AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I can't stop digging the way you make me feel [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Ven 4 Jan - 22:50

Il ne put s’empêcher de sourire jusqu’au oreilles à la réponse positive de l’américaine. Oui il avait douté après tout leur histoire ne faisait que commencer il n‘aurait pu être certain qu’elle accepte bien que lorsqu’elle se mordit la lèvre, ça le rassure entièrement … Et dans un même temps, ne faisait qu’accroître l’envie qu’il avait de se retrouver seule avec elle loin de toute cette agitation festive. Elle lui attrapa la main, lui montrant par ce geste et ses paroles qu’elle semblait avoir les mêmes pensées que lui.

-Avec plaisir.

Gardant toujours son sourire collé aux lèvres, celui-ci partit néanmoins en déconfiture lorsque après quelques pas main dans la main, il ne remarqua qu’une seule issue à la salle et qui se trouvait être l’entrée par la même occasion. En soi, ce n’était pas fait de sortir avec Laureen à son bras devant une horde de paparazzi qui les mitrailleraient de flash mais plutôt le fait qu’autant de médiatisation entraînerait inévitablement un appel de sa mère le lendemain matin. Il est vrai qu’elle trouverait irrespectueux de la part de son fils de venir au Bal accompagnée d’une fille et d’en repartir avec une autre, en soi, elle n’avait pas tort mais les choses étaient ainsi. Il soupira, si c’était réellement l’unique façon de se retrouver avec l’américaine, et bien il devrait supporter les foudres de sa mère adorée.

Pressant sa main un peu plus dans la sienne, ils entamèrent le parcours du combattant en se faufilant entre les photographes qui n’avaient pas hésité sur l’occasion de prendre en photo un couple s’échappant de la soirée. Il tenait la main de Laureen en lui faisant un sourire désolé de devoir lui faire subir ça bien qu’au fond, elle devait en être habitué, c’était plutôt lui qui avait un mal fou à s’y faire. Une fois l’obstacle contraignant du tapis rouge passé, il sentit l’air frais lui picoter chaque centimètre carré de la peau, jetant un coup d’œil à celle qui à ses yeux était la plus belle de la soirée, il ne put s’empêcher de se dire qu’elle allait attraper un fameux rhume si elle ne se couvrait pas un petit peu. Il enleva sa veste et lui passa autour des épaules.


-Je ne voudrais pas que tu tombes malade par ma faute.

Ses doigts reprirent bien vite le chemin des siens dans lesquelles ils s’entrelacèrent. Ils reprirent sa marche, mais pour aller où ? Alors qu’il marchait un peu à l’aveuglette, il était en pleine réflexion. Sa propre chambre ? Hors de question, pire garçonnière ça ne doit pas pouvoir exister, et puis ce n’était pas rangé, pas vraiment le cadre idyllique qu’il aurait voulu lui offrir donc. Il prit néanmoins la directions des résidences universitaire, accélérant légèrement le pas, ce qu’il pouvait faire un froid de canard. Une fois arrivé à l’intersection des deux ailes, il jeta un regard vers celle des filles avant d’interroger sa cavalière de fin de soirée du regard et voyant qu’apparemment elle n’y voyait aucune objection, il prit le chemin de sa chambre. Il réfléchit cependant un instant, et Lauralee ? En après tout ils sauraient bien vite si elle occupait les lieux. Arriver devant la chambre, il laissa Laureen s’occuper du problème de serrure. Il jeta des regards autour d’eux entendant par-ci par-là des gloussements aux angles des couloirs. Il entendit le cliquetis familier s’une serrure venant de céder. Aussitôt son regard se reporta sur la locataire des lieux, il lui sourit malicieusement avant de s’emparer de ses lèvres et de l’entraîner à l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureen Sinclair



Nombre de messages : 504
Age : 28
Nationalité : Américaine d'origine Anglaise
Crazy for : Nothing else Mather!
AmstelMood : Happy
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Dim 6 Jan - 1:38

Laureen se surprenait elle-même, elle qui n’était jamais entreprenante dans se genre de chose. Elle était surprise mais aussi contente sa faisait du bien pour une fois d’être plus dégourdi. Et le sourire qu’il lui donnait la fit sourire aussi bien qu’en d’autre occasion elle aurait surement commencer a rire comme une folle devant se genre de sourire. Mais la situation n’était pas faite pour rire. Du moins sourire oui mais rire aurait surement été mal placé. Mais alors qu’il l’attirait vers la sortit elle sentit un moment qu’il hésitait et elle fut inquiète un moment mais finalement il continua la route vers la sortit et c’est la qu’elle réalisait que les journaliste devait toujours être a l’extérieur.

Ho non la poisse! Pour lui surement aussi, mais ses parents allait la liquider, premièrement ils allaient deviner qu’elle avait bu se qu’ils désapprouvait complètement, deuxièmement elle arrivait au bras de personne et de plus elle arrivait avec un pur inconnu et sa meilleure amie ayant refuser le cavalier qu’ils auraient voulue qu’elle y aille avec parce que ne voulait personne d’autre que la personne avec qui elle allait partir. Et troisièmement et dernièrement ils allaient la tuer pour se qu’elle allait faire la, esquiver les journaliste, courir dans une ordres de journaliste comme si elle venait de faire un mauvais coups. Visiblement la progéniture Sinclair allait faire parler un peu se que les parents n’allaient surement pas accepter. Holala le réveil serait brutal le lendemain matin mais pour le moment ses parents lui passait six pied au dessus de la tête elle y penserait lorsqu’ils appelleraient. Voila une bonne résolution pour la soirée.

Ils avait traverser de leur mieux la foule de journaliste elle lui rendit son sourire, au contraire de se qu’il pouvait bien penser elle détestait se genre de chose. L’école privé ou elle avait étudier avait pour politique de protégé leurs étudiant les journaliste avait été interdit a tout les bal, danse et soirée donner alors c’était un peu une première et en plus ses chaussure la tuait, elle détestait les chaussure a talon. Dison seulement qu’elle n’était pas une héritière comme les autres et elle ne l’avait jamais été. Mais face au sourire désoler qu’il lui faisait elle ne pu s’empêcher de lui serrer la main et lui faire un sourire pour le rassurer, ils allaient survivre après tout. Enfin elle l’espérait et si elle devait mourir a se moment au moins elle serait morte heureuse. Elle c’était a peine aperçu qu’il pouvait faire un peu froid jusqu’au moment ou ils eurent traverser la foule mais elle ne voulait pas non plus qu’il attrape froid et pourtant il venait de lui mettre sa veste sur les épaule et elle ne pu s’empêcher d’ouvrir la bouche : « Et toi? Se serait dommage que toi tu en prenne un. »

Et pourtant il recommencèrent a marcher main dans la main vers les dortoir et lorsqu’il l’avait interroger du regard elle avait accepter sans penser au Chaos qu’il y avais dans sa chambre, quelque ballon de soccer dans son coté de la chambre, quelque médaille surtout de natation et quelque photo d’elle en maillot ou en habit de soccer mais surtout le chaos qu’ils pouvait régner dans sa chambre. Sa mère utilisait souvent comme expression que la jeune femme devait être un peu garçon manquer et malgré le fais qu’elle se soit un peu féminiser il restait quand même qu’elle avait le don de mettre la pagaille dans sa chambre tout comme ses cousin c'est-à-dire que sa chambre pouvais ressembler d’une chambre de garçon mais elle préférait le terme de chaos organiser! Elle trouvait toujours tout dans son fouillis. Et pourtant tout les deux prirent la direction du couloir des fille et elle ne pu s’empêcher de sourire.

Une fois devant la chambre elle colla son oreille sur la porte. « personne… » Elle sortit la clé de la chambre et se mit a jouer avec la serrure et elle savait qu’une fois dans la chambre elle devrait prendre hum? Un bas? Ha non c’est vrai les gardien le devinerait rapidement, hum? Ho et puis Merde Lauralee devinerait bien rapidement non? Mais en même temps voulait-elle vraiment se faire prendre par Lo? Ses penser était couper cours en entendent sa porte déverrouiller, elle tourna la tête vers lui et elle lui fit un sourire en retour du sien mais rapidement elle était entrainer dans un nouveau baiser et aussi dans sa chambre. Elle s’assura de refermer la porte et que celle-ci claquait tout en ne laissant pas une seul seconde Seth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinette.livejournal.com/
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Dim 6 Jan - 16:04

« Personne », il espérait bien, et heureusement il eu vite l’occasion de s’en rendre compte enfin, il faut dire qu’il était littéralement scotché à ses lèvres, profitant du mieux possible de cette soirée qui lui avait offert bien des surprises. Alors qu’il s’imprégnait du goût de ses lèvres, il entendit une nouvelle fois le cliquetis de la serrure, il rompit le baiser et comprit que ce n’était point Lauralee qui décidait de rentrer trop tôt à son goût mais plutôt Laureen qui venait de parvenir à verrouiller la porte. Il ne savait trop comment elle avait pu faire, mais bon, c’était bien connu, les femmes savent faire plusieurs choses à la fois et les hommes non.

Il sourit, le visage de la jeune femme était éclairé par un rayon de lune filtrant de la fenêtre de façon à ce que malgré l’obscurité de la pièce, il puisse plonger son regard dans ses yeux chocolat. Il resta ainsi quelques instants à admirer les traits de son visage. L’issue de la soirée ne faisait à présent aucun doute et comme il était certains à présent que personne ne viendrait les déranger à moins de défoncé la porte, il comptait bien passé un maximum de temps à profiter de ce moment voulu depuis si longtemps. Tellement longtemps même qu’il avait pourtant bien du mal à ne rien précipiter mais après tout ils avaient toute la nuit devant eux non ? Ils avaient quitté la soirée assez tôt, ce qui leur laissait d’autant plus de temps seuls.

Il décida qu’il était temps d’accélérer un peu les choses, de toute façon, il ne pourrait résister plus longtemps à ses lèvres. L’attrapant par la taille, il se colla à elle, capturant ses lèvres dans un baiser passionné. Le premier qu’il partageait avec autant d’intensité, mais il faut dire que les évènements aident. Ne rompant pas le baiser, ses mains vinrent se poser sur ses épaules où doucement il fit glisser sa propre veste. Mon Dieu, si sa mère verrait comment il maltraite ses affaires, il se ferait tuer, combien de fois ne l’avait-elle pas réprimander à ce sujet ? Un bon milliers de fois au moins mais l’heure était à tout autre chose.

Il releva al tête pour croiser son regard, il voulait de cette façon être sûr que c’était bien ce qu’elle voulait, une fois qu’il en fut cependant rassuré en voyant ses yeux pétillants, il écarta de sa main une mèche qui barrait le chemin vers le cou de Laureen. Il y déposa plusieurs délicats baisers jusqu’à arriver juste en dessous de l’oreille. Il entreprit alors de défaire la fermeture éclair de la robe, bien plus facile à dire qu’à faire, elle lui résista et il commençait réellement à perdre patiente lorsque finalement elle céda, laissant le loisir à l’anglais d’admirer une tout autre vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureen Sinclair



Nombre de messages : 504
Age : 28
Nationalité : Américaine d'origine Anglaise
Crazy for : Nothing else Mather!
AmstelMood : Happy
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Mer 9 Jan - 1:31

Laureen était une superwoman des temps moderne il semblait bien car elle avait réussit a fermer la porte alors qu’elle embrassait Seth. Mais il avait rompit se contact un peu trop rapidement au gout de l’américaine elle ne lui donnait pas vraiment de temps qu’elle avait repris ou ils en avait laisser au moment ou la porte refermer avait surpris Seth. Elle n’avait pu toutefois s’empêcher de sourire un peu plus.

Tout les deux savait se qui allait se passer et pourtant ni lui ni elle n’était près d’avoir des regrets, le moment était souhaiter depuis trop longtemps, même si elle n’avait pas vraiment de véritable expérience sur se qui allait bientôt se passer. Elle était incertaine, elle avait peur si soudainement et en même temps elle se sentait prête. C’était bizarre comme sentiment mais en même temps tellement claire. Un moment elle le regarda et toute ses crainte c’était envoler comme par magie. Elle était certaine de tout se qu’elle pouvait ressentir et se n’était plus de la peur, il y avait un petit quelque chose dans l’air qui la rassurait, elle se sentait rassuré, protégé c’était se qui était bien.

Elle était rapidement et a nouveau coller a lui et il l’embrassait. L’intensité était tel que son battement de cœur avait doubler alors qu’elle l’embrassait avec toujours autant d’intensité. Elle pouvait sentir ses main venir se poster sur ses épaule et faire tomber la veste qu’il lui avait mit plus tôt lorsqu’ils était a l’extérieur. Elle le regarda comprenant mieux se qui allait se passer mais elle ne savait pas quoi faire, elle n’avait pratiquement aucune expérience, non au contraire elle n’en avait aucune. Elle le regarda un peu piteuse avant de dire. « Je n’ai…, enfin je ne sais pas…, J’ai ne sais pas comment… On fais. » Elle se sentait comme une débutante. Elle avait peur de se faire rejeter pour son manque d’expérience.

Elle sentit enfin une série de baiser se rendre jusqu'à son oreille et elle rejeta la tête en arrière, c’était tellement… Elle manquait de mots et elle sentit quelque chose ou quelqu’un se débattre avec la fermeture éclair de sa robe soudainement mu par elle ne savait qu’elle saint elle l’attrapa par la ceinture et elle commença a se batailler avec son pantalon. Pourquoi le pantalon demander a dieux lui-même, elle-même ne savait pas pourquoi elle agissait ainsi.


(oups dsl c'est nul)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinette.livejournal.com/
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Mer 9 Jan - 22:34

Il ne s’attendait pas à ce que Laureen n’ait aucune expérience mais après tout cela ne changeait rien, il n’allait partir en courant pour ce futile prétexte. Qu’est-ce que ça pouvait bien changer au fond ? Le moment était particulier pour elle évidemment, mais pourquoi elle avait cet air comme si elle était honteuse ? Il encadra son visage de ses mains et lui sourit, la rassurer, c’était tout ce qu’il pouvait faire.

- Hey … Ne t’en fait pas, ça va aller.

Laureen fut malgré tout entreprenante, s’attaquant à la boucle de la ceinture de son pantalon. Il regarda la jeune femme faire, observant depuis tout à l’heure une toute autre personne, une qu’il ne connaissait pas encore comme il le voudrait, elle n‘avait jamais voulu lui montrer cette partie de sa personnalité. Seth jeta un coup d’oeil à la chambre. Quel lit était celui de Laureen ? Il connaissait tellement peu de choses sur elle. Un côté cependant semblait vide de vie, c’était tout sauf les deux jeunes filles qu’il connaissait enfin … De l’autre, tout un tas de médailles de soccer, il en était sûr, ce coin était celui de l’américaine. Il sourit avant de s’emparer de nouveau de ses lèvres alors que la ceinture avait finie par céder. Il posa ses mains sur sa peau nue et l’entraîna doucement vers le lit, risquant malgré tout une ou deux fois de trébucher à cause du bordel de la chambre, et lui qui n’avait pas voulu aller dans la sienne parce qu’elle la pensait un peu trop désordonné … Quand leurs genoux heurtèrent les bords du lit, ils n’eurent d’autre choix que de tomber sur les draps. Seth se retrouva au dessus d’elle, il réalisa qu’il était bien plus habillé que l’américaine.

Après tout, elle devait être un peu hésitante, elle l’avait dit elle-même, il réalisa seulement à ce moment la confiance qu’elle devait avoir envers lui, il en fit quelque peu décontenancé avant de se reprendre, Laureen voyant l’expression de son visage changé pourrait penser que quelque chose n’allait pas, ce qui n’était pas du tout le cas. Il se pencha et l’embrassa à la base du cou. S’appuyant sur l’un de ses mains, il attrapa celle de Laureen avec l’autre. Il la posa sur son torse qu’elle pouvait sentir sous sa chemise, d’ailleurs, elle pouvait aussi parfaitement percevoir les battements de son cœur qui ne cessaient d’accélérer. Son sourire s’élargit, il n’était en rien gêner d’un tel moment, au contraire, il voulait lui prouver qu’elle pouvait être rassurée, il n’était pas prêt de fuir en courant, au contraire, il compter bien rester un petit moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureen Sinclair



Nombre de messages : 504
Age : 28
Nationalité : Américaine d'origine Anglaise
Crazy for : Nothing else Mather!
AmstelMood : Happy
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Jeu 10 Jan - 6:40

Laureen était effectivement honteuse après tout elle avait pendant trop longtemps laisser ses craintes la mener et encore aujourd’hui mais cette fois se n’était pas les même crainte, elle avait peur qu’il s’enfuit en courant, qu’il ne veulent plus jamais d’elle a cause de se qu’elle venait de lui dire. Des craintes tout aussi stupide quand on y pensait mais se genre de penser devait être normal pour toute personne qui expérimentait sa première expérience sexuelle mais justement chez l’américaine se n’était pas la première. Enfin techniquement… Mais quand elle avait sentit ses mains sur sont visage, qu’elle vit son sourire elle se sentit immédiatement rassurer il n’en avait fallut que très peu pour que soudainement elle arrête de se ronger les sang. Mais quand en plus il lui dit de ne pas s’en faire elle était immédiatement rassuré. Non pas seulement rassuré elle se sentait soudainement plus en sécurité elle se sentait plus calme quoi. Elle aurait même été capable de tout faire a se moment la. Toutefois elle ne réussit qu’a murmuré un « Je t’aime » a peine audible tellement elle était sous le coup de l’émotion.

Quoi mais c’était elle qui agissait, une Laureen plus entreprenante certes mais la jeunes femme était et avait toujours été un peu impulsive elle le savait, plusieurs le savait. Bien sur il ne la connaissait peut-être pas autant que Lauralee ou toute autre personne plus proche d’elle. Elle n’avait jamais délibérément montrer son coté impulsive ou plutôt si mais c’était souvent plus sur le coté de la froideur avec lui alors il ne pouvait pas savoir que véritablement celle qu’il avait devant lui était celle qu’il avait toujours rencontrer seulement sans sa carapace, sans un mur de chine le bloquant. Bien sur elle avait des moment mais la jeune femme était timide, effrayer vingt-quatre sur vingt-quatre mais sa elle l’était depuis toujours.

Son coté de chambre devait l’avoir trahis encore une fois parce qu’il se mit a l’entrainer vers sont propre lit bien qu’il failli a quelque reprise basculer sur un des ballons de soccer qui lui appartenait. Bien sur la chambre n’était pas une chambre de fille a proprement parler mais se chaos permanent qui y habitait était un chaos organiser, demander a une des habitante de cette chambre de trouver n’importe quoi et elle vous le sortirait immédiatement. Mais pour le moment se n’était pas de quoi il était question non? Parce que soudainement elle se sentait attirer soit vers le sol, soit vers sont lit. Vous savez pourquoi parce qu’elle venait de frapper son lit et il la suivait.

Le regardant elle pu remarquer un changement dans son expression et elle eu soudainement peur, est-ce que finalement se qu’elle lui avait avouer avait finit par lui faire peur. Est-ce qu’il allait la rejeter? Non elle ne voulait pas elle avait effectivement peur qu’il la rejette parce qu’elle l’aimait, elle l’aimait depuis que ses yeux c’était poser sur lui trois ans auparavant alors sincèrement elle ne se sentait pas capable de prendre un rejet. Mais alors qu’il l’embrassait a la base du coup pour ensuite prendre sa main et la poser sur sont torse. Il tentait de lui montrer quoi faire. Elle était presque heureuse elle sentait son battement et elle prenait toujours un peu plus confiance en elle son autre main toujours inerte alla retrouver sa jumelle sur le torse de Seth elle tira un peu sur sa chemise pour la sortir de son pantalon elle devait quand même la lui en débarrasser après tout. Elle était maladroite, incertaine et elle avait presque peur de mal faire ou de lui faire mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinette.livejournal.com/
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Jeu 10 Jan - 22:57

Il sentit la main de Laureen rejoindre l’autre sur son torse mais la seule chose qui résonnait dans sa tête était les mots « Je t’aime ». Il n’avait pas rêvé, elle lui avait dit qu’elle l’aimait. Il ne s’attendait pas à un aveu pareil de sa part maintenant, enfin du moins pas aussi tôt, il était clair qu’il ne voulait pas que leur relation se termine après cette soirée, il était juste quelque peu décontenancé, et confus. Etait-il prêt lui aussi à lui dire qu’il l’aimait ? Son pouls s’accéléra d’autant plus, peut-être, peut-être pas. Il ne l’avait encore jamais dit en réalité, il l’aimait pourtant oui c’était évident, mais est-ce que c’était assez pour que ses quelques mots arrivent à sortir de sa bouche ? Il savait pourtant quand ne lui répondant pas il risquait de la vexé, de lui faire regretter le moment présent même, mais il ne s’en sentait pas capable, pas tout de suite.

Sa chemise à présent hors de son pantalon, Seth sentit bien que Laureen était hésitante, il en voulait surtout pas la mettre mal à l’aise, c’est pourquoi il entreprit de défaire sa cravate avant de déboutonner les boutons de sa chemise à présent ouverte. Il caressa tendrement sa joue avant de venir déposer ses lèvres sur les siennes. Il prolongea le baiser, faisant passer ainsi les mots qu’il n’arrivait à prononcer. Evidemment, il était difficile à Laureen de le comprendre mais la phase supérieure était encore dans son esprit une étape qu’il avait du mal à franchir. Il rompit le baiser mais ses lèvres vinrent frôler sa joue.


-Tu me fais confiance ? Lui souffla-t-il à l’oreille.

Il se redressa quelque peu afin de connaître sa réponse, ensuite, il enleva sa chemise.


Seth adossé contre le mur regarda sa montre. Il soupira, sachant que bientôt il devrait la quitter et il n’en avait aucunement envie. Ils avaient pris leur temps, il avait surtout veillé à être le plus délicat et le plus tendre possible, ne voulant pas que Laureen garde une mauvaise image de sa première expérience, ni même de lui d’ailleurs. Il tourna la tête pour croiser le regard chocolat de l’américaine, il lui sourit, il n’aurait pu prévoir les évènements de cette soirée et en fin de compte, c’était bien mieux ainsi.

Il se mit à sa hauteur, s’appuyant sur le coude de son bras afin de se mettre sur le côté, son visage poser sur son poing fermé, il était à quelques centimètres de son visage qu’il caressa de sa main libre. Il l’embrassa tendrement avant de se laisser retomber sur le matelas. Le plafond prit un attrait soudain l’espace de quelques instants, avant qu’il n’entoure la taille de la jeune femme d’un bras et qu’il dépose un délicat baiser sur son épaule.


-Je vais bientôt devoir partir … Mais je n’en ai aucune envie.

Il ferma les yeux juste quelques secondes, mais il ne put les rouvrir, tomber dans les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureen Sinclair



Nombre de messages : 504
Age : 28
Nationalité : Américaine d'origine Anglaise
Crazy for : Nothing else Mather!
AmstelMood : Happy
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Ven 11 Jan - 3:24

Laureen était évidement très peu habile mais il l’aida aussi venant défaire sa cravate. Le voyant commencer aussi a défaire les premier bouton de sa chemise elle l’aida aussi commençant par le bas de la chemise elle le regardait elle ne savait que faire d’autre de toute façon. Elle était rapidement emporter dans un nouveau baiser. Se moment allait être imprimer dans sa mémoire pour le reste de ses jours et de la bonne façon croyez le. Tout les émotions qui passait par un simple baiser était ouf… indescriptible avec des mots. Elle glissa une main sur son torse mi a nu depuis peu, sont toucher était un peu volatile on aurait presque dit qu’elle l’effleurait seulement mais elle tentait d’imprimer son corps a partir du bout de ses doit.

Est-ce qu’elle lui faisait confiance? C’était bel et bien se qu’il avait demander! Cette question raisonna en elle a quelque reprise. Elle n’y avait jamais penser de cette façon mais le seul fais qui demandait la question faisait en sorte qu’elle se confirmait a elle-même la confiance qu’elle avait en lui. « Oui. » Le moment qui suivit fut inoubliable en fais la nuit qu’elle allait passer était tout simplement inoubliable.

***


Laureen était toujours coucher sur son lit elle venait de passer le moment le plus inoubliable de toute sa vie. Elle n’avait jamais penser que l’espace d’un instant elle puisse mettre tout son passé de coté et faire confiance a un garçon comme elle avait fais confiance a Seth. Le moment était merveilleux, elle se rappelait de son toucher, ses baisers et surtout la façon qu’il avait d’être tendre d’agir avec elle comme si elle était une poupée de porcelaine. Elle n’avait jamais été aussi pris d’une personne du sexe opposé comme elle l’avait été avec Seth et son petit air rêveur parlait pour elle-même.

Elle le regardait toujours alors qu’elle le vie se mettre a sa hauteur une main accoter sur son point. Elle laissa leur lèvre se toucher avec tendresse, une tendresse qui lui était tout simplement inconnue. Elle-même regarda le plafond un moment mais elle fut rapidement interrompu en sentant un bras l’entourer, quelque chose de doux sur son épaule et enfin la voix de Seth qui lui disait qu’il ne voulait pas partir. Elle tourna la tête vers lui un sourire qu’elle-même ne se connaissait pas, il était doux et serin a la fois. « Tu n’est pas obliger de partir maintenant tu sais. Et puis au pire je distrairait les gardiens si tu en a de besoin »

A peine eu t’elle finit de parler qu’elle vit qu’il avait fermer les yeux elle fit un sourire, est-ce qu’il savait qu’il était mignon comme ça? Rapidement elle referma la couverte sur eu et se rapprocha de lui pour sentir la chaleur de sa peau, et elle le regardait comme ça dormir jusqu'à se qu’elle tombe elle-même endormit. Il n’y a pas a dire cette nuit allait être peupler de rêve MERVEILLEUX, ses soucie lui reviendrait le lendemain après tout, la nuit était sans nuage, elle était dans les bras de Seth et elle avait tout se qu’elle avait souhaiter pour noël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chibinette.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Mar 15 Jan - 6:40

Triste et frustrée, autant physiquement que moralement, elle retournait à la chambre qu’elle partageait avec Laureen. Elle était bourrée. La tête allait vouloir lui exploser demain matin, elle le savait. Maintenant, elle ne voulait qu’une chose, oublier un instant la chaleur qui avait animée son corps un instant, tandis que Dam’ l’entrainait en territoire inconnu. Elle lui en voulait. Pour une fois ce n’était pas la situation inverse. Elle était vierge, et alors ? C’était ci important. Ne voulant pas rester vierge pour le restant de ses jours, elle devait avoir une première fois. Elle ne pouvait pas faire autrement. C’était inévitable, mais jamais elle n’aurait pu prévoir la réaction de Dam’. Elle se demandait si elle était plus blessée qu’il la repousse ou frustrée qu’il ne veuille plus d’elle. Du moins c’est l’impression qu’elle avait eu. Elle se sentait comme une pestiférée. Ce n’était pas une maladie pourtant… Enfin, peut-être !! Elle ne pourrait jamais savoir.

Arrivée devant la porte de sa chambre, elle sortit sa clé de sa bourse qu’elle avait faillit oublier en partant de chez Dam’. Elle avait les yeux humides, mais se refusait de pleurer. Elle avait assez pleuré ses derniers mois pour les prochains dix ans. Elle ouvrit la porte en silence. En voyant une bosse dans le lit de son amie, elle n’alla pas chercher plus loin. Se disant que demain, elle ne serait pas la seule à avoir la gueule de bois, mais jamais elle n’aurait pu dire qu’elle était accompagnée. Elle était elle-même trop soule pour marcher en ligne droite, alors… Elle enleva sa robe, l’abandonna sans soucis sur le plancher et se glissa sous les couvertures à moitié nue, marmonnant des complaintes contre Dam et la population masculine en général.

[J’adore faire des pop-up… J’oubliais !! Vous le savez déjà !! XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Mar 15 Jan - 20:06

Seth ouvrit doucement les yeux, l’obscurité dans al pièce était toujours présente, il sentit néanmoins un autre source de chaleur auprès de lui et il se rendit bien vite compte que Laureen était dans ses bras. Elle dormait et il ne put s’empêcher de sourire, attendrit par la scène. Il n’avait pratiquement rien bu hier soir, il se souvenait donc parfaitement de tout. Il regarda autour de lui, il se trouvait donc bien dans la chambre de la jeune femme, non, il n’avait pas s’agit d’un simple rêve ou le fruit de son imagination cependant il fronça les sourcils en voyant une bosse en dessous des couvertures du lit de Lauralee, elle était rentrée ? Il regarda autour de lui à la recherche de l’heure, qu’il trouvait sur une horloge, elle-même sur la table de chevet. Il grimaça, s’il ne se dépêchait pas de sortir bien vite de cette chambre pour regagner la sienne il allait avoir de gros problèmes …

Le tout était à présent, de sortir du lit sans réveiller l’américaine, bien que justement s’il partait ainsi, ce ne serait pas bien vu, enfin, il trouverait bien un stylo et un bout de papier, et il fallait également qu’il retrouve ses vêtements en faisant le moins de bruit possible et dans une obscurité quasi-totale … Doucement, il tenta de bouger le plus lentement possible pour ne pas être trop brusque et la déranger dans son sommeil. Inconsciemment, dans un geste automatique, il respirait très peu, comme si ce simple fait l’éveillerait. Il trouva cependant rapidement son boxer abandonner dans les couettes, il sortit ensuite des draps en faisant veillant toujours à ne pas faire de bruit, chose ratée lorsqu’il cogna son pied contre un meuble. Il étouffa le cri de douleur, mais il en put s’empêche de sautiller sur place, c’était juste son petit doigt qui avait heurté le meuble, autant dire que sur le moment, ça fait plutôt mal …

Une fois la douleur calmé, il partit à la recherche de ses vêtements, expédition qui se voulait plutôt périlleuse puisque les deux jeunes femmes occupant cette chambre n’était pas des plus ordonnée dans leur affaire, Seth devait donc trouver ses vêtements parmi d’autres choses en tout genre. Il retrouva son pantalon alors qu’il avait faillit glisser dessus. Il chercha à tâtons au sol le reste de ses affaires. Il trouva une chaussette mais à la vue de la couleur rose, ce n’était certainement pas à lui. Il finit par trouver le reste des ses affaires après de longues et aventureuses recherches. Il se rhabilla avant de la regarder dormir quelques minutes, il resta ainsi sans bouger, il aurait voulu rester, la voir sortir de son sommeil, mais il lui était impossible de le faire. Il jeta un coup d’œil sur la table de chevet, il n’y avait pas un foutu crayon quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Mar 15 Jan - 22:44

D'un sommeil embrouillé et très peu reposant. Elle ne faisait que tourner d'un côté et de l'autre essayant désespérément d'échapper à ses cauchemars. Elle jura à voix basse quand elle entendit Laureen se lever. Qu'Est ce qu'elle foutait à cette heure à farfouiller partout? Elle ne dit rien, pensant que son amie abandonnerait bientôt et irait se recoucher, mais non. Quand elle ouvrit les yeux son amie était toujours dans son lit et dormait à point fermer. Elle posa alors son regard sur le jeune homme et heureusement pour lui ils étaient dans le noir sinon elle lui aurait probablement fait peur. Elle avait la haine contre la gente masculine présentement. Et trouver un garçon à moitié nu dans sa chambre à cette heure de la nuit n'avait rien pour lui redonner sa bonne humeur.

Elle se leva. attrapa son peignoir accrocher sur le pied de son lit et se dirigea vers la minuscule salle de bain pour ouvrir la lumière, profita qu'elle était levée pour prendre deux tylenol et referma la porte à moitié.

-Ce sera plus facile de cette façon pour trouver tes affaires.

Elle retourna vers son lit en soupirant et se glissa à nouveau sous les couvertures.

-Oh!! Et puis si tu pars. Passe par la sortie de secours au fond du couloir et entre dans ton aile par la sortie d'urgence aussi. Ça t'évitera d'avoir un avertissement... Oublie pas de fermer la lumière en sortant.

Elle posa la tête sur son oreillet et essaya difficilement de rattraper un peu de sommeil. La gueule de bois commençait déjà à taper et sa tête souffrait atrocement. Comme toujours après un lendemain de veille, elle se promettait que s'était la dernière fois qu'elle buvait autant. Mais elle savait aussi qu'au prochain coup dur elle ferait la même chose. Elle se demanda vaguement si Damian avait réussit à s'endormir lui. S'il dormait bien ou peut-être se retapait-il l'Exorciste tout seul?
Revenir en haut Aller en bas
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Mer 16 Jan - 16:13

Soudain, Seth s’arrêta de bouger, il jeta un regard en biais vers Laureen mais le bruit ne semblait pas venir de là, il se retourna et vit que c’était Lauralee qu’il avait réveillé. Ce qu’il pouvait être doué, mais il ‘ny pouvait rien après tout, ce n’était pas évident de retrouver des affaires dans le noir, encore dans sa chambre il aurait pu y arriver, mais en terre inconnue, la tâche était tout autre. Il s’immobilisa, paralyser en la voyant se lever et se diriger vers une pièce adjacente. Elle alluma la lumière de la salle de bain avant de fermer légèrement la porte afin de ne pas réveiller Laureen. Elle se glissa ensutie de nouveau dans son lit, lui donnant même un conseil pour ne pas qu’il se fasse attraper. Elle ne semblait pas en colère de le trouver ainsi accoûtré dans sa chambre, en réalité elle devait encore être sous le coup du sommeil, lui par contre était à présent parfaitement réveillé, il s’était figé sur place, gêné qu’elle le trouve ainsi. Il se massa le crâne à travers ses cheveux, c’était bien la première fois qu’il était en pareille situation.

En regardant par terre, il trouva sa veste, tiens, il l’avait oublié, enfin, comme quoi c’était pas plus mal un peu de lumière. Il chercha après de quoi écrire, il trouva un crayon sur le sol et un bout de papier qui trainait entre tous un tas de choses. Il lui écrivit un petit mot, pour ne pas qu’elle pense qu’il était partit comme un voleur en se réveillant avec elle dans ses bras.


Citation :
Je ne voulais pas te réveiller, j’espere que tu ne m’en veux pas. Bisous.

Il n’avait jamais été franchement doué pour les petits mots. Il reposa le crayon sur le botu de papier et regarda une dernière fois Laureen paisiblement endormie avant de regarder l’heure et de se décicer finalement à quitter la chambre, il n’oublia pas de fermer la lumière de la salle de bain. Une fois dans la couloir, il comprit qu’il n’avait pas été le seul à découché, quoi qu’il en soit, il fallait à présent éviter de se faire pincer dans cette aile de l’école par l’un des surveillants. Il écouta le conseil de la jeune hollandaise et sortit par la sortie de secours, heureusement pour lui, dévérouillée. S’il n’était pas encore totalement réveillé, c’était à présent chose faite, le froid du matin venait littéralement de le glacer sur place. Après une claque mentale, il rejoint finalement sa chambre, passant également par la sortie de secours, il avait néanmois eu de la chance de ne croiser aucun surveillant. Il allait à présent dormri un peu, mais il lui tardait de déjà se réveiller pour retrouver Laureen plus tard dans la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I can't stop digging the way you make me feel [R.]   Aujourd'hui à 23:25

Revenir en haut Aller en bas
 
I can't stop digging the way you make me feel [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feux stop
» sand stop? préfiltre? autre chose?
» FEU STOP
» feu stop
» [CO] êtes vous pour le stop corde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Five years ago... :: ... our lives happened :: International School Of Politics-
Sauter vers: