AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There are lovers ... And then there are us [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: There are lovers ... And then there are us [R.]   Dim 3 Fév - 1:56

Cas social, cas désespéré, appelez-le comme vous voulez mais quoi qu’il en soit, le mot désastre était un nom masculin qui devait être en rapport avec Seth O’Connor. Le contraire était tout bonnement impossible. Cependant, il y avait malgré tout quelque chose de bien qui lui était arrivé, il avait d’ailleurs hésité à faire une énorme croix dans un calendrier. L’histoire avec Ella et Laureen avait amené quelque de bien, ou plutôt ramener… Nina était revenue vers lui, elle qui l’avait quitté plusieurs mois de cela sans explications les lui avait finalement données avant qu’il ne se donne une deuxième chance.

Malgré tout, il ne l’accompagnait pas ce soir, car bien qu’il soit un cas désespérant dans toute sa splendeur, Seth O’Connor n’avait qu’une seule parole … Enfin, le tout était sans doute bien exagéré mais disons plutôt qu’une promesse est une promesse, aussi pour la deuxième fois en deux mois il accompagnait une amie à une soirée organisé par l’ISP. La première fois, c’était pour le Bal de Noël, le début de la fin pour l’anglais, il avait accompagné Ella Visconti, le début d’une longue histoire, bien que deux mois semblait bien court dans une vie, ils avaient été pour lui un vrai calvaire. Cette fois pourtant, il était bien certains qu’il n’y aurait pas de quiproquos ou de secrets enfouis, Meredith était Meredith, elle se délectait des rumeurs le concernant mais n’entrerais jamais dans la danse. Ils s’étaient tous deux mis d’accord pour se retrouver devant l’ISP et aller à la Stopera ensemble. Ils avaient tout deux reçut une enveloppe les y invitant. Il y avait déjà mis les pieds quelques fois depuis son arrivée à Amsterdam pourtant, en découvrant les lieux, il du bien admettre que tout avait été organisé de façon à ce que les étudiants y passent une soirée mémorable. Quoiqu’il en soit, ce n’était pas parce que bien qu’inscrit en pseudo couple qu’il ne passerait pas une bonne soirée, la Saint-Valentin n’était pas que la soirée des amoureux même si évidemment, tout le monde se préoccupait bien plus de cet aspect ô combien attendrissant pour tout les couples aimants. En y réfléchissant un temps soit peu, cette fête était dédié à l’amour et donc indirectement l’amitié non ? Peu importe le symbole, avec Meredith, il ne risquait pas de s’ennuyer.


-Si jamais j’m’endors, tu me promets de me réveiller ? Dit-il souriant s’empressant d’ajouter de quoi ne pas recevoir le regard meurtrier de sa cavalière de la soirée. – Oui enfin bon, je ferai un effort pour toit évidemment …

Nina avait été très compréhensive, une promesse était une promesse, il se devait de la tenir, et puis il lui avait assuré qu’elle ne risquait rien ce qui était vrai mais n’est pas cas social celui qui ne fait pas de blagues douteuses …

-Dis Joyeux … Dit-il soudainement d’un air faussement perplexe en faisant référence à l’un des sept nains comme il s’amusait à présent à le faire sachant que Meredith était fan des Walt Disney. - … T’es pas amoureuse de moi ? Il garda son sérieux quelques instants avant de sourire, vraiment désespérant … - Oui bon d’accord, c’est pas drole … Mais c’est de ta faute ! A force de traîner avec toi j’ai attrapé ton sens de l’humour comme on attrape un vilain rhume, tu me l’as refilé.


Dernière édition par le Mer 13 Fév - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Fishburg



Nombre de messages : 114
Age : 28
Date d'inscription : 04/01/2008

MacBook
Job: Journaliste
To-Do List:

MessageSujet: Re: There are lovers ... And then there are us [R.]   Dim 3 Fév - 17:06

Pour la énième fois, Meredith se place devant son miroir, pour être sûre que sa tenue n’avait aucun défaut, que ses cheveux étaient parfaitement coiffés, que son maquillage tenait la route. Depuis qu’elle avait enfilé sa robe elle n’avait strictement rien avalé, après tout un accident était si vite arrivé et une tâche de chocolat sur une robe blanche se remarquerait vraiment…
Aller à la saint valentin accompagné d’un bon copain avait un côté pathétique. C’était comme si aucun garçon n’avait voulu d’elle mais pour éviter les pensées négative, elle se disait qu’elle rendait service au cas social de l’ISP : Seth O’Connor. L’homme qui aurait pût être la définition même de désastre, il était sur la liste noir des filles mais il ne figurait pas sur celle de la jeune Fishburg. Et puis c’était elle qui lui avait proposé sachant qu’il n’avait aucune autre cavalière en vue et qu’ils pourraient passer une bonne soirée… C’est ce qu’elle espérait.

Une fois arrivée devant la Stopera, d’ailleurs vous n’imaginez pas à quel point la première année fût déçue d’apprendre que la ‘petite fête’ se déroulait là bas ? Elle fit de grands signes à Seth pour le saluer, elle se sentait terriblement petite face à lui. Heureusement que les talons hauts étaient là.
Elle l’avait promis, ce soir ils allaient s’amuser. En parlant de s’amuser, Seth semblait avoir retrouvé son sens de l’humour, pendant un temps elle pensait même qu’il n’en avait pas mais apparemment ce soir il était bien décidé à lui prouver le contraire.


‘Ecoute O’connor, je t’interdis de t’endormir en ma présence. T’imprimes ce que je dis ?’ Fit-elle d’un air menaçant qui lui donnait un air comique plus qu’autre chose. ‘Et moi qui voulais danser, tu sais que je fait très bien le robot… J’enflamme la piste de danse à chaque fois.’

C’était flagrant que ces deux-là n’étaient pas un couple. Les autres ‘normaux’ étaient d’humeur romantique et certaines demoiselles avaient reçues des roses. Meredith doutait d’en avoir une. Ah quel romantique ce Seth !

‘Joyeux ? Quoi tu me cherche simplet ? Parce que si tu veux jouer à ça, t’as perdu d’avance mon vieux.’
Elle pouffa après avoir entendu la blague du jeune homme avant de secouer la tête et de lui donner une petite tape sur l’épaule – qui ne devait avoir aucun effet car Meredith n’avait jamais fait aucun mal avec ses petits poings
‘C’est toi le virus.’

‘Tu as l’air incroyablement détendu ce soir…’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: There are lovers ... And then there are us [R.]   Mar 5 Fév - 22:33

Cette soirée ne serait peut-être pas remplie d’amour et de niaiseries en tout genre y ayant attrait mais une chose était certaine, avec Meredith, il ne risquait pas de s’ennuyer, il la voyait déjà faire tout un tas de reproche sur le spectacle auquel il allait assister.

-Reçu cinq sur cinq mon commandant. Dit-il sur un ton des plus sérieux faisant même le salut militaire. – Non plus sérieusement, je pense qu’avec toi il n‘y a aucune chance que je m’endorme, j’aurais trop peur que tu tentes de m’étouffer …

Le robot ? Meredith faisait le robot ? Il arqua un sourcil, tentant de s’imaginer ce à quoi cela pouvait bien ressembler. Il dut presque se retenir de rire, il voyait ce genre de scène un peu comme dans une comédie américaine, tout le monde était en cercle autour d’elle, et elle, elle faisait le robot. – Faudra que tu me montres ça à l’occasion, j’te filmerai, faudrait pas que j’oublie un tel moment …

S’il partait sur les Disney et les personnages en tout genre, il en aurait sans doute pour des heures … Non pas que Seth soit spécialement fan des dessins animés, pas du tout même … Mais il avait dû à mainte reprises garder sa petite cousine qui évidemment connaissait les Disney par cœur et qui l’obligeait à les regarder avec lui un par un … et plusieurs fois de suite. Du coup, c’était par obligation qu’il en connaissait une bonne partie, ceux qu’il n‘avait pas oublié, c'est-à-dire les préférés de sa chère cousine.

-Simplet ? Ah non tu me déçois … J’aurais pensé que tu m’appellerais Prof au moins … Enfin, il est vrai que j’ai jamais rien su faire entrer dans ta petite tête mais tu vois, c’était pour flatter mon ego… Du coup tu pourras me surnommer Grincheux maintenant. Dit-il en faisant comme s’il était vexé. Ce qu’il appréciait le plus à être en la présence de Meredith, c’était cette capacité qu’elle avait à lui faire oublier les possibles soucis qu’il avait ou retourner toute situation et voir le bon côté des choses. Il fit une grimace ironique au « coup » qu’elle lui donna. – Hey mais t’es petite mais pas maousse costaud toi ! Dit-il en souriant. – Et je t’ai refilé quel genre de maladie ?

Il remarqua enfin les deux sièges et jeta de suite après un regard à sa montre, le spectacle n’allait pas trop tarder. – On ferait mieux de s’asseoir non ? Alors qu’il prenait effectivement place sur l’un des deux sièges de la loge il haussa un sourcil à sa remarque ?

-Qu’est-ce que tu veux dire par là ? Tu pensais que j’étais juste bon à fricoter dans le foyer ?

Il lui arrivait donc aussi comme à un pareil moment de vouloir être drôle et ne pas l’être du tout, finalement, Meredith avait encore du pain sur la planche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Fishburg



Nombre de messages : 114
Age : 28
Date d'inscription : 04/01/2008

MacBook
Job: Journaliste
To-Do List:

MessageSujet: Re: There are lovers ... And then there are us [R.]   Ven 22 Fév - 23:37

Elle failli s’étouffer en voyant le troisième année faire le salut militaire, là juste devant elle. Seth était surtout comique quand il avait son air si sérieux, du moins aux yeux de Meredith… Et puis des deux, c’était elle la plus drôle alors il n’avait pas intérêt à lui piquer son rôle. Pourtant ce soir il semblait si… moins… Il n’était plus vraiment le Seth O’Connor qu’elle voyait à la bibliothèque

'Je ne t’étoufferais pas, je te le promets. Enfin sauf si tu deviens emmerdant… '

C’était si étonnant que ça d’apprendre que la petite blonde faisait le robot ? Elle s’était entraînée tellement dure pour parvenir à un tel niveau… Non, elle était ridicule, comme toute personne qui faisait le robot, mais elle s’amusait quand elle le faisait. Bien sûr Meredith ne pourrait guère lui faire une démonstration sans une bonne musique et quelque chose lui disait que ce ne serait pas ici qu’il y en aurait…
‘Hors de question que tu me filmes, j’ai pas vraiment envie de me retrouver sur youtube ou un truc dans le genre’ pendant un instant elle se demanda quel effet cela lui ferait-il de se retrouver sur le net. Non ce ne serait pas agréable. ‘Mais un de ces jours je te montrerais mes talents de danseuse… Tu sais danser toi ?’ Soudain, Meredith commença à rire, sans savoir si elle pourrait s’arrêter. Il n’avait rien dit, rien fait. Ce fou rire, elle l’avait déclenché toute seule, l’image du jeune homme en train de danser était quelque chose d’hilarant… Enfin c’était plutôt l’idée que se faisait la jeune Fishburg qui l’était.

‘ C’est tellement romantique de parler Disney… On doit bien être les seuls.’ Fit-elle en secouant sa tête. Pas vraiment une soirée de saint valentin pour la jeune fille… L’espace d’un instant elle regrettait un peu d’être venue mais rester dans son lit n’aurait pas vraiment été mieux, et puis si elle n’y était pas allée elle l’aurait regretté. Bref dans les deux cas elle l’avait dans l’os. ‘ Bon passons aux choses sérieuses. C’est la saint valentin alors parle moi de ta vie amoureuse. Honnêtement, tu aurais souhaité être accompagné par qui ? ‘ Parce que blaguer, elle pouvait le faire tous les jours, mais c’était une soirée particulière alors pourquoi ne pas en profiter pour connaître un petit peu mieux son professeur qui ne lui avait jamais rien enseigné ?

Juste bon à fricoter dans le foyer ? Meredith se sentit gênée et ça c’était une chose rare. Nombreuses avaient été les blagues qu’elle avait faites à l’égard de Seth et cette fois-ci il l’avait bien eu. ‘Non. Non je… D’accord écoute..’ Elle se tourna vers lui et ça c’était le signe de conversation sérieuse pour elle. ‘Je ne dis pas que tu n’est pas cool d’ordinaire mais je pensais qu’avec toute cette histoire… Enfin tu vois ? Et je sais que mes stupides blagues à ce sujet, c’était pas très malin… C’était drôle, mais pas malin.’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth O'Connor
{ Call Him Utopian }


Nombre de messages : 804
Age : 25
Nationalité : Anglais
Crazy for : Cappuccino
Date d'inscription : 18/11/2007

MacBook
Job: Animateur TV
To-Do List:

MessageSujet: Re: There are lovers ... And then there are us [R.]   Dim 24 Fév - 14:00

Il sourit, malgré le fait que Meredith soit une inconditionnelle des potins en tout genre, elle n’appréciait cependant pas d’être sous le feu des projecteurs, l’idée de se voir sur un site Internet ne semblait pas la réjouir au plus haut point. –Oh mais t’en fais pas, je garderai le spectacle pour moi … Je sais me montrer égoïste quand je veux. S’il savait danser ? Il ne sut dire si c’est sa soudaine tête dubitative mais Meredith se mit à rire. Il arqua un sourcil, se moquait-elle de lui par hasard ? Certes il n’avait le niveau de Travolta dans Grease mais tout de même, il était dans la moyenne … Encore fallait-il savoir où se situait cette moyenne.

Il regarda la jeune femme du coup de l’œil, et fit une vive moue, regrettait-elle d’être venue avec lui ? Il devait bien se douter que passer la soirée avec lui n’était sans doute pas sa Saint-Valentin rêvée il est vrai. Il devait avouer que dans un coin de sa tête, il aurait préféré être accompagné de Nina, qu’il comptait de toute façon rejoindre à un moment ou à un autre de la soirée. Cependant, il avait promis à Meredith qu’il l’accompagnerait et c’est ce qu’il avait fait, il ne le regrettait pas, même si ce n’était pas la soirée idéale, il avait voulu lui faire plaisir, c’était tout ce qui comptait.
–Tu connais Nina Hellis ? Certes l’ISP regorgeaient d’étudiants et il était difficile de tous les connaître, même de nom, mais bizarrement, Meredith avait une mémoire d’éléphant quand il s’agissait de retenir des choses qui n’avaient en rien à voir avec des feuilles de cours. – Et toi dis-moi, avec qui voulais-tu venir ? Il prit soudain un faux air macho et fronça les sourcils. –Même s’il est certain que je suis celui dont tu rêves toutes les nuits, je le sais bien …

Il sentit un malaise, il avait encore tout fait foirer, à croire qu’on pourrait lui décerner la palme d’Or ou un Oscar tant il était maintenant passé maître cet art. « Et l’Oscar du plus bel abruti est pour … Roulements de tambour. Seth O’Connor pour un ‘foirage de Saint-Valentin’ ». –Toutes ces histoires ? … Ecoute, on va pas parler de ça, j’ai pas envie de te gâcher la soirée … Il sourit timidement, Gaston Lagaffe c’était réincarné en un abruti d’étudiant anglais natif de Manchester.

Le spectacle avait commencé, assit sur sa chaise, Seth tentait de suivre le débit de paroles impressionnant de Meredith, autant dire que la tâche était ardue. D’ailleurs il était comme bercé par une étrange musique mêlé d’opéra et de voix féminine et petit à petit il sombra. Seth s’endormit, oubliant la promesse solennelle qu’il lui avait faite avec son salut militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: There are lovers ... And then there are us [R.]   Aujourd'hui à 23:16

Revenir en haut Aller en bas
 
There are lovers ... And then there are us [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le clan des lovers
» Feux arrière 206+ sur 206 cc
» feux a led
» [206cc] Conseils d'achat & Arnaques à éviter
» Produits d’entretien : lesquels recommandez vous chaudement?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Five years ago... :: ... our lives happened :: Love Night-
Sauter vers: