AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh Dear ! Look at that ! [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reyhan McCormick
• | Narcissist Broken Heart


Nombre de messages : 135
Age : 25
Nationalité : Ecossaise
Crazy for : Muffins and Japanese Food
AmstelMood : It's none of your business
Date d'inscription : 19/01/2008

MacBook
Job: Conseillère au Vogue Netherlands ( Si si j'vous jure ... )
To-Do List:

MessageSujet: Oh Dear ! Look at that ! [R.]   Mar 22 Jan - 20:19

Affublée d’un jeans 3/4, sous lequel elle avait mit des collants, c’est qu’il ne faisait pas chaud en ce moment à l’ISP, de converses – le must de la mode, enfin pour elle, bien qu’elle ne suive pas spécialement ce qui se faisait, elle trouvait que c’était bien la seule chose qui arrivait à traverser le temps sans se démoder – vert fluo les converses précisons le … Enfin, au moins elle ne risquait pas de se faire bousculer par un autre étudiant qui aurait prétexte ne pas l’avoir vue, elle était repérable de loin, surtout qu’elle tenait à la main un chocolat chaud recouvert de crème fraîche, sacrilège si celui-ci venait à perdre une goutte du fabuleux breuvage … Et évidemment le sacrénissime t-shirt des Beatles, son préféré … Avec lequel il lui arrivait de dormir il est vrai mais elle avait pris soin qu’il soit propre avant de le mettre.

Elle cherchait quelqu’un en particulier, pas n’importe qui, Aleandro, elle plissa les yeux alors qu’elle errait dans les couloirs, où pourrait-elle le trouver un samedi après-midi ? Peut-être était-il sortit ou entrain de finir un devoir en retard. Elle s’arrêta soudain en plein milieu d’une allée, un étudiant qui la suivait manqua d’ailleurs de se heurter à elle.


-Regarde un peu où tu marches ! Protesta-t-elle. C’est qu’elle avait quelque chose de précieux dans les mains, le chocolat bien chaud en l’occurrence. Elle se replongea pourtant vite fait dans ses précédentes réflexions.

*Si j’étais Aleandro, où est-ce que j’irais ?*

Le fait étant qu’évidemment elle n’était pas lui, heureusement d’ailleurs, sinon il a bien longtemps qu’elle aurait jeté ce t-shirt qu’elle trouvait hideux parce qu’il lui collait trop. Evidemment, cela n’empêchait pas la plupart des étudiantes de se rincer l’œil, si ce n’est qu’Aleandro était bien le seul pour qui elle ne voyait rien de plus qu’une amitié de frère et sœur, un vrai miracle en soi.

Son cerveau nota une possibilité probable, après tout, qui ne tente rien n’a rien, s’il n’était pas là, elle continuerait ses investigations. Elle se dirigea vers le foyer et à peine deux minutes plus tard, entra dans la seule pièce sans doute de l’ISP où aucun air studieux ne flottait.


-Aleandro !

C’est fou ce qu’elle pouvait presque retomber en enfance en le voyant, elle aurait tant eu besoin de quelqu’un comme lui à ses côtés, un grand frère pour la protéger. Elle se « précipita » sur lui, oui car le mot était bien exagérée, elle faisait surtout bien attention à ne pas renverser son précieux chocolat.

Elle l’étreignit sans se soucier de ce qu’il faisait avant qu’elle n’entre dans la pièce. Son nez la chatouilla, en général, cela ne trompait pas. Elle n’eut qu’à tourner la tête de quelques centimètres pour que son regard ne croise une bande de filles complètement jalouse. Elle eut un petit rire et murmura afin qu’il soit la seule à l’entendre :
- Tu sais que tu devrais ouvrir un fan club ? Non mais j’dis ça je dis rien, c’est juste qu’à chaque fois, j’ai l’impression que je vais finir décapitée par une de ces filles qui bavent sur toi alors pour ma santé, fais-moi plaisir, … serre-moi un peu plus fort. Elle sourit, elle maso et sadique ? Au moins à deux cents pourcent, c’est qu’elle aimait plus que tout voir ces filles enrager, mais elle se décida finalement à ajouter : -Enfin, tu peux aussi aller leur susurrer de doux mots à l’oreille, à toi de voir.

Elle se recula légèrement et sembla un instant absente, elle se repris pourtant quelques secondes plus tard, elle avait subitement été absorbée par quelque chose …Reyhan remarquait vite les changements aussi futiles soient-ils, alors un nouveau parfum ne lui échappait pas !

-J’aime beaucoup ton nouveau parfum, ça sent vachement bon … Laisse-moi deviner ! Gaultier ? …Non ! Dior ?

En réalité, elle n’en avait aucune idée, il faut dire que l’argent ne lui tombant pas du ciel, elle ne s’y connaissait pas spécialement dans ce genre de choses, le seul parfum qu’elle s’achetait était bon marché mais qui sait, peut-être qu’avec un peu de chance, elle aurait pu mettre le doigt sur son nouveau parfum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oh Dear ! Look at that ! [R.]   Mar 22 Jan - 22:02

Aleandro préférait les jeans 4/4 et ne mettait pas de collants , chose assez futile mais nécessaire à préciser. Par contre , il était aussi adepte des Converses et en possède 3 paires en bas de sa penderie de couleurs beaucoup plus discrète que Reyhan tout de même. Vêtu aujourd'hui des noires déchirés sur les côtés , il avait enfilé un jeans assez moulant sans être non plus un slim puis une chemise avec un petit pull léger en cachemire par dessus ainsi qu'une veste kaki achetée en Italie. Ce matin , il se levait pour n'avoir qu'une seule heure de cours avant de revenir l'après-midi. L'envie de sécher sa première heure de l'année était très grande mais il finit tout de même par se résoudre à y aller en claquant la porte derrière lui. L'ISP n'est pas l'école qui lui serait convenue le mieux mais c'est celle qui convenait le mieux à ses parents puisque le jeune italien s'intéressait un peu trop au football (plus précisemment au hooliganisme) et pas assez aux études et pour un père Président de Club et une mère anciennement mannequin et présentatrice de JT , ça le fait pas d'avoir son fils en garde-à-vue donc "direction Amsterdam" et on sera tranquille !

L'heure de cours passée , l'heure de cours plutôt...subie , Aleandro se rendit directement au foyer de telle façon à boire tellement de cafés qu'il ne se souviendra plus de son semblant de vie ici. Le jeune italien ne se plaisait effectivement pas dans l'Institut , c'est vrai qu'il était tout aussi bourge que les autres et sa Porsche Carrera 4S garée dans le parking souterrain de l'ISP le confirme largement mais il n'est pas du style à montrer sa supérioté par son compte en banque. Aleandro s'en sert seulement pour envoyer les filles dans son lit mais ça s'arrête là ! C'est ce à quoi il était en train de méditer tout en fumant sa première clope à la terasse du foyer et en s'enfournant le premier café , déjà fini d'ailleurs... Il regardait la neige qui tombait au loin et les voitures qui passaient dans la rue voisine sans trop se préoccuper des personnes qui étaient derrière lui , principalement du groupe de filles qui étaient en train de se battre pour savoir laquelle des 4 allait chercher son numéro de téléphone qu'il n'allait naturellement pas donner... C'est seulement quand il balanca la clope et qu'il s'apprêta à étudier un peu que McCormick débarqua dans le foyer en hurlant son prénom. Un sourire étira son visage et son bras droit se referma sur le corps de sa protégée alors qu'il l'écoutait parler et , comme d'hab' , il put voir qu'elle prenait un malin plaisir à se faire haïr.

- Un fan club ? C'est pas con comme idée et je te prendrai même en comptable ou en chef de production... Tu t'imagines en train de dessiner les tee-shirts du fan club avec mon joli visage sur le torse ? dit-il en souriant tout en écoutant la fin de la réflection très poussée de Miss Reyhan... Il se mit alors à rire et serra Reyhan contre lui un peu plus fort puisqu'il n'avait aucune envie d'aller susurrer des mots à qui que ce soit. La jeune fille avait le don de le faire rire car quand il la voyait , il voyait le type de filles qu'il cherchait quand il avait son âge... - J'sais pas qu'elle est cette putin d'idée qui m'a fait t'apprécier le premier jour où je t'ai vu ? Peut-être le fait que tu gifles un mec avant de faire ton second pas dans l'école...

Aleandro se souvenait très bien de ce jour où les 4èmes année étaient censés accueillir les nouveaux car les 2èmes année et les 3èmes étaient en examen. L'italien avait tout de suite repéré une future graine de star parmi toutes ces petites têtes. Il la regarda alors se détacher de lui et répondit à sa question sur les parfums de manière assez ironique en désignant du doigt le groupe de fille qui se mit à glousser en voyant qu'Aleandro les avait repéré.

- Va demander à la jolie blondinette , c'est elle qui me l'a mis dans mon casier avant-hier soir !

La blondinette en question , certes joli mais accessoirement très conne n'était pas du tout le genre de l'italien et Reyhan le savait mais Aleandro prenait un malin plaisir à faire croire les filles comme par exemple pour avoir du parfum gratuitement ce qui offre à la fin un nouveau plein d'essence pour sa jolie Porsche. Car Aleandro est très restreint niveau "argent de poche". Papa et Maman sont devenus moins généreux depuis quelques temps et depuis surtout qu'ils ont appris que les élèves de l'ISP ne sortent pas en semaine et très rarement en week-end. C'est à se demander si l'italien fait bien partie de cet institut.

- Et sinon , ça va toi ? On va peut-être arrêter de parler de mes fans pour se concentre sur MA fan ! dit-il en souriant mesquinement , sachant qu'elle n'aimait pas qu'il dise ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Reyhan McCormick
• | Narcissist Broken Heart


Nombre de messages : 135
Age : 25
Nationalité : Ecossaise
Crazy for : Muffins and Japanese Food
AmstelMood : It's none of your business
Date d'inscription : 19/01/2008

MacBook
Job: Conseillère au Vogue Netherlands ( Si si j'vous jure ... )
To-Do List:

MessageSujet: Re: Oh Dear ! Look at that ! [R.]   Mer 23 Jan - 11:13

Aleandro lui procurait un sentiment de sécurité, elle se sentait protégé, surtout lorsqu’il la prenait dans ses bras comme il venait de le faire. Lui n’était pas juste un mec qui la voulait dans son lit, enfin, c’était la même chose de son côté, ils se voyait tout à fait autrement. Elle n’avait su pourquoi mais dès qu’elle l’avait vu, elle l’avait vu différemment que tous ces autres étudiants de l’ISP, peut-être parce que lui aussi avait posé sur elle un regard totalement différent par rapport aux autres filles.

-Chef de production ? T’entends quoi par là ? Si c’est dans le genre responsable des ventes de produits dérivé, j’me prendrais même un pourcentage au passage mais je suis sûre que tu n‘y verra aucune objection … Tu t’es déjà regardée dans une glace déformante ? Oui parce que par contre, pour le dessin, tu devrais plutôt demandé à De Vinci ou Raphaël … Quoi que pas de chance, on est plus à la renaissance … Enfin, ça peut être considéré comme de l’art ma foi, faudra t’y faire … Dit-elle l’index sur le menton comme dans une intense réflexion. Reyhan avait le don d’avoir un débit de paroles impressionnant, et surtout, dont le sens … Et bien partait dans tout les sens justement.

-Non mais franchement, ça ne te fatigue pas toutes ces filles à tes pieds ? T’as même pas le temps de lever le petit doigt que si elle pouvait, elle serait aux petits soins avec toi … Franchement je vois pas ce qu’elle te trouve. Dit-elle amusée, même elle ne pouvait nier qu’Aleandro avait de quoi attirer toutes ces filles, aussi superficielles soient-elles.

S’il y avait bien une chose dont elle se souvenait, c’était ces premiers pas dans l’ISP, enfin, plutôt le jour de l’accueil qui étaient réservés aux petits nouveaux, Reyhan n’avait jamais su pourquoi, c’était les étudiants de quatrième année qui avait été assigné à la tâche, elle n’y voyait aucun intérêt d’ailleurs. Un étudiant, un peu dans le même genre qu’Aleandro quand on y repensait mais dont l’ego était surdimensionné et dont le cerveau se résumait à un petit pois, l’avait approchée. Elle ne savait pas ce qu’elle avait bien pu lui faire, il y avait tellement de filles, pourquoi fallait-il que cela tombe sur elle ? Quoi qu’il en soit, il avait semblé bien aimé son air totalement décalés des autres élèves et la proposition qui s’en suivit eu pour réponse une belle gifle, non mais certains étaient sans gêne … Et puis c’est elle qui court après les garçons, pas le contraire …


-Il l’avait bien méritée, d’ailleurs il en a tellement été retournée qu’il ne s’approche plus à moins de cent mètres … Au moins il aura fait quelque chose de bien dans sa vie.

Le regard de l’écossaise suivit le doigt de l’italien qui pointa celui-ci sur le groupe de filles. Rey haussa un sourcil d’étonnement. – C’est pas vrai ! j’pensais pas qu’elle avait du goût … Bah oui regarde ! Sa jupe est affreuse … Fit-elle avec une mine de dégoût non dissimulée le moins du monde. Il était évident que les goûts de tout le monde n’était en rien comparable à ceux de la petite première année.

Rey posa ses yeux sur son chocolat chaud qui d’ailleurs avait fait fondre en partie la crème fraîche le recouvrant. Elle prit la cuillère se trouvant dans la tasse, attrapa une bonne ration de chantilly et porta la cuillère à sa bouche quand Aleandro avança le fait qu’elle était « sa fan ». Reyhan fronça les sourcils, elle n’aimait pas quand il parlait comme ça, enfin, c’était l’un de leurs nombreux petits jeux. Elle retira la cuillère de sa bouche, il est vrai que dans le cas contraire, il lui serait difficile d’articuler un mot.


-Belluci, Belluci, Belluci .. ta fan, moi ? Non non j’crois pas, fit-elle en hochant la tête négativement avant de montrer son t-shirt à l’aide de sa cuillère. Je suis fan des Beatles, sur ce point on est d’accord et jusqu’à preuve du contraire, tu ne chantes pas aussi bien qu’eux … A moins que tu ne m’ais caché l’un de tes talents cachés.

Elle mangea une autre cuillérée de chantilly avant de finalement répondre sa question : - Moi je vais bien, si ce n’est que j’ai déserté ma chambre … Finalement cette fille et moi on a rien en commun … Quoique j’aime beaucoup le jeans qu’elle portait hier … Tu crois que dans un élan de générosité extrême elle me le prêterait ? Reyhan réfléchit un quart de secondes avant d’ajouter précipitamment : - Non ! Oublie ce que j’ai dit, jamais je ne lui demanderais une chose pareille … De toute façon il me plaît pas plus que ça son foutu jeans …

Ce qu’elle pouvait être contradictoire quand elle s’y mettait. Elle porta la tasse à ses lèvres et bu une bonne gorgée du breuvage chaud ce qui d’ailleurs laissa une belle moustache chocolatée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oh Dear ! Look at that ! [R.]   Mer 23 Jan - 13:35

Wooww , c'est que son débit de parole est beaucoup plus impressionant le matin qu'en soirée. Après une bonne nuit de sommeil , Reyhan est toute fraîche. Il la regardait parler en souriant pensant au tee-shirt en question avec sa tête dessus peut-être avec des lunettes de soleil et un fusil dans la main droite , à la Scarface. Apparemment , sa petite fan avait tout prévu , même le pourcentage mais elle n'avait pas inclu les droit d'auteurs puisque c'est tout de même sa trombine qui est dessus. Aleandro eut un petit sourire et lui répondit alors :

- De Vinci , si j'ai une chance de le croiser , c'est dans le film et je doute qu'il trouve le temps de me dessiner... Et puis je doute aussi de tes talents de dessinatrice , je risque plus de ressembler à Quasimodo qu'Al Pacino ! Oublie cette histoire de fan club , dit-il en souriant , étant cette fois-ci sûr de soi.

Aleandro se mit à regarder autour de lui , principalement le groupe de filles qui était toujours là en train de jalouser Reyhan tandis que cette dernière les blâmait en lui demandant s'il en avait pas marre. Qu'il en ait marre ou pas , de toute façon , faut faire avec. Et puis , il y a surement pire que lui dans l'Université comme cet Alexander que tout le monde trouve très sexy mais qu'Aleandro trouve plutôt...gros !

- C'est une question d'habitude et puis ne me crois pas unique... Tu sais que les 4èmes année sont aussi nombreux à fantasmer sur mon petit poussin de 1ère année ! dit-il en passant doucement sa main dans les cheveux de Reyhan...Oh , mon petit poussin ! - Plus sérieusement , j'essaie de les raisonner en leur disant que le premier qui te touche aura la marque des pneus de ma Porsche sur le visage mais apparemment , ils sont très attachés ! J'vais devoir leur dire qu'on est ensemble s'ils persistent... dit-il en se grattant le menton à son tour avant de rajouter ou plutôt de préciser : - Quoique non...

Aleandro se mit à rire en pensant au fait que Reyhan et lui soient ensembles...Wooww , physiquement , le couple parfait , ils sont aussi décalés l'un que l'autre niveau habits mais dans la tête , le problème , c'est qu'ils sont à nouveau trop proches et ça risquerait de vite passer au règlement de compte interne...tout en rajoutant bien sûr la réconciliation sous la couette , chose très importante et surement très intense aussi. Reyhan se mit ensuite à critiquer la fille qui lui a offert le parfum alors il se remit à sourire et fronca ses lèvres tranquillement en rajoutant :

- La jupe est peut-être affreuse mais les jambes sont très jolies... Eh ouais p'tit bout , c'est pas la jupe que tu fais frémir !

Aleandro lui lanca un petit clin d'oeil , P'tit bout étant le surnom affectif qu'il lui a donné et auquel ils ont tous les deux adhérés , même si Aleandro évite de lui dire en public pour ne pas qu'elle ait de moqueries ensuite. Le jeune homme s'amusa à la regarder de biais et s'assit finalement derrière une table , voyant la jeune écossaise faire de même. Aleandro n'eut juste qu'à tendre le bras pour se servir un petit café , un nouveau petit café qui était censé lui ouvrir un peu plus les yeux. Yeux qu'il fit tourner dans leur orbite quand il entendit la remarque suivante de Reyhan sur le fait qu'elle n'était pas sa fan. Logique mais inutile de rajouter qu'il ne chante pas aussi bien que John Lennon et sa troupe de gay-lurons !

- Fan des Beatles... Quand tu critiques celles qui sont fans de moi , je comprends vraiment pas ! dit-il en souriant avant d'ajouter : - Et puis tu m'as jamais vu chanter , tu sais pas ce que j'vaux après tout !

Aleandro avait entre-aperçu la jeune fille qui partage la chambre de Reyhan et elle est très mignonne mais c'est vrai que ce n'est pas un cadeau niveau intellectuel. Le jeune italien en a fait part à sa protégée mais celle-ci lui avait assuré qu'elle était cool. Voilà que les opinions divergent avant de se rejoindre , intéressant. Cependant , personne ne ressemblait à son p'tit bout , heureusement d'ailleurs , vous le voyez vraiment avec une flopée de p'tit bout ?!

- Le jour où tu trouves quelqu'un qui a des choses en commun avec toi , présente-la moi , j'ai envie de voir ce que ça vaut sous une couette ces trucs là ! dit-il en riant , parlant bien évidemment de l'espèce dont faisait partie Reyhan , l'espèce des rebelles mais des rebelles qui s'assument en tant que tel. D'un côté , il pourrait demander directement à McCormick , le coup d'une nuit ne changerait peut-être pas les relations qu'ils entretenaient et ça leur permettrait de se découvrir un peu plus tout en prenant du plaisir... Le problème est qu'ils risquent de tout gâcher et prendre ce risque est prohibé.
Revenir en haut Aller en bas
Reyhan McCormick
• | Narcissist Broken Heart


Nombre de messages : 135
Age : 25
Nationalité : Ecossaise
Crazy for : Muffins and Japanese Food
AmstelMood : It's none of your business
Date d'inscription : 19/01/2008

MacBook
Job: Conseillère au Vogue Netherlands ( Si si j'vous jure ... )
To-Do List:

MessageSujet: Re: Oh Dear ! Look at that ! [R.]   Mer 23 Jan - 18:44

-Dommage, ça aurait pu être marrant … Fit-elle en haussant les épaules, elle se voyait déjà complètement débordée en train de vendre les produits à l’effigie de Belluci. Une chose était certaine, ça se serait vraiment bien vendu …

Petit poussin ? Celui-là, il ne lui avait jamais sortit, elle allait d’ailleurs lui préciser que bien que ce soit un surnom affectueux, un de plus, il n’était pas nécessaire de l’ajouter à toute la collection mais son geste l’arrêta cependant, elle ne put s’empêcher de sourire quand il passa une main dans ses cheveux.

-Les 4ièmes ? A peine ? Non sérieusement avec toi, je pense qu’ils me fuient tous … Dit-elle la mine faussement boudeuse, après tout, Aleandro ne voulait que son bien. – T’irais quand même pas abîmer les pneus de ta voiture pour moi ? Franchement, sur le coup j’suis bluffé, j’pensais pas que tu tenais autant à moi. C’est qu’il pourrait abîmer son petit bijou de voiture … -Nous, ensemble ? Laisse tomber, ils ne marcheront pas …

Elle rit à son tour, qui le croirait de toute façon ? Ils étaient opposés en tout, sauf le caractère évidemment mais ils ne seraient en rien assortit, d’ailleurs ils passeraient leur temps à se disputer, deux caractères si semblables ne peuvent s’entendre qu’en amitié. Et puis Reyhan était une fille bien trop jalouse et possessive, elle finirait par étouffer l’italien et dans tout les cas, cela finirait par gâcher al relation qu’il avait construite jusqu’à présent.

L’écossaise pencha la tête vers la droite, bon d’accord, elle devait avouer que cette fille avait de belles jambes.
– Mouais, m’enfin, j’reste sur mes positions, cette jupe est moche … Elle sourit malgré tout mais lui adressant un regard de reproche mais d’amusement également, « p’tit bout », un des nombreux surnoms qu’il lui avait attribué, il est vrai qu’elle n’était pas très grande … Mais c’était sans doute celui qu’elle préférait, allez savoir pourquoi … Aleandro alla s’asseoir et elle le suivit, buvant par la même occasion une nouvelle gorgée de son chocolat chaud. Elle haussa un sourcil, est-ce qu’il se comparait aux Beatles ? Attention sacrilège ! Mais chance pour lui, il se reprit bien vite et elle hocha la tête positivement avant de s’arrêter soudainement comme prise d’une illumination.

-Justement, maintenant que tu le dis … Dit-elle en pleine réflexion, - Pourquoi est-ce que tu ne me montrerais pas tes fabuleux dons vocaux ?

Ce qui suivit faillit faire passer Reyhan de l’autre côté, en effet, la jeune femme dégustait son chocolat quand la remarque de Belluci la fit s’étrangler. Elle toussota avant de le regarder d’abord sévèrement.

-Ne me refait plus jamais ça … Mais bien vite le sourire lui était revenu aux lèvres. – Tiens, je ne savais pas que tu fantasmais sur des filles comme moi. Dit elle en fronçant les sourcils. – Je peux savoir ce que mon cas à d’intéressant ? Elle fit un petit sourire en coin, elle ne put à cet instant s’empêcher de penser à elle et l’italien dans un lit. Une chose était certaine, elle ferait jalouser d’autant plus les filles qui étaient déjà en train de l’envier. –Je peux te dire moi ce que ça vaut … Quelque chose dont tu te souviendrais longtemps… Dommage pour toi qu’il n’y ait personne ici qui me ressemble. Mais quelque chose sembla la frapper. – je rectifie, personne sur Terre ne me ressemble, comment vas-tu faire ? Dit-elle d’un air faussement désolé.

Elle regarda l’italien plus attentivement, buvant son café, c’est qu’il n’avait pas l’air spécialement en forme, du moins, il avait moins la pêche qu’elle, en même temps, Reyhan n’avait besoin que de très peu de sommeil et elle restait une vraie pile électrique, à se demander comment elle faisait …


-Dis moi Belluci, t’as fait quoi la nuit passée pour être dans un état pareil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh Dear ! Look at that ! [R.]   Aujourd'hui à 15:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh Dear ! Look at that ! [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pink/dear mr president
» Deer Man of Dark Woods
» Pink - Dear Mr President
» Dear God No!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: