AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]   Mar 15 Jan - 22:39

Son sac en bandoulière sur son épaule, Seth sortit de son cours de géopolitique. Depuis que les vacances avaient pris fait, tout un tas de choses s’étaient qui lui échappait totalement, - enfin presque puisqu’il en était tout de même le grand responsable, mes les conséquences du moins- et il regrettait presque de ne plus être à un de ces dîners soporifiques. Laureen ne lui adressait plus la parole, elle ne le regardait même plus à vrai dire, Lauralee lui avait tout raconter bien qu’il aurait préféré le faire lui-même, et il lui parlerait, quand le moment opportun arrivera du moins … Etant donné que sa meilleure amie restait scotché à elle, cela devenait assez compliqué d’entamer une discussion.

Comme si la situation n’était déjà pas assez embrouillée, Ella, elle aussi semblait l’évité. Ce n’était qu’une supposition bien sûr mais il en était certain, elle faisait tout pour ne pas se retrouver en face de lui, pourtant il avait aussi besoin de lui parler, déjà pour savoir pourquoi elle se comportait ainsi avec lui, qu’avec t-il encore fait ? Une dizaine de jours qu’il la voyait au détour d’un couloir et l’instant d’après, elle avait complètement disparue. Il avait besoin de savoir om il en était et la première étape consistait à parler aux deux jeunes femmes qui lui rendaient la tâche ardue.

Il marchait dans les couloirs de l’ISP, se dirigeant vers son prochain cours, trajet qui laissait libre choix à son esprit de ressasser encore et toujours. Il y avait toutes ses rumeurs qui circulaient, étonnement, il n’en avait été mis au courant que lorsque Meredith lui en avait parlé, à croire que les gens parlaient dans votre dos et faisaient tout pour ne pas que vous soyez au courant, la discrétion pourtant n’était pas leur fort, aujourd’hui encore on le dévisagea quand on passait à côté de lui, non mais il ne pouvait pas se mêler de ce qui les regarde un peu !? Il soupira une nouvelle fois en montant des escaliers. Il allait tourner à droite, quand malgré tout par un geste automatique il regarda des deux côtés et vit Ella dans l’aile gauche. Elle tourna les talons et disparu bien vite à l’angle du couloir, cette fois il en était plus que certain, elle l’évitait royalement. Il fronça les sourcils, certaines étudiantes de première ou deuxième année, pas plus, traînant dans les couloirs se délectaient déjà de la scène qui venait de se dérouler sous leurs yeux.


-Vous avez pas cours vous ? Leur cracha-t-il.

Il n’avait plus rien à voir avec le Seth d’habitude de très bonne humeur et toujours sympathique, cela faisait plusieurs jours qu’on évitait plutôt de l’approcher et finalement ce n’était pas plus mal, le temps qu’il ait régler quelques petites choses. Les étudiantes partirent en râlant. Il hésita mais fort brièvement, c’était soit arriver en retard à son cours, soit ne plus avoir la chance de parler à Ella pendant un long moment, enfin, plutôt une fois où elle n’aurait pas réussit à ne pas être sur son chemin. Il courut donc dans l’aile gauche du couloir, bien que son cours se situe dans l’aile droite … Il tourna à l’angle comme Ella plus tôt, il espérait juste qu’elle n’était pas trop loin. Il s’arrêta, étant grand, cela lui offrait l’avantage de voir au dessus de beaucoup de monde et malgré le couloir peuplé d’étudiants, il parvint à voir l’italienne qui marchait, cherchant sans doute un autre chemin pour ne pas tomber sur lui. Il courut le long du couloir en zigzaguant entre – et même en bousculant – les élèves sur son passage.

-Ella !

Soit elle ne l’avait pas entendu, soit elle ne voulait pas l’entendre … Il parvint néanmoins le souffle court à arriver à sa hauteur, il lui attrapa la main, l’obligeant à s’arrêter et même à se retourner.

-Je peux savoir pourquoi tu m’évites ?!


Dernière édition par le Mer 16 Jan - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]   Mar 15 Jan - 23:17

La sonnerie annonçant la fin des cours s’éleva dans tout l’ISP. Comme bien souvent, Ella était la première à mettre le nez hors de la classe, même si dans le cas présent sa journée n’était pas achevée, il lui restait encore deux cours en liste. Actuellement dans l’aile gauche de l’établissement, elle marcha d’un pas lent en direction de l’aile droite où son prochain cours avait lieu. Seulement, à peine avait-elle eu le malheur de faire deux pas qu’une certaine personne pénétra dans son champ de vision, un élève qui venait tout juste de finir son ascension des marches. Sentant son corps être sujet à une subite raideur inattendue, la jeune Italienne s’empressa de rebrousser chemin, s’immisçant alors dans un couloir où elle n’était pas censée se trouver et qui, par ailleurs, ne la mènerait nulle part. La seule chose qu’elle souhaitait c’était fuir Seth. La vue de son visage et de son corps imposant la rendait mal à l’aise et promettait de faire avancer l’échéance de la bombe à retardement qui sommeillait en elle.

Accélérant son pas de velours, Ella fût contrainte de ralentir la cadence en vue de l’affluence qu’il y avait par ici. En effet, un nombre incalculable d’élèves se trouvaient à présent devant ses yeux ébahis et craintifs, comme si elle tombait de haut face à l’idée d’être si stupidement prise au piège par la foule. Ne perdant tout de même pas espoir, elle s’engouffra parmi les jeunes gens et tenta en vain d’aller le plus vite possible. Contre toute attente, elle entendit la voix de Seth résonner au loin mais fit mine de ne pas l’avoir entendu, de toute manière elle avait été démasquée… Il l’avait vu et avait compris son petit manège, il était donc de son devoir de parvenir à trouver une issue de secours, qui ne viendrait probablement jamais à elle. Voyant son allure être ralentie par une horde de quatrièmes années, elle poussa un profond soupir tandis qu’une main ferme se saisissait de sa main et la faisait pivoter, l’obligeant à se retourner d’un seul coup.


« De quel droit oses-tu m’adresser la parole après ce que tu m’as fait ? » Lui répondit-elle avec virulence d’une voix forte, attirant quelques regards curieux dans leur direction alors qu’elle se dégageait de son emprise avec vivacité.

Jetant un regard assassin à quiconque se permettait de les observer telles d’étranges bêtes curieuses, Ella croisa ses bras contre sa poitrine, reculant d’un ou deux pas comme pour marquer la distance avec le jeune homme. Une rumeur - bien étrange - à leur sujet circulait dans les couloirs de l’ISP depuis peu et, comble de l’ironie, elle avait mystérieusement eu l’échos de quelques bribes de conversations. Certains chuchotaient sur son passage, les messes basses se faisaient oppressantes et de plus en plus présentes. Au final, elle avait discrètement suivi un groupe de filles afin d’écouter leur discussion car son prénom avait été mentionné. Quelle surprise eut-elle lorsqu’elle prit connaissance de ce que tous disaient derrière son dos. Apparemment, elle était enceinte de Seth… Et pour couronner le tout, l’information par laquelle ils auraient eu un rapport sexuel dans le Foyer avait fait le tour de l’école.

« Tu trouves ça amusant, peut-être ? Tu penses sans doute que je n’ai pas assez souffert jusqu’à présent ? » Poursuivit-elle, le regard noir. « Je n’ai plus rien à te dire Seth… Alors fiche-moi la paix, veux-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]   Mer 16 Jan - 17:38

-Quoi ?

Il était complètement perdu, de quoi parlait-elle ? Qu’est-ce qu’il lui avait fait ? Elle retira vivemetn sa main dans le sienne, les sourcils légèrement fronçé il ne comprenait strictement rien à la situation présente. Des étudiants restés dans le couloir les observaient telles des bêtes de foire. En quoi ça les regardait ? Ils n’avaient pas mieux à faire comme aller en cours par exemple ?

-Mais personne n’a cours dans cette école ?!!


Il voulait parler avec elle et donc se retrouver seuls, comprendre ce qu’il ‘nallait pas car il était totalement à l’ouest. Les quelques étudiants restant voyant qu’ils étaient malvenus s’éclipsèrent finalement, rejoignant leurs salles de classe mais Seth en était certains, d’autres bruits allait courir, sur le moment pourtant il n’y prêta pas plus d’attention comme le fait qu’il allait être extrêmement en retard à son prochain cours, peu importe … Elle s’éloigna de lui, il n’arrivait pas à comprendre la cause de son éloignement, si seulement elle lui disait où était le problème, cela pourrait s’aranger mais non, elle lui lançait des reproches sans qu’il ne sache de quoi il s’agissait. Qu’était-il censé trouver amusant ? La situation ne l’amusait en rien. Il chercha en vain une explication plausible, mais rien ne lui vint à l’esprit, depuis le foyer, elle n’avait plus voulu lui parler, est-ce que ça avait donc avoir avec ce qu’il s’était passé ? Est-ce qu’elle regrettait ?

Le calme étant enfin revenu dans le coulior il la regarda dans le blanc des yeux essayant de percevori quoi que ce soit qui pourrait le mettre sur une piste mais tout ce qu’il put y déceler, c’était de la colère. Elle ne voulait plus lui parler, et bien il allait l’y obliger … Il posa ses mains sur les épaules de l’italienne, respirant pronfondément en tentant de contenir sa colère grandissante.


-Non je ne ficherais pas la paix ! Je ne sais même pas ce que tu me reproches alors parle bon sang, je n’attends que ça. Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Dis-moi Ella, dis-moi ce que tu me reproches ! J’ai besoin de savoir, ça fait des jours que tu m’évites sans que je sache le pourquoi alors vas-y je t’écoutes !

Finalement non, il n’avait pu garder son calme, le to de sa voix s’était peu à peu élevée, il n’avait pas voulu s’énerver mais cette situation l’avait mis sur les nerfs deuis plusieurs jours. Il tentait bien de trouver une solution mais si les deux personnes avec qui il devait parler le fuyait, rien n’irait en s’arrangeant. Il savait pourquoi Laureen l’évitait, mais aps pourquoi Ella s’amuasit à joeur à ce même jeu. Soudain son visage s’assombrit, triste, une idée à laquelle il avait en réalité réfléchi depuis plusieurs jours venait d’éclater presque comme une évidence.

-Est-ce que tu regrettes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]   Mer 16 Jan - 19:06

Comment ça ‘Quoi ?’ ? Il était évident que Seth savait pertinemment de quoi elle voulait parler ! Pourquoi feignait-il de ne pas comprendre ses paroles ? Il était fautif, c’était lui et toujours lui le responsable de tous ses malheurs. Du moins, depuis quelques mois. Comment avait-il pu lui faire une telle chose, sans aucun scrupule, et osait la regarder dans les yeux aujourd’hui ? Même si on ne pouvait déceler aucune once de joie dans son regard, elle était certaine que son fort intérieur jubilait tout en se moquant d’elle intérieurement, peut-être même avait-il envie de lui rire au nez. Toujours hâtive dans ses jugements et réflexions, Ella s’était mis en tête que Seth avait voulu lui nuire. Il y avait bon nombre d’élèves à l’ISP dont la réputation importait énormément, la jeune Italienne en faisait partie, en quelques sortes. Etait-il allé vanter ses mérites auprès de ses amis pour leur conter leur histoire ? Avait-il eu l’audace de leur dire qu’il était parvenu à emprisonner entre ses bras musclés une pauvre et innocente première année ? Frêle et naïve, de toute évidence…Elle ne le savait pas si mauvais, mais le dicton disait vrai, les apparences étaient parfois trompeuses.

Lorsqu’il s’emporta sur quelques élèves, Ella sentit aussitôt que cette conversation, qu’elle ne souhaitait pas avoir par ailleurs, n’allait pas contenir les simples formalités de bases. Ils devaient parler, s’expliquer… mais qu’y avait-il à dire ? Il avait une copine et ne s’était pas gêné pour coucher avec elle. C’était étrange d’imaginer Seth dans la peau d’un garçon mesquin, qui se nourrit de ragots qui peuvent blesser autrui. Quand ses mains se posèrent sur ses épaules, elle plongea son regard vert émeraude dans le sien, les lèvres étroitement pincées en une mimique de mécontentement. Plus il parlait, plus il aggravait son cas et moins elle avait envie d’échanger une seule parole avec lui. Ne cillant pas une seule fois, la jeune femme continuait de braquer ses yeux sur lui, comme dans l’intention de ne pas faiblir. Mais le ton qu’il employa eut raison d’elle ainsi que l’énervement emmagasiné toute cette semaine et qui refaisait surface d’un seul coup. Détournant le regard à sa dernière question, un flot impressionnant de larmes se déversa sur ses joues rosies alors qu’elle tentait désespérément d’échapper à son emprise et son regard.


« Oui je regrette ! » S’exclama t’elle alors de vive voix, tandis que l’échos de celle-ci résonnait dans le couloir désormais vide. « Je ne te pensais pas aussi immature pour lancer de pareils ragots à mon sujet… Pourquoi es-tu allé dire à toute l’école que nous avons couché ensemble dans le foyer, je peux savoir ? » Dégageant rapidement ses mains d’un geste nerveux voire dégoûté, Ella recula de nouveau pour ne pas avoir à être en contact avec lui. Il la décevait énormément, s’en rendait-il compte ? Elle avait beau avoir dix-huit ans, elle n’en était pas pour autant une gamine dont on pouvait se jouer aussi facilement… Il n’était pas dans la nature de la famille Visconti de se laisser marcher dessus sans riposter avec triomphe.

« Et puis… Qui t’a appris pour… » Mais elle ne parvint pas à finir sa phrase. Se triturant nerveusement les doigts, elle semblait avoir retrouvé un certain calme alors qu’intérieurement un combat féroce avait lieu entre sa bonne conscience et son désir accru de ne l’avoir que pour elle. Belle manipulatrice et menteuse qu’elle était, Ella s’engouffra elle-même dans un jeu dangereux dans lequel elle ne sortirait pas indemne. Mais elle n’avait pu retenir ces mots. « Enfin, tu vois… » Renchérit-elle doucement, le regard baissé vers le sol. On disait d’elle, qu’elle était enceinte, Seth avait forcément du en entendre parler.
Revenir en haut Aller en bas
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]   Mer 16 Jan - 21:17

Il avait beau lui parler, il ne voyait chez elle aucune réaction, il se revoyait soudain dans le foyer, là aussi elle avait adopté une attitude froide et distante, une attitude qu’il n’arrivait à supporter, elle semblait si loin de lui dans ces moments-là … Seth savait pertinemment qui ne devrait pas penser ainsi, il y avait Laureen, comment dans sa tête pouvait-il être attiré à ce point par l’italienne ? Il devrait tout éclaircir au plus vite, mais comment pouvait-il s’empêcher de vouloir la voir, la toucher, la prendre dans ses bras et avoir envie de la protéger ? Il lui était impossible de refouler de telles choses surtout quand elle se trouvait si proche et si loin de lui à la fois, proche physiquement mais si loin malgré tout … Une sorte de fossé s’était soudain creusé entre eux.

Le temps se figea soudain. Il vit une larme puis une autre et encore une autre, toujours plus de larmes couler sur ses joues. La bouche entrouverte, il regarda cette cascade tombée, triste et nostalgique de ce qu’ils avaient vécu. Il avait l’impression que c’était leur historie qui était en train de couler. Sa voix résonna dans tout le couloir, mais peu importe, Seth reçut comme une claque à la figure, et encore, l’effet était bien pire. Elle regrettait. Il secoua la tête de gauche à droite, non elle ne pouvait pas regretter, il entendait encore son rire résonner, elle ne pouvait pas regretter …


-Tu …

Il ne finit pas sa phrase qui d’ailleurs n’était qu’un faible murmure, il était comme anéanti par le choc, comme si des tonnes venaient de tomber sur ses épaules. Jamais encore il n’avait ressenti le vide immense qui le tiraillait à présent. Il se sentait vidé, sans vie, un simple pantin articulé. C’était fou ce que trois petits mots pouvaient avoir comme conséquences … Elle le repoussa et s’éloigna, marquant toujours plus une distance qui en faisait que grandir entre eux. Il avait rarement était aussi affecté et amer.

Alors qu’il pensait son supplice terminé, il reçut un autre choc, une sorte de deuxième claque, il fronça les sourcils, il avait comme repris du poil de la bête mais ce n’était qu’une façade, il était soudain en colère mais il n’avait plus la force de l’exprimer. Comment pouvait-elle penser cela de lui ? Comment croyait-elle qu’il pouvait être capable de cela ? Il dut faire un gros effort sur lui-même pour avoir encore la force de parler, i n’en avait aucune envie, à présent c’était lui qui ne voulait plus parler mais il ne pouvait pas la laisser penser cela de lui. C’est donc avec un ton étonnement neutre mais pas dépourvu d’amertume qu’il s’adressa à elle.


-Et moi je ne pensais pas que tu pouvais penser cela de moi, je croyais que tu me connaissais mieux que cela. J’étais loin d’imaginer que pour toi j’étais le genre de mec à me vanter d’avoir couché avec une première année dans le foyer. Qu’est-ce que tu penses Ella ? Que je me suis servi de toi ? C’est vraiment ce que tu penses ? Tu crois que je chercherais à te voir si s’était vraiment le cas ? Parce que moi je ne regrette pas, on peut me prendre pour un égoïste, ou ce que l’on veut, mais tu ne peux pas dire que je me suis servi de toi parce que ce n’est pas le cas.

Il s’arrêta de parler quelques instants, laissant un silence pesant s’installer. Il s’était soudainement prit d’un grand intérêt pour le sol. Il était blessé, vexé qu’elle puisse penser de telles choses sur lui. Ne lui avait-il pas fait comprendre qu’il tenait à elle ? Bien plus que ce que la morale exigeait …

Il avait encore le goût de ses lèvres sur les siennes et il ferma les yeux laissant finalement une phrase s’échapper dans un souffle :
J’imaginais que … Que tu pensais autre chose de moi, quelque chose de plus gratifiant qu’un mec se ventant de ses conquêtes pour frimer.

Il rouvrit les yeux, l’amertume s’était d’autant plus fait sentir qu’il avait ressassé dans son esprit le moment fort passé dans le foyer avec elle.

Le silence revint rapidement, s’installa, pesant et pénible mais il doutait encore avoir la force d’ajouter quelque chose, il en releva même pas la tête, il ne voulait plus la regardé, non pas dégoûtée mais attristé qu’elle puisse se faire une idée si fausse de lui, qu’elle n’ait pas pu mieux le cerner ou pire même, juste le fait qu’elle pense capable d’une chose pareille. Il était en train de se demander quand ce moment de supplice allait enfin se terminer, bien que de toute façon, il était pour lui hors de question de retourner en cours, premièrement, le temps qu’il arrive à la salle de cours, un temps acceptable de retard sera largement dépassé, et deuxièmement, il lui serait impossible de se concentrer un tant soit peu. Elle l’extirpa de ses pensées et prit la parole, il fronça les sourcils de nouveau, le regard toujours vers le sol. Une autre bride de phrase pourtant lui fit relever les yeux pour se poser sur elle, cette fois il était inquiet, et le fait qu’elle fuit son regard n’arrangeait en rien l'anxiété qui était en train de le prendre à la gorge. Des brides de phrases que pourtant, il n’eut aucun mal à déchiffrer mais il avait pensé à une rumeur, ce devait être une rumeur, un ragot inventé par un étudiant qui n’avait rien de mieux à faire que de se mêler de la vie des autres parce que la sienne n’était pas assez intéressante. Il sentit le peu de force qu’il avait encore dans les jambes l’abandonné petit à petit.


-Tu … Tu es … ?

Les mots avaient eu du mal à sortir, comme si soudain il avait une extinction de voix. Le manque de réponse de Ella ne laissait aucunement planer l’impact que celle-ci allait avoir. Le poids du monde lui tombait littéralement sur les épaules. Ce n’était pas possible, Ella sortait à peine de l’enfance dont elle avait encore gardé des restes. Et lui … Lui il ne sentait pas près tout simplement à assumer quelque chose d’aussi important qui demandait de telles responsabilités. Il recommença à hocher lA tête négativement mais plus frénétiquement cette fois.

-Non Ella dis-moi que … Il s’arrêta, ne pouvant continuer sa phrase aux conséquences bien trop lourde. Il inspira et expira profondément, un peu comme on le fait chez le médecin lorsqu’il vous ausculte. - J’pensais que ce n’était qu’une rumeur …

Il s’adossa au mur le plus proche et s’y laissa glisser, regardant dans le vide. Lui papa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]   Jeu 17 Jan - 4:32

Sa relation avec Seth était bien trop compliquée pour un petit bout de femme telle qu’elle. Ella était une petite chose fragile et innocente, dont il fallait prendre grand soin au risque de la voir se faner petit à petit. Nombreux étaient ceux qui pensaient tout le contraire d’elle, il était évident qu’elle passait – aux yeux de tous – pour une petite princesse, exigeante et capricieuse, qui profitait de son nom de famille pour obtenir tout ce qu’elle souhaitait. Bien entendu, elle ne niait nullement les faits, elle était même fière de les approuver et assumer ce qu’elle était, seulement… Beaucoup oubliaient qu’elle était aussi une jeune femme vulnérable à souhait, dont le cœur sensible menaçait de s’ébrécher progressivement à chaque déceptions, poussées de colère ou encore querelles. Elle ne jouait aucunement un rôle, elle était réellement cette fille qu’elle donnait l’impression d’être, sans réel scrupule, qui fait passer sa petite personne avant les autres, qui adore être choyée et gâtée, et qui apprécie aussi la compagnie masculine pour la protection qu’ils pouvaient lui apporter. Oui, elle était toutes ces choses en même temps. Et malgré tout, il était incontestable que sa sensibilité à toutes épreuves contenait bien des failles. Ce n’était pas la première fois qu’elle craquait devant Seth, et ce ne serait sans doute pas la dernière. S’il y avait bien une chose qu’elle ne supportait pas : c’était les cris. Ce n’était pas en la violentant, en la brusquant ou encore en lui hurlant dessus que les choses allaient changer de son côté, bien au contraire. Ainsi, elle se renfrognait et généralement refusait de communiquer avec quiconque. Dans le cas présent, le jeune homme était un peu trop virulent avec elle, ce n’était pas l’attitude adéquate à adopter avec Ella. Comme il fallait s’en douter, elle s’était mise à pleurer, sans pouvoir se retenir. Une enfant, voilà ce qu’elle était… Une grande enfant mais une enfant tout de même.

C’était désormais un torrent de larmes qui s’était emparé de son visage d’opaline tandis qu’elle le fuyait, lui… son regard… et tout ce qu’il représentait à ses yeux. Elle ne regrettait nullement le moment charnel et intense qu’ils avaient partagé car inconsciemment, elle avait osé espérer qu’une telle chose arrive, dans un futur proche ou lointain. C’était chose faite. Mais de fil en aiguille, les répercutions de ses désirs les plus forts n’en étaient que négatifs. C’était une jeune femme impulsive, qui oubliait bien souvent de remuer sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, et une fois encore ses bêtises avaient été formulé à haute voix. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était se protéger des dangers extérieurs qui pouvaient la blesser même si en un sens, le mal était déjà fait.


« Comment pourrais-je te croire Seth ? Tu m’as menti… Ne pas m’avouer que tu avais une copine, c’est un mensonge et un énorme… Qu’est-ce que tu cherchais ? Te venger ? Faire pire que moi, c’est ça ? Tu auras beau me critiquer mais tu ne vaux guère mieux que moi car toi aussi tu t’es perdu dans le jeu dangereux des cachotteries et autres tromperies… » Rétorqua t’elle d’un ton amer. Qu’avait-il cherché en lui dissimulant la vérité ? Faire pire que son mensonge à elle, au sujet de Laureen ? Il voulait voir lequel des deux était le plus fort ? Il n’allait pas être déçu du voyage… « Je ne sais plus que penser de toi O’Connor… J’avoue être totalement perdue. »

Les yeux imbibés de larmes, ses doigts entrelacés entre eux, Ella continuait de fixer inlassablement le sol, comme s’il était en mesure de l’aider dans cette difficile épreuve. Elle venait de faire une grave erreur en tentant de le berner car tout ce qu’elle risquait c’était de le perdre définitivement, et là elle jouait gros. Lorsqu’il comprit où elle voulait en venir et formula quelques ébauches de réponses, elle émit un léger soupir discret, gênée par la situation embarrassante dans laquelle elle venait de se mettre. La roue avait tourné, l’espoir n’était peut-être pas totalement mort… Ayant maintenant joué avec le feu, elle ne pouvait plus faire chemin inverse.

« Seth… » Souffla t’elle douloureusement.

Discrètement, elle releva ses yeux rougis et bouffis vers lui avant de passer le revers de sa manche sur ceux-ci afin d’y voir plus clair. Alors que le jeune homme prenait place contre un mur, totalement abattu par la nouvelle, Ella ressentit une immense tristesse l’envahir à l’idée de le tromper de la sorte… Comment pouvait-elle prétendre l’aimer et faire une telle chose ? C’était totalement contradictoire.
Déposant son sac au sol, elle vint prendre place sur les genoux devant lui et chercha à capter son regard alors qu’elle se saisissait de ses mains pour les serrer.


« On va trouver une solution… » Commença t’elle. « … ensemble, d’accord ? » Lui demanda t’elle alors, jouant pleinement la comédie absurde que représentait cette scène.

Elle était dans de beaux draps ! Désormais, elle n’avait plus qu’à le convaincre qu’ils allaient surmonter cette épreuve à deux… Avant de prétendre avoir perdu le bébé suite à un accident. Si elle devait feindre une chute dans les escaliers, alors elle serait contrainte de réellement le faire pour qu’il y croit. Tout redeviendrait dans l’ordre et ils pourront être de nouveau ensemble. Est-ce que les choses étaient aussi simples ?
Revenir en haut Aller en bas
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]   Sam 19 Jan - 1:55

Elle n’avait pas su pour Laureen, inconsciemment il en était conscient sans doute dans un petit coin de sa tête mais avait chassé cette pensée bien loin car en un sens, ça l’arrangeait bien de se dire qu’Ella était parfaitement au courant alors que ce n’était pas le cas, il s’était dit que les rumeurs une fois de plus auraient fait leur travail mais ça n’avait pas été le cas. Il est vrai qu’Ella aurait plus qu’hésiter à coucher avec lui si elle avait su comme quoi elle avait plus de scrupules que lui, une conscience en tout cas, malgré le peu qu’elle en laissait paraître. Comment avait-il pu agir ainsi en parfait égocentrique ? Un air surpris était malgré tout passé sur son visage avant que son cerveau ne lui rappelle qu’il avait consciemment tenté de penser qu’elle était au courant.

-Me venger de quoi ? Je pensais que tu étais au courant … Au fur et à mesure pourtant le ton de sa voix avait sensiblement baissé. On disait d’Ella qu’elle était capricieuse mais il devait être bien pire. La question était tout de même de savoir pourquoi il ne s’était pas posé les bonnes questions lorsque qu’il avait vu le regard de l’italienne après que Lauralee ne soit la malvenue dans le foyer ? Il aurait du comprendre que quelque chose lui échappait, et non, il avait préférait se cacher une fois de plus la vérité, à croire qu’il commençait à devenir un expert dans le genre. Il soupira, mieux valait ne rien ajouter il aggravait son cas. Pourtant, il savait qu’il n’était pas dans ses habitudes d’agir ainsi alors qu’est-ce qui avait changé ? Encore une question sans réponse.

Le regard vide, des images défilaient devant les yeux de l’anglais, son enfance, ou plutôt les moments passés avec son père. C’est ça qui l’attendait ? Il n’était pas préparé à ça, non, ils ne l’étaient pas. Seth se savait le seul fautif, si seulement il avait été moins égoïste, ils n’en seraient pas là. D’ailleurs, qu’est-ce qui les attendait à présent ? Qu’allaient-ils faire ? Il allait se faire tuer, par ses parents évidemment, sauf si la famille Visconti ne passait pas sur lui plus tôt, les parents O’Connor devraient alors se contenter des restes, autant dire pas grand-chose quand on connaît la fierté italienne. Il entendit vaguement quelque chose tomber au sol, mais son regard était toujours vide, comme si le son était encore trop lointain, mais Seth lui était bien loin, son esprit du moins. Il ne revint à al réalité que lorsqu’elle lui attrapa les mains. L’anglais distingua alors parfaitement les contours du son visage rougis par les larmes et la colère. Seth totalement abattu par la nouvelle se contenta d’hocher la tête positivement, il n‘allait pas fuir ses responsabilités, il avait depuis le début la volonté de les assumer bien qu’il ne pensait pas que les conséquences de ses actes prendraient de telles proportions. Il pensait devoir affronter Laureen et Ella, en soi, c’était déjà bien assez effrayant, alors maintenant … Une nouvelle fois il hocha la tête, il s’arrêta soudainement et posa sa tête contre le mur et ferma les yeux quelques secondes. Trouver une solution, plus facile à dire qu’à faire, quelles options avaient-ils ? Il se racla la gorge devenue sèche.



-Je suis désolé, tout est de ma faute.
Réussit-il finalement à articuler, l’effort n’avait pas été mince, parler chose si naturelle lui avait parut pourtant à cet instant un obstacle difficilement surmontable. Plongeant alors son regard dans les yeux vert de l’italienne, il l’attira contre lui, passant une main autour de ses épaules.

-Qu’est-ce qu’on peut faire ? Murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]   Aujourd'hui à 0:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Everybody makes mistakes and that's just what I did [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1968 Chevrolet Chevelle 300
» Mercury 1941 - 1948 custom & mild custom
» Top 10 mistakes ou les 10 erreurs majeures selon Don Trahan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: