AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Damn all these beautiful girls [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Damn all these beautiful girls [R.]   Mer 9 Jan - 18:58

"MAIS CA VA PAS ? C'ETAIT QUOI CA ? UNE TENTATIVE POUR M'ARRACHER LA TETE ? TU VOULAIS VOIR SI Y ALLAIT EN AVOIR UNE AUTRE QUI ALLAIT POUSSER DERRIERE ? MAIS IL SE PASSE QUOI DANS TON CRANE DE MOINEAU LA ? HEIN ?"

Heather se retourna vivement et se pencha pour ramasser la balle de tennis qu'elle venait d'éviter de justesse. Elle la montra à Lauren avec la bouche ouverte en signe d'incrédulité. C'était un accident mais la Danoise avait les nerfs à fleur de peau depuis quelques temps ; pour tout dire, depuis sa rupture impromptue avec qu'Alexander qu'elle n'arrivait pas à digérer. Cela contrastait énormément avec la Heather de tous les jours qui était souriante quelle que soit la météo et toujours prête à rigoler un bon coup. Lauren avait même proposé de l'accompagner au cours de tennis pour lui changer les idées - et surtout pour épargner à quelqu'un d'innocent un oeil au beurre noir.

"HEIN ?" hurla-t-elle de nouveau en agitant la balle, sa jupette blanche et sa queue de cheval tressautant en rythme. "QUOI ?! T'AS JAMAIS UNE BLONDE EN COLERE ?" La première année qui s'était figée pour regarder Heather avec amusement devint soudainement très pâle. Heather fit mine de lui envoyer la balle (qu'elle n'aurait pas reçu de toutes façons, tous les courts étant séparés par une grille) et elle détala rapidement.

Heather se tourna finalement vers Lauren, et sans prévenir lança la balle en l'air qu'elle vint frapper de sa raquette de toutes ses forces.


"ACE !" s'égosilla-t-elle ensuite, avant de laisser tomber ses bras de chaque côté de son corps. Crier ainsi l'avait vidée de son énergie, sans compter qu'elle pleurait tous les soirs comme une madeleine avant de s'endormir, et cela ne contribuait pas forcément à sa forme physique. Lauren était témoin d'une chose jamais vue auparavant : Heather était en pleine déprime, et une sérieuse. Elle qui n'avait jamais été du genre à s'en faire à propos des garçons, sûrement parce qu'elle n'avait jamais vraiment éprouvé de réels sentiments pour un des membres de cette espèce, elle se retrouvait à sangloter sans raison en plein milieu de son brossage de dents. Mais heureusement qu'elle avait Lauren. Même si elle était présentement en train de lui hurler dessus.

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Damn all these beautiful girls [R.]   Sam 12 Jan - 19:04

Lauren regarda la balle passée à une vitesse fulgurante et frapper le bord du terrain opposé, les bras le long du corps, ne bougeant pas, tellement le service fut rapide. Elle leva les yeux au ciel, et souffla. Elle fit claquer sa raquette sur sa jambe, et pivota pour aller ramasser une balle, étant donnée qu’elles étaient absolument toutes de son côté de terrain. Si par malheur, elle marquait un point, Heather hurlait, et si elle perdait…ben elle hurlait aussi. Au départ, Lauren mit cette haine et cette soudaine passion pour le tennis sur le dos des problèmes féminins de Heather, mais elle se rendit vite compte que ça allait au-delà d’une simple crise en rapport avec ça.

Se baissant, Lauren ramassa avec rage deux balles qui se trouvaient au sol, en coinçant dans la ceinture élastique de sa jupette blanche. Elle revint alors, d’un pas décidé et légèrement énervé sur la ligne de fond de cours et rajusta sa queue de cheval avant de se mettre à servir. Elle fit rebondir deux trois fois sa balle, la lança dans les airs, et s’étirant alors pour pouvoir donner de la puissance et de la force à son service, un cris strident arracha alors le silence : Heather hurlait à la mort « MORDUUUU ».

Lauren reçut sa balle sur la tête, et tituba d’un pas en arrière en regardant son pied droit fixé au sol. Ce dernier se trouvait à quelques centimètres à peine de la ligne blanche, sur le terrain. La jeune anglaise releva alors son visage déformé par la colère. Elle lança sa raquette au sol, et s’avança vers le filet en agitant les bras en l’air :

- Mais bon sang de bon soir c’est quoi ton problème ? Tu me gonfles Heather ! Tu as entendu ça ? TU ME GONFLES !!!

C’était la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Trop c’était trop. Et ça ne remontait pas seulement à aujourd’hui ! Ah ça non ! Lauren était devenu un vrai punshing ball de répliques acerbes lancées continuellement par Heather qui avait les nerfs comme une grosse pelote de laine. Fatalement donc, sa colère se retransmettait à Lauren qui devenait par conséquent elle aussi d’humeur exécrable.

Lauren fit le tour du filet, se dirigeant vers sa jeune amie qui avait dû être croisé avec une mouette pour pouvoir hurler aussi fort depuis des jours sans même avoir une seule exinction de voix. Lauren arracha des mains la raquette d’Heather, l’air toujours aussi menaçant.

- Donne moi ça, tu vas finir par tuer quelqu’un.

Lauren était à deux tout petits petits doigts de gifler sa meilleure amie, faute de seau d’eau froide sous la main.
- Bon maintenant tu vas me dire ce qui cloche chez toi, où je te promets que je te jette dans le Amstel avec une brique au pied.
Les bras croisés sur la poitrine, Lauren tapota nerveusement du pied, attendant que Heather daigne lui donner des explications sur son comportement. Elle avait beau retourné les derniers jours dans tout les sens dans sa tête, Lauren ne voyait pas ce qu’elle avait pu faire qui aurait froissé sa blonde de copine.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Damn all these beautiful girls [R.]   Dim 13 Jan - 2:03

Heather regarda Lauren traverser le court pour la rejoindre avec un air plein de défi et d'orgueil. Elle avait toujours été plus sportive que cette chère Lauren et elle pouvait très bien lui mettre la pâtée s'il le fallait. Mais les cris de sa meilleure amie furent plus douloureux qu'elle ne l'avait imaginé. En effet, ils la ramenaient à la dure réalité, et ils lui faisaient prendre conscience du fait que son comportement avait des conséquences. Que Lauren devait la supporter depuis des jours et qu'elle devait sûrement souffrir du comportement indigne d'Heather. Elle se laissa ôter des mains sa raquette et se mordit la lèvre avant de regarder le boût de ses tennis immaculées.

Les larmes lui montèrent aux yeux d'un coup alors que la vérité de sa situation venait la frapper en plein visage, comme si Lauren venait de lui écraser sa raquette sur la figure. Elle ne lui avait pas dit. Tout d'abord parce qu'elle avait pensé que la rupture ne durerait pas et qu'ils se remettraient ensemble rapidement. Mais cela n'arrivait pas, et Heather souffrait de plus en plus, car elle n'arrivait pas à l'oublier. Elle avait l'impression d'avoir fait un bond en arrière, à l'époque où elle pensait tout le temps à Alexander, sauf que maintenant elle avait de véritables souvenirs auxquels s'accrocher et de la douleur en plus.

Elle leva les yeux sur Lauren, qui était son double aux cheveux bruns. Elles faisaient la même taille, et même si elles n'avaient pas la même façon de se tenir, leur amitié faisait en sorte qu'elles avaient l'air de soeurs. C'était encore plus frappant lorsqu'elles faisaient du tennis, vêtues toutes les deux de leur jupette blanche, d'un même polo vert pâle et d'une queue de cheval charmante qui leur allait si bien. Mais cette fois Heather n'était pas d'humeur à rire de ces similitudes.


"C'est Alexander..." lâcha-t-elle dans un souffle avant que de violent sanglots ne viennent agiter sa poitrine. "Il a rompu et je sais pas pourquoi..."

Un flot de larmes se déversa alors de ses yeux lagons, similaire à tous les autres qu'elle avait eu jusque là, sauf qu'elle avait au moins une épaule sur laquelle pleurer. Il est vrai qu'elle avait été seule ces derniers temps, Lauren et Sebastian filant, eux, le parfait amour et disparaissant de la circulation pour roucouler ensemble. Parler avec Lauren lui avait manqué. Terriblement manqué.

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Damn all these beautiful girls [R.]   Dim 13 Jan - 20:45

Bien sûr, Lauren n’était pas folle. Loin de là. Enfin bien sûr, elle était assez décalée et avait toujours eu un petit brun de folie cachée sous sa carapace de maniaque, mais elle était tout de même très lucide sur les choses qui l’entouraient et se vantait de bien connaître la nature de l’homme et surtout quand cela concernait son amie d’enfance, que dis-je, sa meilleure amie. Donc bien entendu, Lauren avait déjà calculé les représailles de son amie qui était plus que sur les nerfs, imprévisible et dangereuse comme une merguez sur un barbecue qui va trop vite. Son ventre se contracta alors, se préparant spirituellement à encaisser un coup, malgré le fait que Lauren ait toujours été la violente du couple.

Mais la réaction de Heather fut loin d’être celle à laquelle Lauren s’attendait. Elle vit alors rapidement montée les petites gouttes argentés dans ses yeux bleus. Le visage de l’anglaise s’adoucit d’un seul coup, comme si les larmes de son amie étaient mille fois plus douloureuses pour elle qu’un coup qu’elle aurait pu lui porter. Oui, peut être que Lauren paraissait froide et sans compassion, mais s’il y a bien quelque chose qu’elle n’encaisse pas, c’est la tristesse des personnes qui lui sont proches et qu’elle aime plus que tout au monde. Heather était tout pour elle, elle était sa sœur, et elle n’aurait probablement jamais eu le courage de tenir aussi longtemps dans cette université sans elle.

Les mots qui s’échappèrent alors de sa bouche lui tombèrent dessus comme un mur de briques, et avant d’avoir pu demander le pourquoi du comment, la jeune danoise s’écroulait déjà dans ses bras. Restant interdite un instant, il lui fallut quelques secondes avant de resserrer l’étreinte, sa main passant doucement sur la petite tête blonde de son amie, tandis que cette dernière pleurait à chaudes larmes sur son épaule.

Lauren s’en voulait. La culpabilité lui tranchait l’estomac, impuissante devant la peine de sa moitié. Pendant tous ces jours où Lauren avait décrété que Heather était trop insupportable pour lui parler, et qu’elle passait le plus clair de son temps dans les nuages à rêvasser de Sebastian, elle n’avait pas vu ce qui grossissait chaque jour un peu plus sous ses yeux : la tristesse de sa meilleure amie. Heather avait été rongée par un mal contre lequel elle ne pouvait gagné, agonisant et demandant désespérément de l’aide à Lauren qui ne lui avait accordé aucun regard.

La jeune anglaise se défit de l’étreinte, mais joignit sa main dans celle de Heather, tandis que son autre bras la soutenait, se dirigeant vers un banc qui jouxtait le terrain de tennis. Lauren la fit asseoir et se blottit à ses côtés, calant la tête d’Heather sur son épaule, la serrant toujours.

- Calme toi…Je suis là, t’en fais pas, allons...
Elle lui embrassa le front et redressa sa tête, séchant du bout de ses doigts les larmes qui parlaient sur son visage de poupée.
- Reprends ta respiration et raconte moi ce qui s’est passé.
Lauren resserra un peu plus l’étreinte et la balança doucement, comme une maman le fait pour rassurer son bébé.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Damn all these beautiful girls [R.]   Mar 15 Jan - 19:50

Heather posa sa tête sur l'épaule de Lauren devant les regards incrédules des autres joueurs de tennis. Aux hurlements venaient de succéder les pleurs et cette scène, bien ridicule à leurs yeux, faisaient néanmoins leurs chous gras, si bien que l'entraîneur hurla à son tour pour les rappeler à l'ordre. Heather faisait partie de ses meilleures joueuses de tennis, battant nombre de garçons et cachant derrière sa petite tête blonde une force de frappe que peu soupçonnaient. C'était ce qui faisait la principale facette de sa personnalité : sous ses airs fragiles se cachaient des dessous de femme forte et pleine de volonté. Et la deuxième facette de sa personnalité que l'on découvrait après avoir apprivoisé la première, bouclait la boucle. Heather pouvait se montrer très solide et déterminée, tant que ses émotions n'étaient pas soumises à des troubles quelconques. Dès lors qu'une perturbation de l'ordre du sentimental apparaissait dans le ciel de la Danoise, alors qu'elle redevenait cette petite chose fragile dont elle avait l'air au premier abord...

Ses doigts triturant les coutures de sa jupette blanche, elle regarda un instant Lauren avant de rebaisser les yeux, et de laisser ses hoquets se calmer de même que ses yeux s'asséchaient peu à peu. Elle pleurait beaucoup ces derniers temps, et à moins de se désaltérer à même l'Amstel, elle n'arriverait jamais à s'hydrater suffisamment pour pleurer abondamment à chaque fois que l'envie la prenait, à savoir souvent.


"Tu te rappelles du message qu'il m'avait envoyé au retour des vacances ?"

Elle lui raconta avec exactitude l'épisode du parc, puis de la bibliothèque. C'était étrange et étonnant, car elle se rappelait de beaucoup de détails de ces moments-là que lors de la soirée de Noël dont elle gardait simplement un sentiment flou de plénitude et de bonheur, légèrement teinté d'amertume maintenant. Elle lui raconta aussi comment elle était passée de la colère au déni, à la résignation, à la volonté de le reconquérir et maintenant à un désordre massif dans la foule de ses sentiments et de ses émotions. Elle lui raconta aussi que ce n'était pas un caprice, que c'était bien plus fort que cela, si fort qu'elle n'avait jamais ressenti un tel sentiment. Elle lui raconta aussi qu'elle était persuadée qu'il en allait de même du côté d'Alexander, et elle conclut dans un murmure par le fait qu'elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas du tout.

"Il me manque tellement Lauren..."

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Damn all these beautiful girls [R.]   Ven 18 Jan - 16:50

D’un geste calme et lent, Lauren continuait de caresser la petite tête d’Heather, et se sentait à chaque hoquet de douleur toujours un peu plus mal. Comment avait elle pu ne pas voir la tristesse de son amie ? Pour Heather cela avait du être les jours les plus horribles de sa vie. Non seulement Alexander l’avait laissé tomber, mais en plus de ça, personne ne l’avait aidé et encore moins sa meilleure amie, qui est toujours censée être là dans les pires et les meilleures moments. Or ce n’est pas ce que Lauren avait fais. Trop occupé à rattraper le temps perdu avec Sebastian, elle avait délesté alors la chose qui était réellement importante et qui, elle, avait toujours été là pour elle.

D’un regard plein de compassion, la jeune anglaise observa son amie et sentit une larme coulée au coin de son œil. Elle l’essuya rapidement et discrètement. Il fallait qu’elle montre à Heather une figure forte et si elle se laissait aller à la tristesse de justement voir son amie triste, ça n’aiderait certainement pas son amie.

Ecoutant avec intérêt l’histoire de ces derniers jours, Lauren ponctuait certaines phrases d’Heather par des sourcils froncés et d’autres par des sourires attendris. Elle ne parla pas une seule fois, et pourtant ce n’était pas les insultes qui lui manquaient. Mais comme l’avait dis le Cosmo numéro 876 de Juillet 2007, il y a certaines phrases qu’on ne doit pas dire à une amie qui vient de se séparer de son petit ami, et les insultes à son égard faisaient partis de ces choses.

A la fin de son touchant récit, Lauren attira de nouveau Heather dans ses bras, lui frottant l’épaule et lui murmurant à l’oreille.

- Je sais bien mon cœur, je sais bien.
Elle resta un long moment ainsi et finit par redresser Heather, ôtant une des mèches blondes qui était tombée sur son visage, et vint déposer un petit baiser sur son front humide. Elle prit une profonde inspiration, passa sa main sur son visage embué par les larmes et dit en souriant timidement :
- Tu sais que je suis là hein. Si tu as besoin de n’importe quoi, tu n’hésites pas. Et même si c’est pour courir après Alexander avec un sécateur pour le castrer.

Elle ricana et rapprocha de nouveau Heather contre elle. Si jamais elle croisait dans le couloir l’homme responsable des blessures de sa copine, elle ferait en vérité beaucoup plus que le castrer, ça il pouvait en être certain.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Damn all these beautiful girls [R.]   Dim 27 Jan - 19:35

Heather renifla d'une façon certes peu élégante, mais le sourire qui s'en suivit valait bien ce manque flagrant de bonne tenue. L'humour immense de Lauren avait encore réussi à arracher un sourire à Heather, qui allait un peu mieux pour avoir vidé son sac à sa meilleure amie. Elle eut un petit rire suite à la proposition de Lauren, et après lui avoir donné un petit coup sur l'épaule, elle la refusant en riant.

"Non merci, ça va aller, ça serait dommage."

Après tout, elle n'arrivait pas à détester Alexander, pour une raison simple : elle était amoureuse de lui. Et jusqu'aux dernières nouvelles, même si la haine et l'amour était séparés par une frontière très mince, ces deux sentiments restaient opposés et, du moins chez Heather, incompatibles. La Danoise passa le revers de sa main sur ses yeux humides et dessina par la même occasion une grosse bavure de mascara sur ses joues roses. Voyant que leur entraîneur s'approchait de leur terrain, légèrement agacé de la longue pause qu'elles étaient en train de s'octroyer, Heather se redressa après avoir donné une claque sonore sur la cuisse de Lauren. Elle se saisit de sa raquette et se leva, venant se poster devant sa meilleure amie, droite comme un I et les mains sur les hanches. Elle était Heather Nielsen que diable !

"Tu sais, je mettrais ma tête au feu qu'il me cache quelque chose..."

Après tout, il lui avait signifié qu'il l'aimait en retour, et Heather ne disposait visiblement pas de tous les éléments pour comprendre la décision d'Alexander. Elle était blonde, jolie, populaire, drôle, bonne danseuse, bref, un excellent parti pour tout jeune homme qui se respecte, et elle n'avait qu'à se pencher pour récolter une brassée de prétendants - c'était à vérifier ceci étant. Quoi qu'il en soit, elle n'allait pas se laisser abattre. Heather était réputée pour être une dure à cuire, la marrante de service, celle qui se casse la figure dans le couloir et qui assume pleinement. Elle venait de tomber, il fallait maintenant qu'elle se relève.

"Je vais le récupérer tu vas voir Aubergine. Je suis pas une Nielsen pour rien, hein. C'est bientôt la Saint Valentin." Elle fit une pause, puis reprit avec malice, "Après tout, t'as bien réussi à retrouver Sebastian..."

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: Damn all these beautiful girls [R.]   Mer 6 Fév - 18:47

Voyant avec plaisir qu’elle avait réussis à arracher un sourire à la blondinette, Lauren sourit à son tour, mais gardant une certaine retenue. C’était après tout le cœur de son amie qui était en jeux et elle était la mieux placée pour comprendre ce qu’elle endurait. Les doutes, la culpabilité suivit de la paranoïa, l’obsession d’un corps fantôme qui ne se trouve plus à ses côtés…Lauren se revoyait encore très bien dans la position de son ami, alors qu’elle ne pouvait se défaire de la hantise de Sebastian. Mais en parler maintenant serait malvenue et maladroit. Il ne s’agissait plus d’elle, mais de Heather et elle se devait de prendre sur elle pour la faire passer avant ses propres expériences. Elle ne pouvait juste que la comprendre en silence.

Lauren écouta avec attention Heather. Ses doutes l’intriguaient et elle commençait à bouillonner à l’intérieur d’aller trouver cet Alexander et avoir une conversation entre quatre yeux avec lui. Seulement, elle se dit que ça irait de mal en pis si elle osait aller lui parler, se connaissant ça finirait encore en un coup d’état dans l’ISP.

Elle se tut totalement, et prenant l’air faussement indigné à sa dernière remarque elle posa sa main sur sa poitrine et s’esclaffa :


« Comment dois je prendre cette remarque exactement ? »
Elle se mit à rire et attrapa une petite bouteille d’eau qui se trouvait près d’elle sur le banc. Elle l’ouvrit et trempa ses lèvres dans l’eau fraîche, se désaltérant enfin de la séance très sportive, dirons nous, de tennis. Elle prit ensuite une profonde inspiration, tout en rebouchant sa bouteille.

« Je ne connais pas Alexander mais je connais bien les Malesbury. En Angleterre, je peux te dire que les Baxter et les Malesbury se détestent. Ils sont tout aussi puissants que nous, leur histoire étant aussi vieille et pleine de richesse que la notre. Enfin je suis pas là pour te parler de ça, mais juste que je connais bien le fonctionnement de ce genre de famille pour y être née et je peux te dire que si Alexander a un comportement aussi bizarre c’est que ça a quelque chose à voir avec sa famille. »

Elle marqua une pause, jeta un regard à l’horizon, observant les étudiants pliés leurs affaires consciencieusement pour regagner les cours. Lauren jeta un regard à sa montre et se releva, époustant sa petite jupette blanche et passant une main sur ses cheveux pour dompter les cheveux électriques. Lauren attrapa sa raquette et la rangea dans sa housse, avant de déclarer, les mains postés sur ses hanches :

« Crois moi, le pire fléau des couples à amoureux à l’ISP tourne à 90% autour des conflits familiaux. »
Elle esquissa un sourire.
« Mais s’il t’aime vraiment, ce dont je ne me doute pas, tout s’arrangera à la Saint Valentin. Je t’assure. »
Elle lui tendit sa main alors pour l’emmener avec elle pour regagner leur chambre et terminer leur soirée tranquillement en mangeant des chocolats suisses enroulée dans une couverture en cachemire indien.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Damn all these beautiful girls [R.]   Aujourd'hui à 11:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Damn all these beautiful girls [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coyote Girls
» Pom pom girls : joyeux noel
» Girls rule, boys drool [Raid Extrême Vosgien 2009]
» I Want To Be A Suicide Girl
» Girls fishing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Five years ago... :: ... our lives happened :: International School Of Politics-
Sauter vers: