrêta au détour d'un couloir, maintenant qu'ils étaient tranquilles, et il s'approcha dangereusement de la jeune femme, la faisant frissoner alors qu'il venait susurer à son oreille. Avec un sourire, elle glissa ses bras autour du coup d'Alexander et le laissa approcher pour l'embrasser.

Si la jeune femme ne s'était pas dérobée à l'étreinte d'Alexander, ils auraient pu rester dans le couloir à s'embrasser toute la nuit dans ce désir intarrissable qu'ils semblaient éprouver l'un pour l'autre. Gardant toujours ses doigts entremêlés avec ceux d'Alexander, elle les mena jusqu'à sa chambre, après avoir grimpé quelques escaliers. Devant la porte de la chambre, Heather se fit attentive pour essayer de déterminer si quelqu'un était dans la chambre - Lauren par exemple, mais elle semblait vide et après avoir entrouvert la porte et établit qu'ils étaient les premiers et donc prioritaires, elle s'engouffra dans la chambre avant de refermer la porte derrière Alexander.


"Jusque là, ça te convient ?" lui glissa-t-elle avant de l'attirer à elle par sa cravate alors qu'elle se mordillait la lèvre avec envie.

Elle s'amusa à éviter ses baisers pendant quelques secondes, gardant néanmoins ses lèvres proches de celle d'Alexander avant de se laisser posséder par un baiser fougueux. Ses mains se frayèrent un chemin entre la veste d'Alexander et sa chemise, pour finalement la lui retirer et la faire tomber à terre. Ses doigts glissèrent le long du dos de l'Anglais, suivant les traits de ses muscles saillants à travers le tissu de sa chemise de sa grande marque, puis elle vint agripper sa chemise, s'en servant pour le maintenir contre elle. Les mains d'Alexander sur sa peau ne faisaient qu'accélérer le rythme de son coeur qui battait déjà la chamade. Elle cessa de l'embrasser le temps de défaire la cravate du jeune homme de ses doigts tremblants mais pourtant déterminés, mais elle revenait respirer sa peau en nichant son visage dans son cou. C'était comme si elle connaissait déjà tous les contours de sa peau, comme si elle avait été faite pour ses bras, comme si elle n'existait vraiment qu'à travers ses baisers. Qu'elle ne serait entière que lorsqu'il la posséderait.

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Jeu 20 Déc - 23:01

Leur baiser fiévreux prit rapidement fin dans le couloir principal de l’aile Sud, au moment où la jeune femme se dégagea de son étreinte et prendre ses doigts entre les siens. Même si la soirée et les évènements l’avaient quelque peu déconcerté, Alexander était tout de même assez lucide pour comprendre ce qui allait se passer dans les instants à venir. Il suivit donc Heather dans cette partie de l’établissement où, -techniquement-, les étudiants n’étaient pas sensés se trouver… Cela dit, cette idée n’était pas du tout présente dans son esprit en ce moment. Une fois les escaliers gravit au pas de course, ils arrivèrent devant la porte d’une chambre, celle de la jeune Danoise. Un courte pause pour vérifier que la voie était ‘libre’, et la porte claqua bruyamment derrière eux.

« On dirait que oui … »

Ses yeux brillèrent plus intensément la jeune femme l’attira à elle à l’aide de sa cravate sombre, et tenta de l’embrasser quand elle se décala de droite à gauche pour l’éviter. Si elle voulait jouer à ce jeu là, elle allait être servie. Alexander n’hésita pas, et l’embrassa fougueusement sans lui laisser une chance de, cette fois, l’éviter. Un frisson le parcouru quand il sentit les mains de la jeune femme entre sa veste et sa chemise. Veste qui ne tarda à tomber négligemment sur le sol, suivie de sa cravate tandis que ses mains venaient frôler la peau nue d’Heather. Bon sang, il aurait pu rester des heures ainsi, à l’embrasser, la toucher et la sentir contre lui. Pourtant, un autre partie de lui lui soufflait que ce n’était que le commencement… Alexander tenta de calmer le rythme des battements de son cœur en sentant son visage maintenant niché contre son cou, et détacha lentement les épingles qui retenait ses cheveux blonds en la gardant étroitement serrée contre lui. Comme s‘il ne voulait qu‘un seul centimètre carré d‘air ne puisse les séparer. Comme si c’était trop d’être éloigné même de si peu après tout ce temps à attendre ce moment. Un sourire éclaira son visage quand sa tâche s’acheva et que ses cheveux tombèrent sur ses épaules, et lui murmura à l’oreille:

« C’est mieux comme ça … » Sa main droite vient alors se perdre dans les boucles blondes, tandis que de la gauche, il faisait lentement glisser les bretelles de dentelle de la robe sans la quitter des yeux. Il brûlait d’envie de lui montrer ce qu’il ressentait pour elle, mais surtout, ne voulait pas la brusquer. Lentement donc, ses doigts remontèrent vers sa nuque, frôlant son épaule avant de redescendre vers son dos tandis qu’un nouveau baiser fiévreux les réunissait. Alexander réalisa alors que, jamais auparavant, son cœur n’avait tambouriné de cette manière contre sa poitrine et qu’il n’avait également jamais eu en quelque sorte peur de tout gâcher. Il voulait que tout soit parfait, pour Heather qu’il avait l’impression de connaitre depuis toujours alors qu’ils n’étaient ensemble que depuis peu. Qu’importe, le temps ne changerait rien, et seul ce qui allait se passer après comptait ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Ven 21 Déc - 2:49

Ses mains glissèrent sur la taille d'Alexander pour se diriger vers sa ceinture qu'elle déboucla, puis elle dégagea sa chemise de son pantalon. Ses cheveux tombèrent sur ses épaules et elle s'éloigna un court instant, le temps de plonger son regard dans celui d'Alexander. Il lui montrait par là qu'il n'avait pas besoin d'artifices, qu'il la prenait telle qu'elle était, et cette perspective la fit sourire durant les quelques dizièmes de seconde que mit Alexander à se pencher vers elle pour capturer ses lèvres dans un baiser brûlant. La bretelle de sa robe glissa sur son épaule. Heather déboutonna la chemise d'Alexander, avec patience et précipitation dans le même temps, s'amusant de ce désir qui gonflait à chaque battement de son coeur. Elle se délectait de cette attente qui se faisait de plus en plus insupportable, mais les sentiments bien réels qu'elle avait pour Alexander freinaient ses pulsions, car il la rendait certaine que cette occasion n'était pas unique et qu'elle se reproduirait...

Les doigts de la jeune femme couraient sur le torse d'Alexander, s'amusant des réactions que leurs caresses provoquaient sur lui, jusqu'à ce qu'Heather prenne la décision de la lui enlever. Ceci fait, elle lui prit la main et l'entraîna vers le lit de Lauren, sans véritablement s'en rendre compte, et de toutes façons, cela gênait peu. Sauf peut-être Lauren, mais elle n'était pas là pour s'en offusquer... La Danoise grimpa sur Alexander, sa robe remontant sur ses cuisses, et elle l'embrassa encore et encore, avec la même passion et la même fougue. Elle frôlait le torse nu d'Alexander à chaque respiration jusqu'à ce qu'elle se trouve plaquée contre lui, et que sa robe glisse sur sa peau pour ne laisser plus aucun intermédiaire entre eux.

***


Ils n'avaient pas eu le temps de dormir. La nuit avait été trop courte, et ça avait sûrement été le cas pour une foule d'autres étudiants dans l'ISP. Mais le cas d'Heather était particulier. Il y avait eu autre chose que de vulgaires ébats ; il y avait eu la concrétisation de sentiments latents et l'assurance de leur solidité. Enveloppée dans la chemise d'Alexander, la jeune femme le regardait remettre son boxer en se mordant la lèvre inférieure. Il commençait à faire jour, et il se faisait urgent qu'ils se séparent avant que les autorités ne reprennent possession de l'ISP. Elle se dirigea vers lui et l'entoura de ses bras frêles avant d'aller l'embrasser avec tendresse.


"Tu vas me manquer..." lui murmura-t-elle avec un sourire avant de sursauter à cause d'un bruit sourd dans le couloir. Elle resta figée quelques secondes avant de se séparer d'Alexander et d'étouffer un rire. "Dépèche-toi on va se faire attraper !"

Avec regrets elle retira la chemise d'Alexander qu'elle remplaça par un vieux tee-shirt qui traînait dans les environs et elle la lui rendit, non sans l'avoir embrassé quand il s'était approché pour prendre la chemise. D'ailleurs, ils passèrent encore de longues minutes, prisonniers d'un baiser dont ils ne voyaient pas la fin. Mais des bruits de pas et des murmures dans le couloir leur rappelèrent qu'il était temps de se séparer, s'ils voulaient rester en vie. Heather l'accompagna donc à la porte, l'embrassa encore sur le pas de la porte, la scène se reproduisant à divers endroit dans le couloir, des couples se séparant pour les mêmes raisons.

"On se voit après" lui glissa-t-elle avant de déposer un dernier baiser sur les lèvres de l'Anglais, et de le regarder disparaître dans le couloir, un sourire indéfectible sur ses lèvres qui souhaitaient encore et encore l'embrasser.

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Lun 24 Déc - 17:52

Le soleil se levait sur l’ISP, laissant passer quelques rayons au travers de la fenêtre de la chambre de l’aile Sud. Pourtant, ils n’avaient pas dormis de la nuit, et déjà le moment était venu de se séparer. Car, même la soirée avait exceptionnelle, Alexander n’en restait pas moins un étudiant qui risquait de gros ennuis si on le trouvait ici. D’autres devaient surement se trouver dans son cas, à devoir se dépêcher de partir après une nuit plutôt … agitée, mais il n’arrivait à s’inclure dans le lot. Peut être parce que ce n’était une simple histoire sans lendemain, mais le début d’une vraie relation. Ses pensées dévièrent sans qu’il ne puisse s’en empêcher vers les souvenirs de la nuit. Leurs baisers, leurs caresses et les frissons qu’ils avaient engendrés. Mais ce n’était le moment d’y penser, sinon il allait encore être là dans deux heures, ce qui ne serait pas une très bonne idée. Secouant la tête, Alexander se leva lentement et partit à la recherche de ses vêtements qui étaient encore à trainer dans la pièce. Après quelques secondes, il localisa un costume Armani à 2000$ froissé, et cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Gardant les yeux sur la jolie Danoise, il enfila un boxer, et partit à la recherche de sa chemise qu’il aperçut sur les épaules d’Heather. La chemise était beaucoup trop grande pour elle, ce qui lui donnait un petit air adorable, enfantin. Il l’embrassa en retour quand elle se serra contre lui, et lui murmura: « Toi aussi tu vas me manquer. »

Alexander haussa un sourcil quand elle lui intima de se dépêcher pour ne pas avoir d’ennuis. Il éclata de rire, et attrapa au vol la chemise qu’elle venait d’ôter. « Hum, disons que ma chemise était gardée en otage par une charmante geôlière… » Il devait maintenant finir de s’habiller, mais cette simple action leur prit une dizaine de minutes, le simple fait d’être éloignés d’un mètre sans s’embrasser semblait une épreuve insurmontable qu’ils n’avait pas tellement envie de surmonter, profitant de leurs derniers instants de la matinée ensemble.

Finalement, au bout d’un moment, il avait revêtu de son costume italien, la veste jetée sur un de ses épaules et était prêt à partir rejoindre l’aile Nord, comme plusieurs de ses camarades si on en jugeait aux bruits de pas provenant des couloirs. Arrivé sur le pas de porte qui donnait sur le couloir, Alexander garda Heather un instant encore dans ses bras, l’embrassant une dernière fois. D’accord, cela faisait un peu cliché si on considérait le nombre de personnes qui se devaient se trouver dans cette situation, mais il s’en fichait un peu.


« J’y compte bien » Il joua une seconde avec ses cheveux blonds, et prit avec regrets la direction de la sortie du bâtiments. Avec un peu de chance, il ne se perdrait pas et rejoindrait rapidement le dortoir Nord. Il adressa un signe de tête amusé à un des ses amis de quatrième année qui venait d’émerger d’une chambre comme il l’avait fait lui-même un instant plus tôt, et se retourna vers Heather. Il croisa son regard, et lui adressa un large sourire avant de tourner à droite et de disparaitre derrière une colonne, souriant toujours. Ce qui d’ailleurs étonnait les gens qu’il croisait, puisqu’Alexander n’était pas le genre de personne à montrer son état d’humeur sans raisons. Mais là, il en avait une, et c’était une jolie Danoise blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Mer 26 Déc - 18:17

* * * *


Alors que Lauren traversa les longs couloirs froids de l’aile Sud, on pouvait entendre déjà le bruit presque imperceptible des mouvements dans les chambres. Apparemment, les gens n’étaient pas tous rentrées seules ce soir, et en avaient même profiter pour s’adonner à une toute autre fête nocturne dans les chambres. On pouvait déduire de ses mouvements et petits bruits, que d’une minute à l’autre, les surveillantes viendraient inspecter les couloirs et pourquoi pas même ouvrir certaines chambres pour vérifier que la barrière de la convenance et de l’éthique n’avait pas été franchie.

Lauren accéléra le pas, toujours enroulé comme un sushi dans sa longue robe qui avait coûté à ses parents les yeux de la tête. Mais bon, le fait que sa tenue soit maintenant juste comparable à une descente de lit lui était bien égale au fond, tellement les souvenirs de la soirée se bousculaient dans son cerveau.

Elle se posta enfin devant la porte de sa chambre, jeta un coup d’œil à droite et à gauche, vérifiant qu’aucun témoin ne la voit dans cette tenue plus que suggestive sur ce que Lauren avait pu faire de sa soirée, et poussa la porte silencieusement, croyant naïvement que Heather dormait à point fermé.

Alors qu’elle entra dans la chambre, la première chose qui la frappa ne fut pas le fait que Heather chantonnait sur son lit en entre mêlant ses long cheveux dorés dans ses doigts, mais l’odeur frappante du parfum masculin qui émanait de la chambre. Heather se figea, observa Lauren qui se figea à son tour, toujours postée devant la porte comme si elle venait de s’évader de prison et que le gros spot lumineux venait de se focaliser sur elle avec le bruit assourdissant des alarmes.

- Heather tu…

Un ange passa alors, et Lauren éclata soudain de rire, plaquant sa main sur sa bouche et accourut sur le lit de son amie, l’attrapant par la main. Cela faisait plusieurs jours qu’elles ne s’étaient plus parlées à cause de l’accident de la cafétéria, mais à partir de ce moment très précis, l’amitié prit le dessus sur tous les soucis et les embûches contre lesquels elles s’étaient heurtés.
- Oh mon Dieu Heather…. Oh mon Dieu, Oh mon Dieu, Oh mon Dieu, dis moi que c’est Alexander, dis le moi, vite vite vite !!!

Elles ressemblaient à deux petites adolescentes de treize ans se racontant les derniers potins, le sourire béa de leurs nuits respectives passées, en plus. Lauren se dit qu’elle n’était pas prête de regagner son lit pour dormir un peu pour récupérer…

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Ven 28 Déc - 2:21

Heather se redressa soudain, interrompue dans sa rêverie. Elle avait espéré que ce fût Alexander, qui revenait la voir après avoir bravé les obstacles de l'aile Sud, mais ce n'était que Lauren. Durant un quart de seconde elle fut presque déçue de voir sa meilleure amie, mais l'accoutrement de l'Anglaise détourna rapidement son attention de la quelconque rancune qu'elle pouvait bien avoir contre elle. En effet, Lauren se trouvait saucissonnée dans sa robe de gala, et les bretelles faiblardes de son soutien-gorge trahissaient une nuit éminement agitée. Et elle pensa au fait que son corps nu et celui d'Alexander avait séjourné dans les draps de soie de Lauren et qu'elle serait probablement furieuse. D'ailleurs Heather visionnait déjà le spectacle de sa décapitation en grandes pompes quand Lauren se mit à hurler de rire, surprenamment.

La robe de Lauren tomba à terre mais Heather ne prit pas la peine de remarquer ce détail alors que Lauren se jetait à demi-nue sur elle pour venir lui exploser les tympans. Un large sourire illumina le visage de la Danoise qui se mit à rougir. Elle se mordit la lèvre, baissa les yeux dans une fausse timidité, puis les releva vers Lauren et lâcha, hilare :


"Siiiiiiiiii c'est Alexander !"


Et elles partirent toutes les deux dans un hurlement aigu de gamines alors qu'elles se levaient du lit pour sauter dans tous les sens dans leur chambre. Ce fut comme si toutes leurs disputes, toutes leurs soirées froidres et silencieuses avaient été effacées d'un coup de gomme magique. Après tout, elles étaient meilleures amies.

***


Heather sortit de la salle de bains, plus décemment vêtue d'un ensemble pyjama en satin bleu lavande, séchant ses cheveux blonds dans une serviette de fabrication française. Elle retrouva dans la chambre Lauren, qui était en train de verser un thé à la verveine dans un service de porcelaine chinoise, elle aussi vêtue d'une tenue plus digne de leur rang de filles-de. La Danoise avait cédé la douche à Lauren en premier, estimant que la poussière de bibliothèque ne pouvait résider plus longtemps sur la peau parfaite de son amie.

Avec regrets elle sentait les derniers effluves de l'odeur d'Alexander se dissiper dans la serviette, absorbée par le shampooing. Mais savoir qu'Alexander était là pour elle la rendait euphorique.


"Et toi alors... Raconte-moi tout en détail... Tu ne m'as pas dit comment tu avais échoué à la bibliothèque..."

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Sam 5 Jan - 23:12

Faisant délicatement plonger deux sucres dans sa tasse, la jeune anglaise soupira en secouant doucement sa tête, un sourire béa aux lèvres. Elle avait encore beaucoup de mal à se raccrocher à la réalité après la soirée qu’elle venait de passer, et son manque de concentration par rapport à la conversation qu’elle avait avec son amie ne l’aidait pas le moins du monde. Lauren haussa un sourcil, l’air mesquin vers Heather, et partit s’installer sur un fauteuil pourpre qui se trouvait dans un coin de la pièce. Elle porta avec une infinie douceur la tasse à ses lèvres, et apprécia quelques instants le liquide chaud couler au fond de sa gorge. Elle s’humecta les lèvres et prenant une profonde inspiration, commença :

- A la base on n’était pas du tout partie pour aller dans la bibliothèque. Le fait est que… (elle marqua une pause, baissa la tête et dit en souriant) on est sortie un peu trop tôt.
Elle reporta la tasse vers le haut, but une nouvelle gorgée.
- Et ça nous a malheureusement porté préjudice puisque tu n’imagines même pas la cohue causée par les photographes…La bibliothèque s’est présentée à nous comme…une échappatoire. La seule issue que nous ayons. Après, et bien…C’est parti tout seul.

Elle rougit légèrement à la fin de sa phrase, ce qu’il l’a surpris d’autant plus, connaissant son passé et ses habitudes, elle s’étonnait qu’une chose aussi ‘frivole’ la fasse rougir. Elle avait fais bien pire.

La brunette se releva, déposa sa tasse tandis que Heather se mettait sur son lit, et se dirigea vers elle. Comme deux petites filles de dix ans, Lauren lui arracha sa brosse à cheveux des mains et se s’assit en tailleur derrière elle, pour démêler les cheveux blonds et dorés de sa meilleure amie. Alors qu’elle s’adonnait au démêlage du sac de nœud qui servait de cheveux à Heather, Lauren poursuivit :

- Bon et toi alors ! Dis moi ! Comment ça s’est passé ? Comment est il ? Hein ? Allez je veux tout savoir !

Elle s’arrêta net, et s’approcha d’Heather :
- Enfin quand je dis tout c’est une façon de parler hein !
Lauren explosa de rire avant de reprendre avec application son petit travail de coiffeuse improvisé. Elle était tout simplement heureuse. Sa meilleure amie, elle, du thé, un pyjama, une discussion de fille,…Des petits bonheurs primaires qui pourtant lui avait terriblement manqué durant ces quelques jours où elle ne lui avait plus adressé la parole. Et c’était dans ces moments pourtant qui faisait comprendre aux yeux de Lauren qu’Heather était plus pour elle dans son cœur, qu’une simple amie, mais bel et bien une vraie sœur qu’elle n’avait jamais eu.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Dim 6 Jan - 14:11

Heather abandonna sa serviette sur une chaise au hasard, comme à son habitude. Demain, Lauren viendrait lui hurler que ça n'était pas une façon de se tenir, que de laisser trainer ainsi ses affaires n'était pas une bonne façon de tenir un ménage et qu'à se rythme là, Heather finirait divorcée, avec trois chiens sur les bras et une ménopause avancée. Mais la Danoise lui pardonnait toujours les réminicences violentes de son éducation, elle savait très bien que Lauren ne le pensait pas, mais qu'elle y avait été conditionnée. Et son côté maniaque lui faisait parfois dire des choses complètement dépassées.

Un sourire rêveur sur les lèvres, elle commença à passer sa brosse dans ses cheveux humides, mais elle n'arrivait pas à grand chose, son esprit étant occupé à écouter le récit de Lauren, sur fond d'Alexander. Elle hôcha la tête quand Lauren évoqua les photographes :


"Si j'imagine très bien, il n'y avait personne pour Alexander et moi..."

Elle étouffa un gloussement, mais elle n'y pouvait rien, elle avait une centaine de papillons qui batifollaient dans son estomac, et cela lui donnait envie de rire. Heather avait l'impression de se trouver à la fin d'une comédie romantique, et elle voyait le monde à travers les lunettes roses en forme de coeur que vendait Paco Rabane durant sa période Flower Power. Elle lança un regard en coin à Lauren qui passait sous silence la suite de l'histoire. Mais d'après ce qu'elle en voyait, ça avait dû très, très, très bien se passer.

La Danoise gigota un peu quand Lauren lui retourna la question. Sa soirée ? Elle se laissa doucement manipuler, et attrapa un stylo rose avec des plumes de la même couleur abandonné sur sa table de nuit. Pendant qu'elle retournait l'objet entre ses doigts, elle eut de nouveaux gloussements. Elle était blonde, après tout.


"Eh bien, euh, je sais pas trop, ça s'est fait tout seul, enfin, on s'est embrassé et - aouch !"

Elle pencha la tête en arrière vers Lauren, mais elle ne put formuler aucune critique, et elle reprit son récit, fixant son stylo d'un air transi, comme si la photo d'Alexander était à la place des plumes.

"Enfin, non, je l'ai embrassé d'abord et puis il m'a empêché de partir et il m'a embrassé ensuite et euh..." Elle haussa les épaules. Elle-même ne se rappelait pas très bien du cours de la soirée, ce qui était plutôt étrange car elle aurait imaginé se souvenir très exactement de chaque détail, chaque parole prononcée, chaque effleurement... Et en réalité, elle ne gardait en mémoire que la sensation terriblement douce et intense à la fois de savoir qu'Alexander pensait à elle comme elle pensait à lui. Elle ne se souvenait que de la sensation que cela faisait de l'embrasser et de respirer que le même air que lui.

"Tu te rappelles quand je te racontais tout ce que j'imaginais de lui ? Eh bien, il n'est pas du tout comme ça. Il est beaucoup mieux que ça."


Un large sourire sur les lèvres, elle se laissa tomber en arrière sur Lauren qui ne put faire autrement que de suivre le mouvement. Les deux étudiantes finirent allongées sur le lit, les jambes balantes dans le vide, alors que leur tête se touchaient, une même expression de béatitude débile sur le visage.

"Tu sais quoi ? Je t'aime Aubergine." lança-t-elle, après quelques secondes de silence durant lesquelles elles fixaient le plafond de leur chambre.

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Dim 6 Jan - 14:54

Lauren esquissa un sourire maternel, attentive à chaque parole que prononçait Heather, tandis qu’elle démêlait ses longs cheveux blonds. Elle sentit son ventre se serrée : l’histoire qu’avait partagée Alexander et sa meilleure amie ce soir, était tout aussi magique et merveilleuse que celle qu’elle avait partagée avec Sebastian. Son esprit s’évada un instant, repensant alors à la soirée, à chaque instant que Lauren avait partagé avec le jeune italien.

Elle sursauta, et secoua énergiquement sa tête pour revenir à la réalité, alors que Heather continuait de lui sous entendre qu’Alexander était encore plus parfait que dans ses rêves. L’anglaise sourit de nouveau, cette fois amusée et attendrie par son amie qui devenait une vraie grosse guimauve lorsqu’elle était amoureuse.

Heather se laissa tomber alors, ne laissant pas le choix à Lauren qui se trouvait près d’elle, de faire de même. Balançant tranquillement ses pieds dans le vide, observant le plafond comme s’il passait un film avec Brad Pitt, ses boucles brunes se mêlant aux cheveux encore humides d’Heather, Lauren se dit que ça devait être ça le bonheur…Ou alors la béatitude, si le bonheur est une forme de béatitude. Bref.

Elle roula des yeux sur le côté à la déclaration de son amie, souffla et reporta son regard sur le plafond, laissant écouler un long silence. Elle prit une profonde inspiration et articula.

- Moi aussi Courgette…moi aussi….

Des secondes, des minutes, Lauren perdit la notion du temps, un long silence s’installant alors. Elles devaient probablement être toutes les deux mortes de fatigue après leurs soirées respectives, et le sommeil commençait apparemment à venir s’emparer d’elles. Lauren se roula alors sur le côté, coinçant sa main sous sa tête et remontant ses jambes en position fœtale.
- Ca me rappelle le camps de vacances à Madrid l'année de nos quinze ans…A l’hôtel, quand tu m’as dis que tu étais amoureuse de Miguel…

Elle se tut, se remit sur le dos et souffla :
- Miguel qui était gay…

Elle pivota légèrement sa tête vers Heather et éclata de rire pendant un long moment avant de sursauter et de se redresser sur le lit.
- Attends une petite seconde…Me dit pas que je suis allongée sur le lit où toi et Alexander avait partagé une folle nuit d’amour !

Lauren sauta du lit, les yeux écarquillés, et épousta son pyjama avec dégoût. Elle avait partagé beaucoup, beaucoup de choses avec Heather, fait aussi beaucoup, beaucoup de chose, mais il y avait des limites à ne pas franchir tout de même, surtout que connaissant Heather, elle n’avait sûrement pas dû courir à la laverie pour changer ses draps.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What We Were Expecting For [R.]   Aujourd'hui à 15:33

Revenir en haut Aller en bas
 
What We Were Expecting For [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: