AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We are the champions...! [Tin'^^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: We are the champions...! [Tin'^^]   Mar 15 Jan - 4:40

Quoi de mieux que de se retrouver au Hana Bana après une journée riche en émotions? Non seulement Ethan y travaillait la plupart du temps, mais en plus, dans ses temps libres, il y revenait! Non, mais... Fallait vraiment être accroc nom de dieu... Mais bon, Ethan était comme ça, toujours prêt à faire le fou. Par contre, il ne désirait pas terminer comme l'autre jour, avec Valentine... Ce serait une mauvaise chose... Non seulement il ne se rappelle plus tous les détails de cette soirée, mais en plus, en bon gentleman qu'il était, il avait eu du mal à se rappeller par où était le campus et, avec celui-ci, les résidences... Fallait vraiment être ivre! Débarquant alors dans la place vêtu d'un jeans et d'une chemise noire qui faisait, malgré tout, très classe, Ethan venait tout juste de pousser la porte que déjà, la musique lui donna l'envie de se jeter dans la mêlée pour danser et rigoler un bon coup. Il aperçut Max derrière le comptoir et lui fit un signe de tête, heureux.

" Tiens tiens... V'la Ethan... J'étais sur que tu viendrais, vieux...!" fit-il en lui faisant un sourire complice.
" Et ouais... Pas moyen de passer une journée!" fit l'autre en rigolant, lui lançant les clés par dessus le comptoir. Ethan avait prit l'habitude de se débarasser des clés de sa voiture dès qu'il arrivait au bar. Effectivement, dès qu'il était saoul, il croyait pouvoir retourner chez lui sans problèmes alors que c'était rarement le cas.
" Tu sais le grand... Du moment que tu m'attaques pas pour les ravoir, je les gardes!" fit l'autre en riant. Après tout, avec Valentine, Ethan avait faillit se fâcher...
" T'inquiète... Hey... Qui voilà..." fit-il assez doucement afin de ne pas éveiller les soupçons de la demoiselle tout près, mais qui lui tournait le dos.

Ethan venait d'apercevoir Tinsley, à quelques mètres de lui. Bien évidemment, elle n'était pas difficile à manquer, jolie comme elle était. D'ailleurs, il fut surprit de la voir seule ici... D'habitude, elle devait y venir avec des copains, de potentiels petits amis... Il se glissa derrière elle et posa ses mains sur ses hanches en déposant un baiser sur sa joue, près de son cou. Il murmura alors à son oreille : " Je m'attendais pas à te voir ici..." Il adorait la réaction qu'elle avait quand il fesait cela et ce n'était toujours que pour ça qu'il aimait bien la faire sursauter... Un sourire vint éclairer ses lèvres alors qu'il prenait plae sur le siège devant elle. Ethan avait toujours été comme cela... Charmeur... Blagueur et tellement attachant quand même...

" Alors... Tu vas bien, depuis le temps?" demanda-t-il en prenant le verre que lui tendait Max. Bon, ce n'était pas difficile, Ethan commençait toujours la soirée avec une bonne bière. Autant vous dire que c'était sa routine à lui! La musique était forte, mais ils s'entendaient tout de même parler puisqu'ils étaient vers le bar. Sur la piste de danse, pas moyen de discuter en paix! Ethan avait face à lui l'adorable Tinsley et il devait avouer qu'il venait de piger le gros lot... Par contre, il prit connaissance d'un truc et ses lèvres se retroussèrent dans un semblant de simagré. " Au fait... T'attendais quelqu'un?" On ne sait jamais... C'était rare qu'il la voyait sans personne alors autant demander afin de ne pas se prendre un coup en pleine gueule d'un potentiel petit ami mécontent de voir sa future petite amie en compagnie d'un autre mec... Bon, Ethan aurait facilement reprit le dessus de la situation si un mec venait à l'attaquer, mais il mettrait le chaos dans le bar et oohh... Valait mieux se tenir tranquille.

Ethan avala quasiment d'un coup sa bière, sans trop la déguster. Il avait pas mal soif en fait et il se rappela qu'il devait modérer s'il ne voulait pas finir dans le même état... L'état, c'était encore pas si mal, mais le mal de tête que l'on avait après, c'était vachement moins amusant... Et puis... il préférait quand même se rappeler ses soirées... Surtout lorsqu'il avait pour compagnie d'aussi charmantes jeunes et jolies filles... Bon... Valentine était charmante aussi et il avait adoré la soirée passée en sa compagnie. N'empêche que Tinsley avait un petit plus que Valentine n'avait pas... Valentine, avec son air de princesse, le charmait plus grâce à son physique qu'autre chose alors que Tinsley le charmait carrément avec son physique, mais également avec ce petit plus qu'elle avait elle et seulement elle. Il n'aurait su dire quoi... Et puis, pour Ethan, tout ça n'était qu'un jeu auquel il pourrait bien perdre à la fin... Game over, c'était facile de l'écrire et il faudrait recommencer du début... Mais ce n'était jamais pareil... La game quasiment parfaite au départ pouvait être un vrai fiasco lorsque l'on recommençait... Tant pis, il prenait le risque...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We are the champions...! [Tin'^^]   Sam 19 Jan - 2:25

Tinsley Pendore Grace Kelly Roederer anciennement Tilmant effleura la touche tactile de son Iphone et poussa un soupire, profondément agacée. Elle venait d’avoir un coup de téléphone de sa très chère mère aka l’incarnation de Bree Van de Kamp l’informant de sa venue à Amsterdam, non pas pour voir sa seule fille mais pour retrouver un des peintres dont elle aimait dire elle même ‘être la mécène’ et dont elle se trouvait être beaucoup plus que cela. Jane Roederer avait sans doute trouvé que venir dans la ville où sa fille chérie faisait ses études sans même passer la voir n’était pas bonne pour l’image de parent de marque qu’elle reflétait aux yeux de toute la bonne société new-yorkaise. Bon, c’était peu probable que ses amies BCBG de la Grosse Pomme apprenne qu’elle n’était même pas passée faire une bise à sa fille mais imaginez qu’une de ces grands dames hautaines d’amies lui demandent des nouvelles de sa fille et qu’elle invente quelque chose qui se révèle par la suite faux, c’était le drame assurée. Bref, elle se devait d’aller passer quelques heures au restaurant avec sa fille et après tout ce n’était pas si terrible car bien qu’elle n’ait pratiquement rien en commun avec celle-ci Jane pouvait avoir le bonheur de constater combien sa progéniture était belle, cultivée et raffinée. Tinsley considérait quand à elle cette rencontre avec sa mère comme une perte de temps à l’état pure. Toute deux s’échangeraient des banalités, sa mère lui raconterait de long en large sa vie de mondaine new-yorkaise pour combler le vide de la conversation et Tinsley se retiendrait de bailler suivant la bonne éducation que ses gouvernantes lui avaient inculquer comme à chaque fois qu’elle se trouvait avec sa mère. Il fut un temps où Tinsley avait les yeux brillants d’admiration lorsqu’elle observait sa mère, trouvant en celle-ci tout ce que devait être une dame, une grande dame, telle la mère de Scarlett dans Autant en emporte le vent. Classe, gracieuse, jamais un mot plus fort que l’autre, imposant le respect et l’envie. Oui, lorsqu’elle était enfant Tinsley adulé sa mère, cette mère absente qui pouvait se montrer si aimante lorsqu’elle daignait apparaître dans l’aile consacrée à la jeune Tinsley de leur hôtel particulier située sur la V° Avenue. Mais lors de leur divorce ses parents ne s’étaient préoccupés que d’eux et de se blesser l’un l’autre. Leurs enfants n’étaient alors devenus que des pions dans l’énorme parcours judiciaire qu’ils avaient lancés et pour tout deux ils représentaient ce qui les reliaient encore à leur ex-conjoint ce qu’ils avaient du mal à supporter l’un contre l’autre. Ce fut réellement à cette période que la mère de Tinsley ne considéra plus que ses enfants comme des images d’elle même, des sortes de poupées qu’elle aimait trimballer chez ses amis et montrer à tous la si mignonne petite bouilles de ‘ ses deux trésors’. Tinsley et sa mère n’étaient que des inconnues l’une pour l’autre et étrangement cela n’affectait nullement la jeune héritière contrairement à son frère. Elle ne lui ressemblait pas, physiquement elle n’avait que ses traits fins aristocratiques, elle avait aussi hérité de sa grâce et sa classe infaillible ainsi que de son élégance et de son raffinement bien que cela vienne plus de son éducation. Et moralement Tinsley n’avait pratiquement rien d’elle non plus. Bon ok, Tinsley était aussi froide et hautaine que pouvait l’être sa mère mais elle possédait aussi une touche de folie, une spontanéité, une envie de défi que sa mère avait du mal à comprendre ou ne cherchait pas à comprendre plus probablement.

Bref. Tout cela pour dire que Tinsley n’était nullement enchantée de devoir retrouver sa mère le soir même mais au moins celle-ci avait eut la décence de la prévenir quelques heures à l’avance et celui permettait à Tinsley de choisir avec soin comment elle allait se présenter devant sa chère mère. Il était évident qu’elle serait vêtue de n’importe quoi aussi classe et époustouflante mais elle se devait d’être au summum de la perfection devant sa mère. Un sourire malicieux se dessina sur les lèvres de Tinsley tandis qu’elle se dirigea vers sa chambre. En effet, une espèce de compétition s’était installée entre la mère et la fille. Jane jalousant la jeunesse, la beauté et la vivacité de Tinsley. Evidemment, la jeune Roederer faisait maintenant tout pour entretenir cette jalousie, trouvant cela parfaitement ironique que les rôles se soient inversées et que ce soit sa mère qui l’admire et plus le contraire. Pénétrant dans sa chambre, elle balança son sac en cuir Prada, qu’elle possédait depuis des années et qu’elle adorait toujours autant que le jour où elle l’avait achetée avec Chloë lors de l’été de leurs seize ans, et se dirigea droit vers son dressing. Elle savait exactement ce qu’elle allait porter, une robe noir en satin de soie Chanel – marque que sa mère semblait exclusivement portée- s’arrêtant juste en haut de ses cuisses, mettant ainsi en valeur ses longues et fines jambes idéalement dorées et de nouveau escarpins Louboutin noir vernis qu’elle n’avait encore jamais porté. Elle attacha à son cou un collier de perle appartenant à sa famille depuis plus de cinq générations et mit les boucles assorties. Elle se jetant un coup d’œil dans le miroir accroché au mur, un sourire satisfait aux lèvres : sa mère allait littéralement en mourir de jalousie. Elle était son portait crachée, en mieux et Tinsley savait qu’elle allait s’amuser énormément.

Mais deux heures plus tard Tinsley ne s’amusait pas, vraiment, vraiment, pas. Assise devant une table pour deux au Lucius, select et coûteux restaurant d’Amsterdam où sa mère avait réservé une table, Tinsley jeta pour la énième fois un coup d’œil à sa montre cartier fine en or blanc pour constater qu’elle était ici depuis vingt minutes, étant elle même arrivée en retard d’une bonne dizaine de minute, sa mère avait un retard d’une demie-heure. Car oui, Madame Roederer n’était toujours pas arrivée à la grand exaspération de Tinsley. Bordel. Il lui effleura l’esprit que sa mère avait peut être eut un accident car arriver en retard était quelque chose qu’elle exécrait, lorsqu’un des serveur arriva lui disant que sa mère venait d’appeler pour prévenir ‘ qu’elle ne pouvait malheureusement pas venir mais que sa fille chérie pouvait profiter de sa soirée en commandant tout ce qu’elle désirait ‘ . Adressant un sourire éblouissant au serveur qui faillit ni plus ni moins s’évanouir devant tant de beauté, elle dit alors


Demandez au chef de préparer chaque plat du menu et allez portez tout cela au premier refuge de sans abris que vous trouverez. Mme Roederer se chargera de la note.

Un ’Très bien Mademoiselle’ vint répondre à ses propos. Tinsley était particulièrement énervée par l’attitude de sa mère. Lui imposer ce dîner pour ensuite ne même pas y assister était absolument pas correct pour une femme de son rang et la jeune héritière prendrait un malin plaisir à le lui rappeler la prochaine voit qu’elle la verrait ou plus probablement qu’elle l’aurait au téléphone. Ravie à cette pensée, Tinsley se leva se fichant totalement d’avoir l’air d’une pauvre fille venant de se prendre un lapin car première ce que pouvaient penser des imbéciles ne lui arrivant même pas à la cheville lui passaient royalement au dessus de sa divine petite tête et deuxièmement dans n’importe qu’elle situation Tinsley n’avait jamais l’air d’une pauvre fille, son élégance et tous les adjectifs mélioratifs dont nous pouvons qualifier Tink’ et particulièrement sa détermination qui se lisant en elle tant dans son regard que dans sa démarche empêchait quiconque de la mépriser. Sortant du restaurant, elle frissonna légèrement, sa robe en soie n’était évidemment pas adaptée à cette saison de l’année à savoir l’hiver. Promenant son regard à la ronde, elle repéra le Hana Bana, café/théâtre qui –elle l’espérait- l’aiderait à oublier sa mauvaise humeur. Après avoir marché quelques minutes, elle poussa enfin la porte du café et aussitôt une musique jaazy se fit entendre. Souriante, Tinsley se fraya un chemin vers le bar. Sa tenue était bien trop classe pour l’endroit et elle détonnait quelque peu mais Tinsley aimait se démarquer et surtout dans ce sens. Elle sentit alors des mains se poser sur ses hanches fines et des lèvres se poser sur sa joue. Elle allait se retourner brutalement pour expliquer en deux phrases bien senties sa façon de penser à l’individu se permettant d’agir ainsi avec la divine héritière Roederer lorsqu’elle reconnut la voix d’Ethan au creux de son oreille. Elle se retourna, son éternel sourire aux lèvres mi-taquin mi-charmeur et une flamme malicieuse dans le regard et répondit tandis qu’il s’asseyait à ses côtés.

Tu sais que j’adore faire ce que l’on attend pas de moi. Son sourire s’accentua lorsqu’il demanda si elle attendait quelqu’un. Se rapprochant doucement, elle murmura à son oreille de sa voix douce et particulièrement envoûtante. Je n’attendais que toi Ethan.

Elle se recula doucement, ses yeux brillants encore plus. Finalement cette soirée n’était peut être pas totalement ratée. Elle voulait s’amuser, ce qu’elle savait faire le mieux et Ethan allait être son camarade de jeu. Dieu c’est où cela les mènera avec Tinsley rien n’était acquis, tout était possible, le meilleure comme le pire, surtout le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We are the champions...! [Tin'^^]   Sam 19 Jan - 4:26

[Divin ton post!! Shocked Et moi je me sens vraiment nul avec mon chit post... Embarassed Je vais me rattraper! Orgueilleux le mec? Trop! Laughing ]

Ethan eut du mal à se contenir sur le coup car il devait avouer que Tinsley était tout simplement... rayonnante. Elle semblait sortir tou droit du film "Titanic" et elle aurait pu aisément remplacer la Rose qui jouait si bien son rôle. Ethan était au courant du rang très haut placé de celle-ci et il savait bien qu'elle n'avait rien à faire avec lui. Pour elle, il ne devait être qu'un simple divertissement et il comprit un peu pourquoi. Effectivement, vu la beauté qu'elle arborait, elle pouvait avoir tous les hommes à ses pieds, serait-ce le Léonardo Dicaprio du " Titanic" ou le Brad Pitt de "Troie". Peu importe le mec qu'elle envisageait de marier, elle serait bien accueillie et chacun ferait sans aucun doute des pieds et des mains pour l'avoir dans leur lit. En fait, certains feraient sans aucun doute des pieds et des mains pour l'épouser tout court puisque cela menait à un engagement. Bon... Tout le monde n'était pas fidèle, mais n'empêche qu'ils pourraient avoir la femme de leurs rêves les plus fous tous les jours lorsqu'ils se réveilleraient. On ne voit pas pourquoi Ethan se plaignait car il n'était pas mal non plus. Il était loin d'avoir la classe espérée des gens côtoyant l'ISP, mais au moins, son coeur était pur. Lui-même n'était pas totalement pur puisqu'on ne comptait plus les filles qu'il avait mises dans son lit ou le nombre de millilitres d'alcool qu'il avait prit dans sa vie. Cela dépassait sans aucun doute la limite du raisonnable et c'était sans parler des drogues... Sans s'attarder sur le sujet, disons qu'il en a prise quelques unes. Mais ce temps était révolu, bien qu'il y retouchait de temps en temps. Et oui... Ethan n'était pas le petit élève modèle comme tous les gosses de riches qui étaient à l'ISP. Non. Il avait été rebelle et on peut dire que sa passe de rebelle avait été pas mal plus difficile que toutes les passes des jeunes ados de son âge. Devenu plus vieux, il s'était assagi, mais il n'en demeurait pas moins que sa vraie nature de gaffeur et de comique revenait toujours au galop. Par contre, physiquement, ses années passées dans les rues à vagabonder avaient fait de lui un homme musclé, mais pas trop. Il avait en muscles juste ce qu'il fallait. Son visage charmeur avec ses yeux un peu rêveurs lui valaient toujours des milliers de compliments, et ce, même s'il détestait cela. On voyait aisément à son allure dégingandée et un peu rebelle qu'il n'était pas fils de riche comme tous les autres. Par contre, au Hana Bana, ce n'était pas que des gens qui vivaient pour l'argent... C'est d'ailleurs pourquoi Ethan avait proposé son nom pour y travailler. Rencontrer des gosses de riches toute la soirée n'aurait pas été son ort et c'était évident qu'il y aurait eu une bataille un jour ou l'autre. Et qui perd dans ce cas-ci? Toujours l'autre. Effectivement, les batailles se faisaient rares à Amsterdam, du moins, sur le côté de l'ISP et Ethan était sans aucun doute celui qui portait le mieux les coups et qui avait le plus de facilité à les éviter.

Il comprit aussitôt que Tinsley s'apprêtait à répliquer, surtout puisqu'il avait sentit ses muscles se raidir sous ses doigts. Mais un sourire resplendissant éclairait son visage lorsqu'elle se tourna vers lui. Ethan ne put s'empêcher de se dire qu'il avait de la chance qu'elle ne l'ait pas complètement remballé. Non mais, riche ou pas, jamais il n'hésiterait à danser avec une beauté pareille... Danser, danser... Ce mot était bien petit si l'on pensait à tout ce qui pourrait survenir entre eux par après. Amoureux le Ethan? Aucunement. Ses lèvres s'étirèrent en une pâle imitation d'un sourire charmeur alors que Tinsley s'était approchée tout près de lui. Ethan était toujours derrière elle et ses mains glissaient sagement sur ses hanches, doucement par contre. Il avait rapproché son corps du sien, son dos et son torse se frôlant quasiment. Leurs deux visages étaient à quelques centimètres et il sourit à sa réponse. Et oui, toujours aussi énigmatique la Tinsley... Ethan ne se plaindrait d'ailleurs pas du tout de la tenue un peu trop exentrique de la demoiselle car sur elle, elle était tout simplment splendide. Et puis... Les robes noires n'étaient-elles pas le point d'honneur? Elles ne se démoderaient jamais et c'était toujours attirant pour les hommes alors pouquoi s'en vexer?

" Hum... Je vois bien cela..." fit-il avec un sourire, ses lèvres à demi entrouvertes alors que l'une de ses mains revenaient au comptoir afin de prendre un nouveau verre que lui avait subtilement glissé Max.
Max aurait pu être vexé de voir Ethan se rapprocher d'autant de charmantes filles à chacune des soirées qu'il passait ici, mais il commençait à le connaître. Pour lui, Ethan n'était qu'un ami et un simple coureur de jupon, mais il devait avouer qu'il avait rarement vu un coureur de jupons aussi doux avec les filles... Depuis le temps qu'il travaillait ici, il en avait vu des cas particuliers... Des gars qui violaient quasiment les filles sur la piste de danse tellement c'était osé et brusque. Bon, la danse avec Valentine avait été quelque peu... étonnante, mais ils étaient bourrés tous les deux alors ça ne comptait pas. Il avait adoré sa soirée quand même...! Il finit par aller s'asseoir devant elle et il rapprocha un peu le banc afin que leurs genoux se touhent. Sensuel le Ethan? Toujours! Elle s'était aussitôt rapprochée de lui afin de lui glisser d'autres paroles à l'oreille et cela l'avait fait frémir. Lui qui adorait les souffles dans le cou, il allait être ravi... D'ailleurs, il devait faire attention avec cela car ça lui donnait toujours une de ces envies sauvages de plaquer la femme au mur et de n'en faire qu'une bouchée. Mais non, je ne parle pas d'un lion qui traque sa proie... Ça ne lui était jamais arrivé jusqu'à maintenant. Enfin si, une fois, mais la fille l'avait cherché. Quand vous êtes un homme, que vous avez l'instinct masculin, que vous êtes un peu saoul et qu'une fille ne cesse de vous tourner autour au vous donnant des baisers dans le cou, glissant ses jambes autour de sa taille et l'embrassant carrément sur les lèvres, c'est très difficile de résister... Les hommes ont beau être romantiques, sympathiques et sensuels, aucun ne résisterait à cela, ils ne sont pas de fer quand même et leur coeur subit une profonde épreuve! " Je n'attendais que toi Ethan..." Bordel que ça pouvait lui faire de l'effet cette simple petite phrase.

" C'est toujours plaisant à entendre..." fit-il en la regardant, la repoussant légèrement de lui, voulant limiter, pour le moment, les rappochements. Il but quasiment cul sec son deuxième verre de bière et en parfait gentleman, lui demanda si elle voulait quelque chose à boire aussi. Après ce petit coup, ce serait terminé la bière... Il se jetterait soit dans la vodka, le rome ou... pourquoi pas quelque chose d'encore plus fort? Certainement pas. Sa soirée passée avec Valentine était assez près pour qu'il se rappelle les effets ue ça faisait d'être saoul à mort sans pouvoir se bouger. Ethan n'avait aucunement envie de finir comme cela, mais il pouvait prendre beaucoup de bières avant que cela ne fasse véritablement effet. Le mal de crâne, malgré tout, le lendemain, pouvait être intense, mais il avait toujours le contrôle pendant la soirée le plus important. Une musique techno débuta alors et Ethan fit la moue sans s'empêcher pour autant de bouger au rythme de la musique, sensuellement tout de même. Les regards étaient intenses et on ne pouvait pas dire qu'il dansait mal... Avec toutes les soirées où il était allé, âgé de parfois quatre ou même cinq ans de moins que l'âge pour entrer, il en avait apprit des trucs et il se débrouillait comme un pro. Bon, évidemment, il connaissait les danses des bars et des soirées organisées chez les étudiants. Si vous lui demandez de danser la salsa, cela vous étonnera peut-être, mais il n'y connaît absolument rien. Voyant les gens s'amuser, il saisit la main de Tinsley avec ouceur, mais tout de même sans trop lui laisser le choix, l'invitant de ce pas sur la piste de danse.

" Allez! Montre-moi tes talents cachés, ma belle!" fit-il alors en l'entraînant dans un coin un peu moins peuplé afin qu'ils aient de la place pour bouger et se déhancher un peu.
Ethan, aussitôt, se lança dans les "moves" tout aussi compliqués les uns que les autres, laissant tout simplement son imagination prendre le dessus. Son regard s'intensifiait au fur et à mesure qu'il croisait celui de la belle et il espérait qu'elle avait l'intention de rester ici une bonne partie de la soirée... Effectivement, c'était parfait et Ethan ne se serait pas atendu à mieux en venant ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We are the champions...! [Tin'^^]   Mer 23 Jan - 21:48


"Quand je me conduis bien, je suis très bien. Mais quand je me conduis mal, je suis encore mieux"
-> Mae West dans "Je ne suis pas un ange" de Wesley Ruggles en 33



Tinsley était une sorte d’illusion, de mirage. Elle aimait se rendre inaccessible, imprévisible, incompréhensible. Apparaître dans la vie de quelqu’un pour disparaître. Faire comme si cette personne lui était importante pour ensuite ne plus faire attention à celle-ci. Dire quelque chose de gentil pour la phrase suivante se montrer d’une cruauté insoupçonnée. Oui, Tinsley n’était jamais plus heureuse que lorsqu’elle voyait le doute et l’incompréhension dans un regard la regardant. Troubler les esprits était l’une des choses qu’elle préférait. Une distraction comme une autre pour la divine jeune femme. On pourrait penser que Tinsley n’avait pas cette attitude envers ses amis mais alors on pensait mal. En effet, Tinsley adorait s’amuser ainsi avec ses amis, surtout avec ses amis. Tinsley trouvait qu’une amitié pouvait être aussi dangereuse que l’amour, presque même plus dangereuse, l’amitié était un sentiment fort qui donnait incontestablement un influence à la personne en question et si Tinsley détestait bien quelque chose s’était que quelqu’un est de l’ascendance sur elle ainsi agissait-t-elle de manière imprévisible pour ne pas qu’on puisse la comprendre et ainsi la faire souffrire. Ne croyez tout de même pas que la jeune femme ne fasse tout ça que pour se protéger car après tout sa vie était tellement parfaite qu’elle n’avait nullement besoin de se protéger, elle aimait avoir cette attitude déroutante pour s’amusait principalement mais l’autre raison évoqué plus tôt était tout de même valable. Ethan Thewlis, jeune étudiant à au célèbre et sélect Institue Of Politics d’Amsterdam faisait parti de ces amis, particulièrement lui d’ailleurs puisque leur relation avait toujours paru étrange aux yeux des personnes ne les connaissant pas, aux yeux des personnes les connaissant aussi et même à la propre yeux. De toute manière n’importe quelle relation que pouvait avoir quelqu’un avec Tinsley n’était pas tout à fait ‘normal’ pour les raisons citées ci-dessus.

Tinsley se souvenait parfaitement la première fois où elle avait rencontré Ethan. Oh, il était possible qu’elle l’ait rencontré avant cette fois là mais il était évident qu’elle n’avait alors pas pris la peine de se souvenir de qui il était. Bref, Tinsley marchait dans un des multiples couloirs de l’université attirant grâce à son charisme impressionnant, sa classe indéniable, sa beauté fatale, son élégance héréditaire et son raffinement sans pareil une toute aussi multitude de regards lorsqu’une voix insolente c’était alors élevé : « Alors, c’est elle, la Princesse Roederer ? » . La voix qui venait de avait insistant d’une façon on ne peut plus ironique sur le ‘ la princesse’. Bien évidemment, Tinsley n’avait put rester sans réagir et s’était retourner avec toute sa grâce coutumière son éternel sourire aux lèvres. Dardant son regard émeraude à cette instant froid comme la glace sur le jeune homme qui venait de parler, la jeune héritière avait alors réplique d’un ton tout aussi ironique : « Il semble bien. Mais ne t’a-t-on jamais dis que les princesses n’acceptent de parler qu’aux princes ? Et tu sembles loin d’en être un. » La divine jeune femme avait faire suivre ces paroles d’une regard dédaigneux plus qu’humiliant exprimant clairement le souhait qu’il ne lui impose plus jamais sa présence puis avait tourné les talons hauts de ses escarpins à brides en croco Manolo. Evidemment, cela n’avait pas plus au jeune homme qui ne s’était pas gênée pour de nouveau critiquer Tinsley qui avait alors pris à malin plaisir à enchaîner les phrases venimeuses à l’encontre du jeune homme. Tout deux auraient réellement put se détester mais le fait est que Tinsley ne détestait jamais personne. Elle les méprisait, ce qui faisait une énorme différence. Détester quelqu’un voulait immédiatement dire accorder de l’importance à la personne concernée et au grand jamais la jeune femme accorderait de l’importance à quelqu’un qui n’en était nullement digne. Mais très vite la jeune héritière s’était rendue compte que Ethan était peut être digne d’attirer son attention, non pour le détester mais pour l’apprécier réellement. En effet, malgré son absence de classe et d’élégance qu’elle lui avait explicitement reproché lors de leur premier échange, Ethan était un jeune homme intéressant. Le fait qu’il ait ouvertement critiqué l’impressionnante jeune femme qu’elle était, avait piqué l’intérêt de Tinsley. De son côté Ethan avait fait comme tous les hommes, il n’avait put totalement resté insensible au charme ensorcelant que Tinsley diffusait en permanence. Tinsley s’était alors mise à avoir le type d’attitude qu’elle avait en général : apparaître à ses côtés et s’amusait à le décontenancer. Bref, tout ça pour dire que Ethan et Tinsley n’entretenait pas une amitié conventionnelle.

Mais revenons à nos moutons, à nos deux protagonistes préférés, bref à Tinsley et Ethan. Tink’ s’était assise sur un des tabouret du bar, ses interminables jambes croisées avec classe, observant de son regard émeraude où brillaient quelques éclats d’or, les gens présent dans les lieux. Elle sentit alors Ethan se rapprochait pour que leur genoux se touchent et immédiatement la jeune femme décroisa ses fines jambes pour mettre fin à ce contact. Ethan devait le savoir, Tinsley n’était pas une de ses pétasses blondes siliconées fréquentant peut être les lieux prêtes à tous pour trouver un mec pour la soirée. Et même si la divine héritière aimait charmer rare étaient ceux qui pouvaient se vanter d’être aller bien loin avec la jeune femme. Rappelez-vous, elle aimez être inaccessible et mieux valait ne jamais rien imposer à la jeune femme. Pour elle, la drague était un art, qu’il fallait savoir maîtriser pour espérer la toucher. Le jeune Thewlis dit alors que ce que venait de dire Tinsley à savoir qu’elle n’attendait que lui, faisait toujours plaisir à entendre. Elle le scruta un instant avec un regard totalement indescriptible puis sortit un paquet de Vogue, ces cigarettes longilignes que Tinsley affectionnait, en prit une, se pencha vers le barman qui s’était empressé de venir lui allumer puis après avoir tiré une bouffée répondit d’un ton calme et résigné comme si elle récitait un proverbe ou un truc du genre.


Les gens naïfs sont toujours des gens heureux.

Elle le traiter donc de naïf, c’était on ne peut plus clair et le sourire taquin qu’elle abordait n’en laissait pas de doute. Elle lui faisait comprendre par là que sa deuxième remarque n’était pas fondée mais il le savait sans doute. Tirant une nouvelle taffe sur sa cigarette, elle répondit par la négation d’un simple signe de tête à sa proposition de prendre quelque chose à boire puis aussitôt le jeune homme l’entraîna avec douceur sur la piste de danse. Tinsley fit une moue craquante de sa toute aussi craquante bouche. Danser ne la tentait pas vraiment mais lorsque le Ethan lui demanda de montrer ses talents cachés et qu’il finit par un ‘ma belle’ les yeux de Tinsley étincelèrent. Rejetant ses cheveux en arrière d’un simple coup de tête on ne peut plus gracieux, la jeune femme dit simplement d’un ton impérieux.

Ne m’appelle plus ainsi. Je ne supporte pas. Mais ne t’inquiètes pas, on va s’amuser. Posant ses yeux sur une table au bord de la poste, un sourire malicieux apparut sur les lèvres de Tinsley. Désignant la table du regard, elle dit avec le même sourire, une flamme mutine brillant dans ses yeux signe qu’une idée venait de germer dans son esprit.Aide moi à monter sur cette table.

C’était clair, on n’allait assister à du grand Tinsley.

[ Miiici Embarassed . Le tien ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We are the champions...! [Tin'^^]   Mer 23 Jan - 23:42

Comme si c'était hier, Ethan se rappelait également de leur première rencontre. Aucunement humilié, ce qu'elle semblait vouloir penser, Ethan s'était dit que ce serait amusant d'avoir quelqu'un à énerver, quelqu'un qui se croyait la top, mais qui, un jour, perdrait tout ça, certainement. Ethan l'avait toujours dit. Le dicton Reine un jour, reine toujours n'existerait jamais et de toute façon, s'il existait, c'était évident qu'il ne serait jamais vrai. En fait, loin d'être offusqué, il était totalement fier d'avoir réussit à sortir cette remarque de son cru et prince ou pas, Ethan s'en fichait. De toute façon, ça en devenait quasiment lassant à la longue vu le nombre de fois en une journée qu'il pouvait entendre cette remarque. Et puis, finalement, ils s'aimaient bien tous les deux, du moment que ça demeure dans le "formel" et que ça n'aille pas plus loin. Ethan se faisait mettre des paris sous le nez, venant de ses potes disant: " Je parie que tu es incapable de la mettre dans ton lit, vieux...!" et cela le faisait rire. Ethan, c'était vrai, avait une réputation assez exceptionnelle pour un jeune homme étudiant dans la plus prestigieuse école de politique, mais cela faisait de lui un être totalement unique pas vrai? Et puis... Si jamais il couchait avec Tinsley, il ne s'en vanterait certainement pas. Il y aurait de quoi, pourtant, mais Ethan était respectueux et déjà, la fois avec Valentine était à deux doigts de lui retomber sur le nez alors... Vous imaginez pas la peine... D'ailleurs, il était respectueux des filles aussi alors il préférait ne pas forcer la chose...

Tout compte fait, il faillit éclater de rire en voyant qu'elle redressait ses jambes, les décroisant sans oser le toucher. Sans doute monsieur n'était-il pas assez bien pour mademoiselle? Et sans aucun doute préférait-elle toucher les milliardaires? Et bien tant pis pour elle! Elle ignorait ce qu'elle manquait! Ethan secoua légèrement la tête, amusé et découragé de voir à quel point la dame devant lui pouvait être superficielle. Il pensait que peut-être, à force d'être en sa présence, elle finirait par changer, du moins, lorsqu'elle était en sa compagnie, mais apparemment, ce n'était pas le cas... " Les gens naïfs sont toujours des gens heureux..." Et voilà sa réplique... Ethan eut du mal à conserver son fou rire car évidemment qu'il savait le ton qu'elle avait employé. Il n'était tout de même pas sot! Bon, si, peut-être un peu quand on regardait la moitié du cerveau qui accapares l'intelligence et qui se trouve dans le coin supérieur droit de votre tête, mais quand même! Et puis, même si cette pertie de son cerveau se retrouvait quelque peu réduite comparé à celle des autres, il n'en était pas moins intelligent pour autant. Évidemment, les quelques bêtises dites dans ces quelques dernières lignes sont des faussetés absolues que portent certains préjugés à l'égard des gens comme Ethan! Mais non, il avait une autre ... forme d'intelligence, ce n'est pas la même chose!

Répliquant alors, du tac au tac, Ethan lui dit, la tête légèrement penchée sur le côté: " Le sarcasme est un jeu qui se joue à eux, Tinsley..." Un sourire pointait sur ses lèvres, sans vraiment attendre de réponse de la part de la mademoiselle. Ethan la regardait, un peu époustoufflé par la beauté naturelle, ou superficielle, difficile de voir comme cela, qu'elle arborait. Il avait toujours été séduit par son charme et ce, depuis le premier jour de leur rencontre, sans jamais vraiment en faire part. En fait, Ethan refusait d'admettre qu'il y avait des différences et de l'opposition dans ses pensées. Effectivement, toujours en train de rabaisser les gosses de riches, Ethan devenait quasiment accroc aux demoiselles de l'ISP et pourtant, aucune d'entre elles, à part Hell, évidemment, ne venait d'un milieu défavorisé. En fait, il ne connaissait pas tout le monde, mais il n'y avait qu'à penser à Loïs, à Valentine, à Cleo ( même si celle-ci était très différente...) à Tinsley ou à quiconque... Elles étaient toutes riches et pourtant, il tombait sous leur charme, allez savoir pourquoi.

Lorsqu'il l'appela " Ma belle", il savait pertinemment qu'elle n'aprécierait aucunement ce surnom puisqu'il le lui avait dit souvent. Et poutant, il faisait exprès afin de le lui rappeler, sachant tout de même que ce petit diminutif était encore trop petit pour lui aller... Époustoufflante, charmeuse, tout à fait enchanteresse... Cela aurait mieux fait... Sous manque de mot afin de la décrire et sans trouver de diminutifs lui allant, Ethan ne dit donc rien, l'entraînant sur la piste. Elle tenta de résister au départ, mais évidemment, le défi lancé par celui-ci la tenta et elle lui demanda de l'aider à grimper sur la table. Il la saisit par la taille afin de la grimper un peu sur la table, retirant aussitôt ses mains, ne désirant tout de même pas se faire mettre une baffe et ce, même si Tin' le lui avait demandé...

" La soirée risque d'être plus intéressante que je ne le croyais..." ajouta-t-il en faisant un clin d'oeil à sa chère Tinsley. Il dansait toujours, les yeux rivés sur la jeune femme maintenant sur la table qui ne manquerait certainement pas de donner un bon spectacle. D'ailleurs, Ethan ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle aurait certainement chaud par après et qu'elle voudrait sans doute quelque chose à boire... Lorsque quelques gouttes d'alcool circulaient dans votre corps, la soirée n'en était-elle pas meilleure? Certainement...!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We are the champions...! [Tin'^^]   Aujourd'hui à 23:27

Revenir en haut Aller en bas
 
We are the champions...! [Tin'^^]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GALA DES CHAMPIONS $$$$
» LIGUE DES CHAMPIONS - VERSION 2010-2011
» Juninho « Lyon gagnera la Ligue des Champions »
» [Euro Handball] Les Experts triples champions!!!
» champions league 8eme finale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: