AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James Lancaster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James La
Invité



MessageSujet: James Lancaster   Jeu 22 Nov - 19:12

• Identité :

Nom : Lancaster.
Prénom(s) : James Raphaël.
Surnom(s) : Il n'y a pas beaucoup de surnoms qu'on pourrait lui trouver, d'ailleurs, on ne peut pas dire qu'il aime ça. Lorsqu'il était petit, il avait comme à peu près tout le monde droit à des surnoms affectueux de la part de sa mère, mais aucun qui serait dérivé de son prénom.
Âge : James a vingt ans.
Date de naissance : Il est né un Onze Novembre.
Lieu de naissance : Il vit le jour à Prague, en République Tchèque.
Nationalité : James est tchèque.


• Scolarité :

Année d'étude : A ce jour, il est en deuxième année.
Note à l'examen d'entrée : C'est un 81/100 qu'il a obtenu à son examen d'entrée.
Langues : Ayant vécu pendant quelques années en Russie, il le parle déjà couramment, de même que l'anglais. Il a donc décidé d'étudier le Français, l'Italien et l'Espagnol.
Options : James a toujours été passionné par la littérature et le dessin, et c’est sans hésiter qu’il a choisi ses deux options qui étaient pour lui les plus attrayantes et intéressantes.
Sport : Le volley-ball.


• Psychologie :

Traits de caractère : Lorsqu'on l'observe, il est difficile de savoir ce qu'il pense, de connaître ses véritables sentiments ou intentions. Il a le goût du secret, et l'impression d'avoir plus de pouvoir sur les autres dont il connait la nature ou les désirs, sans être lui-même découvert. Aussi étonnant que cela puisse paraître, James est quelqu'un de sensible malgré la carapace d'indifférence, d'égoïsme ou de révolte derrière laquelle il a l'habitude de se cacher constamment. Il est tout le temps sur la défensive, et ce n'est qu'avec des gens qui lui sont très proches, qu'il connaît depuis longtemps et en qui il a confiance, qu'il devient plus compréhensif, attentif, et bien plus doux. Point important de son caractère, c'est qu'il se plie difficilement aux règles qu'on lui impose. Réclamer son docilité, c'est réclamer presque l'impossible. Vouloir le faire plier de force, c'est aller vers de cruels affrontements et déclencher une animosité capable de se transformer en esprit de revanche. Dans cette lutte sans merci, il dispose d'une volonté peu commune, d'une résistance sur laquelle le temps n'a pas de prise, et surtout d'une disposition innée à mener une guerre d'usure. Il adore jouer avec les nerfs des autres, mais a horreur qu'on joue avec les siens. En conséquence, il n'aime pas du tout se laisser dominer, peu importe la situation et les circonstances, et déjoue sans peine les manoeuvres de ceux qui cherchent à l'asservir. Il a toujours eu un caractère très volage, se lassant rapidement des choses qui deviennent pour lui une habitude. Il a un côté individualiste très prononcé, et il y a toujours chez lui quelque chose du libre étalon. Son esprit d'entreprise, son dynamisme, sa capacité de voir loin et large s'accommodent mal des entraves à sa liberté d'action. C'est quelqu'un de responsable, et il n'aspire qu'à s'assumer lui-même, quitte à pécher parfois par un optimisme exagéré. Ses rapports avec l'autorité, quelle qu'elle soit — parents, professeurs, supérieurs hiérarchiques, pouvoirs publics — sont toujours plus ou moins tendus. Son attitude parfois frondeuse fait dire qu'il manque de tact. Mais en revanche, lorsqu'il est lui-même investi d'une autorité, il souhaite que les autres prennent celle-ci dûment en compte. James n'aime jamais marcher dans l'ombre de quelqu'un. Au fond, il se sent assez libre, assez fort pour pouvoir exister par lui-même. Il n'a pas besoin de quelqu'un qui le réconforte, ni d'un protecteur, ni d'un guide. Enthousiaste et désireux de réussir, il est toutefois suffisamment conscient de ses chances de succès. Il est doué de la capacité de s'adapter aux circonstances et de les utiliser comme tremplin. Comme il est un émotif, il peut connaître la dépression à la suite d'un brutal échec, mais il ne se laissera pas abattre : il attend ses forces pour repartir. De nature plutôt colérique, il s'enflamme vite, et il lui arrive souvent d'être emporté. Mais sa colère est celle d'un personnage superficiel et susceptible, qui s'indignera ou se fâchera mais cherchera ensuite à se faire pardonner. Sa colère retombée, il ne gardera aucune rancune. Il est capable de faire preuve d'une grande douceur envers quelqu'un à qui il tient, mais il est rare de le voir s'ouvrir aux gens qu'il ne connaît pas suffisamment bien.
Manies : James adore déstabiliser ses interlocuteurs en les fixant droit dans les yeux pendant un long moment, sans jamais détourner le regard ou baisser les yeux en premier. Il remporte toujours à ce petit jeu, et le fait tellement souvent que c'est presque devenu une habitude qu'il ne remarque plus. Une autre petite manie dont il n'a jamais réussi à se débarrasser - même si, avouons le, il n'a pas vraiment essayé -, c'est de jouer soit avec ses deux anneaux en argent qu'il porte tout le temps, soit de jouer avec son briquet, le refermant et l'ouvrant avec un fin bruit métallique qui peut en énerver plus d'un.


• Biographie :

Ascendance sociale : Fils d’un célèbre réalisateur tchèque – Julián Lancaster, et d’une styliste de grande renommée dans la ville aux cents clochers – Ester Kral, James a vu le jour dans la capitale de la République Tchèque, il y a maintenant vingt ans de cela. Après une carrière de plus de douze ans dans le cinématographique, ayant atteint les sommets du succès, Julián s’était consacré à un projet peu commun, qui lui tenait cependant très à cœur – bâtir une grande école supérieure de cinéma, et en faire rapidement une université d’élite, afin d’initier tous les jeunes talents à découvrir le monde du cinéma. Quelques années plus tard, la construction enfin achevée, l’école ouvrit ses portes et il fallut très peu de temps pour qu’elle fasse parler d’elle à travers toute la République Tchèque, jusqu’à aller au-delà des frontières et conquérir de nombreux autres pays. C’est dans cette école que Julián rencontra celle qui, plus tard, devint sa femme. Ester, qui à cette époque était déjà une jeune femme assez connue dans le monde de la mode, a été engagée pour un projet de film au sein de l’école, et c’est sur le tournage même que les deux personnes se sont rencontrées pour la première fois. Ils vécurent alors une histoire d’amour passionnée, et un an après leur rencontre, jour pour jour, Julián demanda Ester en mariage. Même si leur couple battait de l’aile et ils ne rataient pas une seule occasion de se retrouver et de passer des journées et soirées ensemble, leurs professions respectives leur prenaient à chacun énormément de temps, rendant la vie familiale assez peu banale, puisqu’ils étaient souvent en voyage d’affaires dans des pays différents, séparés pendant des semaines. Ce n’est que lorsqu’elle apprit qu’elle attendait un enfant qu’Ester décida de faire une pause dans son métier. Cette heureuse nouvelle les aida à retrouver leur complicité et les futurs parents semblaient de nouveau inséparables. Avant même sa naissance, ses parents avaient déjà tout prévu sur la vie de James – les meilleures nourrices qui allaient s’occuper de lui, les écoles de prestige qu’il allait intégrer… Bref, absolument tout était déjà décidé et réglé à l’avance. James naquit donc dans un monde de paillettes, baignant dès son plus jeune âge dans un luxe dont certains ne pouvaient que rêver. Il avait tout – à l’exception de la présence de ses parents auprès de lui, chose qui lui manquait terriblement. En effet, à peine le petit James eut-il le temps de venir au monde, que sa mère avait reprit ses activités professionnelles, travaillant encore plus que d’habitude pour ‘rattraper le temps perdu’, comme elle le disait. Son père quant à lui, quitta le pays deux mois seulement après sa naissance, pour tourner un nouveau film aux Etats-Unis. James connaissait donc plus ses nourrices que ses véritables parents, mais très vite, il s’y habitua et ne chercha plus à comprendre pourquoi ils étaient presque toujours absents dans sa vie. Comme Julián et Ester l’avaient prévu, leur fils intégra les meilleures écoles du pays pour recevoir une éducation riche et de très haute qualité. Il quitta la République Tchèque pour la première fois lorsqu’il avait seize ans, pour entrer dans une école très réputée de Russie où il étudia et vécut pendant deux ans, décrochant sans difficultés un diplôme. La plupart du temps, il ne s’opposait jamais aux choix de ses parents, jusqu’au jour où il fut question de son éducation supérieure, lorsque les bancs du lycée étaient loin derrière lui. Contrairement à ce qu’ils pensaient, il aspirait à avoir cette ‘liberté’ qu’il n’avait pas eu la chance de connaître jusque là, obligé à chaque fois de faire attention à sa façon de s’exprimer, de se tenir, de vivre tout simplement. Suite à son voyage en Russie, il avait envie de découvrir de nouveaux pays et d’aller vers de nouveaux horizons, - de se détacher de sa vie toujours parfaite qui commençait à devenir monotone, et d’apprendre à vivre de manière indépendante. Son choix était fait depuis longtemps, - l'International School of Politics, voila ce qui l’intéressait véritablement. Après avoir essayé de le persuader de se lancer sur une autre voie, ses parents finirent par accepter sa décision, convaincus par la détermination dont il faisait preuve. De plus, cette école privée semblait avoir une très bonne réputation.


• Apparence :

Allure générale : James est grand, dépassant le 1m80, et pas vraiment musclé, mais cela n'enlève rien à son charme assez particulier. Ce n'est tout de même pas de sa faute s'il n'a jamais su réellement apprécier une quelconque activité sportive, trouvant que c'était une perte de temps. Essayez donc de le traîner dans une salle de sport, vous verrez à quel point il est allergique et trouve ça 'inhumain'. Ce fut un réel progrès qu'il ait choisi le volley à l'école - en même temps, c'était un peu obligatoire et rien d'autre ne l'intéressait véritablement -, bref, ce fut quand même une grande première dans sa vie, comme qui dirait. Il a des cheveux bruns assez sombres, qui sont presque toujours ébourriffés et un peu en bataille, et un regard d'un bleu océan intense qui peut devenir tantôt doux et envoûtant, tantôt glacial et sans fond - tout dépend de son humeur et de la personne qui se trouve en face de lui. Ce regard, vif et teinté d'une certaine malice, a tôt fait de décontenancer celui qui essaie de dire un mensonge. Son côté énigmatique se réflète même dans la façon dont il marche, il est rare de le voir se précipiter dans quoi que ce soit, - ses gestes et sa démarche sont toujours lentes et calmes. Il a ce petit quelque chose peu commun qui le rend très séduisant, et n'hésite pas à en jouer parfois. Il y a également son sourire en coin qui ne laisse pas indifférent, creusant une petite fossette adorable dans sa joue. Il a un charme ténèbreux, qui attire tout autant qu'il repousse. Pour ceux qui ne le connaissent pas, l'impression est toujours la même, on le voit comme quelqu'un d'un peu trop mystérieux, et de froid. Il n'y a que ceux qui le côtoient depuis un bon moment et ont apprit à le connaître, qui pourront dire le contraire. Même si la plupart du temps, son apparence physique concorde parfaitement avec son caractère, il lui arrive de se montrer bien plus affectueux et attentionné, de sourire plus souvent, et de ne pas avoir tout le temps cette allure indépendante et un peu hautaine.
Style vestimentaire : Lorsqu'il n'est pas dans l'établissement et n'est pas obligé de porter l'uniforme imposé, James ne se prend jamais la tête à choisir un style particulier. Un jean, une chemise et une veste en cuir par-dessus, c'est comme ça qu'on a le plus de chances de le voir, d'habitude, lorsqu'il est à l'extérieur. Cela ne veut pas dire qu'il néglige son apparence, mais on ne le verra jamais choisir pendant longtemps et hésiter sur ce qu'il va mettre aujourd'hui. Cependant, même s'il a l'habitude de rester dans le simple, il n'en est pas moins élégant et classe. James adore les lunettes de soleil, et lorsqu'il fait beau dehors, il ne rate pas une seule occasion d'en ressortir une paire. Il a donc un style plutôt nonchalant, aime assez changer selon ses envies et son humeur, mais ne tombe jamais dans le ridicule.


• Address Book :

Cyrielle de Lisle
Mischa Barton
Ils se connaissent depuis longtemps, mais ce n'est que très récemment que James et Cyrielle se sont mis en couple. Appréciant la douceur de chacun et la sérénité sur laquelle repose leur couple, ils vivent une idylle sans ombres noires. Mais pourront ils préservés leur couple de la pression de l'ISP ?

Aubree Daniels
Sienna Miller
Aubree et James ont une même passion, la littérature. Passant des heures dans les cafés à parler de cet univers fascinant. Se parlant cependant pas ou très peu lorsqu'ils sont à l'université, on ne peut pas vraiment dire qu'ils soient amis, mais juste collègue de discussion.

Cleo Delaford
Nathalie Portman
Des erreurs, nous en faisons tous. Mais ce soir là, il aurait mieux valu pour Cleo et James qu'ils restent chez oui. A la fin d'une soirée un peu trop arrosé, ils se retrouvèrent dans les bras l'un de l'autre pour une nuit des plus torrides...Un an après, aujourd'hui donc, Cleo garde toujours cette nuit en mémoire et en bave chaque jour qu'elle le croise. N'osant plus s'approcher ou s'adresser la parole, James n'attends plus qu'une seule chose...que Cleo quitte enfin l'école.


• Autres :

Avatar : Gaspard Ulliel.

Fille ou garçon : Une Leeloo. Laughing Fille, donc.
Comment avez-vous connu le forum ? Par ma Chichta d'amouwr sur SCOF.
Commentaires : J'ai tourné en rond, j'ai réfléchi pendant des jours entiers, mais finalement, je n'ai pas pu résister, je trouvais le forum trop superbe. Je terminerai ma fiche dans la soirée.


Dernière édition par le Sam 24 Nov - 2:36, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jaden Carter
Admin • Caramelo calamity


Nombre de messages : 539
Age : 30
Nationalité : Néerlandaise
Crazy for : Caramel Macchiato
AmstelMood : So exited
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job: Assistante en cosmétique
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Jeu 22 Nov - 19:15

Hey'llooooo Very Happy

_________________

ics by tadayoshi & vol4tica
Something about your style got me freakin' out
Gotta make you mine and there ain't no doubt
Boy I'm feeling something real and
I don't know what to do
So excited, I can't hide it
Got my eyes on you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Jeu 22 Nov - 19:20

Bienvenueeeee !

HAN j'adore ton avatar

Le compte est réservé

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: James Lancaster   Jeu 22 Nov - 19:22

Les lyrics sur ton vava!!

Bienvenue Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Jeu 22 Nov - 23:12

Ma Chichta d'Amouwr
J'suis trop contente que tu sois venue
Bon courage pour la suite de ta fiche Wink

J'adore ton vava et je t'aime *baf*

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Jeu 22 Nov - 23:15

Aaaah le niou vava

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
James La
Invité



MessageSujet: Re: James Lancaster   Ven 23 Nov - 0:03

Merci tout le monde pour l'accueil. Et pour l'avatar oussi.

Lauren a écrit:
J'adore ton vava et je t'aime *baf*
Houuh, moussi. Laughing Que d'amour sur ce forum, je sens que je vais me plaire ici.
L'histoire sera bientôt là, le temps de tout relire et d'ajouter certaines petites choses. J'ai comme l'impression que je vais devoir séparer encore en plusieurs posts.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Ven 23 Nov - 0:05

Déjà ? Shocked
Trop cool

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Jaden Carter
Admin • Caramelo calamity


Nombre de messages : 539
Age : 30
Nationalité : Néerlandaise
Crazy for : Caramel Macchiato
AmstelMood : So exited
Date d'inscription : 17/11/2007

MacBook
Job: Assistante en cosmétique
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Ven 23 Nov - 0:06

Han mon Dieu oui ce vava et pourtant j'aime bof Gaspard

_________________

ics by tadayoshi & vol4tica
Something about your style got me freakin' out
Gotta make you mine and there ain't no doubt
Boy I'm feeling something real and
I don't know what to do
So excited, I can't hide it
Got my eyes on you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Ven 23 Nov - 0:10

Je viens de voir le sport....J'imagine trop le maigrichon Gaspard en short de volley ball
J'suis trop nulle des fois...
C'est pas grave sépare... on fera le ménage hivernal au pire

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
James La
Invité



MessageSujet: Re: James Lancaster   Sam 24 Nov - 2:36

Anecdote(s) de l'enfance : Debout devant une grande porte massive en bois sombre, le petit James la regardait en silence depuis quelques minutes, hésitant à faire quoi que ce soit d’autre que de la fixer. Sa mère n’était pas là, et pour une fois, les nourrices ne lui couraient pas après pour s’assurer qu’il avait bien mangé et qu’il avait quoi mettre pour la soirée que son père organisait aujourd’hui dans leur grande villa. Ces soirées, James commençait à les connaître par cœur, tout était pareil à chaque fois. Il y avait des dizaines et des dizaines d’hommes et femmes qui venaient boire du champagne dans des flûtes en cristal, habillés dans des robes et costumes de grandes marques, parlant sans cesse de peintres et écrivains célèbres, dont il suffisait à James d’entendre les noms pour n’avoir qu’une envie – s’en aller au plus vite dans sa chambre pour dessiner. Qui aurait cru que quatorze ans plus tard, il allait être un passionné de la littérature ?... En tout cas, à ses yeux, les grandes soirées mondaines étaient ennuyeuses et interminables, mais James n’avait jamais le droit de ne pas être présent lors de ces réceptions. Il avait arrêté de demander pourquoi après que son père lui ait crié dessus – il était rare de voir s’énerver Mr. Lancaster, et une fois avait suffit à son fils pour comprendre qu’il ne valait mieux pas chercher à s’y opposer. Pour le moment, le problème du petit garçon de six ans était tout autre, mais il avait drôlement peur de déranger son père en plein travail pour lui en parler. Soufflant un bon coup, comme pour se donner du courage, il releva ses yeux bleus et toqua deux fois avant de pousser la lourde porte, osant enfin passer sa tête à l’embrasure. Son père était assis dans son imposant fauteuil de cuir, les lunettes sur le nez et les sourcils froncés, signe qu’il était très concentré, et que les feuilles éparpillées un peu partout sur son bureau avaient une importance capitale. Julián finit par détacher son regard de toutes ces notes et fixa son fils, qui s’approcha de quelques pas, les mains croisées dans son dos, et l’expression un peu coupable.

« Qu’y a-t-il ? Quelque chose ne va pas, James ? » demanda-t-il en se concentrant de nouveau sur son travail.
« Edward a un nouveau ballon de foot » annonça James en fixant la pointe de ses chaussures.
« Vraiment… » marmonna Julián sans grand intérêt, et sans même prendre le temps de regarder James.
« Il dit que c’est son père qui l’apprend à jouer »
« Hum… »
Ne supportant plus de voir son père réagir de cette façon, James décida de s’approcher encore plus, se mettant devant le bureau dont il faisait à peu près la taille. Toutes leurs conversations se ressemblaient, à chaque fois, James avait beau insister et essayer de lui faire comprendre quelque chose, son père l’ignorait où l’écoutait à peine.
« Est-ce que tu m’apprendras, à moi ? »
« James » soupira son père en enlevant ses lunettes. « Tu sais très bien que je n’ai pas… » Il s’interrompit, le fixa pendant un long moment, les lèvres pincées, puis finit par esquisser un sourire. « La vérité, c’est que ton père n’a jamais été très bon en football. Mais qui refuserait un match avec son fils adoré ? »
Aussitôt, le visage du garçon s’illumina, et un énorme sourire vint étirer ses lèvres. Pour la première fois depuis longtemps, il ne se sentait plus à l’écart, évité, et ignoré constamment. Son père venait de lui promettre qu’il allait lui apprendre à jouer au foot, et il pourrait sans doute le raconter fièrement à tous ses amis ensuite. Rayonnant et se retenant tout juste de sauter de joie, James se précipita aussitôt vers son père, se mettant à côté de son fauteuil.
« Quand ? Aujourd’hui ? On pourrait y aller cette après-midi ? Il fait beau dehors ! »
Julián commença à rire doucement, amusé par le comportement de son fils qui ne ressemblait plus du tout au petit garçon timide et hésitant qui se tenait devant lui il y a quelques instants. En quelques secondes, il s’était transformé en une véritable petite pile électrique.
« Eh bien, oui, pourquoi pas » répondit-il en souriant toujours, avant que son portable posé sur la table ne se mette à vibrer. Fronçant les sourcils, il se détourna rapidement de James et attrapa le téléphone. L’étincelle joyeuse et scintillante dans le regard du petit garçon s’éteignit lentement, pendant que son père parlait avec quelqu’un, prenant rendez vous pour cette après-midi, sans plus faire attention à son fils, qui se tenait toujours debout à ses côtés. Lentement, James recula et quitta le bureau. Son père ne l’emmena pas jouer au football l’après-midi, d’ailleurs, il ne l’y emmena aucun des jours qui suivirent, ne se rappelant même plus de sa promesse. Et James ne s’intéressa plus jamais à ce sport.

Anecdote(s) de l'adolescence : « Pfff, je sais pas » souffla James en faisant une moue peu enthousiaste alors que son meilleur ami souriait de toutes ses dents, tournant dans ses mains un carton d’invitation à une fête. James n’avait pas tellement comprit quelle fête c’était, et pourquoi Dan voulait tellement y aller, mais il ne se sentait visiblement pas aussi emballé à cette idée que son ami. A moitié allongé dans son canapé, il finit par s’asseoir et prit le carton des mains de Dan pour le regarder plus attentivement. Après tout, ce serait peut-être amusant. Cela faisait plus d’un an qu’il vivait dans le centre de Moscou, et toutes les fêtes auxquelles il a pu se rendre jusque là n’étaient que pour des gens ‘très hauts placés’. Pour faire plus court, avec ce genre de personnes autour de vous, ça ne s’appelait pas tellement une fête, mais plutôt une de ces soirées ennuyeuses à en mourir dont il avait déjà eu le temps de se lasser pendant son enfance, lorsque ses parents le traînaient à toutes les réceptions possibles et imaginables. D’ailleurs, s’ils apprenaient qu’il s’était lié d’amitié avec un anglais quoi de plus ordinaire, issu d’une famille aux moyens très peu élevés par rapport aux siens, ils allaient sûrement piquer une crise. Mais ça lui importait peu, pour ne pas dire - pas du tout. Dan était quelqu’un de très amusant et ils s’étaient tout de suite bien entendus, sans qu’aucun des deux ne fasse attention à la somme qu’ils avaient sur leurs comptes bancaires respectifs.

« Ca me laisse un peu perplexe tout ça » avoua enfin James en plissant le nez, exagérant sur le ton de façon comique.
Dan gloussa et attrapant un coussin, le lança sur son ami.

« Arrête de faire ton snob prétentieux, je sais que t’en as marre de ces soirées auxquelles t’as l’habitude de te rendre »
« Qu’est-ce qui te fait dire ça ? » lança le garçon brun en fronçant les sourcils avec un air faussement sérieux.
« Eh bien, comment te dire… Parce que la dernière fois que t’es rentré de ce genre de fête, t’as dis… attends, je vais te citer… ‘Qu’est-ce que c’était chiant !’ » expliqua Dan en détachant lentement les syllabes comme s’il parlait à un attardé, suite à quoi James fit une nouvelle grimace mécontente.
« J’ai dis ça ? » marmonna-t-il avec une expression un peu étonnée, les sourcils froncés.
« Allez, viens avec moi. On va bien s’amuser. En plus j’ai entendu dire que Linda aurait été invitée… »
James releva ses yeux bleus vers Dan, le regardant quelques secondes en silence avant d’éclater de rire. Voila que tout devenait plus clair d’un coup, et il comprenait à présent cette envie folle de Dan à se rendre absolument à cette soirée.
« Quoi ? » s’offusqua Dan d’un ton quelque peu vexé quant à la réaction de James.
« Rien, rien. C’est juste que soudainement, tout s’explique »
« Bah ! J’ai pas envie de finir ma vie célibataire… comme certains ! »
« Tu n’as que dix sept ans » s’exclama James en riant doucement. « Et puis qu’est ce que ça veut dire ton ‘comme certains’ ? J’ai l’impression d’être visé »
« J’sais pas, parfois j’ai l’impression qu’y a que les études qui t’importent. Tu trouves pas ça… flippant, toi ? »
James appuya son menton contre son poignet, le regard un peu plus pensif, et un brin rêveur, alors qu’un vague sourire étirait ses lèvres.
« En vérité, ça fait un bout de temps que j’ai remarqué quelqu’un… »
Alors qu’il commençait à jouer avec un ballon de basket, le faisant rebondir contre le sol dans un bruit sourd, Dan se stoppa net à cette révélation.
« Han ! Qui ça ? Comment elle est ? » le bombarda-t-il aussitôt de questions, l’air curieux. « Comment elle s’appelle ? »
Ne répondant rien pendant quelques instants, James finit par le regarder, le sourire encore plus attendri.
« Cyrielle… »

Anecdote(s) à l'ISP : La porte de la chambre se renferma et James se laissa tomber sur le lit, fixant le plafond pendant quelques secondes qui parurent durer toute une éternité. Les cours étaient assez fatigants, mais il ne s’en plaignait pas. Il adorait cette école, et ne regrettait pas d’être allé contre la volonté de ses parents au moment où il l’avait choisie. Tout laissait croire qu’il avait prit la bonne décision, ce jour là. Bien évidemment, tout était loin d’être toujours parfait, mais il suivait des études dans une école qu’il aimait et pour une fois, c’était son choix à lui, ce qui était le plus important. Ses parents n’avaient pas cherché à le joindre depuis son entrée à l’ISP, et de son côté, cette pensée n’avait à aucun moment traversé l’esprit du jeune homme. De toute manière, tout le monde avait comprit depuis bien longtemps que leurs rapports familiaux étaient très tendus depuis un certain temps, plus précisément depuis le moment où Julián et Ester comprirent que leur fils n’était pas une marionnette qu’ils pouvaient contrôler à leur guise, et en faire ce qu’ils voulaient. C’était bien mieux ainsi aux yeux de James, - la pression des cours était bien suffisante et il était inutile d’en rajouter une couche. Il souffla profondément, mais à peine eut-il le temps de fermer les yeux que son portable se mit à sonner. Avec un grognement mécontent, il ouvrit un œil pour regarder l’écran. Dan. La seule personne avec qui il était resté en contact après son entrée dans cette école, celui qui était son meilleur ami depuis des années, même s’ils vivaient à présent dans des pays différents et ne s’étaient pas vus depuis plus d’une année.

« Tiens donc, qui m’appelle ! » lança joyeusement James en portant le portable à son oreille.
« On ne se débarrasse pas de moi aussi facilement, Lancaster. Alors ces études, comment ça se passe ? »
« Tu m’as déjà posé cette question en m’appelant il y a trois semaines, la réponse est toujours la même »
« Tu sais qu’en vérité, je m’intéresse pas à tes études, mais plutôt à la belle vie que tu mènes à Amsterdam ! Normalement, tu dois être tout le temps joyeux vu que tu vis là bas…»
« Je ne ferai pas de commentaires à ce sujet » rigola doucement James en secouant la tête.
« Non mais sérieusement… Pourquoi ce ton morne d’ours blasé ? »
« Les cours sont fatigants, c’est tout »
« Ah. Et à part ça, quelque chose de plus passionnant à me raconter ? »
« Je ne sais pas ce que passionnant pour toi veut dire, mais je suis allé acheter la dernière édition d’un rom… »
« Rien à voir, tu t’éloignes trop du sujet ! » l’interrompit Dan avec un gloussement.
« Boon… » souffla son ami avec une moue moqueuse mais amusée. « Je sors avec quelqu’un, est-ce que c’est plus passionnant comme sujet d’après toi ? »
« Par rapport à la littérature ? Tu déconnes ? Bien sûr que c’est plus passionnant ! »
« J’ai l’impression qu’au fil des années, ton état s’aggrave » se moqua James.
« Bon, et cette fille alors. Raconte tout à ton meilleur pote, déjà qu’il se morfond tout seul en Irlande en rêvant d’Amsterdam. C’est quoi son petit nom ? »
James marqua une pause, trouvant alors la situation drôlement similaire à une autre qu’ils avaient déjà tous les deux vécus. C’était fascinant comme certaines choses pouvaient se répercuter dans la vie de quelqu’un, lorsqu’il avait cette sensation de revivre un moment qu’il avait déjà connu par son passé.
« Tu le connais déjà » fut la seule réponse qu’il donna, souriant avec un air amusé et se sentant soudainement de très bonne humeur. La vie réservait parfois tellement de surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Sam 24 Nov - 2:41

C'est fini ? cheers

_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Lauren Baxter
Admin | Aubergine brune champagnisée


Nombre de messages : 1260
Age : 26
Nationalité : British
Crazy for : Job & coffee
AmstelMood : So busy
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Assistant at Hermès
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Sam 24 Nov - 2:44

Wahou super fiche ... j'imagine que c'est finis...En tout cas je valide

_________________

BIRDIE;IFAKE @LJ.
***

I ♥ JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
A BAS LA REFLEXION, VIVE LES TOPICS CONS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
James La
Invité



MessageSujet: Re: James Lancaster   Sam 24 Nov - 2:45

Voui voui, c'est terminé.
Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Nielsen
Admin | Courgette blonde des steppes


Nombre de messages : 3425
Age : 27
Nationalité : Danoise
Crazy for : How we used to be
AmstelMood : Full of regrets
Date d'inscription : 12/11/2007

MacBook
Job: Critics for De Telegraph
To-Do List:

MessageSujet: Re: James Lancaster   Sam 24 Nov - 2:49

Je valide
Amuse-toi bien !


_________________

___
BY OBSCENECLARITY
Others on APPLE & CREAM
I LOVE JOHN MAYER
AGENT SPECIAL DU WOOHP
FAIS GAFFE A MON SECHE-CHEVEUX RAFALE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Lancaster   Aujourd'hui à 11:09

Revenir en haut Aller en bas
 
James Lancaster
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un derniere ride en région d'Abitibi et Baie James.
» Banks : Fils de James ?
» Dennis JAMES
» James Theuri
» Dennis James en prépa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy in Amsterdam :: Out Of Game :: Trash Can-
Sauter vers: