AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh, damn it ! [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Oh, damn it ! [R.]   Lun 19 Nov - 0:59

« Mais si ! Je te dis que ça va être marrant ! » Affirma Sebastian devant la moue boudeuse de son amie qui s’était arrêtée de marcher.

Se plaçant devant Heather, il posa ses mains sur ses épaules et plongea ses yeux noisette dans le regard azur de la blondinette. Le sourire qu’il affichait largement traduisait déjà tout l’enthousiasme qu’il portait à cette soirée improvisée.

Le Hana Bana qu’il avait déjà côtoyé pour montrer tous l’étendu de son talent de violoniste proposait au chère habitant d’Amsterdam, une soirée karaoké. Sebastian avait trouvé l’idée forte plaisante et avait cru bon de tirer Heather dehors malgré le froid hivernal qui se faisait présent. C’est vrai que la température n’était pas vraiment très haute surtout depuis que la nuit était tombée mais ce n’était en aucun cas une justification valable.

« Bon on y va ou pas ? C’est pas que je m’ennui, c’est juste que je ne voudrais pas devenir un glaçon. »

Enfin, il aperçut un sourire sur le visage de sa meilleure amie qui s’était contentée jusqu'à présent de grogner contre lui plus qu’autre chose. Sebastian ravi, lui attrapa la main, n’attendant aucune réponse de sa part et l’entraîna dans sa foulée. Heureusement pour eux, le Hana Bana n’était pas très loin juste bien caché dans les ruelles d’Amsterdam.

Quelques minutes plus tard, il poussait la porte de l’établissement laissant d’abord entré Heather comme tous bon gentleman. Une fois à l’intérieur, la chaleur ambiante l’aggripa contrastant bien de trop avec le froid de l’extérieur mais ce n’était pas déplaisant bien au contraire. Sebastian salua quelques têtes qui ne lui étaient pas inconnu puis ils allèrent s’installer à une table, un peu plus eloignié des autres.

« Fait pas la tête mon petit canari ! » Il détacha son écharpe et reposa ses yeux sur Heather, une moue mi amusé, mi sérieuse pour rajouter. « C’est toi qui dit toujours que le ridicule ne tue pas. » Il haussa des épaules et acheva sa phrase en lui tirant la langue, content de lui.

« Un petit verre pour te mettre en condition ? » Proposa t-il sachant pertinemment qu’elle ne tenait pas très bien l’alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Lun 19 Nov - 1:51

Heather, un bonnet de laine enfoncé sur sa tête blonde, venait de cesser soudainement de marcher, et croisa les bras sur sa poitrine. Elle regarda Sebastian qui essayait encore de la convaincre de faire un truc débile, et l'expression du visage de la jeune femme traduisait très clairement qu'elle n'était pas encore achetée à sa cause. Mais elle ne sut pas résister bien longtemps au sourire que lui fit Sebastian et au regard de chien battu qui lui succéda sur son visage. La jeune femme soupira, puis lâcha un "Mmmouais, d'accord" avec un petit sourire.

La réaction de Sebastian ne se fit pas attendre et il la traîna à travers diverses petites rues d'Amsterdam dans lesquelles Heather se serait volontiers perdue.


"Où tu m'emmènes ?" geignit la jeune femme, répétant sa question à plusieurs reprises jusqu'à ce que son ami s'arrête devant un petit café nommé du nom plus que folklorique 'Hana Bana'. "Oh," fit-elle simplement, visiblement déçue par la 'surprise' de Sebastian. Elle gonfla ses joues, et pénétra dans le café, regardant la salle avec méfiance. Elle laissa ensuite Sebastian passer devant elle et elle le suivit jusqu'à une petite table isolée.

Elle rougissait à vue d'oeil sous le coup de la chaleur, d'autant plus que son cher ami l'avait fait courir à toute vitesse sur des kilomètres. Elle avait une légère tendance à éxagérer. Elle enleva son manteau en faisant un grimace sympathique à Sebastian, ponctuant sa phrase philosophique par un "Gna gna gna" agacé. Elle se laissa tomber sur sa chaise, et son regard embrassa la salle. Une grosse dondon était en train de s'époumoner sur 'My heart will go on', et à vrai dire, elle chantait terriblement faux. Elle se tourna vers l'Italien, et avec un large sourire profondément hypocrite, elle lui fit :


"Oui Gino, je prendrais une Vodka cranberry, merci."

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Lun 19 Nov - 2:42

Sebastian se laissa tomber à son tour sur sa chaise en enlevant son manteau, dévoilant ainsi un pull aux manches trois quart noir avec de fines rayures roses. Il souffla, désespérant de voir Heather aussi enthousiaste que lui et croisa ses bras sur le rebord de la table. Il pris en considération sa demande et appela un serveur d’un geste désinvolte.

« Tu est sûr ? Certaine ? »

Devant le regard assassin d’Heather, il sut que ce n’était pas la peine d’insister. Qu’es qu’elle pouvait être pénible lorsque daignait être de mauvaise humeur. L’idée même que c’était peut être LA mauvaise semaine lui effleura l’esprit et dans son tact il lui aurait volontiers poser la question mais Sebastian se ravisa, jugeant le moment inopportun.

« Tu pourrais au moins me remercier de t’avoir fait sortir de tes draps ! » S’enflamma Sebastian qui avait réprimé un sourire devant l’interprétation pitoyable de 'My heart will go on'.

A moins que là était le problème. L’avoir sorti de ses draps chauds. Il avait remarqué la tête qu’elle avait faite en découvrant l’endroit où il la menait et il aurait pu vous assurez que ça n’avait pas été un oh d’excitation qui était sorti de sa bouche Aurait-elle préféré passé la soirée Club 11 ? Il n’en doutait pas.

Il secoua négativement la tête et soupira de plus belle. Il était cependant bel et bien décidé à lui faire passer une soirée inoubliable comme il en avait le secret. De toute façon, si elle partait, elle se serrait perdu dans les ruelles de la ville. Un serveur s’approcha alors de leur table et prit leur commande. Une vodka cranberry et un martini blanc.

Sebastian s’appuya sur le dossier de sa chaise, et sonda Heather du regard.

« Bon alors qu’es qu’il y a ? » Entama Sebastian, peu sûr qu’il y ai vraiment quelques choses. Il ne détacha pas pour autant son regard du siens, essayant presque de lire en elle. « Tu as passé une mauvaise journée ? »

Sur la scène qui avait été aménagé pour l’occasion se succédait un jeune adolescent qui se prenait tout bonnement pour Elvis Presley puis non pas un Johnny Hallyday mais une. Sebastian bien que l’oreille attentive n’y prêta pas d’attention, trop absorber par Heather.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Mar 20 Nov - 1:04

Heather évitait le regard de Sebastian. Elle était de mauvais poil, cela allait sans dire, mais il y avait autre chose qui la tourmentait. Comme d'habitude. La blondinette n'avait pas de problème majeur dans sa vie, et comme Lauren, elle se focalisait sur des stupidités qui rendraient honteuse une fille normale. Mais Heather considérait ces points de discorde comme cruciaux dans sa vie. Peut-être aussi était-ce son caractère qui la poussait à tout prendre à coeur, recevant avec la même intensité la mort de son chat et l'absence d'une personne à l'une de ses soirées.

"Ben..." elle remit une mèche de cheveux derrière son oreille, car elle sentait bien que ce qu'elle allait dire serait ridicule, "C'est à cause d'Alexander."

Elle aurait parié toute sa fortune sur le fait que Sebastian allait lui lancer une blague débile, ou sur le soupir désespéré qu'il s'apprêtait à pousser. Mais elle n'y pouvait rien, elle était obsédée par cette question. Rester dans l'incertitude n'était pas son genre, et elle était plutôt une fille d'action. Mais avec Alexander, elle ne savait pas pourquoi, elle était incapable de faire comme avec tous les autres garçons qu'elle avait fréquenté. Elle se sentait comme une pauvre adolescente puérile, sûrement pas assez bien, et elle était comme paralysée. Elle se contentait de lui jeter de furtifs regards et de rougir lorsque celui-ci la prenait en flagrant délit.

"C'est toujours la même chose..." fit-elle avec un sourire triste, avant de se redresser sur sa chaise et de regarder la scène, "Mais bon, on est pas là pour parler de ça, pas vrai ?"

Le serveur s'approcha avec leurs consommations et elle l'accueillit avec enthousiasme et soulagement. Elle pourrait enfin faire quelque chose de ses dix doigts. A peine eut-il posé son verre devant elle qu'elle s'en saisit et trempa ses lèvres dedans.

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Mar 20 Nov - 2:46

Tout se résumait en un mot. Alexander. Comme à chaque fois, il poussa un soupir désespéré n’en croyant pas ses oreilles. Encore et toujours ce Malesbury qui hantait - il faut l’avouer - totalement Heather. Sebastian n’y pouvait rien, il en était conscient, puisqu’elle était tombée dingue de lui à la fête d’Halloween. Dés lors, elle n’avait cessé de parler de lui et même si ça ne gênait pas le moins du monde Sebastian qui s’amusait de la situation dans laquelle elle s’était mise, trouvait ça puéril et idiot. Elle parlait de lui et pourtant n’allait pas le voir pour autant et pour Sebastian s’était loin d’être dans la logique des choses.

« Pourquoi tu ne vas pas le voir aussi ? » Ok, Sebastian n’y comprenait rien mais que pouvait-il bien lui dire d’autre si ce n’est la rassurer de son mieux. Rassurer était encore un grand mot. « Tu risque de te faire piquer la vedette, si tu ne bouge pas tes jolies petites fesses mon canari. »

Effectivement. Sebastian n’était pas venu ici pour parler d’Alexander mais bel et bien pour passer une soirée avec sa meilleure amie. Il ne pouvait cependant pas forcer Heather à aller pousser la chansonnette si elle n’en avait pas envie. Il aurait alors changer ses plans pour elle et parler de ce qui lui embrumait l’esprit, en tous bon ami qu’il était et ayant une sainte horreur de ce sourire triste qu’elle affichait. Il préférait la Heather des bons jours.

« Bon comme je vois que tu n’est pas très emballé par l’idée, je vais t’offrir en avant première mes talents de chanteur. » Il attrapa son verre et en but une gorgée comme si il devait se donner du courage voir même de l’audace puisqu’il avait oublié de lui dire qu’il chantait relativement mal et ajouta, une lueur mutine dans le regard. « Si mademoiselle veut bien choisir la chanson je me ferais un honneur de la lui chanter, rien que pour elle. »

Il reposa son martini blanc sur la table s’apprêtant à vivre la plus belle honte de sa vie. Le ridicule ne tue pas qu’elle disait.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Mer 21 Nov - 23:25

"Facile à dire" grommela-t-elle. Sebastian lui donnait des conseils qu'il n'appliquait lui-même pas. Faites ce que je dis et pas ce que je fais, disait l'adage. Cela s'appliquait parfaitement à Sebastian qui ne faisait rien concernant Lauren. Et Heather se trouvait dans une situation plutôt difficile et qui devenait de plus en plus complexe à mesure que le temps passait, que Lauren et Sebastian finissaient de manière presque rituelle les fêtes ensemble et qu'ils se parlaient de moins en moins durant la journée. La jeune femme devait partager son emploi du temps entre ses deux meilleurs amis, et tout serait plus facile s'ils se décidaient à mettre les choses à plat...

Cependant ses yeux se mirent à pétiller lorsqu'il évoqua la possibilité qu'il aille chanter en premier. Elle reposa son verre sur la table, et toisa Sebastian avec un regard sadique, se demandant bien qu'elle honte mémorable elle pourrait lui infliger. Peut-être même qu'elle pourrait le filmer avec son téléphone portable...


"Laisse moi réfléchir..."

Elle fit mine de s'arrêter sur la question, mais elle savait déjà quoi lui faire chanter. La blondinette laissa planer le doute et l'angoisse encore quelques minutes avant de froncer le nez et de donner son choix.

"Et si tu chantais I will survive ?"

Un large sourire barra son visage, mais il n'était en aucun cas aimable. Disons qu'à ce stade-là, il avait dépassé le stade de la moquerie pour quelque chose de plus poussé encore. Elle fit signe à la personne qui avait le micro de l'apporter à sa table, et alors que les spots se concentraient sur Sebastian, elle s'installa confortablement dans son siège. La jeune femme lui fit un clin d'oeil, avant de lui montrer son pouce tourné vers le haut. Elle articula ensuite pour qu'il puisse lire sur ses lèvres qu'il pourrait se venger à la prochaine chanson.

"Si tu survis à celle-là..."


[ ]

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Jeu 22 Nov - 2:55

* Oh ! God .. *

Sebastian s’enfonça un peu plus dans sa chaise en voyant le regard sadique d’Heather se posé sur lui. Non pas qu’il avait peur de la blondinette mais plutôt des pensées qui surgissaient dans sa tête à cet instant. Elle avait de l’imagination. Beaucoup trop.

Les quelques secondes qui s’écoulèrent entre sa question et la réponse d’Heather parurent durée une éternité. Le temps s’était arrêté autour de lui mais pas à leur table. Il s’était concentré sur ses lèvres, attendant frénétiquement qu’elles bougent. Bien qu’il avait de l’humour, l’attente était bien une chose qu’il supportait mal. Et Heather savait en jouer.

* Oh God ! *

Alors qu’Heather affichait un large sourire celui de Sebastian disparaissait peu à peu. I Will Survive avec un fond d’accent italien, ça pouvait le faire non ? Son regard se dispersa dans la salle qui - il faut le dire – était pas mal rempli. Ce n’était peut être pas une si bonne idée après tout.

Il sentit la seconde suivante, les lumières des projecteurs se posé sur lui, le réchauffé par leur vive lumière. C’était une situation gênante même pour le petit plaisantin qu’il était. Ses joues s’empourprèrent et il avala avec difficulté sa salive alors que dans sa gorge se nouaient quelques choses. Voilà que monsieur avait le trac. Il avait pourtant déjà parlé devant une petite assemblée mais Sebastian trouvait ce moment particulièrement désagréable.

Soufflant un bon coup, il termina cul sec son martini blanc et attrapa le micro qu’on lui tendait.

« Profite du spectacle… »

Il lui souffla un baiser puis un large sourire inonda son visage lorsqu’il se leva de sa chaise, sous le regard des clients qui n’attendait qu’une seul chose, lui.

D’un pas décidé, il rejoignit la scène, non sans avoir rassembler une once de courage - mon dieu qu’il se sentait mal à l’aise – et demanda la chanson en question. Ok, très bien. La musique allait commencé d’un instant à l’autre mais rien de sa gêne n’avait disparu. Il était effectivement mal barré. Il approcha le micro de ses lèvres et fixa avec intensité Heather qui était confortablement installé dans sa chaise. Sa vengeance serait terrible.

« Pour toi public ! » Souffla t-il en montrant du doigt Heather. Qui n’a jamais rêvé d’avoir au moins une fan ?

Lorsque les paroles démarrèrent, Sebastian commença à chanter en suivant des yeux la télé. Loin d’être dans le rythme et surtout chantant complètement faux, les visages amusés se propagèrent sur une bonne partie de la salle. Pourtant sur scène, Sebastian avait l’air d’y croire. Libéré de l’angoisse, il prenait un malin plaisir à monté dans les aigus alors qu’évidemment sa voix n’était pas faite pour ça mais surtout saturait le micro qui grésillait à chaque fois. Pire que l'emission de télé realité française Star Academy ou que Britney Spear en tenu aguicheuse. C'était à mourir de rire.

[ Laughing ]
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Ven 23 Nov - 16:00

Heather leva son verre à Sebastian, sans aucune once de remord et lui fit un large sourire pour l'encourager. Elle déposa ensuite son verre et applaudit à tout rompre avec la salle, avant de siffler en glissant ses doigts dans sa bouche. La jeune femme cligna des yeux quand un des projecteurs vint se poster sur elle alors que Sebastian la pointait du doigt. Elle fit un sourire un peu gêné, les joues rosissant de l'attention que les gens lui portaient. Ils devaient s'imaginer qu'ils étaient un couple, ce qui était impensable entre les deux étudiants ; surtout avec Lauren entre eux.

Sebastian mettait réellement une ambiance de folie et personne ne semblait plus faire attention à ses fausses notes ou aux grésillements intempestifs des enceintes. En fait toute l'audience était hypnotisée par le charisme fou qui se dégageait de l'italien - c'était bien pour ça qu'Heather était persuadée qu'il serait bientôt président de l'Italie - et son étonnante aisance sur scène.

'En même temps, songeait la jeune femme alors qu'elle buvait la dernière gorgée de sa vodka cranberry, il se déhanche plutôt bien...'

Elle explosa de rire en même temps que la salle lorsque Sebastian effectua un simulacre de pas de danse tel Mickael Jackson, puis se leva en même temps que tout le monde quand il acheva sa chanson. Elle accompagna ses applaudissements vigoureux par des cris aigus qui se mêlaient aux hurlements des nouvelles groupies de Sebastian. Tiens, d'abord un truc venait de voler sur la scène. La jeune femme plissa un peu les yeux et ce fut avec horreur et un élan de jalousie certain qu'elle remarqua que c'était un soutien-gorge. Et pire que tout, un soutien-gorge léopard.

'Mais personne ne porte plus de soutien-gorge léopard de nos jours !' s'écria-t-elle mentalement avant d'abandonner sa table et de traversa la salle pour rejoindre Sebastian sur la scène du karaoké. Elle lui arracha littéralement le micro des mains et sourit à l'assemblée avec son sourire le plus hypocrite.


"C'est le mien..." marmonna-t-elle avant de se tourner vers Sebastian, "alors, qu'est-ce qui te ferait plaisir ?"

Tous le savaient dans l'ISP, Heather était une bête de scène. En soirée, elle avait l'habitude de se déchaîner sur la piste de danse et d'enchaîner des pas de danse plutôt originaux. C'était ce côté un peu fofolle qui séduisait le plus, car elle savait, malgré les convenances, s'amuser sans se soucier de ce que les autres pouvaient penser. Bref, elle était bien décider à mettre le feu au karaoké et à faire oublier le sex appeal de Sebastian. Parce qu'il était son meilleur ami. Le sien. D'abord.

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Sam 24 Nov - 2:46

Sebastian salua la foule comme une star devant son public endiablé. Il remarqua sans peine Heather qui s'était levée avec les autres clients et l'applaudissait avec conviction. Quelque chose en lui se propagea alors qu'il apercevait le large sourire qu'arborait son visage. La fierté. Oui, c'était bien de la fierté qu'il ressentait. Celle de lui avoir redonné le sourire alors qu'en début de soirée, c'était bien mal partie.

Profitant de l'ovation qu'on lui portait - jamais il aurait imaginé un tel succès - Sebastian s'amusa à sourire à toutes les clientes qui le fusillaient du regard, l'air plus vorace qu'autre chose. Il recula de quelques pas en se demandant comment ceci pouvait être encore possible quand il remarqua un objet non identifié sur la scène. Il s'approcha et remarqua avec stupeur ce que s'était. Un soutien - gorge léopard. Ecarquillant les yeux, il chercha parmi les hystériques la propriétaire de cette pièce de collection. A vrai dire, Sebastian trouvait ça assez amusant mais, effrayant à la fois. Cependant, il laissa le soutien - gorge à sa place et se releva avec souplesse.

Au même moment, Heather débarquait sur scène pour lui arracher des mains le micro. Sa sauveuse. Son regard se tourna brusquement vers elle, un " qu'es qui se passe ? " au bout des lèvres mais, il éclata de rire en l'entendant proclamé qu'il lui appartenait comme ci s'était vraiment le cas. Sebastian savait pertinemment que c'était par un excès de jalousie et rien d'autre mais, il ne put s'empêcher de trouver ses mots touchant. Il eut un " oh " générale mais surtout féminin puis les visages se tournèrent vers Heather. Apparament, elles avaient fait des envieuses et était devenue en une demi seconde l'ennemie d'une bonne partie des clientes.


« Avoue que c'est toi qui me la lancer ! » Mumura t-il au creux de son oreille en laissant son souffle chaud effleuré sa peau. Une lueur mutine dans les yeux. Puis une idée illumina son esprit, il avait l'air de tenir sa vengeance. « Et si tu nous chantais, I Will Always Love You ? »

Pas le choix, c'était à présent à elle de mettre le feu, ce dont il ne doutait pas. Heather avait toujours eu une aisance étonnante en public mais particulièrement quand l'alcool coulait dans ses veines. Il lui tapota le bout du nez avec son index puis descendit de la scène pour rejoindre leur table. Là, il hala un serveur et lui demanda de remettre la même chose.

Le regard rivé sur Heather, il attendait patiemment mais, avec envie ce moment d'anthologie. Discrètement, il attrapa son portable dans sa poche et enclencha la fonction vidéo. N'ayant pas honte de ce qu'il s'apprêtait à faire, c'est à dire filmer Heather, il le posa sur la table. Le serveur arriva ensuite et déposa les deux verres sur la table. Sebastian s'empressa de le prendre dans sa main droite et le souleva vers la scène.


* A la tienne ma blondinette ! *

Il trempa ses lèvres et s'installa confortablement à son tour dans sa chaise. On était bien mieux assis que là bas, c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Dim 25 Nov - 22:39



Elle leva les yeux au ciel en guise de réponse à la proposition scabreuse de Sebastian selon laquelle elle aurait lancé son propre soutien-gorge. Elle ne mettait pas de soutien-gorge léopard - mais aurait très bien pu lancer ses pièces de lingerie... Elle l'avait déjà fait d'ailleurs. Plusieurs fois. Mais les circonstances avaient toujours été obscures et surtout, elle avait toujours bu au moins deux verres (non, Heather ne tenait pas l'alcool)...

'Oh seigneur,' pensa-t-elle, 'pas ça.'

Elle étira ses lèvres roses dans un sourire qui ressemblait plus à une grimace. Quelle horreur que cette chanson, Heather n'avait jamais aimé Whitney Houston, surtout depuis qu'elle s'était arraché les cordes vocales en essayant de chanter cette chanson en cours de musique au collège. Et même si elle savait parfaitement chanter, cette chanson lui était plutôt antipathique. Peut-être principalement parce que Whitney avait embrassé Kevin Costner, et aussi parce que cette chanson était bourrée d'émotions et qu'elle se sentait beaucoup plus à l'aise dans des chansons gaies sur lesquelles elle pouvait faire la folle plutôt que d'avoir à écouter les paroles qu'elle chantait. Elle fronça le nez lorsqu'il le tapota et le regarda partir avec une lueur de désespoir dans le regard. C'était toujours difficile de commencer.

La chanson commençant sans musique, le texte s'afficha seul sur l'écran en face d'elle. Elle chercha les yeux de Sebastian pour se rassurer, et voyant qu'il lui levait son verre en signe d'encouragement, elle esquissa un timide sourire. Dieu qu'elle détestait ces paroles beaucoup trop vraies pour elle.

Ce fut dans une sobriété étonnante qu'elle commença à chanter sur la musique, avec une voix douce et légère, avant que la musique ne commence. La salle était soudain silencieuse alors qu'elle paraissait anormalement fragile, les bras ramassés sur elle et le micro devant sa bouche. Elle regarda son meilleur ami, celui qui l'avait comprise mieux que tous les autres, qui savait exactement qui elle était et quoi faire pour la réconforter ou lui rendre le sourire. Elle s'était détachée de l'écran - finalement elle connaissait les paroles par coeur. Vint le moment à voix de la chanson, dont elle se sortit plutôt bien, même si elle n'avait pas la même puissance que la chanteuse originale.

La chanson allait bientôt s'achever et elle gardait les yeux fixés sur Sebastian. Elle ne lui avait jamais dit combien il pouvait compter pour elle, c'était l'occasion de le faire.



[Pour voir le lecteur radioblog, allez dans votre profil, rubrique préférences, et activez "toujours autoriser le html". Si vous voyez le lecteur, c'est pas la peine ^^]

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Lun 26 Nov - 1:23

Dés que la chanson démarra, la salle fut réduite au silence. De sa simple voix, elle captivait tout le monde. Même lui, son meilleur ami. Il avait oublié combien Heather chantait divinement bien. Elle n’avait pas une voix énorme mais plutôt douce et fluette, et Sebastian aurait pour rien au monde échangé sa place auprès d’elle. Elle faisait parti de sa famille, de ces êtres qui vous rend heureux. C’était son canari et personne ne viendrais se mettre entre eux. C’était une promesse. Une promesse qu’il tiendrait jusqu’à son dernier souffle. Même son frère jumeau ne le connaissait pas aussi bien qu’Heather et pourtant elle faisait parti de sa vie depuis moins longtemps.

Il s’en rendit compte, cette chanson avait quelque chose de spéciale. Une saveur spéciale qui faisait remonté les souvenirs même ce les plus enfoui. Le regard porté sur Heather, il suivait chacun de ses gestes, chacune de ses paroles pour ne rien perdre et tous gardé en mémoire. Il en oublia même que son téléphone portable était entrain de filmer Heather. Il s’en fichait après tout, jamais il n’oublierait.

A chacun de ses regards, il se sentait vibrer de l’intérieur, frémissait de tous son être. C’était une sensation bizarre, particulière qu’il n’avait jamais encore éprouvé. La chanson se termina bien trop tôt à son goût et alors que tout le monde l’acclamait en lui demandant une autre chanson, Sebastian, lui, était resté assis, les yeux toujours posés sur Heather. Il lui fallut quelques instant pour reprendre ses esprits et revenir parmi la réalité. Il fit comme tout le monde mais pourtant ses pensées n’étaient pas là. Elles étaient ailleurs.

Heather rejoignit leur table en moins de temps qu’il ne faut sous les regards de certains mâles que Sebastian fusillait du regard dés qu’il en croisait un. Elle n’eut cependant pas le temps de s’assoire que Sebastian s’était littéralement jeté sur elle, la prenant entre ses bras pour l’enlacé avec tendresse.


« Tu sait que tu chante comme une déesse ? »

Il se recula, gardant cependant la main d’Heather dans la sienne.

« La chanson était bien trop courte pour moi ! »

Sebastian lâcha sa main et attrapa les deux verres plein sur la table. Il lui tendit sa vodka et ajouta tout sourire:

« Et si on portait un toast ? »
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Mar 27 Nov - 0:12

Heather descendit rapidement de l'estrade et donna le micro à la première personne qui avait le malheur d'avoir la main tendue vers elle pour la féliciter. Elle se dépécha de rejoindre sa table, ne remarquant pas les gens qui l'applaudissait. Elle ne rêvait que d'une chose en cet instant : descendre son verre de vodka cul sec et oublier ce moment de sincérité trop gênant pour elle.

Seulement Sebastian la coupa dans son élan en la serrant dans ses bras. D'abord surprise, elle le serra finalement aussi à son tour avant de se hisser sur la pointe des pieds et de lui coller un gros baiser sonore sur la joue.


"C'était pour toi chouquette !"
lui répondit-elle avant de remarquer que Sebastian tenait toujours aussi fermement sa main. Son regard s'attarda un peu sur la main de Sebastian avant qu'il ne l'interrompe et lui tende son verre de vodka. Elle accueillit avec plaisir sa boisson et leva son verre devant elle. "Avec plaisir !" Elle hésita un court instant, le temps de trouver quoi dire, mais elle opta en fin de compte pour l'évidence, "A nous deux."

Elle fit tinter son verre contre celui de Sebastian et but sa vodka d'un trait.

***

Suite à l'insistance de Sebastian, elle avait bu une troisième vodka cranberry, et son petit gabarit, déjà sujet à céder rapidement aux effets néfastes de l'alcool, n'avait pas supporté les conséquences combinées de la boisson et de son anxiété face à sa chanson. Elle riait donc aux éclats, s'étant dévêtue et ayant dévoilé un léger débardeur affriolant qu'elle n'avait pas prévu de montrer. La température du Hana Bana avait monté d'un cran et les gens se succédaient sur la scène pour chanter les derniers titres à la mode en se trémoussant de façon suggestive et toute la salle bénéficiait du changement d'atmosphère.

Heather et Sebastian s'étaient donc levés et avaient rejoint la piste de danse sur laquelle ils se déhanchaient sans complexes grâce ou à cause à l'alcool qu'ils avaient ingéré. Pour les gens alentours, il allait de soi que Sebastian et Heather formait un couple. Pour eux c'était devenu assez flou ; d'ailleurs, ils ne se posaient plus de questions. Après quelques temps, la jeune femme décida qu'il était temps de rentrer car l'heure du couvre-feu était dépassée depuis quelques temps déjà, et s'ils voulaient se glisser dans l'ISP avec un léger espoir de ne pas se faire prendre, ils devaient se dépécher. Ils prirent leurs affaires et partirent en courant du Hana Bana, galopant main dans la main dans les rues sans prendre la peine de remettre leur manteau.



[FIN DU TOPIC]

[C'est nul ]

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh, damn it ! [R.]   Aujourd'hui à 23:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh, damn it ! [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CR photos] pedal damn it in ermenonville 15.01.2012
» Comment départager la MINERAL & NFA & DAMN de chez GONG ???
» Vendue... gong damn 9'10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Five years ago... :: ... our lives happened :: Amsterdam City-
Sauter vers: