AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James Lancaster | Ow yeah?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: James Lancaster | Ow yeah?   Mer 2 Jan - 0:36

• Identité :



-Et tu crois, toi, que les fleurs...
-Mais non! Mais non! Je ne crois rien! J'ai répondu n'importe quoi. Je m'occupe, moi, de choses sérieuses!
Il me regarda stupéfait.
-De choses sérieuses?
Il me voyait, mon marteau a la main, et les doigts noirs de cambouis, penché sur un objet qui lui semblait très laid.
-Tu parles comme les grandes personnes!
Ca me fit un peu honte. Mais, impitoyable, il ajouta:
-Tu confonds tout...tu mélanges tout!
Il était vraiment très irrité. Il secouait au vent ses cheveux tout dorés:
-Je connais une planête où il y a un monsieur cramoisi. Il n'a jamais respiré une fleur. Il n'a jamais regardé une étoile. Il n'a jamais aimé personne. Il n'a jamais rien fait d'autre que des additions. Et toute la journée il répète comme toi: "Je suis un homme sérieux! je suis un homme sérieux!" [...] Il ne put rien dire de plus. Il éclata brusquement en sanglots. La nuit était tombée. J'avais laché mes outils. Je me moquais bien de mon marteau, de mon boulon, de la soif et de la mort. Il y avait, sur une étoile, une planète, la mienne, la Terre, un petit prince a consoler!


Nom : James a un nom de famille qui rappelle une grande marque française, Lancaster. Sa mère, Zoé Delrieut, s'est battue pour qu'il ait le nom de son père, même si elle ne lui était pas mariée, et qu'il était partie. Quand on est jeune fille-mère, on a une rage incroyable de vivre...En tout cas ce fut son cas. C'est pourquoi au lieu d'avoir un nom a consonance française il a un nom typique brittish, là où il a été élevé. Mais ne vous fiez pas aux apparences, il utilise plus le nom de jeune fille de sa mère qu'autre chose, parce qu'il a une sorte de haine formidable pour son père, parce qu'il croit qu'il n'est pas digne de figurer sur son passeport. Parce qu'il pense comme un enfant. Et de toute façon, les rares fois où il donne son vrai nom, tout le monde lui demande 'comme la marque?' Allez vous faire....

Prénom(s) : James a quatre nom de famille, et déteste sa mère de ne pas avoir rappelé ses origines italiennes dedans. Au contraire, on dirait un parfait petit londonien avec tout d'un coup, dieu sait pourquoi, un poète français dont il n'a jamais lu une ligne malgré son amour de la littérature. C'est comme ça un enfant. Quand on le dégoute dès son jeune age de quelque chose, il ne va pas fouiller dans cette direction. Après James il y a donc Kennedy, qui rappelle dangereusement un certain président. Etrange, alors, qu'il se soit dirigé vers la politique. Puis il y a Lendon, presque comme London sauf que l'ambassade n'avait pas accepté. Et puis, ce prénom cheveu-dans-la-soupe. Appolinaire. Sous le pont Mirabeau coule la Seine. Non? Il faut avouer que, malgré son éthymologie, James l'aime beaucoup et l'utilise souvent. Appolinaire Delrieut, alors qu'il sait a peine dire bonjour en français. Yee-ha!

Surnom(s) : James n'est a l'origine d'aucun de ses prénoms, et pourtant, son entourage les utilise plus souvent que son propre prénom. Il y a d'abord le fondamental, celui sur lequel il a pratiquement fondé sa vie, celui qui lui colle a la peau parce qu'il définit sa façon d'être, son innocence et sa pensée, Le Petit Prince. Sa mère a commencé a l'appeler comme ça alors qu'il avait quatre ans, et depuis c'est resté. Est-ce que le caractère a fait le surnom ou le contraire....? Who knows. Et puis il y a les classiques raccourcissements de prénom, Jam, ce qui fait jambon mine de rien, Jaah, qui est venu lors d'une soirée bien arrosée, et Appo, hommage a son dernier prénom tant utilisé. Et vu que sa mère l'appelait beaucoup Appolinaire, il répondra sans problèmes a ce prénom là aussi.

Âge : Il y a vingt printemps, le petit prince tombait sur la planète Terre pour explorer, descendu de son astéroïde B612. James a donc vingt ans. Et aucune poussière puisqu'il les as depuis hier!

Date de naissance : Le 1er janvier 1988, une jeune femme, Zoé Delrieut, dix huit ans et orpheline, accouchait de son premier enfant accompagnée d'un homme qu'elle ne connait même pas. Ce qui est pratique pour compter l'age de James. Pas l'homme, la date.

Lieu de naissance : Vu que mademoiselle Delrieut a erré pendant des lustres jusqu'à Londres après la perte de sa famille, James Lancaster est né a Londres, en Angleterre, dans un petit hopital presque miteux s'il n'était pas brittish.

Nationalité : Anglaise. Il aimerai vous dire italienne, française, russe ou quoi que ce soit d'autre de plus exotique, mais non, il se trouve que ça se remarque même quand il parle. Il a un accent a couper au couteau. Yes, my dear. C'est comme ça. Il aurait voulu être sicilien, un vrai parrain de la mafia, protéger sa famille comme si c'était sa vie...Mais non. Il (ne) lève (pas) le petit doigt quand il boit son thé.


• Scolarité :

Année d'étude : Deuxième année
Note à l'examen d'entrée : 87,5/100 parce que c'est quand même un bosseur.
Langues : Néerlandais, Italien, Hindi, Russe
Options : Littérature & dessin
Sport : Natation & basketball

• Psychologie :

Traits de caractère : Il faut accepter le caractère de James, qui peut parfois être assez étrange. En bref, comme peut le trahir son surnom, il est assez innocent, l'ennuyeux, c'est qu'il s'est découvert une personnalité assez multiple. Tantôt il peut être innocent, tantôt dur, cassant, même si il est plutôt du genre a suivre le premier trait que le deuxième. Il a son monde total, il sait ce qu'il veut, a beaucoup d'imagination et se détrace des autres par sa richesse intérieure. Il se pose beaucoup de questions, alors que lui même ne répond jamais aux questions des autres, ce qui peut parfois être agaçant, mais attention, il ne fait absolument pas exprès. Il est rarement gêné, parce qu'il est comme un enfant, il a l'impression d'avoir toujours raison, et, en fait, malheureusement, c'est souvent vrai, parce que c'est un grand observateur. Souvent, il parle peu mais observe beaucoup, ce qui aide beaucoup, il faut l'avouer. C'est un garçon assez franc et plein de culot, qui pèse souvent le pour et le contre. Il est calme, réfléchit. Il n'agit pas sans y penser avant, et a un don pour la décoration et le dessin assez fou. C'est un passionné qui se met rarement en colère, mais qui, quand il le fait, trouble tout le monde. Il est loin d'être hypocrite et déteste ça, d'ailleurs. Les hypocrites, je veux dire. C'est un garçon au fond assez énigmatique aussi, qui marche par association d'idées ce qui est mystérieux. Pour le découvrir, il faudrait toute une vie. 'Et je soutiens qu'on en verra le bout qu'a la fin du monde'...Oh, et c'est un modeste, hein, quand même.

Manies : James se balade le plus souvent avec un bouquin, se ronge les ongles et ne répond jamais aux questions, cours et danse sous la pluie et ne peut s'empêcher de passer sa tête par la fenêtre dès qu'il y en a, utilise vraiment rarement les jurons et quand il le fait c'est qu'il est vraiment fatigué, parle italien quand il dort, apprend tout ce qu'il peut apprendre, et fait souvent la cuisine. Rêve éveillé et dort debout, bosse souvent et peu parfois avoir des quart d'heure de folie où il court partout, saute et chante joyeusement. Il collectionne les disques vinyles et a un vertige impressionnant qui fait qu'il a peur sur le deuxième barreau d'une échelle. Il est aussi claustrophobe. Et tient très mal l'alcool.


• Apparence :

Allure générale : James était un petit garçon très blonds, mais ses cheveux ont bruni avec le temps. Il a des yeux très étonnants qui varient entre le vert d'eau et le bleu ciel, et il est assez grand (1m90). Son visage, un peu en triangle, possède un nez aquilin, et sur sa joue, a la moindre mimique se creuse une cicatrice, mauvais souvenir d'une chute d'échelle ayant donné lieu a une certaine phobie. Il se tient en général assez droit sans avoir une allure militaire, et semble souvent penser a tout a fait autre chose. Son sourire, doux, et celui d'un gamin qui vit beaucoup trop dans ses rêves, et ses cheveux son courts, le plus souvent en bataille et pas coiffés, ce qui lui donne un côté adorable. Parfois, cependant, par un effort ou une pulsion étrange, il range ses cheveux en une mèche sur le côté. Chacun son truc. Il a un corps plutôt musclé grâce a la natation et au basket, sports qu'il adore, sans être monsieur muscle (parce que, on est tous d'accord, c'est moche). Sa bouche toute timide semble faite pour embrasser et sourire.

Style vestimentaire : Si les femmes ne partageaient pas la vie de James, il se baladerai sans doute tout nu. Il est d'un je-m'en-foutisme total quant aux fringues. Alors, le plus souvent, c'est des chemises, ou des gros polos, et des pantalons tout simples, jean, et souvent des baskets, toutes simple aussi, fines, même si parfois dans un sursaut il met des DC shoes fines et noires. Jamais de converse, souvent des vestes noires, un keffieh rouge et noir qu'il a trouvé un jour et ne quitte plus, dont il est fou amoureux.


• Address Book :



Cyrielle de Lisle [1ière année] {Mischa Barton} : Ils se connaissent depuis longtemps, mais ce n'est que très récemment que James et Cyrielle se sont mis en couple. Appréciant la douceur de chacun et la sérénité sur laquelle repose leur couple, ils vivent une idylle sans ombres noires. Mais pourront ils préservés leur couple de la pression de l'ISP ? .
Aubree Daniels [1ière année] {Sienna Miller} : Aubree et James ont une même passion, la littérature. Passant des heures dans les cafés à parler de cet univers fascinant. Se parlant cependant pas ou très peu lorsqu'ils sont à l'université, on ne peut pas vraiment dire qu'ils soient amis, mais juste collègue de discussion.
Cleo Delaford [5ième année] {Nathalie Portman} : Des erreurs, nous en faisons tous. Mais ce soir là, il aurait mieux valu pour Cleo et James qu'ils restent chez oui. A la fin d'une soirée un peu trop arrosé, ils se retrouvèrent dans les bras l'un de l'autre pour une nuit des plus torrides...Un an après, aujourd'hui donc, Cleo garde toujours cette nuit en mémoire et en bave chaque jour qu'elle le croise. N'osant plus s'approcher ou s'adresser la parole, James n'attends plus qu'une seule chose...que Cleo quitte enfin l'école.

June Destiano [2ème année] {Jessica Stam} : Double de James, ils passent leur vie a faire n'importe quoi ensemble. Une amitié plus que forte...

• Autres :

° Dessine comme il respire, et c'est très joli
° Prend des photos comme il respire, idem
° Tiens très mal l'alcool
° Adore sa mère
° Met du parfum nommé 'Dessine-moi un mouton' qu'il a trouvé chez Sephora dans le rayon enfants.

Avatar : Gaspard Ulliel (d'ailleurs je n'en trouve pas a la bonne taille!!)

Fille ou garçon : Garçon! Bizarre, je sais. Alexis =)
Comment avez-vous connu le forum ? Mhm, un utilisateur enthousiasthe.
Commentaires : No, nada, aucun, sauf que je vais mettre peut être un peu temps pour la fiche car je suis en vacances!!


Dernière édition par le Mer 9 Jan - 15:18, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Mer 2 Jan - 14:11

Bienvenue !
Prend ton temps pour la fiche, tu as deux semaines Wink

Et non, tu n'es pas bizarre car tu n'es pas le seul joueur mâle sur le forum

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Cleo Delaford
• The burden that overwhelms your noble heart


Nombre de messages : 449
Age : 26
Nationalité : Australienne.
Crazy for : Muffins ans coffee. Remember the good time with Alex.
AmstelMood : Damned, I'm come back to Amsterdam !
Date d'inscription : 15/12/2007

MacBook
Job: Magistrate au Amsterdam Centraal Gerecht.
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Mer 2 Jan - 17:01

Bienvenue à toi !
Tiens, un autre élément de mon RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miimuse.livejournal.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Mer 2 Jan - 18:12

Smile Enchanté de faire partie de ton rp
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Mer 2 Jan - 19:00

• Biographie :



Ascendance sociale :
Zoé Joséphine Delrieut, 37 ans, mère de James Kennedy Lendon Appolinaire, est une jeune femme assez loufoque mais très forte qui a élevé son fils dans un univers tout doux, et très coloré, tout en tachant de lui apprendre a survivre et en développant sa richesse intérieure un maximum. Elle naquit, malgré les apparences, en Italie, Venise, de parents riches qui moururent quand elle était encore adolescente et enceinte de son fils.

Harry Mani Lancaster, 40 ans, père de James Kennedy Lendon Appolinaire, jeune homme dont on ne sait presque rien sinon qu'il ne fut qu'une aventure d'un soir de Zoé, et qu'il n'est même pas au courant qu'il a un fils. Il a deux filles, des jumelles, d'une autre femme, et n'a plus eu contact avec Zoé depuis leur dernière nuit. Et il s'en fout comme de l'an 40, c'est juste a elle de faire le premier pas.

Anecdote(s) de l'enfance :

Il y a des millions d'années que les fleurs fabriquent des épines. Il y a des millions d'années que les moutons mangent quand même les fleurs. Et ce n'est pas sérieux de chercher a comprendre pourquoi elle se donnent tant de mal pour fabriquer des épines qui ne servent jamais a rien? Ce n'est pas important la guerre des moutons et des fleurs? Ce n'est pas plus sérieux et plus important que les additions d'un grand monsieur rouge? Et si je connait, moi, une fleur unique au monde, qui n'existe nulle part, sauf dans ma planète, et qu'un petit mouton peut anéantir d'un seul coup, comme ça, un matin, sans se rendre compte de ce qu'il fait, ce n'est pas important, ça? [...] Si quelqu'un aime une fleur qui n'existe qu'à un exemplaire dans les millions et les millions d'étoiles, ça suffit pour qu'il soit heureux quand il les regarde. Il se dit : 'ma fleur est là, quelque part...' Mais si le mouton mange la fleur, c'est pour lui comme si, brusquement, toutes les étoiles s'éteignaient! Et ce n'est pas important ça!

Dans une nuit tranquille de Londres, un petit garçon encore très blond sort tout doucement de son lit-baignoire, essayant de ne pas faire grincer les lattes du parquet. Autour de lui, les murs recouverts d'écritures diverses faites par sa mère, lui ou d'autres amis reluisent dans la lumière sombre. Il ouvre la porte, doucement, et accède directement dans la cuisine. Sans prendre le temps d'écouter vers la chambre maternelle, il ouvre le petit robinet installé a cause du grand robinet général et rempli son verre de la limonade qui en découle. Avec des grands yeux il se tourne vers l'étagère de droite, là où il y a la fameuse étagère. En essayant de ne pas butter dans les livres qui trainent partout par terre, James s'approche doucement de l'alignement de toutes les bouteilles de sirop colorés possible et imaginable, et après un long moment d'hésitation silencieuse, il choisi le sirop aux bonbons. Il le verse dans son verre. Et un diabolo, un! Ensuite, après avoir précausieuneseument rebouché la bouteille, il se rend dans une autre pièce, avec des chevaux de manège qui transpercent les murs de leur baguettes, et met en marche une énorme machine a barbe a papa. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était le bruit énorme qu'il ferai au démarrage. Le petit garçon se crispe, écoutant le moindre bruit. Et en effet, des pas résonnent dans le couloir. Une Zoé toute frippée de sommeil entre. Qu'est-ce qu'elle peut dire, après tout c'est sa faute si l'appartement est un univers magique, et si elle a rendu son fils accro aux diabolos...Et puis elle a vingt trois ans, alors elle peut comprendre, seulement elle est devenue une grande personne.

'Allez, Petit Prince. Tu as école demain, tu devrais être en train de dormir. C'est important! Tu n'es pas sérieux.

-L'école, non. C'est pas important, et je m'en fiche. Tu crois que ça m'aidera a apprendre des choses? C'est pas vrai, les choses, je les apprends tout seul. Laisse-moi.'


Et le petit garçon haut comme trois pommes part avec son verre de diabolo bleu d'une main et son énorme brume rose de l'autre, en essayant de ne pas butter dans une pile de livre, avec difficulté. Zoé restera là, mi-souriante mi-blessée, pendant que son unique amour, assis sur son lit-baignoire, rêvera éveillé de toutes sortes de choses merveilleuse, se mettant de la barbe a papa rose sur tout la figure, et sur son pyjama. Non mais quelle machine a penser elle avait crée...

Anecdote(s) de l'adolescence :

Et il se sentit très malheureux. Sa fleur lui avait raconté qu'elle était seule de son espèce dans l'univers. Et voici qu'il en était cinq mille, toutes semblables, dans un seul jardin! [...] Je me croyais riche d'une fleur unique, et je ne possède qu'une rose ordinaire. Ça et mes trois volcans qui m'arrivent au genou, et dont l'un, peut être, est éteint pur toujours, ça ne fait pas de moi un bien grand prince... Et, couché dans l'herbe, il pleura.

Jolene poussa doucement James contre le mur, passant sa main sur sa poitrine, souriante. Le jeune homme au nez aquilin et a la cicatrice craquante semblait tout mort de peur. Pour cause, c'est la première fois qu'il se trouve aussi proche d'une fille. Mais il essaye d'oublier sa peur. C'est la première fois qu'il est amoureux. Et il l'est vraiment. Et même, c'est un amour précieux et rare, parce que n'est pas un moche amour de grande personne, mêlè au quotidien et tout et tout. Il n'est pas comme ça. Ce n'est pas comme ça pour lui. Il est un peu troublé, leurs geste brusques font tomber les piles de bouquins et de feuilles posés en bataille par terre. Zoé est partie en voyage brusquement, sans rien dire, comme souvent. Personne ne les embêtera. Mais, a seize ans, il est prêt pour ce genre de choses? A vrai dire, elle ne lui laisse pas le temps de se poser la question. Elle approche doucement son visage du sien. Wouaw. Que faire. Il ferma les yeux, dans le doute, et ça lui sembla après coup la meilleure solution. Ses lèvres effleurèrent sa bouche, puis leurs langues dansèrent un bal magnifique, comme dans un film de John Carpenter dont il avait en fait oublié le nom vu la situation. La jeune femme avec un gout de fée. Comme il l'attendait. Il eut envie de gouter encore et encore ses lèvres. Doucement, ça lui donnait un gout d'initiative. Comme si ce n'était pas lui, ses mains glissèrent sur la peau de Jolene sous son tee-shirt, nicha son visage dans son cou. Doucement, il avait l'impression de devenir adulte. Il mit de côté cette pensée pendant un petit temps. Et pendant un petit temps incluant la perte de sa virginité, il mit de côté son côté innocent-Petit Prince. Peu de temps après, Jolene parti, laissant un James tout aussi innocent mais encore plus fou d'amour. Et ce fut peu de temps après qu'il découvrit qu'elle se foutait complétement de lui. Et qu'il remarqua que beaucoup de filles le draguaient comme des malades. Quand Zoé rentra de voyage, deux semaines plus tard, elle retrouva son fils couché dans son lit, en pleurs.

'Putain les filles sont connes, merde!'

Zoé entend son fils jurer pour la première fois. James entend sa voix jurer pour la première fois. Là s'opère un petit changement. Pendant un ou deux mois, James change et reste malheureux. Il se met a lire les journaux, s'intéresser a l'actualité, et moins aux livres, a l'histoire. Il s'adultise, et sa mère prend peur d'avoir perdu son petit prince, qu'elle aime tant, a cause d'une histoire de fesses, ou d'amour. Après un certain temps, un matin, c'est au petit déjeuner qu'elle remarque que tout est revenu a la normale. Personne ne parle, son amour de l'actualité est resté bizarrement, mais ça se sent. Et puis, le jeune homme s'est fait un diabolo a la barbe a papa. Qui tiens en équilibre sur un exemplaire du Petit Prince.

Anecdote(s) à l'ISP :

-Petit bonhomme, tu as eu peur...[...]
-J'aurai bien plus peur ce soir...[...]
-Petit bonhomme, je veux encore t'entendre rire...
Mais il me dit:
-Cette nuit, ça fera un an. Mon étoile se trouvera juste au dessus de l'endroit où je suis tombé l'année dernière...
[...]-Ce qui est important, ça ne se voit pas...
-Bien sûr...
-C'est comme pour la fleur. Si tu aimes une fleur qui est dans une étoile, c'est doux, la nuit, de regarder le ciel. Tout les étoiles sont fleuries.
-Bien sûr...
-C'est comme pour l'eau. Celle que tu m'as donné a boire était comme une musique, à cause de la poulie et de la corde...tu te rapelles...elle était bonne.
-Bien sûr...
-Tu regarderas, la nuit, les étoiles. C'est trop petit chez moi pour que je te montre où se trouve la mienne. C'est mieux comme ça. Alors, toutes les étoiles, tu aimeras les regarder...Elles seront toutes tes amies. Et puis je vais te faire un cadeau...
Il rit encore.
-Ah! Petit bonhomme, petit bonhomme, j'aime entendre ce rire!
-Justement, ce sera mon cadeau, ce sera comme pour l'eau...


James Lancaster, habillé d'une chemise blanche et d'un jean sombre, des bouquins dans les bras, sorti de son cours d'hindi. Il faisait beau, dans les rues d'Amsterdam, et, encore une fois, il devait répondre a une lettre de sa mère. Et comme il avait la flemme et de se balader et de répondre, il alla s'asseoir dans le salon de l'ISP. Il détestait être en deuxième année. Profondément. Il se fit couler une tasse de thé a la menthe très sucré, regrettant les diabolos de la cuisine de sa mère, jugeant cependant le breuvage assez sucré pour faire substitut. Et c'est là qu'il vit s'avancer Cyrielle de Lisle dans le couloir, Cyrielle et ses jolis cheveux auburns. Il sourit, essayant d'éviter les battements fous de son coeur. Amoureux, oui, vous croyez? Ce serai quand même facile, et ça ne lui était pas arrivé depuis la douceur et l'étrangeté de ses dix sept ans. Jolene. Efface ce nom de ton esprit. Quand il pensait a toutes ces conneries, il faisait encore plus gamin qu'a l'habitude. Cependant, Cyrielle sourit, et s'assit a côté de lui.

'Hey...Ca va?

'Et toi? Pas trop crevée? Parfois je me demande pourquoi je n'ai pas plutôt été en philo. C'est plus moi.'


Comme d'habitude, les deux eurent un grand moment de blanc. Entretenir des sujets, quand on est crevé et qu'il y a une certaine gêne entre les deux personnes, c'est compliqué. Le jeune homme la détailla un certain temps, la naissance de son coup, ses épaules, son visage balayé par ses cheveux fins... Il eut envie de l'embrasser, mais quand on est James Lancaster on a pas beaucoup d'initiatives, sauf sous alcool, ce qui était rare. James se rendit compte qu'il avait encore esquivé une question. Il ne savait pas répondre aux questions. Il savait être amoureux, mais ne le faisait que de façon surprenante. Et il avait peur de faire peur. De ne pas plaire. Ben oui, mais quand on est le Petit Prince...Il se tourna vers Cyrielle et sans préambule, l'embrassa. Aucune réticence de l'autre côté. Elle lui rendit avec plaisir, comme si c'était un soulagement, genre 'enfin'... Elle avait un gout de fée.

Crédits: Icons by Wels & Me, Galerie Penny Lane


Dernière édition par le Mer 2 Jan - 23:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Mer 2 Jan - 19:54

Pardon pour le triple post, mais il semblerai bien que j'ai fini. Je crois. =)
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Mer 2 Jan - 21:25

Ca m'a l'air correcte par contre il faudra que tu décentres ta fiche, c'est plus esthétique et ça me permet de compter le nombre de lignes, bien ce que tu es écris valorise la quantité Wink .
Il faudrait aussi que tu crédites les icons si elles ne sont pas de toi Very Happy .

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Mer 2 Jan - 23:39

Bien voila j'ai rectifié ce qu'il fallait je crois...Merci si c'était un compliment Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Jeu 3 Jan - 0:08

Oui oui c'était un compliment
Je valide, oublie pas de créditer tes icons !
Bon jeux ! cheers

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Lancaster | Ow yeah?   Aujourd'hui à 15:31

Revenir en haut Aller en bas
 
James Lancaster | Ow yeah?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un derniere ride en région d'Abitibi et Baie James.
» Banks : Fils de James ?
» Dennis JAMES
» James Theuri
» Dennis James en prépa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: