AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alexander Malesbury | British Temptation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Alexander Malesbury | British Temptation   Sam 8 Mar - 14:51


SANAMI276

free music



  • • Identité :

    Nom : Malesbury. Oui, comme la compagnie
    Prénom(s) : Alexander, Ian, Henry
    Surnom(s) : En toute logique, le surnom usuel d'Alexander est Alex, un simple diminutif. Cela dit, mieux vaut éviter de tenter de lui en trouver d'autres, il risque de n'apprécier que très moyennement ...
    Âge : 27 ans
    Date de naissance : Alex est née une belle journée de Juin, le 19 plus précisément.
    Lieu de naissance : Paris, France
    Nationalité : Franco-Anglaise
    Occupation : Après sa sortie de l'ISP, Alexander s'est tout naturellement tourné vers l'entreprise familiale, à savoir la Malesbury Aeorospatiale Corp. Actuellement, il est sous directeur du secteur Communication


    • Scolarité :

    Note à l'examen d'entrée : Quand on s'appelle Malesbury, la note n'est qu'un critère minime pour entrer dans une école. Mais Alex a tout de même obtenu un beau 82, même s'il aurait put faire mieux en travaillant un minimun ...
    Note à l'examen final : Une fois n'est pas coutume, Alexander avait décidé de mettre le maximum de chances de son côté au sujet de l'examen (il n'avait pas non plus droit à l'erreur ...), et a obtenu le résultat impressionant de 93/100. Comme quoi!
    Langues : Depuis tout petit, Alexander parle couramment l'anglais et le français. Il n'a rien perdu de ses deux langues, même s'il n'utilise quasiment plus le français. Quand à l'Allemand, le Danois et le Russe, il parvint tout juste à se faire comprendre.
    Options : Il a choisit Musique et Littérature
    Sport : Alexander était connu pour être le meilleur joueur de tennis de toute l'école, qu'il pratiquait très souvent, mais aussi pour être un attaquant hors pair en soccer.

    • Biographie :

    Ascendance sociale :

    La famille Malesbury, ça vous dit quelque chose ? Oui, bien entendu, qui ne les connaît pas maintenant ! Ils sont presque les Rockefeller anglais, à part qu’ils sont moins nombreux… Pour les mois bien informés d’entre vous, une petite leçon d’Histoire sur des familles anglaise les plus respectée depuis maintenant 5 génération (Alex n’est pas encore compté dans le lot …) mais dont l’arbre généalogique remonte à bien plus loin encore… Une grande famille je vous dis !Mais, pour faire court, le réel début de la respectabilité de la famille Malesbury eu lieu avec l’arrière grand père d’Alex, le très respecté sir Ian II Malesbury. Un anglais de pure souche, lui aussi ayant le titre de Lord depuis la mort de son propre père. Donc, le vieux Ian, comme l’appelle maintenant Alex (qui, il faut l’avouer, n’aime pas tellement toutes ces lointaines histoires de famille ), vécu juste avant la seconde guerre mondiale, et acquis tout son prestige pendant la crise des années 30, où il s’enrichit rapidement en se lançant dans le domaine de l’informatique et des satellites anglais. Un visionnaire, le vieux Malesbury. Mais passons sur comment la famille acquis sa respectabilité et son titre, ce serait long et plutôt inintéressant !
    Nous sommes maintenant en 1980, le dernier fils d’Henry Malesbury, William (en effet, ils étaient doués pour trouver des prénoms originaux dans la famille …) est à deux doigts de reprendre la tête du groupe familial qui s’est accru au fil des années, pour devenir une des firmes les plus connues au monde. Brillant étudiant, sortit d’Oxford avec les honneurs en politique, jouissant d’une grande popularité auprès des gens, tous semblait lui réussir. Ne manquait plus qu’une union avec une des filles de l’ancienne bourgeoisie anglaise et papa Malesbury serait complètement heureux. Sauf qu’une fois n’est pas coutume, le jeune Will, alors âgé de 25 ans, fit pour la première fois de sa vie quelque chose qui ne plus pas à son respectable père : il tomba amoureux d’une jeune française, artiste peintre bohème et pas spécialement riche. Et, sans écouter son vieux père qui tentait de le raisonner, William épousa Juliette sans l’accord de sa famille et s’installa à Paris. Ce qui, pour un Malesbury, n’était pas du tout respectable et dont Henry , le père, se devait de faire quelque chose. Alors, quand le petit Alex vient au monde à Paris, il céda… Et bien que cela déplaisait au grand père d’Alex d’avoir une « bohème » dans la famille, il installa toute la famille dans leur domaine du Hampshire, en Angleterre, et bien qu’il ne voulut jamais l’avouer, tomba sous la charme de la jeune femme et surtout du petit Alexander Ian qui n’hésitait pas à en profiter…


    Anecdote(s) de l'enfance/adolescence :

    « Debout là-dedans ! »

    Une petite voix d'enfant se fit entendre au beau milieu du silence nocturne, dans l'immense domaine de la famille Malesbury situé dans la belle région du Hampshire, dans la campagne anglaise
    Il était quatre heures du matin, et nous étions le 19 Juin. Et qui dit 19 Juin dit date d’anniversaire d’Alexander. Autrement dit, une journée difficile pour toutes les personnes de son entourage, à commencer par ses parents et tout les employés de la maison qui s’attendait à avoir un petit monstre déchainé dans les pattes pendant toute la journée. Sauf que c’était sous estimer le jeune anglais, qui avait entreprit de réveiller toute la maison avant même les première lueurs du jours, sans aucune compassion : il avait 9 ans maintenant, c’était un grand et il n’allait tout de même pas attendre que ses parents se lèvent, cela pourrait prendre des heures. Et le jeune garçon n’avait pas du tout l’intention d’attendre tout ce temps :il y avait des cadeaux pour lui, et même s’il ne savait pas ce que sa famille lui réservait ce jour là, il n’en était que plus impatient. Alex était donc entré en trombe de la chambre de ses parents en hurlant, allumant les lumières : il était debout, pourquoi les autres ne le serait t-ils pas ? Il ne tient pas compte du grognement endormis de son père, et se posta devant sa mère : c’était qu’il arrivait toujours à ses fins avec elle, son père étant plus strict, beaucoup plus strict ! Juliette le fixa en tentant de se réveiller, ses cheveux blonds tout emmêlés, ce qui amusait d’ailleurs beaucoup le jeune garçon :


    « M’man, c’est mon anniversaire ! Et vous dormez encore ? Et je veux mes cadeaux tout de suite… Et pourquoi tes cheveux ressemblent à de la paille ? »

    Sa mère soupira : Alex était adorable, mais un peu trop plein d’énergie.

    « Plus tard mon grand, attends le matin » Quoi ? Attendre le matin, mais c’était impossible ça. Alexander était beaucoup trop impatient pour cela, il irait réveiller Henry si besoin était. Et pas sur que le grand-père apprécie beaucoup cela. Mais c’était son anniversaire, un jour exceptionnel, et naturellement tout allait se passer comme il l’aurait décréter. Comme cela lui chantait, et il avait décidé que ses parents lui donneraient son cadeau maintenant, et pas à 10 heures. C’était une éternité à attendre, et il n’en avait pas envie. Il voulait sa maman et ses cadeaux.

    « Mais c’est le matin, allez viens ! »

    Sa mère soupira, puis se leva à contrecoeur : elle ne pouvait plus rien faire d’autre, maintenant qu’Alex était réveillé. C’est qu’il était drôlement persuasif le petit ! Et une fois de plus, il avait réussit à la faire céder, elle qui, comme son grand-père, ne pouvait lui résister… Déjà doué le petit.

    • Psychologie :

    Traits de caractère :

    Ironique et Moqueur. Ce sont les deux adjectifs qui viennent à l’esprit quand on veut parler d’Alex et il faut avouer que cela lui correspond assez bien. Car, sans être le moins du monde méchant ou méprisant, le jeune homme aimait beaucoup lancer des petites piques aux gens, surtout à ses meilleurs amis qui commençait à peine à s’y faire. C’est vrai que, réagissant rapidement et n’hésitant jamais à répondre ce qu’il avait en tête, on pourrait le trouver méprisant, alors qu’il est seulement exubérant et qu’il suffit d’un rien pour l’amuser. Il faut aussi avouer qu’il ne cherche pas non plus à avoir l’air de l’anglais droit et rigide comme on pourrait l’attendre d’un héritier, et s’amuse à faire enrager la famille avec sa cravate de travers ou les heures de colle. Pas très fin, il le conçoit aussi !
    On peut également la qualifier de personne impétueuse, réagissant au quart de tour et pouvant employer les grands moyens, pas forcément financier, pour arriver à ses fins ou aider un ami dans le besoin. Car Alex est quelqu’un pour qui les amis sont plus important que tout, au même titre que la famille, et n’hésiterait pas tout donner pour eux… Pas une once d’égoïsme chez lui, vous l’aurez bien compris. Un énergumène au grand cœur alors ? Pas exactement, puisque Alex à également quelque petits défauts, sans quoi il aurait été d’une perfection triste à pleurer. Car, il faut bien l’avouer, Alex adore profiter de la vie, regarder les jolies filles er refaire le monde une bière à la main quand il en trouve le temps. N’allez pas le prendre pour un alcoolique pantouflard quand même, cela arrive une ou deux fois par mois tout au plus, au grand dam de ses parents qui continuent de faire surveiller ses faits et gestes. De plus, ses piques peuvent s’avérer blessantes sans qu’il ne l’ai voulu, et Alex à la fâcheuse tendance à se montrer rancunier en cas de coup bas, et un esprit de compétition un peu trop développé quand il s’agit de Tennis ou de quelque chose dont il a envie…


    Manies :

    Alex n’est pas genre de gars a avoir des manies, et n’a pas de tics particuliers. Bien sûr, il aime chambrer les autres, mais cela ne peut pas vraiment compter au titre d’une manie. Tiens, il y a bien quelque chose : sa voiture. Ayant reçu une magnifique voiture ancienne pour son dix-huitième anniversaire, Alex y tient comme à la prunelle de ses yeux, l’astique constamment alors que sa chambre est dans un désordre monstre et y prend plus soin que n’importe quoi d’autre. Bizarre, mais cette voiture représente beaucoup pour lui ! Gare à celui qui osera y toucher sans sa permission, et ce n’est pas même pas la peine d’imaginer la conduire, ce droit revient à Alex de façon exclusive.

    • Autres :

    * Il a toujours un paquet de M&M's dans ses poches, mais ne mange jamais les noirs
    * Alexander n’aime pas son uniforme scolaire qui, à son avis, le fait ressembler à un pingouin
    * Une vilaine manie: il est accro au café, mais ne boit que cela de Starbuck. Il fait donc souvent le trajet jusqu’au centre ville pour s’en procurer
    * Alex est un fan de vieux rock et de musique en général, aussi a-t-il en permanence son iPod avec lui, même s’il ne s’en sert pas si souvent que ça.
    * Ne supportant pas les voyages en avion, Alex s’est juré de ne plus jamais remettre les pieds dans ces carlingues instables et pas si sécurisées que cela… Cela dit, il a du changé d'avis sur la question, puisque l'Angleterre est une île, l'avion étant donc le moyen le plus rapide de se rendre à Amsterdam.
    * Est un inconditionnel de voitures anciennes, et pourrant en parler des heurs au risque de devenir, disons, assez ennuyant ^^
    * Très gourmand, vous ne l'entendrez jamais dire qu'il n'a plus faim, et pourrais passer sa journée à manger sans pour autant prendre un gramme



    Avatar : Jensen Ackles

    Fille ou garçon : Fille, jusqu'au bout des ongles
    Comment avez-vous connu le forum ? Partenariat
    Commentaires : C'est reparti


Dernière édition par Alexander Malesbury le Sam 8 Mar - 18:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Sam 8 Mar - 14:52

    • Biographie :

    Anecdote de l'enfance/adolescence:

    Quand on vous demande le nom d’une grande région université anglaise, pour adolescents issus de familles de la haute société britannique, vous pensez à quoi ? Oxford, évidemment. Bien joué, c’est là qu’Alex se trouvait en ce moment même, enfermé dans une salle de colle du respecté lycée privé St Patrick, réputé pour son excellence et sa droiture. Pour sa discipline aussi, et c’était dans ce domaine qu’Alex avait eu quelques problèmes, et c’est pour cela qu’il allait encore devoir passer 4 heures assis sur cette chaise à attendre que le temps passe, sans rien d’autre à faire que d’examiner les autres personnages occupants la pièce. Et au bout d’une minute, il avait acquis ce qu’il y avait à savoir sur chacun des trois autres Une parodie de rockeur qui tentait de se donner un genre avec des vêtements noirs mais qui avait surtout l’air d’un bouffon, un autre gros bonhomme qui s’était endormi sur sa table et une chouette en guise de surveillante. Et au milieu de ce beau monde, en peu en décalage il faut l’avouer, le jeune Malesbury qui avait presque 17 ans. Déjà bien bâti, les cheveux ébouriffés et l’air de s’ennuyer profondément, Alex se demandait de quelle manière il allait pouvoir échapper aux deux heures et cinquante trois minutes qui restait. Pas question de rester enfermé là, il faisait bien trop beau, et ses amis l’attendaient pour un match de tennis. Match qu’il avait l’intention de gagner, mais avant cela il fallait qu’il trouve un moyen de s’éclipser. Et il allait trouver, il l’avait décidé… Ses yeux se promenèrent sur l’ensemble de la salle, et il constata que la surveillante, à l’allure d’une chouette dans ses dernières années, s’était assoupie comme l’autre gars. Parfait. Et l’autre pseudo-gothique qui ne ressemblait à rien écoutait un musique de débile à fond, sans avoir conscience de ce qui se passait autour. Tant mieux, cela ne pourrait que faciliter le plan qui était en train de germer dans son esprit.
    Car il avait eu une idée, qui lui paressait d’ailleurs très intelligente sur le moment. Se levant sans un bruit, Alex se rapprocha de la table de la surveillante et d’un coup, subtilisa le dossier qui portait la mention « Alexander Ian Malesbury » qui se situait en haut de la pile. Normal, sa famille avait toujours étudié dans ce lycée, et faisait partie ses principaux donateurs, peut être même le principal. C’était pour cela qu’il ne risquait rien, car jamais l’administration ne se risquerait à le renvoyer. Tandis que les deux autres étudiants ne semblait pas même avoir remarqué qu’il avait bougé « des pauvres gars », il le feuilleta : tous ses bulletins, le résumé de sa scolarité complet avec même une feuille avec les retenues, dont celle d’aujourd’hui n’était pas encore inscrite sous la longue liste des autres. Parfait. Le jeune anglais connaissait le fonctionnement des retenues, et il n’aura qu’à remettre le dossier dans le secrétariat. Ou plutôt, il enverra Thomas le faire, ce sera plus simple. Décidemment, c’était simple une vie d’étudiant quand on s’en donnait un peu la peine. Alex eu un sourire, et sortit de la salle par la fenêtre grand ouverte d’un seul bond. Maintenant, c’était le moment ou jamais de filer et être tranquille : il savait que sa prof’ de littérature de vérifiera pas son dossier, alors autant prendre le risque qui était, il faut l’avouer, minime. L’étudiant traversa rapidement les jardins de l’école en prenant garde à ne pas se faire repérer, et atteignit rapidement les terrains de sports, avec une mine « content de lui » sur le visage. Thomas, James et Lucas étaient là. Tous fils de la haute société anglaise au passage…


    « Hey les gars, la chouette était endormie, encore une fois vous ne gagnerez pas les matchs . »

    Car depuis qu’il pratiquait ce sport, Alexander s’était révélé avoir un potentiel exceptionnel. Doué, habile et doté d’un mental à tout épreuve, il faisait la fierté de l’école en ne perdant presque jamais ses matchs, et ce à seulement 16 ans. Tous le prenaient pour le nouvel espoir du tennis britannique, même si ce n’était qu’un passe-temps pour Alex, qui ne se prenait pas au sérieux dans ce domaine. Il aimait cela, oui, mais pas au point d’en faire sa vie. Son père lui avait parler la semaine passée d’une grande école à Amsterdam qu’il devrait intégrer, même si les sciences po’ ne l’intéressait guère pour le moment. Il préférait sortir avec ses amis et flirter avec les étudiante, mais Alex avait la lucidité de reconnaître que ce n’était pas cela qui lui construirait un avenir, c’était certain …

    Anecdote(s) à l'ISP :

    « Rock you like an Hurricaine »

    Balançant la tête d’avant en arrière en chantonnant le morceau culte de Scorpions, Alexander pianotait sur le clavier de son ordinateur portable, sans s’occuper le moins du monde de ce qui pouvait se passer à l’extérieur. Une fois de plus, il avait été expulsé de cours et devait rester ici pour les deux heures qui restait. Il avait eu l'audace de répondre à son prof' de droit, avec un brin d'insolence caractéristique, ce qui l’avait entraîné directement dans le bureau de la principale adjointe aux quatrièmes années. Qui avait d'ailleurs l’habitude de la voir, cela arrivait tous les deux mois environ!

    Il ne lui restait plus que deux heures à tuer, et il avait décidé de chatter avec ses amis d’Oxford au lieu de rédiger sa dissertation, tout en écoutant son iPod et en grignotant des M&M’s. Au moins, ce serait moins ennuyeux qu’un cours normal. Il entendit alors le bruit d’une porte qu’on ouvre, puis que l’on referme. Relevant les yeux de son écran, Alex resta immobile en voyant celle qui venait d’entrer. Heather. Qui était figée sur place, avec une drôle d’expression sur le visage avant de s’installer devant le poste situé derrière le pylône tandis qu’il la suivait du regard. Autrement dit juste à côté de lui. Et oui, c’était sûrement le seul qui n’était pas dans l’angle de vision du surveillant et il était parfaitement compréhensible qu’elle n’ai pas envie qu’on vienne surveiller ses moindres faits et gestes.

    Bien qu’il ai gardé son air tout à fait impassible, Alexander ne pouvait s’empêcher de penser à la jolie blondinette assise à côté de lui, et pensait également au bal d’Halloween qui avait eu lieu l’année auparavant. Ils n’avaient alors échangé que les salutations d’usage, mais Alex ne l’avait pas quittée des yeux de la soirée, et il arrivait fréquemment qu’il se détache d’une conversation pour la suivre des yeux. Allez savoir pourquoi le jeune homme qui avait le plus de demoiselles à ses pieds dans toute l’ISP n’arrivait à oublier une petite jeune femme de deuxième année, lui-même n’en avait aucune idée.

    Quand elle leva enfin le regard vers lui, il eu son habituel sourire amusé et décidé d’engager la conversation avec elle. Il se sentit tout à coup un peu stupide avec son joujou sur les genoux en train de se balancer sur sa chaise, des M&M’s plein la bouche. Tant pis, il allait devoir assurer par la suite et ne pas sortir d’âneries. Piochant un rouge, Alexander désigna de la main qui tenait le paquet l’écran de l’ordinateur et demanda, un air amusé dans les yeux et toujours souriant :

    « - Chanel ? »
    « Je cherche ma robe pour le bal. »
    « - Ah oui, le bal… »


    Pas mal comme début de conversation … Comme si ce n’était pas la chose la plus évidente qui soit! Mais avant qu’Alex ne puisse ajouter autre chose, Heather se pencha légèrement en avant pour guetter le surveillant et s'assurer qu'il ne les entendrait pas. Sauf qu’au même moment, il décida que le balancement de sa chaise comment à faire beaucoup, et se laissa tomber dans un bruit sourd, retentissant dans toute la salle. Bravo Alex, très malin!

    Quant tout fut redevenu calme, et que la ligne de mire du surveillant fut de nouveau la stupide revue qu'il était en train de lire, Alex reprit son balancement intenpestif, et se tourna de nouveau vers Heather. Un peu comme s'ils étaient deux aimants, il ne pouvait penser à autre chose!


    « - Non, sérieusement , c’est fou ce que les gens en parlent, on croirait que leur vie en dépend… »
    "C'est dommage que les gens le prennent comme ça alors qu'à la base c'est fait pour fêter Noël et tout le tralala...Non en fait, à la base, c'est fait pour se la jouer.."
    « - Oui, se la jouer avec Noël en prétexte… Pas mal comme idée, mais heureusement que tout le monde ne le voit pas comme ça »


    Alexander ne réalisait pas vraiment qu’il était en train de réfléchir sur le sens d’un bal de Noël à l’ISP avec celle qui occupait ses pensées depuis un petit bout de temps déjà, et que cela lui paraisse la chose la plus normale qui soit. Et au lieu de parler avec une ravissante idiote comme il aurait pu s’y attendre, le jeune anglais réalisait qu’elle était tout le contraire. Et cela ne faisait que renforcer l’étrange sentiment qu’il ressentait à son égart. Sentiment qu'il tentait de faire taire: après tout, il était un 'vieux' de quatrième année tandis qu'elle n'était là que depuis, quoi, un an et demi ?

    « T'as trouvé quelqu'un pour y aller ? J'y vais avec mon meilleur ami Sebastian » Bien sûr. Une fille aussi jolie qu’Heather avait forcément un cavalier, cela coulait de source. Son dilemme de savoir s’il se risquait à l’inviter au risque de se faire rejeter était résolu. Mais il ne pouvait ignorer cette drôle de sensation qu’il avait dans le ventre, à l’idée qu’elle y aille avec un autre. Sensation tout à fait déplacée puisque c’était la toute première fois qu’ils se parlaient!

    « - Ah ? J’en sais rien encore pour être honnête, put être que j’inviterais Martha Taylor tout bien réfléchit» Sous entendu, la fille passionnée d’études de géopolitique d’Amérique du Sud qui, la pauvre, n’avait pas été gâtée par la nature. Ce qui eu le mérite d'arracher un sourire à Heather, et par la même occasion au jeune anglais: il adorait tout tourner en dérision, et tous ceux qui le connaissait s'y étaient habitués. C'était son tempérament, et ses paroles étaient presque toujours à prendre au second degré.

    Alors que l’étudiant anglais réfléchissait presque sérieusement à ce fameux bal de Noël tout en grignotant ses bonbons, il sursauta quand l’ordinateur d’Heather émit un bruit soudain. Très fort, surtout. Après avoir jeter un coup d’œil amusé à la jeune fille, Alexander pointa son regard vers le surveillant. Surveillant qui, après avoir frôlé le côté de sa chaise, venait de se lever et se diriger vers eux d’une allure se rapprochant de celle des taureaux. Il s’arrêta en face des tables, et, s’appuyant dessus, commença à verser sa bile sur Heather.

    "Et puisque c'est comme ça, sortez immédiatement de la salle !" hurla-t-il à l'attention de l'étudiante, avant de se tourner vers Alexander et de s'exclamer, "Ca vaut aussi pour vous !". Le jeune homme haussa un sourcil, et lui répondit entre ses dents, sans que l’autre ne l’entende "C’est ça … C’est surveillant et ça se permet de se prendre pour plus important que l’on est …"

    « Je suis vraiment désolée, mais c'est pas une très bonne idée d'être à côté de moi, je suis pas vraiment aimée des institutions ici... »Alex esquissa un sourire tendit qu’il rangeait rapidement: même en si charmante compagnie, il arrivait à se faire expulser. Mais à ce qu’il comprenait, ce n’était pas non plus le baptême du feu pour Heather. Ce qui, mine de rien, faisait un point commun de plus! « Pas de soucis, je suis pareil, d’ailleurs, si je suis là maintenant c’est que je me suis déjà fait virer de cours »

    Tout aurait put finir ainsi, chacun d’eux partant de son côté sans plus jamais s’adresser la parole, n’échangeant que des regards furtifs tandis qu’ils déambulaient dans les couloirs. Rien qu’à cette idée, Alex savait qu’il devait faire quelque chose, mais le tend qu’il sache quoi, Heather avait prit les devants. Elle venait de l’embrasser imperceptiblement. Lui, alors qu’ils ne se connaissaient pour ainsi dite pas. Un frôlement d’une légèreté et d’une rapidité qui l’empêcha de comprendre ce qui ce passait exactement., et qui le laissa sans voix. Chose rare en ce qui le concerne, c’est vrai.

    « J'aurais bien aimé aller au bal avec toi » Qu’allait t-il répondre à cela, que lui aussi ? Qu’il aurait bien voulu l’inviter également, mais que manque de chance ses plans étaient déjà faits ? Il voulut répondre, mais avant que les mots s’articulent dans le bon ordre dans son esprit, elle avait déjà détalé. Et lui, restait là, comme un pantin, debout en plein milieu du couloir à regarder dans la direction dans laquelle Heather venait de disparaitre. Il leva le bras, puis le laissa retomber lentement.

    « Hum … Oui, on se voit au bal … » Un sourire étira alors ses lèvres tandis que ses pas prenaient la direction des dortoirs. Il avait finit sa journée, qui s’était révélée beaucoup plus intéressante que beaucoup d’autres. Plus instructive aussi, et il avait enfin put parler à Heather. Pas de façon très ordinaire, d’accord. Mais c’était un pas de plus


Dernière édition par Alexander Malesbury le Sam 8 Mar - 18:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Sam 8 Mar - 14:58

Cinq années :

    S’il y a une chose que l’on ne maitrise pas, c’est la fuite du temps. Le temps qui passe sans que l’on ne s’en rendre compte, pris dans une frénésie qui faisait de chaque jour une minute, de chaque mois une semaine, sans tenter de s’en défaire. Vivre sans se rendre compte que l’on passe à côté de l’essentiel, vivre pour autre chose que soi-même. Pour quelqu’un, pour une carrière, pour de l’argent. Ou pour oublier, tout simplement. Oublier que la vie n’est pas parfaite, qu’on ne la vit qu’une seule fois. Oublier qu’on risque à tout moment de la gâcher, ou même de la perdre.
    Pourtant, Alexander ne se rendait pas compte de cela, puisqu’il se comportait précisément comme tout ces working men pressé qui peuplent la city de leur complets Armani, un blackberry à la main, une sacoche dans l’autre. Il ne le réalisait pas, mais petit à petit, il prenait part à ce monde qu’il avait toujours voulu éviter. Finis le temps libre, l’insouciance ou même les loisirs. Place au travail, au rendement, au profit. Sa vie se résumait à peu de choses maintenant: un travail, une entreprise, son père. Et Heather. Et Amsterdam.

    Assis sur le lourd fauteuil de cuir de son bureau londonien, le jeune anglais finissait un rapport, les yeux plissés par la fatigue et la luminosité de l’écran. Il était plus de 22 heures, et il était assis ici depuis 7 du matin. Pas une seule fois il ne s’était levé, il n’avait fait que passer des coups de fils, recevoir des associés, son père aussi. Jenny s’était occupée de son repas, et il avait tenté plusieurs fois de joindre Heather sans succès. Sa journée s’était résumée à cela, travailler presque jusqu’à l’épuisement dans son bureau offrant une vue imprenable sur la Tamise, perché au dernier étage de l’immeuble de verre ultramoderne de la Malesbury Corps. Juste à côté de celui de Ian. Son père, le PDG.

    La nuque raide, Alexander se redressa, puis éteignit son poste et se leva. Son avion décollait dans moins d’une heure, et sa voiture attendait en bas. Il finirait le rapport pendant le vol, puisqu’il y avait plus d’une heure entre Londres et Amsterdam. Autant profiter de ce laps de temps pour prendre de l’avance, d’autant qu’un week end entier le ralentirait dans son projet. Mais il avait promis à Heather qu’il viendrait, et il ne se dérobait jamais quand il faisait une promesse. Jamais. D’autant plus qu’il aurait ses affaires avec lui, pour éviter de prendre trop de retard.

    Lorsqu’il sortit de son bureau, sa secrétaire, Jenny était encore là. Elle était toujours là, fidèle au poste alors qu’Alexander lui répétait qu’elle n’avait pas besoin de calquer ses horaires de travail aux siennes. Mais apparemment, la jeune femme n’en faisait qu’à sa tête, répondant présente dès qu’Alexander avait besoin de quelque chose. Même quand il ne dirait rien. Il lui adressa un signe de la tête signifiant que la journée état terminée, agrémenté d’un léger sourire, puis contourna le bureau, attrapa le billet d’avion qu’elle venait d’imprimer à son nom, le café Starbuck’s et sortit de la pièce sans un mot, sa veste sur le bras, son blackberry dans l’autre mais tandis qu’il consultait, pour la 30ème fois de la journée, ses mails.


    ***


    L’avion avait atterri à l’heure, mais il était tout de même plus de minuit quand son taxi s’arrêta devant le bel immeuble où Heather vivait. La nuit était tombée sur Amsterdam, la ville qui lui rappelait tant de souvenirs, bons et moins bons. La ville qui abritait toute une part de sa vie, 5 ans exactement. Une part de sa vie qu’il chérissait pour ce qu’elle lui avait apporté, mais qui était révolue. Il travaillait à Londres, vivait à Londres. S’il revenait, c’était uniquement pour elle, même s’il se sentait mieux ici que dans beaucoup d’autres endroits.

    Un fin sourire se dessina sur son visage tandis qu’il pressait le bouton de l’ascenseur, et malgré l’heure tardive il ne pouvait s’empêcher de ressentir ce sentiment étrange qui le prenait à chaque fois qu’il revenait ici. Un mélange d’excitation et de sérénité à l’idée de revoir celle qu’il aimait plus que tout, mais qu’il ne voyait pas autant qu’il en avait envie. Un week end volé par ci par là, c’était le mieux qu’il puisse faire pour le moment. Parfois même une semaine entière, avec de la chance.


    Alexander avait bien sûr son propre appartement à Amsterdam, tout comme à Londres et à Paris, mais il n’y mettait quasiment jamais les pieds. Il avait un planning bien trop serré lorsqu’il venait dans la capitale hollandaise, et ne perdait pas de temps à rentrer dans cet endroit impersonnel et froid, ressemblant à une suite de palace qu’il n’avait pas eu le temps de personnalisé. Au contraire, il restait chez Heather, avec elle. Il avait d’ailleurs les clés, puisqu’il arrivait toujours si tard qu’elle ne veillait plus en attendant son arrivée. Il sortit lesdites clés quand l’ascenseur s’arrêta avec un ronronnement, et il entra dans l’appartement plongé dans l’obscurité, le regard rivé sur la ville éclairée à travers le baie vitrée du salon. Elle devait dormir, comme toujours. Il ne pouvait lui demander de l’attendre, il le savait. Il ôta sa veste, la jeta sur le guéridon à la suite des clés et du blackberry qui annonçait encore cinq messages non lus. Son sac de voyage atterrit quand à lui sur le canapé immaculé, en compagnie de son porte documents et de l’iMac. Ses indispensables étaient là, et il se surprit un instant à s demander comment il ferait pour tenir une journée sans tout ce matériel hi-tech. Il n’y arriverait probablement pas, puisqu’il ne passait pas une journée sans travailler pour la boite.

    Mais pour le moment, il rentrait à Amsterdam pour revoir Heather, et pouvait repousser toutes ces contraintes professionnelles au lendemain. Après une journée pareille, il n’avait d’ailleurs plus la tête à cela, ses pensées se focalisant maintenant sur la jeune femme. Alexander resta un instant immobile dans l’encadrement de la porte, contemplant la jeune femme endormie dans l’obscurité. Dieu qu’il l’aimait! Il s’en rendait compte une fois de plus à la vue de la petite silhouette. entourée d’un halo de cheveux blonds, et sourit de nouveau. Rien que pour ça, il avait bien fait de venir, elle était la bouffée d’oxygène après une semaine harassante et n’aurait pas pu se passer des moments qu’ils passaient ensemble. Même s’ils étaient parfois tendus, acerbes, silencieux ou déçus, Alexander savait qu’il l’aimait plus qu’il n’aimerait jamais. Non, il en était sûr.

    Il s’avança sans un mot, s’approcha d’elle jusqu’à la frôler et écarta a mèche qui barrait son petit visage parfait en lui murmurant à l’oreille qu’elle lui avait manqué. Parce qu’elle lui manquait lorsqu’ils étaient séparés, comme si on lui enlevait une partie de lui-même. Parce que, depuis le fameux Noël, il ne se sentait bien qu’en sa présence.
    Il lui sourit quand elle se tourna vers lui, puis l’embrassa tendrement en laissant ses mains courir le long de son épaule. Vraiment, elle lui avait manqué et il l‘aimait un peu plus à chaque fois qu‘il était avec elle…


    [Anecdote © Birdie modifiée du point de vue d’Alexander]


• Address Book :


FUNSHINE_ICONS
Heather Nielsen
Kristen Bell
Il fallut un certain à Alexander et Heather pour qu'ils deviennent un des plus beaux couples de l'Institut. C'est lors de la soirée masquée d'Halloween qui eut lieu alors qu'Heather était en deuxième année (et lui en quatrième) qu'ils se sont vus pour la première fois. Un regard et tout de suite ce fut une attirance indéfinissable qui dépassait simplement le physique ; il y avait aussi comme quelque chose qui les aimantait l'un à l'autre, au niveau même de leur personnalité. Depuis cette soirée elle n'avait cessé de penser à lui, d'enquêter pour obtenir son nom et n'importe quelle information le concernant. Chaque fois qu'il lui arrivait de le croiser dans le couloir ce sentiment étrange la saisissait et elle ne pouvait que difficilement détacher son regard de lui, sauf quand bien sûr, il la regardait à son tour. Ces quelques regards échangés ressemblaient de près à des coïncidences et elle ne savait véritablement ce qu'il en était, si elle-même l'intéressait aussi ou si ce n'était que des illusions de son esprit. Pendant quelques semaines, Lauren peut en témoigner, Heather ne fut préoccupée que par lui, envahie par ce sentiment qui la poussait sans cesse à s'inquiéter de la façon dont il la considérait. En effet, Alexander Malesbury était la star des quatrième années, il n'avait qu'à se pencher pour ramasser une gerbe de filles prêtes à tout pour obtenir un regard ou un mot de sa part. Elle n'était qu'une fille parmi les autres, sans parler de son désavantage notable : elle n'était qu'en deuxième année, trois années les séparaient et lorsqu'on n'en a qu'une vingtaine à son compteur, cela paraît énorme. Autant dire qu'elle n'était qu'une adolescente prépubère à ses yeux.

Et pourtant, il ne leur fallut qu'un baiser volé au détour d'un couloir et un bal de Noël pour que leur histoire commence pour ne jamais cesser jusqu'à maintenant. Trois ans les séparent, leurs goûts sont différents, ils n'ont pas la même nationalité, mais ce soir-là ils acquirent la certitude qu'entre eux ce serait différent, justement, que toutes leurs histoires passées. Mais leur aventure commencée sur les chapeaux de roue prit fin après seulement quelques jours : des exigences familiales poussèrent Alexander à rompre avec Heather. Ce fut le début de long mois de souffrance pour nos deux protagonistes qui finalement se retrouvèrent, aussi cliché que cela puisse en avoir l'air, le soir de la Saint Valentin.

Aujourd'hui, cinq ans après, ils sont toujours ensemble, et leurs sentiments sont plus forts que jamais et il semble que rien ne pourra jamais les effacer. Mais ils enchaînent les difficultés. Déjà, quand Alexander obtint son diplôme et fut rappelé en Angleterre par son père, il restait à Heather encore deux ans d'études à passer à Amsterdam et même s'il vint régulièrement lui rendre visite, au grand mécontentement de son père qui même s'il avait accepté l'idée qu'Alexander ne souhaitait pas planifier sa vie sentimentale en fonction des intérêts économiques de la compagnie, leur relation en a pâti. Nul ne peut lutter contre la jalousie et encore moins quand la distance s'y ajoute. Le père d'Alexander a en effet prit l'habitude de présenter à son fils toutes les Anglaises épousables de son entourage et de doter son fils de secrétaires et d'assistantes avec qui il préférerait voir son fils plutôt qu'avec Heather.

Lorsqu'Heather eut fini ses études, les choses se sont un peu simplifiées, le règlement contraignant de l'ISP leur permettant une plus grande flexibilité. Mais Alexander est toujours entre deux avions, et il passe le plus clair de son temps à Londres et même quand il n'y est pas, son téléphone le réquisitionne toute la journée. Les disputes se font de plus en plus fréquentes et les coups de téléphone lorsqu'il est absent plus rare. Pourtant aucun d'entre eux n'envisage de séparation, et cette situation les ronge jour après jour ; Heather supporte moins la présence perpétuelle de belles plantes aux côtés d'Alexander et se sent terriblement coupable de ce qu'il s'est passé avec Zachary même si l'évènement en lui-même n'était pas grave. Leur relation est pour l'instant marquée par un gros problème de communication – crever l'abcès serait déjà un pas en avant, mais encore faut-il trouver le temps de le faire...




LANGOR
Cleo Delaford
Natalie Portman
Jamais il n’aurait cru que leurs petit rituel prendrait fin. Et pourtant … Tout avait commencé de la façon la plus banale qui soit, alors qu’Alexander n’était qu’en première année, et Cleo en seconde. Un devoir à boucler, une enquête à réaliser et Alexander adressa pour la première fois la parole à Cleo. Ils auraient pu en rester là, mais ils accrochèrent immédiatement malgré leurs différences; Alexander voyant en Cleo une oreille attentive et quelqu’un de bon conseil. La jeune femme, de son côté, aimant le tempérament impétueux du jeune homme et éprouvant une confiance réciproque à son égard. Ils développèrent alors une amitié discrète, préférant se retrouver dans des cafés de la ville pour se confier l'un à l'autre plutôt que dans les salles bondées de monde de l‘école. Il n'y a entre eux rien de plus qu'une amitié salvatrice pour les deux jeunes gens, établie sur le rituel du Starbuck’s du mercredi. Un rituel inmanquable pour l’un comme pour l’autre, agrémenté de bonnes doses de cafés et des indispensables muffins dont ils raffolent tous les deux. Et si leur discussions peuvent être futiles comme sérieuses, Alexander se plaisait à affirmer que Cleo était, sans doute possible, sa meilleure amie.

Cependant, tout pris fin d’une façon inattendue et, il faut l’avouer, radicale. Ils savaient tous deux que Cleo était en dernière année, mais Alexander ne pensait pas qu’elle couperait les ponts. Pourtant, le lendemain des examens, Cleo quitta l’ISP, les Pays Bas, l’Europe pour rentrer chez elle en Australie, sans même le prévenir. Puis, silence radio des deux côtés, Alexander préférant ne rien tenter pour reprendre contact avec elle. Il n’aimait guère communiquer avec quelqu’un se trouvant à l’autre bout de la planète, et avait eu du mal à accepter ce départ soudain de celle qu’il considérait comme sa meilleure amie. De son côté, elle n'avait pu supporter toute cette tension, ces sentiments, ces histoires qu'elle avait voulue en finir définitivement, pensant ne plus jamais revenir à Amsterdam. Tous les numéros de téléphone avaient été effaçés, chaque e-mail, chaque lettre, chaque cadeau brûlé. Elle été en proie à une relle dépression qui l'a rendue folle durant des années mais que personne n'avait jamais remarqué.

Depuis, cinq années ont passées, et à son tour Alexander à quitté l’école pour Londres, faisant de fréquentes navettes vers Amsterdam tandis que Cleo quittait l'Australie, une nouvelle fois, pour devenir Magsitrate en plein coeur de Londres, deux ans après être partie de l'ISP. Il ne se sont pas revus, pas écrits, pas appelés pendant tout ce temps. Rien. Mais, depuis quelque temps déjà, Alexander à, qu’il soit dans l’une ou l’autre des deux villes, l’impression de croiser une jeune femme ressemblant étrangement à la Cleo qu’il avait connu. Or, il croit toujours celle-ci en Australie et est convaincu que son rythme de travail lui donne des hallucinations. Comment réagira-t-il quand il comprendra que c’est effectivement elle qui est revenue en Europe ? Et surtout, acceptera-t-il de reprendre leur amitié telle qu’elle l’était auparavant, après son départ et le laps de temps écoulé ? Et elle, réussiera t-elle enfin à expliquer son départ précipité ? D'avoir effacé entièrement cinq années de sa vie ?



PARADISE_BIRDIE
Zachary Marshall
Chace Crawford
Nature de la relation


MORBID_GIRL
Seth O'Connor
Jared Padalecki
Nature de la relation



PARADISE_BIRDIE
Lauren Baxter
Leighton Meester
Nature de la relation


Dernière édition par Alexander Malesbury le Dim 9 Mar - 21:11, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Sam 8 Mar - 15:00

L'homme de ma vie

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Zachary Marshall
Admin | Follow the Love ?


Nombre de messages : 577
Age : 24
Nationalité : Anglo-Américain
Date d'inscription : 25/12/2007

MacBook
Job: Goldeb Boy
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Sam 8 Mar - 15:32

Il nous faut un lien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Sam 8 Mar - 15:34

Evidemment

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Cleo Delaford
• The burden that overwhelms your noble heart


Nombre de messages : 449
Age : 26
Nationalité : Australienne.
Crazy for : Muffins ans coffee. Remember the good time with Alex.
AmstelMood : Damned, I'm come back to Amsterdam !
Date d'inscription : 15/12/2007

MacBook
Job: Magistrate au Amsterdam Centraal Gerecht.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 18:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miimuse.livejournal.com
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 19:38

Oooooooooh Cleo et Alex powa

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:00

Cleo >

J'ai donc finis la fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:02

Je valide je lis après

EDIT-

Mon player a eu la mauvaise idée de lancer Gravity Sad Je pleure là Sad Sad Sad Sad

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:10

Gravity en même que l'anecdote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Cleo Delaford
• The burden that overwhelms your noble heart


Nombre de messages : 449
Age : 26
Nationalité : Australienne.
Crazy for : Muffins ans coffee. Remember the good time with Alex.
AmstelMood : Damned, I'm come back to Amsterdam !
Date d'inscription : 15/12/2007

MacBook
Job: Magistrate au Amsterdam Centraal Gerecht.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:12

Faut que je me dépêche de fificher maintenant
J'aime pas écrire le caractère Arrow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miimuse.livejournal.com
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:16

T'es pas obligée de faire un truc trop long, hein, en plus c'est des traits, donc tu peux aligner plusieurs idées comme dans Autres Very Happy


Rolalala Alex & Heather Sad

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:17

Tu fais comme moi, tu reprends celle de l'ancienne fiche Arrow

Heather > Ils sont
Cleo >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:19

(j'ai remplacé les passages où je disais qu'elle était étudiante Arrow )

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Cleo Delaford
• The burden that overwhelms your noble heart


Nombre de messages : 449
Age : 26
Nationalité : Australienne.
Crazy for : Muffins ans coffee. Remember the good time with Alex.
AmstelMood : Damned, I'm come back to Amsterdam !
Date d'inscription : 15/12/2007

MacBook
Job: Magistrate au Amsterdam Centraal Gerecht.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:20

Je déteste mon ancienne fiche
Nan mais je vais une énumération, ahah

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miimuse.livejournal.com
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:26

Oublie pas de dire qu'elle est vilaine

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Cleo Delaford
• The burden that overwhelms your noble heart


Nombre de messages : 449
Age : 26
Nationalité : Australienne.
Crazy for : Muffins ans coffee. Remember the good time with Alex.
AmstelMood : Damned, I'm come back to Amsterdam !
Date d'inscription : 15/12/2007

MacBook
Job: Magistrate au Amsterdam Centraal Gerecht.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:34

Je l'ai glissé dans Autres Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miimuse.livejournal.com
Reyhan McCormick
• | Narcissist Broken Heart


Nombre de messages : 135
Age : 25
Nationalité : Ecossaise
Crazy for : Muffins and Japanese Food
AmstelMood : It's none of your business
Date d'inscription : 19/01/2008

MacBook
Job: Conseillère au Vogue Netherlands ( Si si j'vous jure ... )
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:37

*Se déguise en Seth*

Yeahhhhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:39

* la regarde comme ça ' Suspect '"

YEAH

Cleo > Peut être qu'il lui pardonnera un jour, qui sait I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Cleo Delaford
• The burden that overwhelms your noble heart


Nombre de messages : 449
Age : 26
Nationalité : Australienne.
Crazy for : Muffins ans coffee. Remember the good time with Alex.
AmstelMood : Damned, I'm come back to Amsterdam !
Date d'inscription : 15/12/2007

MacBook
Job: Magistrate au Amsterdam Centraal Gerecht.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:46

Il me reste une anecdote et je m'occupe de ton cas Malesbury I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miimuse.livejournal.com
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:51

Tu me fais peur Delaford I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Cleo Delaford
• The burden that overwhelms your noble heart


Nombre de messages : 449
Age : 26
Nationalité : Australienne.
Crazy for : Muffins ans coffee. Remember the good time with Alex.
AmstelMood : Damned, I'm come back to Amsterdam !
Date d'inscription : 15/12/2007

MacBook
Job: Magistrate au Amsterdam Centraal Gerecht.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:54

C'est le but, Malesbury I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miimuse.livejournal.com
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:54

Faut le secouer Alex Sad

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Alexander Malesbury
• What About Now ?


Nombre de messages : 238
Age : 25
Nationalité : Franco-Anglais
Crazy for : Starbucks Coffee
AmstelMood : In love & Busy
Date d'inscription : 25/11/2007

MacBook
Job: Sous Directeur de la Malesbury Corps.
To-Do List:

MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Dim 9 Mar - 20:58

Vous êtes sadique Delaford I love you

Vous liguer pas contre lui, pauvre petit anglais overbooké
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shallow-liily.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexander Malesbury | British Temptation   Aujourd'hui à 15:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexander Malesbury | British Temptation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Swiss Classic British Car Meeting 2 octobre
» Miniman 51 : Rover Mini British Open 1993
» yas01 : Mini British Open
» Le "Team So British au lac de Nabeillou".
» 1275 cc British Open 1995 {Haute ou basse compression...etc}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Before The Game :: Présentation :: Inscriptions validées-
Sauter vers: