AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All of my memories [R.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: All of my memories [R.]   Mer 6 Fév - 20:36

Le regard s’égarant sur la place, elle observait sans vraiment voir les gens qui s’affairaient dans le petit quartier artistique de la ville. Le bruit sourd de leurs talons sur les pavés s’étouffait dans le froid de ce mois de Février. Le menton calé dans la paume de sa main, Lauren sentait les effluves de son capuccino qui montait au cerveau, réalisant soudain qu’elle rêvassait depuis des minutes entières. A quoi pensait elle ? Excellente question. A dire vrai elle était sur un petit nuage, rêvassant et se disant que sa vie ne s’était jamais aussi bien écoulée qu’à présent. Les études s’accéléraient, le niveau montait, mais elle s’accrochait avec ténacité, et puis elle n’avait jamais été aussi proche d’Heather que depuis ces derniers jours, et cela valait aussi pour Sebastian.

On pouvait donc dire que Lauren n’avait rien à espérer de plus. Sauf peut être le pire. Elle n’y pensait absolument pas pour le moment. Son regard retomba sur son gros livre qu’elle venait d’emprunter à la bibliothèque, et dont elle avait jugé plus intéressant à aller lire dans un café en sirotant un bon capuccino italien plutôt que d’être seule à la bibliothèque. Heather finissait dans une heure son cours de langue et elle irait dîner au restaurant ce soir, comme elles s’étaient fixées.

Elle parcourut avec une assiduité relative les lignes de la Géopolitique Constantes et changements dans l'histoire, tout en trempant ses lèvres dans la crème de son café. Elle plissa légèrement les yeux, souffla sur son café et ajouta un sucre.

Soudain, la clochette l’éveilla de sa lecture, sursautant légèrement sur sa chaise. Elle fit une moue dérangée, mais ne leva pas les yeux, ces derniers se redirigeant vers la fenêtre qui donnait sur la place. C’était sa table préférée. On était collé à la fenêtre, et on pouvait voir tout le monde passer, et la vue sur la place était dégagée.

Rapidement, ses yeux retombèrent, comme attirée, par son livre. Elle inscrivit quelques notes, et poussa un léger soupire en rajustant une mèche de cheveux, délicatement derrière son oreille. Elle plia sa feuille et la rangea dans son sac, puis ferma d’un coup sec son épais livre, qu’elle tiendrait à la main, pour la simple et bonne raison qu’il était trop lourd, épais et poussiéreux, ce qui bien sûr salirais et déformerais son sac à main.

Machinalement, la jeune anglaise se redressa sur sa chaise, sentant sa colonne vertébrale craquée à force d’être à moitié pliée, et sa tête se releva enfin.
Un choc. Une énorme brique tombant dans son corps, comme si on lui avait donné un coup violent dans la poitrine. Ses lèvres se détachèrent, ses yeux s’arrondirent. Elle forma des mots avec ses lèvres, mais aucun son ne sortit, et balbutia finalement :

« Mais qu’est ce que… »

La surprise ? La joie ? La déception ? L’intrigue ? Jamais elle n’avait sentis ce genre de sensation qui s’entremêlait dans un cafouillis infernal. Son cœur martelait sa poitrine avec une force incroyable et Lauren sentit ses jambes s’engourdirent. Heureusement qu’elle était assise.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Preston Miller



Nombre de messages : 35
Age : 29
Nationalité : Anglaise
Crazy for : Miss Baxter
Date d'inscription : 28/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Mer 6 Fév - 21:14

Première journée de cours terminée pour notre British. Pour cette première, Preston s’était fait discret, évitant soigneusement de se trouver dans des lieux ou il aurait put croiser Lauren ou l’une de ses connaissances. Leu retrouvailles ne devaient pas se passer par hasard, rien ne devait etre laissé pour compte… Demandant rapidement quelques renseignement à son voisin d’amphi sur la dite Baxter pour savoir un peu ce qui se tramait. Il avait commencé sans être vraiment plongé dans son travail. Meme s’il avaient peu de notes de ses cours, il avait récolté de nombreuses informations et une en particulière très intéressante. Lauren Baxter avait pour habitude de se rendre au Don Giovanni pour y lire des livres empruntés à la bibliothèque. C’etait tout ce dont il avait besoin : Pouvoir la revoir seul à seul et dans un endroit tranquille. Sa décision était prise. Il irait la retrouver ce soir. Bon le reste était encore à trouver, il ne savait pas encore quoi lui dire et quoi faire. Apres tout c’était difficilement prévisible, tout dépendrait de sa réaction…

Apres ses cours, preston avait déposé rapidement son sac et avait changé de veste pour aller rejoindre la jeune femme. Il s’arreta cependant dans le hall quand il croisa son regard… Une petite moue apparue sur son visage. Il s’était déjà trouvé plus charmant…. Mais pas vraiment le temps de passer des heures devant la glace pour sa belle. Qui n’était peut être même plus sa belle… Enfin il fallait dire que les rumeurs à cette école allaient bon train et Preston préférait par lui-même mettre tout ça au clair quand l’occasion se présenterait. Claquant la porte derrière lui, il se rendit du coté d’Amstel River à la recherche d’un café portant le nom de Don Giovanni comme on lui avait indiqué et il ne lui fallu pas plus de 10 min de recherche pour le trouver… Se passant une main dans ses cheveux rapidement attachés, il poussa enfin la porte d’entrée et grinça des dents en entendant la clochette… Lui qui voulait faire une entrée discrète c’était raté. Mais en observant rapidement la pièce, il constata que personne n’avait semblait vraiment intéressé.
Tout en desserrant son écharpe, il cherche des yeux la belle Baxter et ne tarda pas à la trouver près de la fenêtre abordée dans un livre, n’ayant pas remarqué son entrée. Inspirant un grand coup, il marcha tranquillement jusqu'à elle. Se préparant à l’interpeller quand elle leva la tête d’elle-même avec une expression qui passa par différent stade tous plus déplaisant les uns que les autres.


"Et bien.." repondit il calmement en retirant son echarppe avec nonchalance.

"On pourrait penser que tu as vu un fantome Lauren.."

Qu’il était étrange de reprononcer son prénom en face d’elle, il en eut la chair de poule un instant mais son plaisir de l’avoir en nouveau en chair et en os etait largement tempéré par la réaction de la brunette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Mer 6 Fév - 21:43

Mon Dieu qu’il avait changé. Lui. Preston Miller. Rien que son nom faisait bondir son estomac. Depuis combien de temps n’avait elle pas pensé à lui ? Ou plutôt depuis combien de temps l’avait elle oublié ? Aucune nouvelle. Pas une lettre, pas un appel alors qu’elle lui avait promis. Mon Dieu qu’il avait changé. Oui. Il avait changé. Pour la troisième fois qu’elle se le répétait. Son visage s’était creusé, il était sûr de lui et avait ce charme digne des Miller qu’elle avait si souvent côtoyé. Elle en tremblait d’ailleurs de voir à quel point il était devenu si…si parfait dans son genre.

Il lui fallut de nombreuses minutes avant de se ressaisir. Zut. Mince. Ne lui montre pas que tu es devenue une petite fillette Lauren. Montre lui ton côté Baxter. Même si bien sûr, elle avait changé. Maintenant il y avait lui. Sebastian. Elle s’en voulut immédiatement d’avoir ressentis un sentiment presque trop intime à l’égard de Preston, alors que tout allait pour le mieux avec son jeune italien. Et puis, tout arriva d’un coup à elle, comme une gifle trop violente, la réalité la frappa de plein fouet. Son regard devint sérieux, ses traits devenant sévère.

« Preston tu…Mais qu’est ce que tu fais ici ? »

Le ton de sa voix lançait presque un reproche. Ce qu’elle voulait de lui maintenant ? Des explications. Pourquoi était il à Amsterdam ? Etait il à l’ISP ? Etait il là pour elle ? Que voulait il ? La déferlante de questions la faisait légèrement trembler, sa main s’agrippant avec force à sa jupette de l’uniforme pour cacher son malaise.
La jeune anglaise se sentit alors quelque peu coupable de s’être comporter aussi sauvagement. Après tout, Preston avait été la personne la plus importante pour elle avec Harrison et Heather lorsqu’elle était petite. Alors pourquoi devenait elle si violente. Peut être que les vieux sentiments d’amitié et d’amour qui les avaient habités depuis toutes ces années lui faisait peur.

Elle finit par se calmer totalement, prenant une profonde inspiration et souriant enfin.

« Excuse moi, je suis maladroite. Je suis très heureuse de te revoir. »Elle marqua une franche pause, ses yeux se posant dans les siens avec une sévérité mélangée à une douceur étrange.
« Tu m’as manqué. » finit elle par lâcher, en baissant quelque peu la tête comme si elle avait honte de s’être dévoilée aussi vite.

Cela faisait après tout plus de deux ans que c’était le silence radio entre ces deux là. Et aussi horrible que cela puisse paraître, elle avait l’impression que leur relation prenait à nouveau à la ligne de départ, comme quand elle avait fêté ses huit ans. D’habitude, elle était si sûre d’elle, si hautaine, presque insolente. Et d’un coup, il avait tout effacer, gommant ça comme s’il avait souffler sur une bougie. Maman, elle était mal barrée.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Preston Miller



Nombre de messages : 35
Age : 29
Nationalité : Anglaise
Crazy for : Miss Baxter
Date d'inscription : 28/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Mer 6 Fév - 22:10

Apres cette déferlante de reproches et de questions, une personne aurait sans doute baissé les bras mais les Miller n’étaient pas tout le monde ; Il avait ravalé sa fierté pour venir la retrouver, il n’allait baisser les bras si vite.
Enfin il était sur qu’après tout ce temps les manières de la jeune femme laissaient à désirer. Il fallait remédier à ça. Croisant un instant son regard, il parvint à retenir le flot d’émotions qui venait de le submerger, il aurait mis sa main à couper qu’elle venait de perdre pied et se félicita intérieurement de voir qu’il avait au moins gardé ce contrôle. Lachant un soupir comme quelqu’un qui vient de rentrer de chez lui, il tira la chaise en face de Lauren et s’installa.


" Avant de me soumettre à un interrogatoire permets moi de m’installer. " répondit longuement après.

Il était content de savoir qu’il lui avait manqué mais une partie de lui ne pouvait s’empêcher de garder une certaine rancune. Pourquoi avait elle coupé les ponts avec lui dans ce cas la ? Preston était partagé entre plusieurs possibilité : lui prendre la main et enfin profiter de leur retrouvailles. –Chose totalement improbable, ses manières et son détachement de tout lui interdisaient. Il pouvait également jouer les grands seigneurs en feignant presque l’impassibilité.-totalement idiot dans cette situation quand on sait qu’il a changé d’établissement pour elle. XD.Il n’y avait plus qu’a faire un mix des deux.


" Je suis content de te revoir. Tes parents ont raison, tu es devenue une vraie Lady. " Ajouta il finalement en fixant sans ciller la jeune femme.

Son regard était sans doute un peu trop insistant pour aller avec la politique des bonnes manières que le jeune Miller voulait imposer mais qu’importe il ne cherchait pas à tout contrôler. Levant vaguement la main pour appeler le serveur, il se décida à nouveau à lui adresser la parole.


" Puis je t’offrir autre chose ? "

Et oui on se trouve peut etre à l'etranger mais Preston n'en n'oublie pas ses maniére de British gentleman.Cool C'est insensé l’effet que peu avoir Lauren sur lui, il est certain à présent qu’il ne peut plus détourner son regard. Mais après tout les jeux les plus dangereux sont les plus intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Mer 6 Fév - 23:09

Elle le laissa s’installer, légèrement piquée de la reproche du jeune homme. Elle le regarda un instant, prise d’une soudain vague d’anxiété. Tout allait vite. Elle avait soudain peur de ce qu’elle pourrait dire par joie retrouvée ou par crainte justement. Elle était perdue. Oui voilà, perdue. Complètement désorienté. Preston qui resurgit dans sa vie était la dernière chose qu’elle pensait voir arriver et pour tout dire, elle n’y avait jamais pensée. L’idée même qu’il débarque comme une fleur, comme si il avait toujours été ici auprès d’elle l’ébranlait et cette confiance insolente qu’il avait en lui ne l’aidait pas plus. C’était cette si grande confiance en lui qui lui avait si souvent donner envie de le frapper lorsqu’ils étaient jeunes enfants.

« Mes parents quoi ? » hoqueta-t-elle, frémissant légèrement, comme si un courant d’air froid l’avait effleuré. « Tu…tu as parlé à mes parents ? »

Son cœur se serra et son regard se durcit. Ses parents. D’un coup, elle sentit que tous ce qu’apportait Preston, elle l’avait complètement oubliée depuis ces deux dernières années. Lui, ses parents, bref tout ce qui la rattachait à son vieux pays. Ses parents. Sa mère si précieuse et son père si … Baxter. L’histoire prenait une dimension totalement différente. Si Preston avait parlé à ses parents c’est que quelque chose se tramait, et même quelque chose de très sérieux.

Elle sursauta légèrement alors que le serveur s’était approché. Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas fais attention au jeune homme qui s’était approché. Elle resta un instant interdite et reprit soudain ses esprits : elle poussa sa tasse de capuccino vide vers lui et lui dit, sans même le regarder :

« Redonnez moi la même chose. Mais ne mettez pas de sucre. »
Il lui fallait quelque chose d’extrêmement corsé pour encaisser ce que Preston allait lui dire. Elle le connaissait. Oh que oui, elle n’avait pas oublié à quel point ce regard pouvait être traître. Et son calme trahissait bien évidement beaucoup de choses et son flair lui dictait que c’était quelque chose qui risquerait de la bouleverser.

Lauren reposta son regard dans celui de Preston et attendit. Son cœur battait à la chamade et ses chevilles tremblotaient sur les pieds de chaises. Le serveur revint rapidement, et Lauren le remercia furtivement du regard avant d’avaler une gorgée brûlante du café. Elle reposa lentement la tasse, et prit une profonde inspiration.

« J’ai finis les cours, j’ai tout mon temps, alors surtout explique moi bien la raison pour laquelle tu te trouves ici. »
Sa voix se déraillait pas, extrêmement calme et posée, ne montrant aucunement son étonnement, son impatience, bref ses sentiments. Il avait toujours eu ce don surprenant de la révéler comme sa famille l’avait élevée : froide et distante.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Preston Miller



Nombre de messages : 35
Age : 29
Nationalité : Anglaise
Crazy for : Miss Baxter
Date d'inscription : 28/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Mer 6 Fév - 23:30

Preston leva un sourcil étonné en voyant sa réaction surprise. Oui il avait bien dit ses parents. Quoi elle pensait qu’en partant à l’ISP, elle pourrait tirer un trait sur son passé. Cela expliquerait son silence. Alors elle voulait fuir à ce point ? Meme lui ? Il avait pourtant eu l’impression de percevoir des sentiments entre eux et qu’importe les pressions familiales qu’il y avait eu derrière eux. Sans perdre contenance, il lui répondit calmement.

" Bien entendu, si tu es partie du pays, j’y suis resté et je n’avais pas d’excuses pour ne pas être la à tout les regroupements aussi variés qu’ennuyeux et il m’est arrivé d’y croiser tes parents. "

Il lâcha enfin la jeune femme du regard comme pour la laisser respirer et gratifia le serveur d’un mouvement de tête quand il lui apporta son Irish Coffee. Le portant sous son nez, il huma l’odeur chatoyante de cette boisson. Avant d’en boire une gorgée brûlante.

"Est-ce moi ? Ou tu sembles contrariée ? " Demanda t il avec toujours autant d’ignorance feintée.

Les craintes de Preston grandissaient dans l’estomac du jeune homme, la crainte qu’elle est refait une autre vie et qu’elle ne veuille plus entendre parler de son passé. Lui qui avait vécu à moitié en pensant à elle, elle semblait l’avoir rayé de sa vie.


" Dis moi sincèrement si tu désires me voir partir car j’ai enfin était admis à l’ISP. Que je ne fasse pas tout ce voyage pour rien. Je n’aimerais pas contrarier les Baxter. " Ajouta t il avec une pointe d’ironie.

Et paf déjà un pavet de lâché dans la mare, le reste de ses informations et des raisons du pourquoi du comment de son arrivée à l’ISP viendront en fonction de sa réaction. Mais Preston avait toujours été quelqu’un d’honnête, il lui dira…au moment propice bien entendu. Honnête mais pas idiot et irréfléchis.

"Pendant cet interrogatoire, ai je le droit de prendre de tes nouvelles ou suis je deja condamné?"

Façon legere de lui signifier qu'elle y allait un peu fort avec lui. il faut dire qu'il n'avait pas immaginé leur rencontre de cette laniére mais à present il devrait gerer avec ça. Enfin il aurait du savoir à quoi s'attendre avec le caractere de feu de Lauren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Jeu 7 Fév - 0:27

Son excuse était tout à fait valable. Bon. D’accord. Elle accepta de le croire. Pourquoi lui aurait il mentis ? Elle prit une profonde inspiration et hocha la tête en souriant légèrement. Elle n’ajouta rien, ne préférant ne rien savoir des derniers potins mondains qui circulaient chez les anglais friqués de Grande Bretagne. Elle attrapa nerveusement sa tasse et porta le liquide noir à ses lèvres, la chaleur du café lui brûlant la gorge. Elle déglutit en silence, se rendant compte qu’elle avait oublié qu’elle l’avait demandé sans sucre. Lauren se maudit intérieurement.

A sa remarque, elle hoqueta, posant rapidement ses doigts sur ses lèvres.

« Contrariée ? Mais non, pourquoi le serais je ? » Sa voix sembla un instant défaillir, trembloter même.

Elle se figea ensuite. Admis à l’ISP ? Lui ? Mais…N’avait il pas raté le concours ? N’était il pas allé dans cette université anglais ? Elle avait loupé un épisode. Une saison complète même puisque encore une fois, elle se le dit, mais tout était allé plus vite qu’elle ne l’eut crus. S’allumant soudain comme une ampoule dans son cerveau, Lauren se redressa d’un coup, et ses sourcils se froncèrent.

« Reçu à l’ISP ? Mais depuis combien de temps es tu ici ? Pourquoi ne t’ais je pas encore vu ? »

Bizarrement, très étrangement, elle lui en voudrait si il lui disait qu’il était ici depuis assez longtemps et qu’il n’avait pas daigné venir la voir plus tôt. Et puis elle comprit enfin. Il lui en voulait. C’était clair. Elle avait passé toutes ces années comme si tout ce qu’ils avaient partagé n’avait jamais existé et que leur histoire avait été balayée par son départ à Amsterdam. Elle ne l’avait jamais appelé, et soudain, elle s’en voulait d’avoir aussi puérilement agis pour se défaire aussi brusquement sa vie.

Sa question lui fit plaisir. Elle baissa la tête, rougissant légèrement, ses mains jouant maladroitement avec sa tasse blanche.
« Oui tu as le droit » souffla-t-elle avant de redresser la tête et d’ajouter : « Ca va. Très bien. C’est génial ici tu sais. Différent de l’Angleterre. Ca m’a beaucoup changé. »

Les derniers mots sortirent difficilement. Elle s’était convaincue d’avoir changer, mais alors qu’il se tenait là devant elle, toutes ses théories sur sa nouvelle facette s’émiettait en puzzle.
« Et toi ? Comment tu vas ? »
Elle en avait oublié la politesse. Elle sourit, d’un sourire franc et heureux, se sentant comme il y a longtemps, lorsqu’ils se retrouvaient autour d’un thé. Elle se laissait doucement aller à ses souvenirs et son passé.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Preston Miller



Nombre de messages : 35
Age : 29
Nationalité : Anglaise
Crazy for : Miss Baxter
Date d'inscription : 28/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Jeu 7 Fév - 0:46

S’appuyant contre le dossier de son siége, Preston ne se cache pas du plaisir qu’il prend à observer la jeune femme, à la voir passer par tous les états et a percer ce qu’elle ressent. La revoir comme ça en fasse de lui, s’ouvrir à nouveau à lui malgré tout le temps qui est passé ne fait que raviver encore plus son envie de la voir devenir sa femme. Se frotant un instant le menton, il la laissa le bombarder de question avant de boire une autre gorgée et de repose des bouts du doigt sa tasse, pas Anglais pour un shilling, il lui adressa un sourire en coin.

" Tu ne m’as pas encore vu puisque je ne suis arrivé ici que depuis hier midi. Satisfaite ? "

Voila c’était avoué, elle était la première personne vers qui il s’était tournée ici et quoi de plus normal puisqu’il était ici pour elle. Il devait arriver à parler tout en la contemplant, il fallait dire que de ne pas l’avoir depuis tout ce temps avait été difficile et il lui avait un certain temps pour admettre qu’il ne pouvait pas se passer d’elle. Mais il n’avait pas imaginé qu’en l’espace de deux années, elle était devenue un peu plus femme.
" Je ne voulais pas me précipiter comme ça à l’aveuglette pour te revoir. Tu aurais du voir ta tête quand tu m’as vu, si on s’était croisé dans un couloir, je n’ose imaginer… " ajouta t il en suspend avant de finalement lâché un rire discret au combien rare.

Il se sentait libéré de voir que la tension et la petite animosité qu’il aurait pu y avoir entre eux avait disparu. Récupérant sa tasse, il la termina d’un trait avant de chercher dans la poche de son manteau de la monnaie pour payer.

" Ca te dirais de continuer cette conversation en marchant j’ai besoin de me dégourdir les jambes ? j’ai passé ma journée en cours. "

Et il avait surtout besoin d’un peu d’intimité, de l’avoir que pour elle comme à l’époque ou il l’observait faire de l’équitation et la raccompagner à pied jusqu'à chez elle.

"Je te promets de poursuivre l'interrogatoire une fois dehors et de ne pas m'enfuir." dit il en se levant avant de tendre sa main à la jeune femme pour l'aider à se relever.
Le jeune Miller avait beau etre à l'etranger il n'en perdait pas moi ses maniére en particulier avec la plus douce des anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Jeu 7 Fév - 1:23

Elle fronça légèrement les sourcils et le dévisagea un long moment. Puis, elle recula de même sur le dossier de sa chaise et passe doucement une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle ne dit rien, mais escomptait que son regard servirait à la faire parler pour elle. Elle était rassurée en faite. Ce qui était étrange car il y a quelques minutes, elle ne voulait pas croire qu’il était à Amsterdam.

A sa remarque, elle ne put s’empêcher de rire.

« Tu as raison, j’imagine que si je t’aurais croisé à l’ISP je t’aurais lancé mes livres à la figure. »
Elle tapota son épais ouvrage qu’elle avait laissé devant elle.
« Crois moi, la connaissance ça pèse très lourd. »Elle esquissa un nouveau sourire et porta sa main à sa tasse avant de la vider d’un trait.

A sa requête, elle ne put qu’acquiescer. Elle aussi avait besoin de se dégourdir un peu les jambes, l’odeur fraîche ne lui ferait pas de mal pour se débarrasser celle du tabac froid du Don Giovanni.

« Bien sûr oui. Ca me fera du bien aussi. »
Elle attrapa sa lourde écharpe noire, et l’enroula autour de son cou, amusée de sentir le parfum qu’Heather avait laissé lorsqu’elle lui avait emprunté hier. Elle enfila ensuite le petit veston de l’uniforme de l’université et se baissa pour attraper les hanses de son sac à main. Redressant sa tête, elle sursauta légèrement voyant Preston debout, lui tendant sa main.

Elle le dévisagea un instant, à la suite de sa phrase, puis déposa sa main dans la sienne.

« Très bien Miller, je vous suis. »
Elle esquissa un sourire, et passa la première par la porte. Soudain, un étrangement sentiment de déjà-vu s’empara d’elle. Comme si elle avait déjà vécu cette situation, mais impossible de dire à quand et à quoi elle se référait. Elle patienta un instant sur le pas de la porte, attendant que Preston la rejoigne à l’extérieur. L’air été froid, et Lauren se frotta machinalement ses petites mains pour les tenir au chaud.

Elle esquissa un sourire polie à Preston qui arriva à sa hauteur et prit l’initiative de bifurquer sur la gauche, sachant pertinemment que ce dernier ne pouvait pas connaître la ville étant donné qu’il se trouvait ici que depuis une journée. Il n’y avait plus beaucoup de personnes dans la rue, ou les seules qui s’y aventuraient étaient emmitouflés, et avançaient tête baissée, ignorant ce qui se passait autour d’eux.


« Alors vas y…Je suis toute ouïe. » Lâcha-t-elle enfin, tournant légèrement sa tête vers lui pour essayer de palper une émotion, bien que cela reste improbable, voir impossible chez Preston.
Ils continuèrent de marcher silencieusement à travers une petite rue pavée, et les lumières des lampadaires s’étaient déjà allumées, bien qu’on soit en fin d’après midi.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Preston Miller



Nombre de messages : 35
Age : 29
Nationalité : Anglaise
Crazy for : Miss Baxter
Date d'inscription : 28/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Jeu 7 Fév - 1:42

Preston ne put retenir un sourire moqueur en voyant sa surprise. Quoi à l’ISP les jeunes hommes ne savaient plus ce que c’est que la galanterie, heureusement qu’il est arrivé alors. La suivant à l’extérieur, il arrangea un peu mieux son écharpe autour de son cou. Observant toujours la jeune femme, il regardait quand même ou ils allaient, histoire de savoir retrouver son chemin, il n’avait pas vraiment de se perdre surtout avec un froid pareil. Enfin apparemment il ne pouvait pas échapper à son interrogatoire, il n’avait pas d’autre choix que de coopérer.

" Comment je vais ? " dit il en hochant de la tête l’air pensif.

Que répondre à cette question que son futur bonheur dépendrait de ses futures décisions ? Inspirant un grand coup l'air frais, un petit nuage de vapeur s'echappa par la suite de sa bouche. Il avait besoin de prendre une profonde respiration pour faire ce qu'il voulait.


" Oh tu sais…Il n’a pas vraiment de nouveaux chez nous, toujours la même chose en fait. Peut etre pour ça aussi que jai voulu bouger à mon tour."S’arrêtant sous un lampadaire, il jeta un coup d’œil aux alentours afin d’être certains qu’ils étaient seuls. Déjà qu’il n’était pas du genre démonstratif, ce n’était pas la peine de le montrer à tout le monde.

" Je pourrais aller encore mieux si tu acceptais ceci. " dit il en fouillant dans son autre poche de son manteau pour en sortir un petit paquet. Le tenant dans sa main il l’observa un instant avant de lui tendre. Il n’avait rien d’incroyable ce présent, du moins en apparence.. Un papier noir, du ruban doré, pas très lourd….ce qu’il y avait dedans ? Un collier acheté dans le plus réputé bijoutier de Paris. La valeur de se bijoux valait exactement le prix de la Chevrolet que Preston possédait et qu’il avait vendu avant d’acheter ce present. De toute manière, il n’aurait pas pris sa voiture ici et rendre heureuse Lauren n’avait pas de valeur.(pour le reste il y a Mastercard Razz) Preston n'en rajouta pas plus, il attendait de voir sa réaction pour savoir s'il allait pouvoir se devoiler un peu plus. ils avaient deja pas mal avancé mine de rien; il etait arrivé à lui pardonner son silence et elle semblait enfin ravie de le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Jeu 7 Fév - 2:21

[ Mastercard Powa]

« Pourquoi ne suis-je donc pas étonnée »

Lauren marmonna machinalement, presque imperceptiblement en fait. Le fait que Preston dise « nous » la toucha étrangement, comme si soudain, toute sa vie transe Manche était redevenue un poids. Mais elle était rassurée de voir que Preston la comprenait. Il était la meilleure personne au monde, étant issu du même monde qu’elle, pour qui elle pouvait enfin comprendre la signification de la phrase « je te comprends ». Un sourire satisfait, apaisé et calme se dessina sur ses lèvres.

Jetant un coup d’œil sur le côté, elle s’aperçut que Preston n’était plus là. Elle se figea et se rendit compte qu’il s’était arrêté contre un lampadaire. Elle s’approcha, intriguée par sa phrase. Tout à coup, son cœur s’emballa alors, alors qu’il plongeait sa main dans sa poche, tirant un petit paquet noir.


« Qu’est ce que… »

Mais Lauren était et restait avant tout une fille de riche qui avait toujours été gâté par mille et un présents, et d’un geste presque instinctif, elle prit le paquet, les mains tremblantes. Du bout des doigts, elle tira sur le petit ruban au filin doré, et dégrafa le papier. Sa respiration et son cœur s’arrêtèrent dans un même mouvement. Un collier. Et pas n’importe quel collier. Elle en avait vu et eu, et celui-ci étant de loin le plus parfait. Un léger fileret d’argent le tout criblés de minuscule diamant pure. Elle hoqueta lorsque son cerveau se remit à marcher, lui indiquant alors le nom du créateur de ce collier qui était bien sûr, français.

« Mais tu es complètement malade Preston. Tu te rends compte que tu viens de m’offrir un collier qui pourrait nourrir six pays du Tiers Monde alors que je ne t’ai pas adressé la parole depuis deux ans ? »

Son regard retomba sur le collier qu’elle fit glisser entre ses doigts, l’admirant toujours un peu plus. Il était magnifique, il n’y avait rien à redire. Elle resta un loin moment ainsi, puis finit par relever la tête de nouveau, son regard devenant cette fois encore plus perplexe.

« Pourquoi ? » Réussit-elle à balbutier, sentant le froid lui cisailler les mains. Pourquoi était il aussi gentil, prévenant et doux avec elle, alors qu’elle l’avait traité comme un moins que rien. Son cœur reprit vie, mais son rythme s’accéléra d’un seul coup, et ses jambes tremblèrent lentement. Impossible de dire si c’était à cause du froid ou de l’émotion.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Preston Miller



Nombre de messages : 35
Age : 29
Nationalité : Anglaise
Crazy for : Miss Baxter
Date d'inscription : 28/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Jeu 7 Fév - 10:30

[ Welcome in the world of the blagounette pourrie de Ju' ^^ ]

A présent les mains libérées, il pu les plongés à son aise dans les poches de son manteau tandis qu’elle déballait son cadeau. Observant les moindres réactions de la jeune femme, il espérait bien l’impressionner et lui couper le souffle car il avait également eu le souffle coupé quand il avait appris le prix du collier.^^

Détournant un instant la tête vers l’autre bout de la rue, il chercha la réponse adéquate à sa question. Pourquoi ? Parce qu’il aurait fait n’importe quoi pour elle et c’était justement ça qui le tuait à petit feu depuis deux longues années loin d’elle. Mais apparemment, elle ne connaissait pas ce sentiment, ce manque d’abord imperceptible qui finit par devenir une obsession.
A sa premier question, il fut difficile de répondre quelque chose d’objectif puisqu’elle l’enguelait à moitié. Elle n’avait pas tant changé que ça au fond, c’était juste qu’elle ne voulait pas l’admettre en fin de compte.


" Et bien il me fallait un beau cadeau pour tes deux anniversaires passées et deux noël fêtés sans toi. " répondit il avec un sourire espiègle.

Enfin il fallait qu’il lui dise la vérité, ce petit jeu avait assez duré, s’il attendait plus longtemps, elle allait lui en vouloir de ne pas lui avoir dévoilé toute la vérité et lui-même avait du mal à se retenir depuis qu’il l’avait vu. Sans doute la première fois que Miller junior crevait autant d’envie de dire quelque chose. Le problème était de le formuler.

Sortant les mains de ses poches, il lui prit délicatement le présent des mains pour lui mettre, se plaçant doucement derrière elle, il desserra un peu l’écharpe et lui écarta les cheveux.
Ses doigts sentirent alors sa peau douce et tiède bien à l’abris sous ses cheveux et il lui fallu faire tous les efforts du monde pour ne pas s’y attarder. Il se pencha alors près de son oreille pour lui murmurer le pourquoi, du comment qui avait mené un jeune aristo pédant et coincé à partir de son pays tant chéri à la recherche de sa belle.


" Et puis aussi parceque la St Valentin vient de passer. " ajouta t il alors en un souffle.

Le tract de sa déclaration se traduisit par un souffle plus puissant qui se perdit dans le cou de la jeune femme.


" Bonne St valentin Lauren " lui dit il avant de déposer un furtif baiser dans son cou et de se reculer pour retourner en face d’elle. Son regard résolument planté sur elle. Plus de jeu de cache-cache, simplement les faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Jeu 7 Fév - 15:59

Les yeux fixant un point dans le vide derrière l’épaule de Preston, Lauren resta figée, perturbée et légèrement désorienté. Réalisant soudain qu’elle n’avait absolument rien pour lui, sa culpabilité s’envola presque aussitôt lorsqu’elle se dit qu’elle n’était pas non plus au courant de son arrivée, et ce n’était pas comme si elle l’attendait depuis longtemps. Son cœur s’accéléra dans sa poitrine, frappant avec une nouvelle force et son cerveau bouillonnait. Les mains légèrement tremblantes elle balbutia dans un souffle presque imperceptible :

« Tu n’auras pas du. »

Elle sentait dans la fin de sa phrase tout le reproche dans les simples mots « sans toi ». Pourquoi ne l’avait elle jamais appelé ? Aucune idée, en tout cas à présent qu’elle se trouvait devant le fait accomplis, elle qui n’avait jamais eu de compassion et de ressentiment pour son prochain, se sentit légèrement gênée. Oui voilà gênée. Après tout elle ne s’était jamais séparée de Heather et Harrison et eux faisaient partis de son passé. Alors pourquoi l’avait elle fais avec Preston ?

Elle eut un discret petit mouvement de recul, comme d’instinct, alors qu’il avançait ses mains pour attraper délicatement le collier. Ses entrailles se serrèrent alors avec violence, tandis qu’il s’affairait à dégager son cou pour accrocher le fameux présent. En tant normal, Lauren aurait pesté et l’aurait attaché elle-même, mais une force invisible la retint. Elle passa le bout de ses doigts sur le collier qui se trouvait dorénavant à son cou, et frissonna lorsqu’elle sentit son souffle chaud le long de sa nuque. Son corps entier fut pris d’un spasme violent et son ventre se transforma en montagne russe, alors qu’elle sentit l’esquive d’un baiser volé.

Son souffle se coupa, elle suffoqua un instant et baissa la tête par réflexe, ses yeux dévisageant les pavés de la rue. La bouche entre ouverte, elle chercha un moment à se raccrocher à la réalité, perturbée par ce geste qu’elle n’arrivait pas à croire. Décidée à faire comme si de rien n’était, elle releva la tête, esquissa un sourire maladroit et tenta de parler avec le plus de clarté possible.


« Merci. »

Elle se dit que c’était injuste, qu’il devait y avoir une justice pour lui, lui qui avait été si patient et gentil malgré tout ce qu’elle lui avait fais subir. Elle reposa son regard dans le sien, l’observant un instant et après un silence pesant, elle dit en haussant les épaules.

« Tu sais ce n’est pas comme si j’avais disparu depuis deux ans. Je suis retournée en Angleterre pendant les vacances. J’étais là à Noël. J’aurais pu t’appeler ou venir au Gala de nos familles mais je ne l’ai pas fais. Ce n’est pas de ta faute, et si tu crois que j’évitais, ce n’était aucunement voulu.»

Elle sourit à nouveau, ses doigts s’entremêlant nerveusement alors qu’elle parlait, comme si elle perdait toute sa confiance en elle, cette confiance si légendaire qui la trahissait dans les moments qu’elle ne contrôlait pas. Comme celui-ci.

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Preston Miller



Nombre de messages : 35
Age : 29
Nationalité : Anglaise
Crazy for : Miss Baxter
Date d'inscription : 28/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Jeu 7 Fév - 16:19

Preston écouta la jeune femme avec un peu de confusion. Un pas en avant, un autre en arrière, tout était compliqué, mais il savait à quoi s’en tenir quand il était venu la rejoindre.

" Je n’etais pas la pendant les vacances… " répondit il comme pour dire qu’il s’en fichait.

Tout ce qu’il souhaitait, c’était qu’elle lui fasse oublier tous ses moments perdus sans elle. Il était prêt à oublier tout ça, si elle devenait sienne. Cependant la dernière phrase qu’elle prononça commença à faire surgir un doute en lui. Si ce n’était pas de sa faute, d’où venait le problème ? Il avait peur de le savoir.


" Je croyais qu’il y avait vraiment quelque chose entre nous. Au delà des volontés de nos parents, de notre monde, je pensais fermement que tu m’appréciais tel que j’étais. "

Ou voulaient ils en venir hein ? Ce n’était pas bien clair, La ou la jeune Baxter essayait de l’amener restait un mystère. Il savait au moins ce que lui voulait. Preston continuait de faire son petit chemin pour arriver au but recherché. Elle aurait pu le repousser, pester contre lui mais elle n’avait pas bougée, il aurait juré qu’elle avait frissonnée à son contact.

" Je sais que tu aurais pu venir me voir, j’en ai souffert, je me suis remis en cause…Et Dieu sait comme ce n’est pas dans mes habitudes. " répondit il en levant les yeux au ciel.

" Mais je t’ai cent fois pardonné. " continua t il en la fixant à nouveau résolument dans les yeux.

" Parce que je t’aime. Je n’aime que toi, tu hantes mes pensées depuis si longtemps. "

Voila c’était dit, son estomac se tordit en cet instant. Il avait avoué enfin à Lauren ce qu’il ressentait pour elle. S’approchant un peu plus, Le British posa une main sur sa joue. Il ne pouvait résister plus longtemps à l’attraction qu’elle exerçait sur lui. Alors que la pénombre commençait à s’imposer. Il contemplait la jeune femme, gravant cette expression qui lui était si rare. C’était la première fois qu’il la sentait si vulnérable et cela avait quelque chose d’enivrant.

" Dis moi que je n’ai pas rêvé et que tu ressens la même chose "
murmura t il avant de se pencher pour déposer ses lèvres contre les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Ven 8 Fév - 16:14

Sur le coup, Lauren fut légèrement blessée de sa répartie. Bon très bien il lui en voulait. Elle prit une profonde inspiration, encaissant la réplique cinglante. Il avais dis ça de façon si désinvolte qu’il semblait totalement s’en ficher. Elle se redressa quelque peu, fronçant légèrement ses sourcils et répondit par une petite moue.

Et que dire de la suite ? Tout alla vite. Très vite. Trop vite. Lauren suffoqua, tentant de croire naïvement que les paroles qu’il venait de prononcer n’étaient pas ce qu’elle avait cru entendre. Elle voulait qu’il lui dise tout, mais pas ça. C’était impossible. Improbable. Non. Il ne pouvait pas. Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi maintenant ? Elle se taisait, le laissant totalement finir, alors que Lauren avait la vague impression de s’enfoncer toujours un peu plus dans un fossé boueux sans fin.

Lorsqu’il eut finis, ses lèvres tremblèrent, son ventre se tordait de douleur, ses yeux se plissaient, et elle tentait de se concentrer pour ne pas craquer. Elle le détestait pour avoir oser lui dire tout ça maintenant. Mais que dire ? Que faire ? Tout ce en quoi elle avait cru s’était effondré en quelques secondes.

Pourtant, dans un élan soudain, Lauren se ressaisit, devenant sûre et droite. Elle redevenait ce qu’elle était : inébranlable. Lorsqu’elle se fut dégagée du rapide baiser, elle se pinça les lèvres et posa délicatement sa main sur sa joue. Elle le regarda un instant, les yeux remplis de peine et murmura enfin :


« Et dire que quand j’avais quinze ans j’avais tant espérer t’entendre me dire tout ça. »

Elle sourit tristement, caressant lentement sa joue avec son pouce, et baissa finalement sa main ainsi que son regard, regardant à présent ses pieds. Elle marqua un temps, prit une profonde inspiration et redressa enfin la tête :

« Ecoute Preston. Beaucoup de temps et de choses se sont passés depuis tout ce temps et je… »

Elle s’arrêta, prenant à nouvelle fois, mais avec plus de difficultés sa respiration, et finit par lâcher, les mots se saccadant :

« Je ne partage pas ton amour. Je suis désolée. Sincèrement. J’aurais aimé que les choses soient différentes mais… »

Elle se coupa de nouveau. Qu’ajouter de plus ? Lui mentir ? Ou lui dire la vérité ? Il avait été honnête avec elle. La moindre des choses elle qu’elle fasse de même pour lui et même si ça lui lacérait le cœur de lui faire autant de mal.

« J’ai rencontré quelqu’un Preston. »

La bombe était lâchée. A présent, elle aurait beau s’en vouloir pour lui avoir briser le cœur, au moins elle aurait été complètement honnête et sincère avec lui. Devait elle s’en vouloir alors ? C’était horrible de penser ça, alors qu’il venait de s’ouvrir totalement, ce qu’elle n’avait jamais vu de sa vie.

[ ]

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Preston Miller



Nombre de messages : 35
Age : 29
Nationalité : Anglaise
Crazy for : Miss Baxter
Date d'inscription : 28/01/2008

MacBook
Job:
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Sam 9 Fév - 17:02

Music: Max-A-Million - Marc Streitenfeld [ A good year Soundtrack ]


Ce n’était pas une bombe qui venait d’être lâchée mais un coup de poignard dans le dos car en cet instant Preston Miller se jurait de ne plus avoir de cœur. Hochant doucement la tête, il refusait en bloc les déclarations de la jeune femme. Ce n’était pas vrai, il ne la croyait pas. Il l’avait sentie faible, tremblante en sa présence, Lauren n’était pas quelqu’un qui avait peur de dire les choses, la preuve en était. Ce lien qui avait entre eux était peut être moins fort que dans le passé mais il était toujours vivant. Il en avait la certitude même s’il pouvait concevoir que Lauren fréquente quelqu’un d’autre. Elle avait bien de la chance, lui même avait essayé de nombreuses autres relations sans succès. Les même souvenirs avaient hanté sa vie : ceux de la jeune Baxter.

La mâchoire serré, il détourna le regard sur le coté. Il s’était découvert, il ne ferait pas la bêtise de le faire une deuxième fois, il devait rester de marbre, cependant il était bien trop froid pour ne pas laisser paraître qu’il n’était pas affecté. Reculant d’un pas en arrière, il reposa son regard dans celui de Lauren.

"" Tu peux tenter de te mentir à toi même " répondit il en se retournant à la fin de ses mots.

Arrangeant le col de sa veste, il emboîta le bas vers une ruelle. Il ne savait pas ou elle menait mais qu’importe, il n’était pas pressé de rentrer chez lui, une longue marche nocturne était toute tracée. A présent éloigné de la jeune femme, il ne savait pas si elle se trouvait toujours sur place à l’observer s’éloigner ou si elle avait déjà emboîté le pas dans la direction opposé. Preston était bien trop occupé dans quelque chose qu’il venait de découvrir un peu trop directement à son goût: Essuyer un refus et pas des moindres celui qu’il ne parvenait pas à concevoir. Sentant sa main tremblante, il la regarda un instant, incapable de lui ordonner d’arrêter ça immédiatement. Il détestait être aussi touché par quelque chose. Enfonçant sa main dans sa poche pour se cacher la dure réalité, il ferma les yeux un instant qui lui piquaient depuis que Lauren l’avait repoussé. En cet instant, il detestait tout ce qui l'entourait, maudissant le monde entier d'etre ce qu'il etait.
Se dégoûtant le premier d’être devenu celui qu’il était : Un homme qui s’était habitué à être aux dessus des autres. Fier d’être stoïque fasse à n’importe qui et n’importe qu’elle situation et qui pourtant s’est laissé prendre au plus sordide des piéges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Dim 10 Fév - 22:14

Lauren resta interdite. Ne bougeant pas d’un cil, attendant que sa sentence tombe et dieu seul sait comme Preston savait les donner. Il avait toujours eu ce don si horrible, si affreux de toujours déstabiliser par sa présence, son charisme et son répondant si hargneux. C’était aussi pour ces choses que Lauren était folle de lui quand elle était plus jeune. On dit souvent qu’on recherche notre père dans notre petit ami. Et bien avec Preston c’était tout à fait ce à quoi Lauren répondait. Elle avait toujours eu ce besoin d’être encadrée par un homme qui soit distant, froid et qui s’impose de sa présence même. Non seulement il présentait tous les atouts physiques et financiers, mais en plus ses parents étaient prêts à les donner l’un à l’autre.

Mais aujourd’hui…Qu’est ce qui coinçait ? Justement ça. C’était tout ça. Il était trop ce à quoi on la destinait. Trop parfait pour elle. Et elle en avait peur justement. Est-ce que ses sentiments avaient été manipulés ? C’étaient toutes ces questions qu’elle s’était posée qui étaient un peu à l’origine de son départ pour Amsterdam et de ses débordements. Et c’était aussi pour ça, qu’elle aimait Sebastian.

Les seuls petits mots qu’il prononça firent bondir son cœur. Comment pouvait il dire ça ? Avait il lu dans ses pensées ? Bon sang mais comment faisait il pour toujours être aussi sûr et parfaitement à l’aise avec ses sentiments ? Elle hoqueta, se sentant soudain affreusement mal à l’aise. Et pourquoi donc ? Elle devait être sûre. Elle aimait Sebastian, alors pourquoi était elle si mal ? ET POURQUOI SE POSAIT ELLE TOUTES CES QUESTIONS.


« Non attends. »

Ses mots se firent silencieux, inaudibles. Elle les avait dis pour ne pas se culpabiliser et pourtant elle ne voulait pas qu’il reste. Elle se sentait tout simplement trop mal de le voir et Dieu seul sait qu’elle savait qu’ils se reverraient. C’étaient trop dire à dire, à penser mais si elle se sentait aussi mal c’était qu’il restait toujours quelque chose au fond d’elle. Elle le sentait qui s’éveillait. D’ailleurs pourquoi avait elle cru une seule seconde que tout partirait en étouffant tout son passé. C’était une grossière erreur et en mettant tout sous pression, tout allait exploser comme une cocotte minute.

Elle le regarda s’en aller, se sentant culpabiliser. Elle tourna les talons, tourna la tête, le regardant une dernière fois et partie dans le sens opposé. Machinalement, elle porta le bout de ses doigts à son collier. Il fallait qu’elle lui rende.


[TOPIC TERMINE]

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All of my memories [R.]   Aujourd'hui à 14:36

Revenir en haut Aller en bas
 
All of my memories [R.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Highway 66 Memories à Bussurel (70) les 30/06 et 01/07
» Kg in Old Memories..........
» Rally Memories
» 1re rallye automobile des mémoires d'Argonne
» Cela ne s'invente pas !! ATTENTION IMAGES CHOCANTES !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Five years ago... :: ... our lives happened :: Amsterdam City-
Sauter vers: