AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Memory Lane [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Memory Lane [R.]   Mar 29 Jan - 19:36

Il faisait l’un de ces temps à ne pas mettre un chien dehors, bien que cette expression laissait Seth perplexe, les chiens ont des poils pour les protéger du froid, les humains sont censés mettre un manteau, une écharpe voir un bonnet pour résister aux températures hivernales. « Censé » puisque l’anglais ne suivait pas la règle, quoique, il mettait bien une écharpe ou un bonnet mais jamais ou très rarement u manteau … Ainsi donc il se baladait dans le froid glacial d’Amsterdam. Cela ne lui changeait pas trop de l’Angleterre mais tout de même, il avait toujours eu du mal à se faire à des températures aussi basses. Un jour il devrait s’exiler … Une île déserte peut-être ? En tout les cas, cela ferait parfaitement l’affaire, s’éloigner de tout et tout le monde pour un temps, fuir les problèmes qui se rapportaient surtout à la gente féminine en réalité.

Le vent lui fit bien vite regretté d’avoir quitté l’ISP en ce samedi après-midi pour errer sans but. Cependant, la vue du Don Giovanni lui fit bien vote oublié de petit détail. Quoi de mieux qu’un bon cappuccino pour se remonter le moral ? Enfin, non pas qu’il soit dépressif, il n’avait pas à l’être, il était plutôt bien trop préoccupé assez pour avoir besoin de s’évader et le cappuccino était en soi, un excellent moyen.

Il entra dans le café où déjà les saveurs des plus venaient lui chatouiller le nez, oui vraiment, c’était le meilleur endroit. Il s’installa à une table juste à côté de la grande baie vitrée. Un serveur vint prendre sa commande et quelques minutes plus tard, lui apporta son cappuccino … Si Laureen était là, elle lui dirait qu’il manquait indéniablement de la vanille.

Laureen d’ailleurs, il venait d’y penser … Elle était prête à lui donner une seconde chance alors qu’il l’avait trahis mais dans le fond, il n’était même pas certain de se l’accorder à lui-même cette chance. Il l’avait trompé avec Ella après tout, l’aimait-il alors vraiment ? Ella justement …Jamais il n’aurait pensé qu’une relation pouvait être aussi complexe, après les évènements du foyer, tout c’était déroulé d’une façon bien étrange, elle lui avait même dit qu’il allait être papa, chose qui finalement, n’était pas le cas, heureusement pour lui, bien qu’il aurait assumé la responsabilité, après tout c’était lui le responsable mais l’italienne lui avait menti, voilà où était le problème, peut-être n’avait-elle finalement pas assez de maturité, qu’elle était comme tout le monde la voyait sauf lui. En dehors de ce triangle amoureux se trouvait Alana Corleone, il avait su son nom parce qu’il était inscrit sur le cahier qu’elle avait en main lorsqu’elle l’embrassa par surprise dans un couloir, et dire qu’il ne la connaît même pas … Comme si la situation n’était déjà pas assez complexe, un évènement nouveau venait depuis quelques jours de tout chambouler, Nina, son ex qui l’avait quitté du jour au lendemain sans explication apparentes et qui « refaisaient » à présent surface. Elle lui avait laissé plusieurs messages, disant qu’il lui manquait, mais il était déjà bien trop confus pour pouvoir y répondre le plus objectivement possible.

Oui, s’exiler était la meilleure solution. Les mains contre la tasse bouillante, il but une gorgée, pensant que celle-ci lui permettrait de s’évader un peu … Raté ! Voilà qu’il voyait une chevelure blonde ô combien familière entrer dans le café. Cette fois il ne pouvait pas faire marche arrière … Elle voulait lui parler ? Et bien l’endroit semblait bien approprié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Hellis
• Do you wanna be somebody else ?


Nombre de messages : 154
Age : 28
Nationalité : Américaine
Crazy for : Shoes
Date d'inscription : 19/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: Memory Lane [R.]   Mar 29 Jan - 20:32

Effectivement, le temps des plus maussades et nuageux ne prêtait aucunement à une promenade improvisée. Les différentes intempéries mélangées les unes aux autres donnaient un résultat bien étrange. La neige s’était légèrement abattu sur tout Amsterdam en début de matinée et désormais une pluie fine s’écoulait sur la capitale avec lenteur, bien que le ciel encombré ne présageait rien de bon. Le temps n’était pas au rendez-vous, par ailleurs celui-ci donnait une seule envie à la plus part des étudiants de l’ISP : rester cloîtré à l’intérieur et ne rien faire, si ce n’est étudier ou bouquiner à la limite. C’est ce que fit Nina mais ne supportant plus la musique excessivement forte de sa colocataire, elle décida d’aller faire un tour dehors, et pourquoi pas en ville. Loin de cette foule d’élèves dont la vue commençait progressivement à l’irriter et la mettre de mauvaise humeur. Non, vous ne rêvez pas. Nina Hellis n’était pas heureuse et souriante vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il lui arrivait – comme tout le monde – de ressentir le besoin de s’éloigner de tout et tout le monde suite à une baisse de régime.

Simplement vêtue d’une petite robe jaune joliment tachetée de motifs noirs et d’un manteau blanc, la jeune Américaine errait sans grand but entre diverses ruelles dont les noms lui échappaient. Par ailleurs, elle ne semblait pas regarder où ses pieds la conduisaient jusqu’au moment où une goutte puis une seconde s’abattirent sur elle. En l’espace de quelques secondes, les minis gouttelettes se transformèrent en une pluie diluvienne qui la prit de court. Protégeant son visage à l’aide de sa main droite, elle scruta les alentours d’un rapide coup d’œil afin d’analyser l’endroit où elle se trouvait. Après avoir brièvement reconnu une boutique de cosmétique, Nina entreprit une course difficile à talons en direction d’une rue adjacente qui la mena tout droit jusqu’au Don Giovanni, dans lequel elle entra en trombe. D’autres personnes non loin d’elle imitèrent son geste et rentrèrent se mettre à l’abri à sa suite.

Essorant sa veste avec nonchalance et énervement, elle ôta le bout de tissu imbibé d’eau et leva doucement la tête vers les nombreux clients déjà présents dans le café. La clientèle était-elle si fidèle les samedis après-midi ou était-ce dû à la pluie torrentielle qui s’abattait sur eux ? A première vue, il ne restait pas énormément de place et alors qu’elle faisait un rapide tour du propriétaire de son regard bleu lagon, celui-ci finit par se poser sur une personne qu’elle ne pensait plus croiser de sitôt. Grand, imposant, beau et intimidant d’une certaine façon, il n’était plus qu’à quelques centimètres d’elle et pourtant ses pieds refusaient de bouger. Cela faisait maintenant plusieurs jours qu’elle avait cherché à entrer en contact avec lui, une tonne de messages avaient inondé sa boîte vocal mais il n’avait pas daigné y répondre. Si elle allait à sa rencontre, elle passerait pour la fille la plus collante de l’ISP… Tant pis ! Elle devait lui dire ce qu’elle avait sur le cœur. D’un pas hésitant, elle s’approcha à petites enjambées avant de se poster devant lui.


« Bonjour Seth… » Son sourire habituel avait été détrôné par une mine sans réelle expression.

Nina déposa sa veste trempée sur le dossier d’un fauteuil et baissa timidement le regard vers le sol. Comment aborder le sujet ? Devait-elle réellement parler ? Après tout, ses messages avaient du être assez clairs… du moins elle l’espérait. Il lui manquait cruellement et cette histoire avec la jeune Visconti l’avait retourné de l’intérieur. Se tenant toujours debout devant lui, elle poursuivit :

« Tu as eu mes messages ? » Fixant avec fascination ses escarpins ruinés par la pluie – détail qui aurait du la révolter étant donné son goût prononcé pour les chaussures – elle joua distraitement avec l’une de ses mèches blondes mouillées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Memory Lane [R.]   Mar 29 Jan - 22:05

Il resta bouché bée sur le coup, premièrement de la voir alors qu’il pensait, entre autres, justement à elle et deuxièmement parce qu’il devait bien avouer qu’il avait toujours aimer quand elle se mettait en colère ou qu’elle était énervé, ce qui n’arrivait souvent. Son cappuccino n’avait soudainement plus aucun intérêt, et il en fallait beaucoup. Elle s’avança finalement vers lui, il devait réagir, dire ou faire quelque chose mais il était tellement surpris de la voir ici qu’il ne trouva rien à dire ou faire.

S’il avait eu ses messages ? Il est vrai qu’il s’était tellement montré indélicat que même si elle avait la conviction qu’il les avait bien effectivement reçu, elle aurait pu douter que cela lui fasse plaisir d’une certaine façon. Il se leva précipitamment, se tapant la cuisse contre la table d’ailleurs et renversant un peu son cappuccino dans la sous-tasse, détail qui en général aurait pu l’irriter. De quoi pouvait-il bien avoir l’air ainsi debout au beau milieu d’un café bondé de monde ? On aurait presque dit deux adolescents.


-Tu … Tu es trempée. Oh ! bien vu Seth O‘Connor, vraiment, quel sens de l’observation ! Pourtant, absorbé dans ses pensées, il n’avait pas fait attention à l’averse qui tombait au dehors, il tourna la tête et vit la pluie qui avait décoiffée l’américaine. Mais il est vrai que ce simple détail le perturbait bien plus qu’il ne veuille le laisser croire. C’était des petits instants, sans importance sur le moment qui lui revenait en mémoire. Comme al fois où la pluie les avait là aussi prit de surprise, ils étaient rentrés à l’ISP en courant et finalement, avait eu droit à un beau rhume chacun le lendemain.

- Oui, je les ai reçu. Finit-il par dire.

Il se massa la nuque en baissant la tête, la situation ne le gênait pas non, mais il ne savait comment aborder le sujet. Il baissa la tête, en réalité, il pensait avoir fait quelque chose qui l’avait fait fuir sans explication, si c’était de sa faute après tout, c’était à lui de le comprendre. Il se demandait juste ce qu’il avait pu dire ou faire qu’il l’éloigne autant de lui. Son regard se posa sur sa petite robe jaune, il sourit, Nina était bien l’une des seules qui même en hiver, sortait habillé de la sorte, l’autre c’était Ella, devait-il y voir un point commun qui l’avait poussé dans les bras de l’italienne ? Peut-être. Et puis cette robe …

**FLASH-BACK**


Le printemps était à présent bien installé à Amsterdam, on pouvait même sentir l’été arriver. Seth tenait la main de Nina alors qu’ils se promenaient dans les rues marchandes de la capitale hollandaise. Nina l’avait traînée de force, il n’était pas spécialement du genre à faire du shopping mais elle avait prétexté qu’il devait refaire sa garde-robe, bien qu’en ce moment, ce soit plutôt elle qui était en train de refaire la sienne. Dans son autre main, Seth portait des paquets contenant des chaussures et petits vêtements estivaux en tout genre.

Nina l’entraîna dans une boutique et tout de suite, eu le coup de foudre pour deux robes mais elle se jura de n’en prendre qu’une seule, elle essaya d’abord une petite robe blanche à fleur mais bien que Nina était jolie, tout ne lui allait pas forcément, Seth fit la moue en la voyant sortir de la cabine d’essayage. Elle y retourna vite fait pour ressortir avec cette petite robe jaune à motif noir, simple, mais Seth resté bouché bée sur le coup.


-Alors ? Dit Nina perplexe.

-Tu es magnifique … Mais si tu ne l’enlève pas très vite, je vais m’en charger …


**FIN DU FLASH-BACK**


-Cette robe … Tu l’as toujours très bien portée. Dit-il, souriant malgré lui.

Was I invading in on your secrets
Was I too close for comfort
You're pushing me out
When I'm wanting in
What was I just about to discover
When I got too close for comfort
Driving you home
Guess I'll never know


Il releva finalement les yeux vers elle, la regardant dans la plus grande simplicité qu’elle pouvait dégagé à cet instant, complètement trempée, les pointes de ses cheveux ondulants légèrement à cause de l’humidité, il ne pouvait s’empêcher de la trouver belle, comme toujours d’ailleurs et peut-être même encore plus dans cette situation où à priori elle n’était pas à son avantage. Il n’ouvrit plus la bouche dans un premier tems, mes ses yeux exprimaient amplement ses réflexions intérieures, ce moment il l’avait attendu pourtant mais il n’avait pas répondu à ces messages, où était la logique ?

-Est-ce que c’est à cause de moi ?

Remember when we scratched our names into the sand
And told me you loved me
But now that I find
That you've changed your mind
I'm lost for words
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Hellis
• Do you wanna be somebody else ?


Nombre de messages : 154
Age : 28
Nationalité : Américaine
Crazy for : Shoes
Date d'inscription : 19/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: Memory Lane [R.]   Mer 30 Jan - 1:21

Oh oui, il était rare de voir Miss Hellis en colère, ou bien hors d’elle. Les rares fois où cela se produisait, la personne responsable de son énervement passager avait mis le paquet pour la faire sortir de ses gonds. Nina avait une façon bien à elle d’aborder chaque problème de la vie et généralement ceux-ci se réglaient avec l’un de ses innombrables sourires. D’ailleurs, elle en possédait un différent pour diverses occasions. Par exemple, lorsqu’elle souriait avec hypocrisie, lorsqu’elle se sentait gênée, lorsqu’elle était amoureuse, ou encore lorsqu’elle arborait un petit air candide pour soutirer des faveurs à quelqu’un. Dans tous les cas, l’étirement de ses lèvres était particulier pour chacune des situations énumérées précédemment. Mais cette fois-ci, il n’y avait aucun sourire perceptible sur son doux visage d’opaline. La volonté n’y était pas et tous savaient que dans ce genre de situations, la jeune femme devait avoir de réels problèmes et son souci majeur était Seth.

Ils en avaient passé de bons moments ensemble… et pourtant, elle ne s’était pas gênée pour le lâcher comme une vulgaire chose sans importance, le quittant sans ménagement du jour au lendemain. Ainsi, il n’y eut aucune explication quant à la raison de sa décision hâtive. Un tel agissement suffirait à la traiter de lâche mais le jeune Anglais avait toujours été d’un naturel avenant et gentil. Il était même parfois TROP gentil, à sans cesse se remettre en cause avant d’en vouloir aux autres. C’était elle qui avait mis un point d’honneur à leur histoire et c’était lui qui se sentait fautif. Cherchez l’erreur.

Lorsqu’il mit l’accent sur l’état dans lequel elle se trouvait, quelques images lui revinrent aussi en mémoire. La même scène traversa probablement leurs deux esprits communicatifs. En promenade en plein cœur d’Amsterdam, la pluie drue les avait tout deux prit par surprise sans qu’ils ne puissent contrecarrer cette attaque impromptue. Ni capuche, ni parapluie, ils avaient été contraint de rentrer à l’ISP en courant sous des gouttes d’eau assassines, leur martelant le crâne.


*Flash-back*


« Mais qu’est-ce que tu fabriques ? Dépêche-toi un peu ! Tu le fais exprès ou quoi… »

Sous des sourires élargis et quelques rires étouffés par un essoufflement certain, Nina tirait Seth par la main tant bien que mal, celui-ci semblant trouver amusant le fait de la ralentir et marcher à vitesse réduite alors que la pluie s’abattait sur eux. Ils devaient très certainement déjà être trempés jusqu’aux os mais cela n’était pas une raison pour se liquéfier à l’état de flaque d’eau !
Lorsque celui qui lui faisait office de petit ami se décida enfin à ne plus faire l’imbécile, il purent regagner l’établissement et regagner la chambre de la jeune femme toujours en courant.


« Quel temps de chien ! »

« Viens par là… »

Seth l’agrippa par la taille et l’attira brusquement à lui avant de s’emparer de ses lèvres dans un baiser fougueux tandis que la colocataire de Nina – sagement assise à son bureau – les regardait d’un œil critique. Marchant à reculons, elle attendit que l’arrière de ses genoux vienne heurter son lit pour se laisser mollement tomber sur celui-ci, entraînant le jeune Anglais dans sa chute.

« Par pitié, épargnez-moi ce spectacle écoeurant. »

Se séparant à contre cœur de ses lèvres, Nina embrassa une dernière fois les lèvres de Seth avant de se libérer de son étreinte et de se relever.

« Je vais me changer, mets-toi à l’aise… » Et sur ces paroles, elle se dirigea vers la salle de bain, ne manquant pas d’adresser une grimace à celle qui partageait sa chambre.

*Fin du flash-back*


« Merci… » Souffla t’elle d’un bruissement de voix à peine inaudible sous le brouhaha le plus totale qui régnait dans le café.

Maintenant qu’il se trouvait devant elle, elle se devait de l’affronter et lui dire ouvertement tout ce qu’elle avait sur le cœur. S’adresser à une messagerie vocale semblait subitement bien plus simple… A sa demande, elle releva rapidement la tête vers lui et fronça les sourcils d’incompréhension. A cause de lui ? Depuis tout ce temps, il était persuadé qu’il était la cause de leur rupture ?


« Seth… » Débuta t’elle, visiblement mal à l’aise. « Tu n’es en rien fautif. C’est moi » Dégageant son front de quelques gouttes qui venaient d’y perler, elle poursuivit : « J’ai lâchement fuit et je le regrette… Je ne peux pas te conter l’histoire de ma vie comme ça, d’un seul coup, en cinq petites minutes mais sache que tout est entièrement de ma faute. C’est… personnel, cela n’a rien à voir avec toi. J’ai du mal à faire confiance aux hommes. Mon père nous a abandonné ma mère et moi, pour une autre… Je ne voulais pas m’attacher à toi pour qu’ensuite tu me quittes. » Plongeant son regard désolé dans le sien, elle soupira doucement. « Tu dois me trouver idiote, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Memory Lane [R.]   Mer 30 Jan - 22:00

Il connaissait la Nina joyeuse, souriante quoi qu’il arrive, toujours prête à rire dans n’importe qu’elle situation, et pourtant, à cet instant ce n’était pas le cas. Rare était les fois où il avait pu la voir dans cet état mais jamais elle n’avait voulu lui en parle, « plus tard » disait-elle … Chose qui finalement n’arriva jamais. Le café était rempli, de quoi donner le sourire aux gérants, l’ambiance y était chaleureuse mais les deux jeunes gens debout semblaient contraster avec le contexte. Pas de voix forte, pas de rire au détour d’une blague douteuse, rien de tout cela, seulement des souvenirs…

Il n’était pas fautif, la cause de leur rupture n’était pas en lien avec lui, voilà ce qu’elle venait de lui dire, alors pourquoi avoir rompu ? Ce fut la première question qui lui traversa l’esprit, durant des moins sans réponses il avait pensé qu’il était fautif, qui ne se poserait pas de telles questions ? Ils avaient tout pour être heureux, ils se disputaient comme tous les couples mais pour mieux se retrouver ensuite. Tellement de bons moments pour que tout s’arrête un beau matin sans savoir pourquoi, qui ne se poserait pas des questions ? Qui ne prendrait pas la responsabilité sur lui ? Peut-être pas tout le monde, mais Seth était ainsi. Il prit cependant le temps et la concentration d’écouter la fin de son récit, ses questions allaient enfin trouver une réponse.

Seth n’avait pas eu le traumatisme de vivre un divorce, il parait que cette épreuve est difficile, il compatissait sans jamais savoir la vraie peine que cela pouvait causer, surtout par après, lorsque c’était le subconscient qui agissait à cause de ce traumatisme, quand on faisait des liens du présent avec le passé et que les histoires par un drôle de hasard, semblaient vouloir se superposer. Idiote ? Comment pouvait-il la trouver idiote ? Surtout après ce qu’il s’était passé avec Laureen. Nina était de toute évidence au courant pour Ella mais est-ce aussi le cas pour Laureen ? Le fait qu’il l’ait trompée pour une autre justement … Lui aurait-elle malgré tout donné des nouvelles ?


-Non tu n’es pas idiote … Son regard plongé dans le sien il termina sa phrase. - ... C’est humain, voilà tout.

Il comprenait enfin, il avait la réelle cause et peut-être même bien plus encore. Il n’était pas évident de parler d’une telle chose, du moins, il ne semblait pas l’être pour Nina et elle venait de se confier à lui alors qu’elle s’était tût tout le long de leur relation. Bien sûr, il savait que ses parents n’étaient plus ensemble, mais rien de plus, pas même de la peur qui depuis lors avait tiraillé la jeune femme.

-Je suis content que tu m’en ais parlé. Dit-il sincèrement. – Je comprends que ça ne doit pas être évident et que si tu ne me l’as pas dit plus tôt tu avais tes raisons, mais sache que si jamais tu as besoin d’en parler, je t’écouterai.

Il sembla ensuite cherché ses mots parce qu’indéniablement, il devait reparlé des messages et surtout de leur contenu, est-ce qu’il lui manquait réellement à ce point et l’histoire avec la jeune Visconti lui avait ouvert les yeux ? Seth réfléchit, s’imaginant comme tout cela pouvait terminé, un happy end ou une fin psychodramatique. Quoi qu’il en soit, qu’en était-il de son côté ? Depuis qu’elle était entrée dans le café il venait de réaliser qu’elle avait des points communs avec Ella et/ou Laureen, ce genre de petits détails qui vous fait aimer une personne. Il n’irait pas jusqu’à dire qu’il avait cherché une substitution à Nina car il n’en savait rien, il était pourtant clair qu’il avait cherché des choses qui la lui rappelaient d’une certaine façon.

-Pour tes messages … Débuta-t-il hésitant. – Je... Je te manque vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Hellis
• Do you wanna be somebody else ?


Nombre de messages : 154
Age : 28
Nationalité : Américaine
Crazy for : Shoes
Date d'inscription : 19/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: Memory Lane [R.]   Dim 3 Fév - 21:19

Si Nina avait eu vent de cette histoire avec la petite Visconti, il n’en était rien pour celle avec Laureen. Il fallait dire que loin des ragots mieux elle se portait. Il n’était pas dans sa nature de se glisser au détour d’un couloir ou derrière un mur pour écouter une discussion privée entre deux personnes. Les commères avaient toujours eu le don de l’irriter à un point inimaginable. Et puis, depuis le jour où elle s’était séparé de Seth, elle avait tout fait pour le faire sortir totalement de sa vie afin qu’il ne s’accroche pas vainement à elle. Et de toute évidence, il avait magnifiquement bien tourné la page, en plus d’être courtisé plus que les autres années. Cependant, elle ne lui en voulait pas… Ils étaient séparés jusqu’à présent et par conséquent sa vie sentimentale ne la regardait plus, même si elle comptait s’y faire de nouveau une petite place. Elle savait qui il était vraiment, et en rien il ne représentait ce genre de play-boy, de beaux mecs ambulants, qui enchaînent copine sur copine sans le moindre remord. C’était un garçon sincère et extrêmement doux, sa présence rassurante l’avait toujours apaisé d’une certaine manière. Sa taille impressionnante et sa carrure lui avait toujours donné envie de recevoir une certaine protection de sa part, chose qu’il était parfaitement en mesure de faire.

A ses paroles, elle esquissa un faible sourire, tout de même déçue par elle-même, croyant que Seth lui cherchait des excuses à sa place. « C’est humain, voilà tout. » Si seulement c’était aussi simple que cela. Dans ce cas, si chaque actions – bien que mauvaises – étaient humaines, on devrait être à même de pardonner et dire amen à tout ? Certainement pas. Il est vrai que son ressenti était justifié mais cela en lui avait pas donné le droit de lui briser le cœur, de se séparer de lui comme d’un linge usé.


« Merci… » Souffla t’elle d’une voix timide en réponse à sa proposition d’être à son écoute. « Tout ce que je souhaite, c’est que tu me pardonnes… Un jour. »

Se séparer de lui ne fût pas simple, contrairement à ce qu’elle avait pu le laisser imaginer, seul dans son coin. Ils étaient bien ensemble et cela suffisait largement à un couple pour rester ensemble sans envisager une seule fois l’éventualité d’une rupture. Seth n’avait strictement rien à se reprocher car à cette époque il avait été fidèle, du moins elle l’espérait… Comme elle venait de lui dire, tout était de sa faute à elle, s’il fallait jeter la pierre à quelqu’un c’était bien elle. Aujourd’hui, les regrets la rongeaient de l’intérieur mais pouvait-on lui pardonner ? Le jeune Anglais n’était pas un jouet que l’on jetait et reprenait quand bon nous semblait. Nina s’ouvrait à cœur ouvert à lui et elle espérait qu’il en prenait conscience.

A sa dernière demande, elle prit une grande inspiration et le regarda longuement dans les yeux, cherchant désespérément à lui donner une réponse sans avoir à se lancer dans un monologue sentimentalement dramatique. Il lui manquait, c’était indéniable… Et si ce n’était pas le cas, elle ne serait pas encore là, devant lui, à l’heure qu’il était. Venant encadrer son doux visage de ses fines mains, l’Américaine s’empara vivement de ses lèvres dans un baiser langoureux et pour le moins lascif. Savourant pleinement cet échange de tendresse, elle dut cependant l’interrompre par la suite, gardant cependant son visage à seulement quelques centimètres du sien.

« Ca te va comme réponse ? » Susurra t’elle, un mince sourire espiègle au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: Memory Lane [R.]   Mer 6 Fév - 20:40

Lui pardonner ? Seth n’était pas en soi quelqu’un de particulièrement rancunier, il ne pardonnait pas non plus tout et n’importe quoi, il y a des limites à tout. Certains actes causés par x ou y raison méritait une deuxième chance, d’autre pas. Dans le cas présent, il connaissait à présent les raisons de la jeune femme qui l’avait poussé à rompre avec lui sans explication. Pouvait-il seulement lui en vouloir d’avoir eu peur qu’il la quitte pour une autre comme son père l’avait fait ? Non il ne pouvait pas, après ce qu’il s’était passé avec Laureen. Elle lui aurait tout dit deux petits mois plus tôt il n’aurait pas résonner de la même façon, il y a encore deux mois, il n’aurait jamais pensé pouvoir trompé une fille qu’il pensait aimer, toute la question était là et bien que cela en concernait pas Nina directement, cela l’était sans doute plus qu’on ne pouvait le penser parce que cet incident avait fait changer le jugement de Seth sur le récent aveu de ces raisons.

Seth ne pouvait donc que lui pardonner car son acte n’avait rien de répréhensible, elle avait voulu se protéger voilà tout. Si elle se confiait à présent à lui c’est qu’elle lui faisait malgré tout confiance non ? Cela avait peut-être pris des mois mais elle était revenue vers lui, sa fierté devait en prendre un sacré coup. Seth se contenta de la regarder – et l’admirer par la même occasion il fallait bien l’avouer- un long moment. Ils étaient ainsi debout au beau milieu d’un café plein à craquer dû il faut bien le dire au temps exécrable. Au beau milieu de cette chaleureuse ambiance et de cette activité se trouvait donc eux.

Pensait-il vraiment qu’elle serait revenue vers lui, qu’elle lui aurait envoyé des messages si réellement il ne lui manquait pas ? Une part de lui le pensait sans doute, Seth était en plein doute sachant pertinemment ce que ces derniers aveux pouvaient amener. Il ne chercha en rien à la repousser, ni le contact de ses mains, ni ceux de ses lèvres, bien au contraire, il y répondit avec autant d’intensité et d’authenticité. Il ne put réprimer un sourire quand cet acte de tendresse prit fin.
– C’est un bon début … Souffla-t-il avant de reprendre possession de ses lèvres dans un baiser tendre. Qu’est-ce que tout cela voulait dire ? Devaient-ils se donner une deuxième chance ? Il était évident que leur relation passée s’était stoppée de façon brutale mais surtout pour des raisons qui depuis avait eu le temps de trouver un autre jugement.

Un serveur passant à leur côté voulut les éviter mais il faut dire que l’endroit devenu fort restreint ne put l’empêcher de les bousculer et d’interrompre leur baiser. Il s’excusa gêné mais Seth attrapa la main de Nina et alors qu’il s’asseyait sur sa chaise, il entraîna Nina avec lui, l’obligeant à s’asseoir sur ses genoux et par la même occasion, faire un peu de place à ce pauvre serveur qui ne voulait que faire son boulot.


-Ecoute, on fais tous des erreurs et on a tous des regrets peut importe pourquoi … Débuta-t-il, il était bien placé pour le savoir. –Mais il arrive que ces erreurs méritent une deuxième chance … Je veux dire qu’on mérite une deuxième chance. Qu’est-ce que tu en penses ? Conclut-il soutenant le regard de la jeune femme. L’avenir seul le dirait si c’était une bonne chose mais qui ne tente rien n’a rien non ? Il n’était peut-être pas trop tard pour eux de recommencer là où il s’était arrêter la dernière fois, ce ne serait peut-être pas tout à fait pareil, mais ce serait un nouveau départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Hellis
• Do you wanna be somebody else ?


Nombre de messages : 154
Age : 28
Nationalité : Américaine
Crazy for : Shoes
Date d'inscription : 19/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: Memory Lane [R.]   Mer 20 Fév - 15:00

Nina se fichait bien de savoir ce qui s’était déroulé dans sa vie depuis leur rupture. Elle n’était pas une fille réellement jalouse mais le peu de commérages – concernant Seth – qui lui étaient revenus ne présageaient rien de bon et de toute évidence, elle ne souhaitait pas aborder le sujet. Elle ignorait tout de cette Laureen et ce n’était pas plus mal… Quant à Ella, elle était quasiment certaine que cette pimbêche pourrie gâtée n’était pas prête de remettre les pieds à l’ISP, ainsi le champ était… libre ? Si elle s’était mise d’accord avec elle-même pour faire le premier pas vers elle c’était avant tout pour une raison d’assurance. Presque sûre, ou du moins à 99%, que rien ni personne ne pourra lui nuire en lui mettant des bâtons dans les roues, la jeune femme en avait conclu qu’il serait idiot de passer à côté de lui, de ne pas retenter sa chance car à ses côtés elle s’était toujours sentie extrêmement bien. Il la protégeait, la couvrait d’attention, était à son écoute, ils s’entendaient bien sur tous les niveaux qui soient, alors que demander de plus si ce n’est une seconde chance ?

A sa grande surprise, il ne jugea pas son geste de trop ‘hâtif’ et au contraire y répondit avec le même entrain qu’elle auparavant. Elle n’aurait su expliquer en quoi mais Seth conservait une pointe d’innocence dans le regard comme si une flamme joyeuse pétillait perpétuellement dans ses yeux envoûtants. Il paraissait à la fois si mature et pourtant si candide à d’autres moments… Tout en lui l’attirait et la faisait frémir. C’est pourquoi, lorsqu’il entreprit de l’embrasser à son tour, elle se serra d’avantage à lui et ferma les yeux tout en savourant ces retrouvailles particulières avant qu’un serveur ne les bouscule par mégarde et s’excuse par la suite. Se détachant de lui, elle esquissa un mince sourire amusé avant de baisser le regard vers le sol tandis que le jeune Anglais s’asseyait sur son fauteuil et l’entraînait sur lui. Bien entendu, elle se laissa faire sans brocher et se plaça de côté afin d’encercler sa nuque de ses bras fins.


« J’en dis que je suis entièrement d’accord monsieur O’Connor. » Répondit-elle d’une voix douce, accompagnée d’un large sourire.

S’appuyant contre son torse, Nina vint enfouir son visage dans le creux de son cou et huma son délicieux parfum masculin, détail qu’elle n’avait jamais oublié chez lui, comme si chaque personne avait une odeur bien à elle. Il n’y avait pas de mot assez juste pour qualifier la perfection du moment… Elle se sentait heureuse, avant tout. Heureuse de l’avoir retrouvé et d’avoir la chance de pouvoir essayer de nouveau avec lui. Elle était aussi rassurée, pour la simple et bonne raison que depuis des jours son absence l’avait rendu quelque peu défaitiste à son sujet. S’il ne daignait pas répondre à ses appels, il y avait peu de chance pour que le message à comprendre soit : Je veux qu’on recommence.

Le reste de la journée se déroula sans aucune accroche. Une heure après leur arrivée au Don Giovanni, la pluie cessa de s’abattre sur Amsterdam et ils purent regagner le cœur de la ville sans risquer d’attraper la mort. Et comme bien souvent – à l’époque où ils étaient ensemble – la jeune Américaine entraîna Seth dans ses boutiques favorites pour y faire quelques emplettes, que lui-même aura choisi. Bien entendu et par la suite, il serait de son devoir de porter tous les sacs. Nina aimait bien profiter de la situation avec lui, sachant qu’il n’était pas vraiment du genre grognon et à dire non à partir du moment où on lui adressait des yeux de Cocker magnifiquement imités.


[Topic terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Memory Lane [R.]   Aujourd'hui à 14:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Memory Lane [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1932 Ford hot rod
» Racing Memory la bible des GP
» MINI "park lane" ? de 1980 de aurelien56
» interieur park lane vendu
» Mini park lane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Five years ago... :: ... our lives happened :: Amsterdam City-
Sauter vers: