AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aubree Daniels |* Amazing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aubree Daniels |* Amazing   Mer 2 Jan - 20:32




• Identité :

Nom : DANIELS
Prénom(s) : Aubree, Liliane, Catherine
Surnom(s) : Bree [^^] mais n'y voyez en aucun cas un lien avec le fameux personnage Bree Van de Camp dans la série Desperate Housewives ! xD
Âge : Elle est âgée de 22 ans
Date de naissance : Aubree est née le 21 juillet 1986
Lieu de naissance : Sa mère lui donna naissance à Londres, en Angleterre
Nationalité : Elle est donc anglaise

• Scolarité :

Année d'étude : Aubree a fait trois ans d'études, elle entame donc sa quatrième année à l'ISP.
Note à l'examen d'entrée : Elle a obtenu à l'examen d'entrée une très bonne note puisqu'elle a eu 92 points
Langues : Elle étudie le français puisque sa mère est elle-même française, le néerlandais car l'ISP se trouve à Amsterdam et l'hindi parce qu'elle a toujours été attirée par la culture indienne.
Options : Ses options sont le grec et la littérature car elle est tout simplement passionnée par ces deux matières.
Sport : Elle pratique le tennis depuis l'âge de cinq ans, il lui parut donc normal de choisir cette option.


• Psychologie :

Traits de caractère : Aubree Daniels respire le naturel, la confiance et la sincérité. Elle est comme ça. Simple, confidente et franche. Aubree aura toujours le petit mot pour réconforter un ami dans le besoin, elle est généreuse et elle le montre. Elle aide autrui, elle ne s'appitoie sur le sort de personne mais elle prend en considération ce que les gens lui disent ou ce qu'elle voit. Notre jeune anglaise a beau vivre d'amour et d'eau fraîche (comprenez : entourée par ses parents et sous un toit aisé), elle n'en oublie pas moins les misères du monde. Prenant la relève d'une mère généreuse, s'adonant à des oeuvres charitatives, Aubree suit les bonnes règles catholiques, religion qui l'inspire depuis sa toute petite enfance. Offrante aux plus malchanceux, Aubree ne reste pas non plus sur le côté. Lorsqu'elle a besoin de dire les choses telles qu'elle les pense, elle ne se prive pas. La franchise a toujours été une de ses principales morales. Et même si la vérité n'est pas toujours bonne a dévoilé.
Outre ses trois principales qualités, Aubree se révèle être une grande romantique. Sous ses petits airs de simplicité, se cache aussi une part plus complexe qui se dévoile lorsque l'on parle de sentiments. Être amoureuse est quelque chose d'important pour l'étudiante, et les choses doivent être faites avec perfection, ou du moins comme Aubree aimerait que cela se passe. Rêveuse dans l'âme, elle s'émerveille devant un repas aux chandelles, une ballade sur la plage au coucher du soleil, une promenade sur le pont ou toutes autres surprises. Aubree est quelqu'un qui a besoin de sourire, elle a besoin de se sentir bien, protégée.
La jeune femme est aussi une vraie tête-en-l'air. Elle oublie beaucoup de choses, comme des clés, objet de petites tailles, par exemple. Il faudrait que quelqu'un la suive chaque jour durant chaque heure pour qu'elle pense à tout. Elle est aussi maladroite, elle sait garder sa langue mais elle se révèle être un véritable danger ambulant lorsqu'il s'agit de marcher autour de pots en terre cuite par exemple ou pour verser l'eau dans la tasse à thé. Des petits éléments de chaque jour la rende originale mais aussi prise de tête.

Ainsi, il ne faut pas oublier que chaque humain possède des défauts, que l'on supporte ou non. Aubree sait se montrer polie et attentionnée, mais elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle a du répondant et ne s'en prive pas. Directe, elle peut se montrer assez méchante lorsqu'elle veut, en arrivant parfois à blesser profondément. Un caractère de garce se cache en elle mais il en faut beaucoup pour qu'elle se mette dans cet état.
La jeune femme est également obstinée, elle sait et veut avoir raison. Vous pouvez toujours lui donner dix fois une version contraire à la sienne, elle perséverera. Elle est un peu jalouse, mais pas trop. Elle aime bien que son petit ami n’ai d’yeux que pour elle mais elle accepte –bon plutôt difficilement, c’est vrai- que son copain sorte sans elle. Ce n’est pas un manque de confiance mais elle est consciente qu’ils sont jeunes et que donc les infidélités sont nombreuses.
D'autres aspects font que Aubree soit détestable parfois. Hormis le fait qu'elle peut se montrer très méchante, elle peut aussi se comporter en une véritable manipulatrice. Elle peut calculer ses coups les plus tordus car même si en apparence, on peut penser qu'elle est la Sainte-Nitouche par excellence, Aubree possède une facette noire. Elle peut blesser et n'avoir aucun scrupule. Elle peut même prendre un malin plaisir à voir une personne perdue.
Manipulatrice, véritable garce, Aubree ne s'arrête pas. C'est aussi une véritable séductrice. Car même sous son apparence de petite "aristocrate bien rangée", l'anglaise sait qu'elle plaît aux hommes, elle connaît ses atouts et elle sait parfaitement jouer de ça. Lors d'une soirée, elle n'hésite pas à danser avec des garçons et elle peut parfois en arriver à les charmer, leur donnant quelques espoirs (le temps d'une nuit ?) pour les avoir embrassé, ou frôlé ses lèvres aux leurs.

Mademoiselle Daniels n'est donc pas une fille sage, studieuse et timide. Elle possède des qualités qui font d'elle une personne naturelle, certes, mais elle peut devenir votre pire cauchemard.


Manies : Aubree possède un tiroir dans sa chambre remplit entièrement de ruban qu'elle se glisse dans les cheveux ; il y a de nombreuses couleurs, telles le vert, le mauve, le rouge, le bleu marine, le noir et le blanc. Tous sont faits de soie et ils ressortent dans ses beaux cheveux bruns. La jeune femme ne cesse de mordiller sa lèvre inférieure lorsqu'elle s'ennuie ou lorsqu'elle est angoissée, c'est un signe qui ne trompe pas chez elle. En revanche, lorsqu'elle est fatiguée, elle ne peut s'empêcher de tortiller autour d'un doigt une mèche de cheveux ce qui lui donne un petit air enfantin.
Elle a la mauvaise habitude de fumer après un thé car elle déteste le café (excepté le cappuccino). Elle fume également en soirée mais cela est occasionnel. Elle se rongeait les ongles il fut un temps mais désormais sa manie est de se vernir les ongles de couleur transparente pour les rendre plus soyeux.



• Apparence :

Allure générale : Aubree est une jeune femme blonde qui possède de longs cheveux lisses, qu'elle boucle parfois. Son visage est oval, ce qui lui donne un air angélique, qui s'accentue par ses beaux yeux bleus. Elle présente le type européen, de sa mère française et de son père anglais. Elle a hérité de la grandeur de sa mère, elle mesure le mètre soixante-treize et aurait pu effectivement être mannequin mais ce monde ne l'intéressait pas, préférant s'abandonner à la littérature.
Aubree possède un corps svelte qu'elle entretient par le sport. Elle pratique le tennis depuis l'âge de cinq ans.
Elle a de longues jambes et sa peau est claire. En effet, ses parents étaient blonds, avoir la peau foncée serait paradoxal. Elle a hérité de son père un joli petit nez et un beau menton qui termine la forme de son visage. Ses yeux et sa belle chevelure viennent néanmoins de sa mère. Ses yeux suivent la courbe des cils, ils sont très expressifs et ne cessent de s'émerveiller devant un rien. Son nez est légèrement retroussé, ce qui lui donne un petit air mutin, s'accordant avec originalité avec son visage oval.

Style vestimentaire : Sujette aux très nombreux regards des hommes, Aubree Daniels s'applique tant dans son caractère à se démarquer des autres que dans son style vestimentaire. Aubree est unique, c'est bien connu. L'élégance la connaît, elle sait manier les vêtements avec perfection. De manière générale, on appelera son style BCBG car elle se distingue par d'adorables rubans dans les cheveux, elle porte des modèles et des marques inaccessibles pour tous et marche en souliers, signe d'une parfaite petite aristocrate anglaise.
Aubree ose ce que bon nombre de jeunes filles ne font pas. Elle associe des tons, des formes et rend une finalité si parfaite. Elle ne cesse jamais d'accorder un petit accessoire avec un vêtement qu'elle porte, c'est sa façon à elle de se démarquer. On peut toujours la voir avec un ruban glissé dans ses cheveux ou bien avec un petit pendentif en or.
De façon plus formelle, Aubree porte toutes sortes de vêtements. Elle peut se montrer avec une adorable robe avec des collants colorés, ou avec une magnifique robe signée des plus grands couturiers pour les soirées... Mais Aubree porte également des jeans qu'elle exibe le plus souvent quand elle se trouve chez elle, ainsi elle se sent bien, un bon vieux Levi's est très confortable.



• Autres :

Avatar : Sienna Miller

Fille ou garçon : Fille ^^
Comment avez-vous connu le forum ? Par Waverly Academy
Commentaires : /


Dernière édition par le Jeu 3 Jan - 21:54, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aubree Daniels |* Amazing   Jeu 3 Jan - 2:29

• Biographie :

Ascendance sociale :
À en croire la présence d'Aubree Daniels dans la prestigieuse faculté d'Amsterdam, les Daniels sont une famille aisée. Et cela va sans dire puisque le père de famille, Charles Daniels, est « l’homme qui dirige », il donne les directives pour le pays en étant élu Ministre du Royaume-Uni… Et même si la mère d'Aubree, Juliette de Courcel vit au crochet de son mari et est très active dans des œuvres de bienfaisances -histoire d’être bien médiatisée, elle est la riche héritière d'un aristocrate et d'une actrice français.
L'ascenssion sociale de Charles Daniels fut époustouflante car la chance n'était pas avec lui depuis sa naissance. En effet, sa mère était morte peu de temps après qu'il soit né, il avait ensuite perdu son frère aîné -son modèle, avant d'échouer dans ses relations amoureuses. Mais lorsqu'il croisa Juliette de Courcel à l'âge de dix-sept ans, Charles sut que sa vie changerait. Fille d'un aristocrate français, Juliette lui donna l'espoir d'aller plus loin dans ses études. Certes les relations du père Courcel le fit avancer mais les brillants résultats scolaires de Charles le menèrent en sciences-politiques où il se décida à une grande carrière, lui qui rêvait depuis toujours de côtoyer les plus grands. C'est ainsi qu'il devenu le grand Charles Daniels, pas aux yeux du monde certes, mais tout de même.
Entre Charles et Juliette, oui ce fut une simple histoire d'amourette au tout début. Tous deux avaient dix-sept ans, chacun voulait faire de nouvelles expériences et ils s'étaient trouvés lors d'un dîner à Londres. En effet, son père, écrivain de renom, donnait un souper pour la promotion de son nouvel ouvrage. Et lorsque le regard de Charles se posa sur Juliette, il sut qu'il vivrait une jolie histoire, différente de toutes les autres.
Le temps passa, ils acquérirent de l'expérience, ils eurent des moments de faiblesse mais aussi des moments de joie. Leur histoire se durcit avec les années qui s'écoulaient et puis à l'âge de 23 ans, Charles demanda la main au père Courcel qui accepta le mariage. À 23 ans, ils se marièrent et...

eurent pleins d'enfants...

Mais auparavant, Charles termina ses études pour devenir un homme politique. Quant à Juliette, elle achevait également des études de droit pour devenir avocate; mais lorsqu'à l'âge de 27 ans elle découvrit qu'elle était enceinte, elle laissa tomber le cabinet qui l'avait embauché pour se consacrer pleinement à sa vie de famille.
Ainsi naît Cameron Henry Neels Daniels de Courcel à Londres, le premier. Puis deux ans plus tard vint Marguerite Danielle Lisbeth Daniels de Courcel avant que Alexander Louis Parker Daniels de Courcel ne pointe le bout du nez, trois ans après Marguerite.
La famille résidait toujours à Londres où Charles profitait pleinement de sa carrière politique qui connaissait un véritable engouement national. Juliette s'abandonnait à des oeuvres charitatives, elle montrait l'exemple et présentait une famille modèle, avec trois adorables têtes blondes. Mais quelle ne fut pas la surprise lorsqu'elle apprit qu'elle attendait un quatrième enfant. Et en 1986, Aubree Liliane Catherine Daniels de Courcel poussa son premier cri dans une clinique britannique. Pour Charles, son bonheur fut comblé. Il était désormais entouré de trois femmes et deux hommes, un véritable bonheur pour celui qui était devenu fils unique après la mort de son grand frère. Il avait fondé une famille heureuse et soudée.
L'enfance de la petite dernière se passa merveilleusement bien. Elevée par sa mère et par une nourrice, Evangeline, Aubree eut une enfance normale, elle eut un environnement très sain car elle passait tout son temps dans la maison de campagne de la famille, située non loin de Londres. Ainsi elle grandissait autour des fleurs, de l'herbe et de l'air pur, loin du stress quotidien londonien. Aubree fut adorable, elle était cependant espiègle. Elle aimait beaucoup s'amuser et surprendre, on pouvait souvent voir un sourire dessiné au bout de ses lèvres. C'était également une grande rêveuse, elle aimait s'abandonner alors qu'elle se trouvait dans l'herbe, sur une colline, dans une prairie... Elle contemplait chaque fleur, elle s'émerveillait devant chaque insecte et elle aidait à faire de la confiture avec les fruits fraîchement ramassés. Oui, Aubree fut une enfant facile, qui ne rechignait devant rien. Elle était toujours prête à découvrir de nouvelles choses et c'était de manière enthousiaste.
Juliette s'efforçait de lui éduquer les bonnes valeurs et à l'élever de façon simple. Elle avait été élevée de la même manière par sa mère, actrice, mais celle-ci avait été plus sévère. Bien sûr, tout ne passait pas avec Aubree, mais il faut dire qu'il n'y avait pas grand chose à dire à cette petite tête blonde. Elle restait toujours souriante, elle ne rechignait devant rien, elle ne faisait aucun caprice et ses loisirs étaient sains.

Les années défilèrent et la scolarité se précisa pour Aubree. Juliette lui avait déjà inculqué son héritage depuis sa tendre enfance : la langue française. En effet, elle lui parlait de temps à autre en français mais Aubree ne maîtrisait pas parfaitement, c'est pourquoi, à l'âge de 11 ans, elle prit des cours avec un professeur, ami de sa mère, et elle devint bilingue au bout de deux annnées.
Aubree garda de très bons souvenirs de ses cours de français et des discussions en la même langue en compagnie de sa mère, ainsi elle tenu à étudier cette langue pour ne pas la perdre. Cette passion pour la langue étrangère s'accentua lorsqu'elle entra au collège.
L'enfant rêveur et créatif qu'elle était ne s'était pas dissipé. Son grand-père paternel avait été un grand écrivain, il lui transmit son engouement pour la littérature.

Anecdote(s) de l'enfance :
Aubree ne cessait de s'émerveiller étant petite, c'était bien connu. C'est pourquoi, lors d'une journée ensoleillée, elle s'était rendue dans une prairie avec son grand-père maternel, elle était seulement âgée de 3 ans.
Vêtue d'une petite robe à fleurs légère -c'était le printemps, Aubree n'avait cessé de courir parmi les fleurs, l'herbe bien verte et les quelques arbres (pommiers, abricotiers, cerisiers...)
Ses petits souliers étaient un peu humides par la rosée du matin qui ne s'était pas encore dissipée. Car même si c'était le printemps, l'hiver venait tout juste de les quitter et les nuits restaient pour l'instant froide. De plus, Aubree n'avait jamais quitté Londres, ainsi elle était à ce moment-là dans la maison de campagne des Daniels.
Ses boucles dorées se balançaient dans son dos et sur ses épaules. Le regard bleu et grand ouvert, synonyme de sa fascination, Aubree souriait tout le temps.
Elle avait cueilli un pissenlit, elle s'amusait à souffler dessus pour que les "pétales" s'envolent autour d'elle. Son grand-père maternel et sa mère l'observaient, on pouvait voir un large sourire s'installé sur les lèvres de Juliette qui était captiver par sa fille. Aubree était tellement différente de ses autres enfants. L'aînée, Cameron Henry Neels était passionné par les avions, il devint pilote de ligne ; quant à Marguerite Danielle Lisbeth, elle était insupportable. Elle était capricieuse et vidait le compte en banque, seule la richesse l'intéressait.
Aubree ressemblait davantage au dernier frère, Alexander Louis Parker qui était rester le plus simple des trois aînés mais il était tout de même devenu prétentieux de par son sang bleu, 'sang aristocrate'. Aubree était proche d'Alexander, ils avaient deux ans d'écart, ils jouaient toujours ensemble, parfois ils se disputaient mais ce n'était pas bien méchant. Alexander la défendait très souvent, il était protecteur envers elle et au fil des années, cela ne changea pas.

Cueillant d'autres pissenlits, Aubree riait à gorge déployée à travers la prairie. Elle adorait souffler sur la fleur et voir les pétales s'envoler. Parfois, à force de tourner dans tous les sens pour voir les pétales, Aubree disparaissait du champs de vision de sa mère. La tête lui tournait en effet peu à peu et elle tombait dans l'herbe verte. Mais à chaque fois, elle se relevait et elle recommençait. Elle était comme ça, Aubree : obstinée. Si elle n'arrivait pas à faire quelque chose, elle s'entêtait à ré-essayer.
Après avoir fait le tour des pissenlits, Aubree s'était intéressée au cerisier. Juliette s'était allongée à l'ombre et elle regardait sa fille avec son père qui ramassait les cerises encore accrochées à l'arbre. Portée par la taille par son grand-père, Aubree se faufilait entre les feuilles et elle cueillait les cerises qui étaient bonnes. Elle en prit une bonne poignée -autant vous dire qu'elle n'en ramassa pas beaucoup puisque ses mains étaient petites, elles étaient celles d'une fillette de 3 ans. Tous les trois avaient dégusté les cerises et Juliette en recueillit pour les mettre dans un panier pour la confiture.

Après avoir dégusté de fabuleuses cerises, Aubree avait reprit sa course dans la prairie lorsqu'un papillon se posa sur sa main. Elle avait prit peur et avait crié. Juliette avait accouru et elle n'avait pas pu s'empêcher de rire. Elle apprit à sa fille que ce n'est qu'un insecte et que l'on appelait ça un papillon. Aubree apprécia tout de suite l'animal, elle le trouvait beau alors elle s'était mis en quête de trouver pleins d'autres papillons.
Juliette avait bel et bien réussi à inculquer des valeurs simples à sa fille qui respirait la bonne volonté et le naturel.
Cette anecdote révèle le côté qu'Aubree avait lorsqu'elle était petite. Désormais elle semble avoir changé... bien sûr, elle n'est pas devenue qu'un simple démon. Elle a gardé quelques-unes de ces valeurs importantes, telle que la valeur familiale par exemple.


Anecdote(s) de l'adolescence :

'Les histoires d'amour finissent mal en général'

À l'écoute de cette chanson, Aubree sut qu'elle n'avait pas fait le mauvais choix. Il était vrai que la perspective de rester toute sa vie avec un même homme, dès l'âge de dix-sept ans, était un peu terne. Ne connaître qu'un homme, l'unique amour de votre vie, que c'est romantique, mais le temps se fait avec l'expérience. Ne vous a t-on jamais dit que les voyages forment la jeunesse ? Hé bien concernant l'amour, il en est de même.

Il fut un temps où notre étudiante en herbe rencontra un bel homme, Harry Holligan. Tous deux vivaient à Londres et étaient encore au lycée. Une simple amourette entre lycéens ? Cela aurait pu mais au fil du temps, leur histoire se prolongea et elle dura trois ans.
À cette époque, Aubree était une jeune fille de dix-sept ans sournoise et très irréfléchie. Elle avait le goût de l'aventure, ce qu'elle n'a cependant pas perdu encore aujourd'hui, et aimait se lancer de drôles d'histoires. Adepte des thés, elle s'y rendait très souvent, parfois seule et munie d'oeuvres littéraires, Aubree était ce jour-là, un 4 avril, attablée dans un salon de thé. Ce fut ce même jour qu'elle remarqua pour la première fois ce jeune homme, Harry Holligan, adossé au comptoir, attendant, impatient, son pancake et son thé à la menthe. Leur regard se croisèrent et gênée d'avoir été repérée, Aubree avait esquissé un timide sourire et avait aussitôt détourné la tête. Elle avait tout de suite repensé à ses beaux yeux bleus assez petits et à ses cheveux châtains qui étaient plutôt courts. Elle se retourna et retomba à nouveau sur ses beaux yeux qui ne cessaient de la quitter. Cependant, elle remarqua que le jeune inconnu n'était plus au comptoir mais qu'il avançait doucement vers elle, installée confortablement à une table près de la fenêtre. Les premiers mots échangés furent banales : le jeune homme lui demanda poliment s'il pouvait s'asseoir à sa table car il n'y avait plus de place libre. Elle accepta, les joues roses et déplaça son sac Chloé qu'elle posa au dossier de sa chaise. La suite se passa très bien, chacun vaquant à ses occupations personnelles jusqu'au moment où le jeune homme décida de se présenter et la conversation démarra entre les deux jeunes personnes. Le courant passa bien et ils décidèrent de se revoir quelques jours plus tard.

Le temps passa, Aubree et Harry étaient devenus amis puis vint une soirée où ils furent si proches qu'Harry se décida à l'embrasser. Tout se passait merveilleusement bien. Après le premier baiser, Harry l'emmena faire un tour dans Londres alors qu'il faisait nuit. Une légère brise soufflait sur la petite promenade, donnant à Aubree quelques frissons mais elle se sentait tellement bien avec Harry qu'elle ne dit mot à propos de cela. Cette soirée était si romantique, Aubree avait toujours espéré pouvoir goûter un jour aux plaisirs simples de la vie avec un homme qui saurait être attentionné envers elle. Et c'était plutôt surprenant qu'un lycéen de dix-sept s'attire les compliments de Aubree qui avait toujours été perfectionniste. La soirée se termina en tout bien, tout honneur. Harry la raccompagna chez elle et sur le perron, elle eut droit à un second baiser encore plus passionnel. Lorsqu'elle rentra chez elle et qu'elle se mit à écouter une musique douce telle que "You're Beautiful" de James Blunt, Aubree sut qu'elle était tombée amoureuse.

Les mauvaises langues se turent, en effet entre Harry et Aubree, c'était bien plus qu'une petite histoire. Les mois défilèrent, ils étaient toujours fous amoureux l'un de l'autre. Aubree se souviendrait toujours de la surprise qu'Harry lui avait fait pour fêter ses dix-huit ans. Elle avait rendez-vous avec lui à la campagne, dans les environs de Londres, pour passer un petit week-end sympathique entre amoureux. Lorsqu'elle arriva, elle tomba sur une immense villa typiquement anglaise alors qu'elle s'attendait à une simple petite maison pour qu'il passe deux agréables jours. La journée du samedi se passa très bien, le couple était unit et le soir, des dizaines et des dizaines d'invités passèrent la porte. Harry avaient invité les proches amis de sa belle et tous fêtèrent le dix-huitième anniversaire d'Aubree.
Ce fut une belle surprise à laquelle notre américaine ne s'y attendait pas. La fête dura trois jours et elle ne sut jamais comme le remercier assez.

Harry et Aubree passèrent le cap des deux ans. Ils étaient toujours aussi fusionnels et la jeune fille commençait à imaginer des plans pour l'avenir. Tous avaient désormais dix-neuf ans, elle était entrée à l'université d'Amsterdam, loin de Londres, tandis qu'Harry était entré à Yale pour suivre des cours de droit, il avait le projet d'être procureur.
Or avant qu'elle ne se rende à Amsterdam pour ses études, elle partie aux Pays-Bas pour découvrir sa prochaine école. Et les plans qu'avaient imaginé Aubree furent à ce moment-là abandonnés de tout espoir.
Elle apprit par une amie qu'Harry avait terminé une soirée dans les bras d'une mannequin qui avait été invitée à la réception annuelle des Stanford, une famille de médecins réputés qui faisait partie de la haute société londonienne, tout comme la famille de Aubree et de Harry. Même si elle n'était pas présente, elle crut son amie qu'elle pensait loyale et se morfonda à Amsterdam où elle se laissa aller, repensant à la trahison de son petit ami. Elle soulagea son mal être dans la boisson lors d'une réception organisée avec l'université d'Amsterdam et elle se laissa approcher par quelques californiens, ce qui n'était pas déplaisant. N'ayant aucun remord, elle se laissa embarquer par un jeune blondinet qui étudiant et finit la nuit à ses côtés.


Dernière édition par le Jeu 3 Jan - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aubree Daniels |* Amazing   Jeu 3 Jan - 13:01

Lorsqu'elle revint à Londres, elle mit un point d'honneur à ignorer Harry qui disait ne pas comprendre pourquoi elle ne voulait plus le voir. Finalement, elle accepta de s'expliquer avec lui et avoua ce qu'elle avait appris lorsqu'elle était à Amsterdam. Abasourdi par cette nouvelle, Harry lui jura qu'il n'avait rien fait lors de cette soirée et que de nombreuses personnes pouvaient témoigner. Devant la mine déconfite de son petit ami, Aubree ne savait plus quoi faire et c'est ainsi qu'elle décida de redonner une chance à son couple.
Néanmoins, quelques semaines plus tard, Harry découvrit ce que sa belle aimée avait fait aux Pays-Bas lorsqu'elle avait apprit qu'il avait "flirté" avec une mannequin. Cela le blessa, il pensa que Aubree n'avait aucune confiance en lui et ce fut lui qui mit à son tour des distances avec Aubree qui regretta immédiatement ce qu'elle avait fait. Mais le mal était fait, elle savait que ce n'était pas une bonne raison de coucher avec le premier venu mais elle avait été si peinée qu'elle n'avait pas réfléchi.
Harry mit du temps à lui pardonner mais il accepta de donner une troisième chance.

Malgré leurs efforts, le sort s'était acharné sur eux et Aubree apprit plusieurs mois ensuite que c'était son amie qui l'avait appelé lorsqu'elle était à Amsterdam qui avait couché avec Harry.
Trahie par deux êtres chers, Aubree rompu avec Harry et jura de ne jamais pardonner à son amie la faute et le mensonge qu'elle avait commis.
Accablée par le chagrin d'avoir perdu une véritable amie et de s'être séparée d'un homme qu'elle aimait profondément, elle garda cette blessure pendant six long mois avant de se reprendre en main et d'oser à nouveau séduire d'autres hommes ou d'accepter que des hommes, autres que Harry, pouvaient la charmer.


Anecdote(s) à l'ISP :

Après cet épisode mélancolique, il fallut à Aubree un endroit où elle pourrait se réfugier et ne plus penser à Harry. Lorsqu'elle entra à l'ISP, elle rencontra tout de suite Ava McFarland lors d'une soirée d'intégration. Tout de suite, elle remarqua leurs points communs et devinrent très bonnes amies, puis par la suite les meilleures amies. Ava était une bonne élève, une fille simple qui aimait le naturel. Autant vous dire qu'elles se complétaient bien. Elles se sont mises à oeuvrer pour des associations charitatives ensembles et passèrent de très bons moments ensemble.
Mais oubliez immédiatement l'idée qu'elles soient très saintes toutes les deux. Tout le monde fait des erreurs et elles ne font pas exception à la règle. C'est pourquoi il leur arrive de passer de très bonne soirée, parfois sous l'emprise de l'alcool.
Et ce fut le cas lors des premières soirées à l'ISP que passa Aubree. En effet, à l'une des soirées données, la jeune anglaise était tellement 'pompette' qu'elle était devenue entreprenante envers son amie, et elle avait fini par lui donner un baiser sur la bouche.
Complètement ivre, elle s'était avancée vers Ava qui était aussi emmêchée. Elles avaient dansé ensemble, sur une musique plutôt exotique, et à la fin Aubree, qui ne tenait plus tellement debout, s'était rattrapée par le bras de son amie et leurs bouches s'étaient collées. Ne sachant plus trop ce qu'elle faisait, miss Daniels avait accentué le baiser et ainsi elle eut sa première -et dernière !- expérience homosexuelle.
Aubree avait continué la soirée comme si de rien n'était car elle était bien sûr sous l'emprise de l'alcool mais Ava n'était pas du même avis. En effet, le temps passait et l'alcool disparaissait peu à peu du sang d'Ava qui se rendit compte de ce qu'elle avait fait avec Aubree. Confuse, elle en avait ensuite voulu à son amie le lendemain mais Aubree ne s'en souvenait pas.

-Mais Aubree, tu ne t'en ai pas rendu compte ?!, avait raillé Ava, en colère. Tu m'as embrassé devant tout le monde ! Les gens vont sans doute penser que nous sortons ensemble, et non pas que nous sommes amies !

-Ce n'est pas grave, Ava ! Tu vas t'en remettre !
, s'était défendue Aubree. Et puis ce n'était pas comme si c'était un baiser langoureux où nous aurions pu prendre du plaisir ! C'était une erreur, nous étions bourrées !

-Mais les gens ne le savent pas forcément !

-Hé bien, je ferais un communiqué pour présenter mes excuses publiques !
, avait achevé Aubree qui détestait se disputer avec son amie.

Elles avaient ensuite rigoler suite à la remarque de l'anglaise et elles dressèrent leur drapeau blanc et redevinrent les meilleures amies.



***
Merci Cleo Very Happy

Oui je crois Heather Laughing Bien que ce soit dommage xD

Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Aubree Daniels |* Amazing   Jeu 3 Jan - 13:42

Wala tu as une fiche toute propre, prête à être validée !

Amuse-toi bien cheers

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aubree Daniels |* Amazing   Jeu 3 Jan - 22:07

• Address Book :

credit:amsterdam
Spencer Reilly Justin Hartley
Aubry ne connaît pas véritablement Spencer Reilly. Seulement, elle connaît sa réputation, c'est pourquoi elle l'a toujours repoussé lorsqu'il tentait de l'approchait. Elle disait également qu'il était en troisième année, sous-entendant qu'il était trop jeune pour elle ; mais cela n'arrête pas Spencer qui s'est littéralement donné comme défi de la conquérir.


James Lancaster Gaspard Ulliel
Passionnée de littérature, Aubree a trouvé en James un compagnon de route. Attablés dans un bar, ils passent des heures à parler de leur univers propre à eux. Ils évoquent leurs pensées, leurs désirs, les lectures qui leur ont le plus plu mais aussi déplu... tout ça, amicalement bien sûr. Car même s'ils se parlent durant des heures, il n'en est pas de même à l'université où si tout juste ils s'évitaient. Ils ne s'adressent pas la parole, ils se sourient, parfois se saluent mais ils ne s'attardent pas.


Ava McFarland Anne Hathaway
Aubree rencontra Ava lors d'une soirée d'intégration lorsqu'elle était en première année. Elles se sont tout de suite bien entendues et elles sont depuis les meilleures amies. Leur amitié très adulte, basée sur la confiance et l'entraide, leur permet de rire autant que d'avoir une discussion très sérieuse sur le sous-développement du caucase. Toutes deux extrêmement généreuses, elles sont engagées dans de nombreuses causes.



Fabrizio Cominotti Ashton Kutcher
C'était il y a un an. Aubree n'arrivait plus à suivre au cours de Grec, bien que passionnée par cette matière. Déçue d'elle-même, elle se résigna à demander de l'aide au plus doué des élèves qui n'était autre que Fabrizio Cominotti. Sa réputation de séducteur laissait place à celui de bon élève dès qu'il posait pied dans une salle de classe. Contrairement à ce qu'aurait pu penser Aubree, l'italien accepta de l'aider et ainsi ils se virent en dehors de l'université pour des cours particuliers. Mais Aubree était bien décidée à ce que cette situation change dès qu'elle obtiendrait de bonnes notes, elle n'avait rien en commun avec le jeune homme, excepté le grec. Ainsi, elle ne voyait pas en quoi leur relation pourrait évoluer.
Et puis à la rentrée, une soirée fut organisée. Tous les deux étaient là, bien emmêchés. Finalement ils se sont retrouvés dans le même lit, passant ainsi la nuit à deux. Mais depuis cette nuit exceptionnelle, Aubree l'évite, n'assumant pas son acte. Quant à lui, Fabrizio semble s'en vouloir et ses efforts pour récupérer son amitié seront-ils vain ?


credit:Ethan T
Ethan Thewlis Garrett Hedlund
Ethan et Aubree, c'est une histoire compliquée. Tout d'abord amis, puis amants et enfin indifférents l'un envers l'autre, ou du moins c'est ce que les apparences veulent faire croire.
S'ils en sont arrivés là, c'est parce qu'après deux mois de romance, Aubree ne supportait plus l'oeil baladeur de son petit ami, ni de son manque d'implication dans le couple. Elle se sentait comme... délaissée. Mais maintenant, elle se sent libre et profite de sa vie de célibataire... mmh non, comprenez plutôt qu'elle est encore très attachée à Ethan et qu'elle ne cesse de penser à lui. Elle veut se persuader qu'elle le déteste mais au fond... Quant à Ethan, il est toujours prêt à lui lancer des piques. Mais il semble lui aussi encore attiré par elle. Alors à quel jeu jouent-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aubree Daniels |* Amazing   Aujourd'hui à 11:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Aubree Daniels |* Amazing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [21 mars] meeting de l'amazing cars a walhain (belgique)
» Ford'34 Jack Daniels#
» { 15 Aout 2010 } Amazing Cars Show 2 @ Court-St-Etienne (be)
» The Red Baron - Tom Daniels , Chuck Miller
» produit jack daniels dans la boutique strip'n'shop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: